Récit de la course : Grand Duc de Chartreuse 2015, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Grand Duc de Chartreuse

Date : 28/6/2015

Lieu : Les échelles (Savoie)

Affichage : 1381 vues

Distance : 21km

Objectif : Pas d'objectif

32 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

71 autres récits :

Le 26ème Grand Duc de Chartreuse… des RINCES-COCHONS !!


Le 26ème Grand Duc de Chartreuse… des RINCES-COCHONS !!

 



 

Chaque année, le dernier week-end de Juin, c’est la moitié de l’année, c’est l’aboutissement des 6 premiers mois de l’année, c’est le commencement à venir du second semestre de l’année, bref, c’est… une coupure, une échéance ! Et qu’y a-t-il chaque année à cette période ? J’en vois au fond le murmurer, oui oui, dites-le à voix haute, OUI JE VEUX L’ENTENDRE : le Grand Duc de Chartreuse !!

 

 

Vous l’aurez compris, j’en fais un rendez-vous incontournable : une journée complète de trail, en solo, relais duo ou relais cinquo, dans la belle Chartreuse, avec un nouveau parcours chaque année, oui, cette course est incontournable !

 

 

Pour cette édition 2015, après avoir essayé vainement de monter un team, entre l’indécision de la Corne et autres refus (il faut avoir une fibre sociale et limite altruiste pour s’aligner avec la honte du sport), je réponds finalement présent à la douce invitation de rejoindre la Team que souhaite composer le FaiZan et la Tomate, lors d’un repas de midi à la brasserie « L’Effet Bœuf », QG de notre équipe.

 

 

Il nous reste à compléter la Team, et tant qu’à faire avec une nana, histoire d’être classé en relais « mixte ». Nous réussissons à obtenir le renfort du splendide binôme Le Berger/La Bergère, le Berger qui n’est pas inconnu de notre public de lecteur puisqu’auteur d’un relais final mémorable au Grand Duc 2013 !! Mémorable, ouais ouais !!

 

 

De bonne augure donc ! De très bonne augure même que cette course !

 

 

Et finalement la section drôme/ardèche/savoie a monté son propre team, le Team TERRE DE RUNNING , euh, TERRE DE RAISINS ! Avec par ordre de départ Campingou, la  Corne, le Beauf, le Sphynx et Didier07. Ca va jouer le top ten ça !!

 

 

D’autres personnes seront présentes, l’organisation du Circuit de la Sure, Jo la Fougue, le kéké chartrousin, Benoit Laval et le Dude, Richard192, Wolfgang, Franckproto, etc… Et la journée va être d’autant plus belle qu’il n’y a pas Bitovent !!

 

 

Il nous reste à parler du tracé ! Comme en 2014 il arpente la Savoie, nous serons donc à domicile ! Un parcours pas folichon sur le papier, mais le Grand Duc c’est le Grand Duc ! Je ne me souviens plus comment on répartit les relais mais en tout cas j’hérite du relais 3 : je partirai donc de la cité de Julien Chorier notre pote de Saint-Thibault-de-Couz direction le Mont Grêle (ça changera car de Saint-Thibault on part toujours dans l’autre sens direction le Col du Planet et le Plan du Bouc !!), puis ce sera une longue descente tout le long du Massif de l’Epine jusqu’aux Echelles.

 

 

 


Le Bouk avec une amie, en pleine randonnée


 

La semaine précédent la course la Corne me répète sans cesse que mon relais est pourri, enfin surtout la montée, bon, on verra.

 

Dimanche matin je renonce à une grasse matinée pour être dès les aurores à encourager tout le monde, hop je prend la Tomate et la Corne direction d’abord le Col des Egaux pour encourager Vincent Vittoz, notre FaiZan et Campingou, puis direction les Bruyères… Hé mais je reconnais cet endroit, et oui j’y suis passé lors du duo1 de 2014, et c’est le lieu où à la fois la Corne m’a sorti « faut pas qu’tu traînes Bouk », et où Michel Riondet a été pris en photo lors d’un cliché mémorable :

 

 

Cette année il n'a pas de dossard mais on l'a vu toute la journée

 

 

Bref, 2015 c’est l’inverse : la météo est de la partie. On voit débouler autant les solos que les duos, et qui aperçois-je ?? L’esprit du trail, le DUDE, merde il a mis le clignotant, un genou récalcitrant en descente. Et connaissant la descente du Planet, c’était surement le mieux à faire.

 

 

Enfin voici le FaiZan qui déboule, il passe le relais à la Tomate qui file et le FaiZan repart aussitôt pour l’accompagner il est fou ce FaiZan !! Et la Corne trépigne et maudit Campingou qui, s’il n’a pas été ridicule LOIN DE LA, a subi la dure loi du FaiZan !!

 

 

On reprend la Boukmobile direction Saint-Thibault-de-Couz et quelle surprise de voir l’ambiance Grand Duc dans ce petit village dont nous sommes coutumiers !!

 


Avec le Dude on prend le parti de grimper ce qui est leur dernier single ce qui nous permet d’encourager bien du beau monde. Je rate Wolfgang, mais me rattrape avec Franckproto en « prépa-UT4M » ( !!!), le kéké « elle est donnée la Chouette cette année », Jo la fougue qui doit souffrir car j’ai droit qu’à un geste de la main, Benoit Laval, JULIEN MAËSTRO pas croisé depuis 4 ans ( !!!), et sans doute d’autres trailers que j’oublie…

 

 

Et déboule soudain à toute berzingue façon relais 5 à donf’ mais dans son fief la Corne en VMAX au carré, oh putain il a du claquer un chrono !! Suivi par Brick à Brac, allez il est temps d’aller plus bas rejoindre les familles, saluer le Berger la Bergère et voici qu’arrive d’abord le FaiZan suivi de près par la Tomate, allez direction le point chrono et c’est parti pour mon relais !!!

 

 

BOUK //

       dossard 5045-3 //

                 départ 11h04 (rigolo, c’est ma date de naissance) //

                                                                                            30ème sur 92 / /

 

 

Ah ben première surprise, km0.05 on bifurque à droite et on remonte à l’Eglise !! Puis descente direction la nationale à traverser, je suis seul, personne devant personne derrière je me crois à l’UTV 2014. Premières grimaces aux bénévoles dont la tâche est ingrate, mais ils ont l’air ravis d’être là !!

 

Toujours faux-plat bitume descendant, c’est bon je double, bon, ce sont des duos de solos la plupart du temps, ah si un nana en relais 5, résultat je continue mon effort de courir tout en serrant bien à droite à chercher un peu d’ombre.

 

On traverse ensuite un long champ, l’occasion de reprendre un deuxième concurrent relais à 5 qui ne s’accroche pas.

 

Km2, tiens, un képi au bord de la route ? Un signaleur me montre du doigt « CONTRÔLE » !! De suite je réalise, m….. j’ai oublié de prendre un kway à quelqu’un !! « Je vérifie KWAY sifflet eau couverture de survie », « je vous le dis de suite, j’ai pas le kway », il vérifie le reste, tout en regardant bien d’ailleurs que mon bidon n’est point vide ! « Ok, alors je note, pas de kway, dossard 5045 », et je repars dans la fournaise à suer comme un bœuf en me disant que le règlement c’est le règlement…

 

Km2.5 à km5, on monte dans un semblant de piste large 4x4 mais avec des sacrées pentes, c’est le Vercors ici ? Un premier coureur me passe, j’essaie de coller mais pour le coup ses bâtons l’aident fort je ne tarde pas à le perdre de vue.

 

Puis un deuxième en bleu, petite bagarre mais finalement il me passe… pas longtemps car il loupe une bifurcation ! Je ne suis pas en mode connard donc je l’appelle… Et il a dû être énervé car je sens une foulée oppressante revenir sur moi… Mais c’est même pas lui ! Une nana en mode « killeuse », un regard digne de celui de la Chenille en compèt’, « c’est injuste tu n’as que 35 kgs à porter » !! Plus loin mon gars en bleu, déjà 3 positions de perdue, donc…

 

Et je ne parle pas des solos : pour le coup, ils sont juste adorables. A peine on revient qu’ils se mettent dans le ravin, je les engueule à chaque fois leur disant que c’est pas à eux de s’adapter et les encourage, « c’est vous les champions ! ». Mais Dieu que ça doit être pénible…

 

Km5 la montée change radicalement : on passe d’un chemin sec pour pinzuti à un singlze façon koh-lantah où un coupe-coupe est nécessaire !!

 

 


Exclusivité : Le cadeau d’inscription 2016 du Grand Duc

(merci d'envoyer le mode d'emploi du DUDE)

 

 

Mais, beaucoup plus pénible, on monte sous les pylônes. Tantôt on croit entendre le doux bruit d’un torrent de montagne mais non ce sont ces fils, beurk ! La corne n’avait pas tort…

 

Et cette montée qui n’en finit pas ! Je commence à avoir le rythme qui baisse, pas au niveau des solos mais presque… Après coup, je pense avoir perdu pas mal de temps sur cette portion même si ça m’a sans doute permis de garder des forces pour mon final !

 

Un 4ème relais5 me passe, ouf on rejoint la piste, il faut prendre à droite je re-trottine de nouveau, et on rejoint la bifurcation que je reconnais pour être passé en 2012 avec la corne la chenille la chouette et en 2014 avec mazbert et la corne, le sommet n’est plus très loin !!

 

Pour le coup il y a pleins de solos/duos, courage à tous… Et je prend l’allure du 5ème relais5 qui me passe.

 

Km7 on arrive au ravitaillement !! Et là je fais campingou, je marque l’arrêt, et un sacré arrêt ! Je ne mange rien, mais bois de tout : eau / eau gazeuse / coca hou que ça fait du bien !! Mais je marque tellement l’arrêt, que même la miss doublée au km1 est là !!

 

Je repars derrière elle, souhaite un bon appétit au signaleur qui mange son sandwich, mince ça remonte encore un peu et nous voici au fameux point de vue magnifique du Mont Grêle !! Vue sur les lacs du Bourget et d’Aiguebelette, tandis que dans la montée on voyait le Mont-Blanc !

 

Déjà 1h23 de course, il reste a minima 12 kms et j’escomptais 2h15, bon, c’est certain ma montée n’a pas été top et je n’atteindrai pas l’objectif chrono. FUCK

 

Très vite je profite du sentier forestier piégeux avec racines pour aller chercher et doubler la miss, c’est la moindre des choses déjà que j’ai perdu suffisamment de positions comme ça. Passage rigolo car on croise quand même beaucoup de randonneurs, et ils sont pas là pour venir nous encourager !

 

Km9 à nouveau un point de vue, je double encore du solo/duo mais là je me retourne non pas pour zieuter le dossard mais parce que ce t-shirt jaune, oui, c’est Julien qui m’annonce qu’il s’arrêtera sans doute aux Echelles, allez, courage, profite quand même !

 

Mais là ça va de mieux en mieux, je me sens bien, j’ai envie de savourer mon relais annuel du Grand Duc, et même si la descente devient pénible car un pauvre chemin 4x4 complètement raviné donc faut prendre l’extérieur complet, bon, je savoure.

 

On continue ainsi, et km11 je le savais, ça remonte. Mais pas tant que ça, ça se court encore ! Enfin si on est en relais ! Bref, cool, je mène une petite foulée et ça ne dure pas trop longtemps sauf que… M… encore un relais à mes basques !!

 

Enfin on bascule, et étrangement, il ne me passe pas ! Tu veux la guerre, tu vas l’avoir donc je mène le bal et file, il reste au contact mais ne passe pas. Quelle course ! On enchaîne ainsi 2-3 kms de folie, que c’est bon quand ça défile aussi vite !

 

Et patatras, km14 on arrive sur du bitume, et en plus ça a l’air de durer ? Un brin énervé, ce n’est pas « esprit Grand Duc », mon poursuivant est à hauteur et me dépasse, « saleté de bitume », « ah moi j’aime bien » me fait-il ! Et comble du comble, c’est le sosie de Cyss !!

 

Mais j’ai quelque chose en tête : on voit les Echelles au loin, il reste 5 kms, et il peut y avoir un kéké cramé pas si loin que ça… Et je m’accroche au Cyss2, tant et si bien… Qu’on reprend un des relais5 qui m’avait passé avant le sommet, preuve qu’on est bien descendu !!


D'accord c'est de la descente

mais ça fait un bail que je n'ai point atteint ce seuil



L'inscription est un peu chère, mais on a une chouette photo !!!


 

Et alors que j’arrive au km16, après 2/3 alertes, VLAN je me vautre. Ouf, je suis tout seul, je repars mais tout crade avec cette terre du Jura pleins les bras et les genous.

 

Petit coup de c**, ça remonte et qui est là, en train de marcher, Yann qui termine son reelais duo !! Trop fort, au Grand Duc 2012 j’étais aussi relais n°3/5, et lui duo n°1/2 et on s’était rejoint dans la fin !!!

 

D’ailleurs en mémoire à PP1 et PP2 j’innove et lui laisse la parole :

 

  « La dernière descente était longue (12 km) et peu technique, ce qui était plutôt bienvenu. Je reprends vite des forces et j'accélère de plus en plus. Je fais 1 km en 8 minutes, puis 6 minutes, puis 5, puis 4'40 et même... 4'20. Cavaler à cette allure après 7h30 de course ce n'est pas forcément très malin, même en descente. Mais alors que je me calme un peu, les jambes commençant franchement à protester, je me fais doubler par Julien, qui fait sa partie d'un relais 5. Il y a 3 ans, il m'avait doublé pratiquement au même moment de la course, dans les mêmes conditions, moi en duo, lui en relais. A l'époque j'étais complètement cuit et j'avais à peine eu le temps de dire bonjour. Mais cette fois je donne tout ce qu'il me reste pour le suivre, et ça marche plutôt bien. Malheureusement Julien est un compétiteur né, qui n'aime pas être suivi, du coup sous la pression il s'étale lourdement à peine 2 minutes plus tard! Rien de grave, mais quand même pas mal d'écorchures. Je suis obligé de le lâcher dans la dernière remontée, mais j'arrive à le suivre à distance jusqu'au bout (et le rattraper n'était pas réaliste, contrairement à ce qu'a voulu me faire croire Jocelyn, posté au début de la dernière ligne droite). »

 

 

Je reprends la parole car  OUI, alors que je l’encourage, le croyant à sec, et étant toujours à la poursuite de mon hippie-du-trail, je continue l’effort mais on m’accroche, oui, c’est Yann, que je sens vraiment aux basques !! Au point que je pense le bloquer et lui ouvre la porte mais lui n’est pas saucisson-power il dit la vérité et en l’occurrence qu’il se fait emmener. Mais pourtant j’envoie du steack, et lui a 50 kil dans les pattes !!

 

Et à force de vouloir rattraper Cyss2 et de croire à une fessée sur le doux fessier du kéké je trébuche de nouveau, figure artistique du Bouk dans la terre, sous les yeux de Yann !!


 

 

Photo erronée, Yann n’est pas tombé, lui

 

 

En prime la fin du parcours est égayée de petites bosses qui font mal, elles sont petites mais elles font mal, et soudain à la sortie d’un bois, km18.5 la Corne est là, tel Sitting Bull, debout sur un rocher ! « Allez Bouk il reste 2 kms, 1 km de piste et 1 km bitume », puis ça y est, il me sermonne de « donne tout », « faut pas regretter », etc…

 

Mais est-ce parce que je sens la fin, est-ce parce que je continue de croire que ça pourrait se jouer à un rien avec le fessier du kéké, mais je continue l’effort, et… double mon Cyss2 avec qui j’aurai couru pratiquement 6 kms de duel ! Et on arrive même à un peloton entier, je ne distingue plus qui est qui, soloduorelais je passe et déboule sur le bitume, ok il doit rester un km !

 

Je me retourne, j’ai du monde aux basques, et en l’occurrence en concurrence frontale YANN-LA-GLUE qui en emmène deux, puis un coureur. Et je le verrai sur les photos ce qui expliquera bien des choses, ce jaune est un de ceux qui m’avait pris dans la montée au Mont Grêle.

 

Moralité : 6 dépassements – 3 repris et 3 re-repris, je suis parti 30ème j’arrive aux Echelles 30ème !

 

Mais pour l’heure je donne tout ! TOUT ! Dernier kil interminable car on entend depuis 1.5 kms « plus que 500m », je le fais à 13.13 km/h, Yann est juste derrière mais on est à la même vitesse (j’ai 30 kms de montagne en moins dans les pattes), où trouve-t-il de la ressource ??? Le FaiZan est là avec sa Gopro et ça y est me voici au relais avec le Berger j’en termine en 2h35 avec le sentiment du devoir accompli !!!

 

Tandis que le Berger s’envole je fonce me mettre à l’ombre et me POSER. Je reprend mes esprits, avec un sentiment à chaud largement mitigé :

  • Le parcours mi-figue mi-raisin, une jolie trace sur la carte et un point de vue remarquable, mais une montée ininterressante, une descente pas terrible et un poil trop de bitume
  • Une forme mi-figue mi-raisin, avec une montée pas terrible mais une descente et un final encore une fois mémorable, quel chouette sport !!!

 

 

Et finalement c’est Richard qui apporte le dicton du jour, qui résume tout : le parcours n’était pas des plus grandioses mais le Grand Duc c’est le Grand Duc et l’esprit était là !

 

Preuve en est le lieu bien champêtre que ce Rivier’Alp, l’ambiance incroyable façon Tour de France à Saint-Laurent-du-Pont, un Berger et un Sphynx à 15 secondes l’un de l’autre, et une valeureuse Bergère qui terminera notre relais sous le signe d’une excellente journée !

 

 

GRAND DUC FOR EVER

 

PS1 : j’avais une photo avec Michel Riondet et le Dude mais elle ne s’est pas enregistrée. La merdasse !!!

PS2 : non seulement j'ai pris ma revanche sur le Beauf, relais n°3 de la Team TERRE DE RAISINS, mais en prime la Corne m'a sorti un "bien joué Bouk". Elle est pas belle la vie ??

 

 


Caroline Wozniacki, marraine de l'édition 2016 du Grand Duc

 

 

32 commentaires

Commentaire de ejouvin posté le 03-07-2015 à 00:12:10

Bah dis donc, il y a eu de la bagarre sur ce relais.

Et 15 km/h en descente... Attention, je sens que tu va être intenable sur la manche finale.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 03-07-2015 à 11:57:59

Je présume qu'à défaut de sandwich au pavot tu buvais ta tisane ?!
15 km/h en descente c'est stratosphérique, je te l'accorde !!

Commentaire de Corne de chamois posté le 03-07-2015 à 09:18:36

bien ouéj le bouk

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 03-07-2015 à 11:58:52

J'vais pas t'faire la prose de bitovent,
Non, Yo y'en a marre qu'il se le-bran,
Franchement ce type c'est qu'du vent,
Y vaut pas mieux, non, qu'un cure-dent

Commentaire de Jean-Phi posté le 03-07-2015 à 12:13:15

Moi je viens pour la marraine de 2016 alors !
Bien joué Bouk quand même !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 03-07-2015 à 13:52:13

Merci !
Et au plaisir de te croiser sur tes terres l'an prochain donc !!!

Commentaire de Arclusaz posté le 03-07-2015 à 14:22:46

en plus elle court !!!!! 3h30 au marathon de New York.

http://www.sports.fr/tennis/scans/wozniacki-impressionne-au-marathon-de-new-york-1135515/

si elle vient, je pense que je m'inscrit aussi.....

Joli course Le Bouk è et beux CR, comme d'hab.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 03-07-2015 à 15:57:36

Même habillée et après 3h30 d'effort elle est belle :-) :-) :-)
Merci pour le cliché Arclusaz !!!

Commentaire de the dude posté le 03-07-2015 à 13:57:23

Bien joué mon Bouk et bravo pour ce relais couru en mode Saucisson-Powa (chutes comprises).
C'était cool de partager un morceau de matinée à glander au soleil en encourageant les braves :)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 03-07-2015 à 16:00:23

Je te souhaite surtout un bon rétablissement.
Autant je suis égoïstement content d'avoir partagé la matinée avec un beau mec, autant ça aurait été préférable de t'encourager sur le parcours.
Vivement la guérison !

Commentaire de le_kéké posté le 03-07-2015 à 14:06:15

J'avais encore 20mn de marge !!!
Ton récit m'a fait réaliser qu'on était passé dans le secteur l'an dernier, j'avais pas reconnu, la honte.
Je pensais que vous partiez 1h après les solos et en fait c'était 1h30, sinon j'aurais moins sur que la jonction se ferait, là j'étais inquiet de pas de voir arriver, je pensais même à un abandon d'un des relayeurs alors que vous étiez pas mal classé finalement.
Sinon je me demande où est passé le pied de descendeur hors pair que tu avais pour te casser la gueule dans les descentes aussi peu techniques que ton relai, ça va faire mal dans la descente de Chamechaude, prends un casque !!!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 03-07-2015 à 19:09:57

Quand j'y repense, c'était ubuesque d'y croire... Mais en fin de relais j'avais plus de repères, la seule certitude étant qu'il n'était pas impossible que tu sois cramé donc je devais tout donner pour ne rien regretter !
Rajoutons à cela que je faisais une battle avec le Yannou et ça donne une belle fin de relais.
Je suis heureux (vraiment) que tu ais vaincu la chouette, vivement 2016 que tu égalises !

Commentaire de Namtar posté le 03-07-2015 à 15:51:29

Jolie Course le Bouk ! Et joli récit.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 03-07-2015 à 16:05:21

Merci Rodolphe et ... Bon courage pour ce qui t'attend !!!

Commentaire de ilcourtlefuret posté le 03-07-2015 à 16:01:45

avec ces récits elle commence à me faire envie la chouette... peut-être en 2016? Sauf si je m'aligne à nouveau au circuit de la Sure, ça sera dur!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 03-07-2015 à 16:30:32

Au contraire mon furet, le circuit de la sure doit être une super prépa, on dirait un mini-grand duc !!

Commentaire de Le FaiZan posté le 03-07-2015 à 16:32:42

Belle course mon bouk !!
Tomate et moi avons été heureux de faire partis de cette team " les rinces cochons "
A l année prochaine ( en solo mais faut pas le dire )

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 03-07-2015 à 19:07:18

Merci capitaine !!!
Bonne journée demain !!!

Commentaire de Phénix posté le 03-07-2015 à 19:00:16

Bravo ! Bravo ! Ton récit donne sacrément envie ! J'espère que tu as bien récupéré de tes chutes ! Entre nous , moi aussi Yann m'impressionne !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 03-07-2015 à 19:07:58

Merci Vincent ! Yann est un grand champion (et humble en prime), l'ASPA est vraiment bien fréquenté !!!

Commentaire de richard192 posté le 04-07-2015 à 08:35:41

Le GD devient la course des légendaires!
Sacré équipe de killers la team terre des raisins secs.
Bon j'espère que ta chute te laissera moins de traces qu'au Dude.
A très bientôt sur les sentiers. Bravo

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-07-2015 à 16:01:08

Merci Richard ! Légendaire deuxième duo !!!

Commentaire de Chasse-Neige posté le 05-07-2015 à 09:58:08

Personne à relevé que le BouK est maintenant anoréxique !!!!
Quand je vois ta photo et me remémore ton non-affutage du début de saison, le changement est spectaculaire !

Commentaire de richard192 posté le 05-07-2015 à 15:37:51

Le juge de paix se tiendra à Crolles en septembre prochain au cross des coteaux. Non pas sur la bascule mais au chrono.
La pression monte, on y sera tous!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-07-2015 à 16:01:48

Il parait que le Dude "esprit du trail" compte organiser des reco.
Ce sera payant, mais il faut voir ça comme un investissement !!

Commentaire de Albacor38 posté le 05-07-2015 à 17:45:32

Cette photo me fait toujours beaucoup d'effet...

(Je parle bien sûr de la photo de Michel Riondet sur l'édition apocalyptique du GD en 2014 ;)

Bien inspiré celui qui a déclenché à ce moment là et à cet endroit là.

La photo du "BoukenBob" est bien aussi note bien mais elle force moins le respect :)

Par contre mon salaud t'as retrouvé la ligne : C'est im-pre-ssio-nnant!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-07-2015 à 16:02:58

Tout le mérite en vient au chasse-neige et à toi.
Le chasse-neige, c'est l'anti-corne de chamois : lui il dit "le bouk je vais te fumez" et il me fume !!!
Mais le vrai déclic c'était à Champagnier avec cette défaite et cette phrase du Creq's qui raisonne encore dans ma tête...

Commentaire de Chasse-Neige posté le 06-07-2015 à 19:54:09

En tous cas on se tire tous les 3 vers le haut et c'est ca qui est bon !!!!

Commentaire de M_baton posté le 05-07-2015 à 17:50:30

Toujours aussi marron de lire tes récits. Félicitation pour ton relais, tu as bien joué.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-07-2015 à 16:03:50

Merci Wolfgang et surtout félicitations à TOI mein Meister !!!

Commentaire de AKADOC posté le 07-07-2015 à 22:27:45

joli BOUK tu remontes au canal historique aussi vite qu'au lac du pissou ...

Commentaire de stphane posté le 12-07-2015 à 19:13:54

On change rien Bouk, ça va payer... (pas déjà dit ça moi ??)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !