Récit de la course : Grand Duc de Chartreuse 2008, par toto38

L'auteur : toto38

La course : Grand Duc de Chartreuse

Date : 29/6/2008

Lieu : St Laurent Du Pont (Isère)

Affichage : 1451 vues

Distance : 80km

Objectif : Terminer

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

72 autres récits :

ma course la plus dure!!

Ma course a débuté non pas dimanche mais la veille !!

En effet, arrivé à proximité de Saint Laurent,  je me suis aperçu que je n’avais plus beaucoup d’essence, en tout cas pas assez pour le retour. Pas de problème, on sort la carte bleue et on fait le plein. Mais je me suis aperçu que je l’avais oublié ! Bon, pour l’essence, on verra demain pour le retour. Mais comment géré le camping et la boufe avec nos amis kikoureurs ? Il va falloir vivre à crédit.

18h55, j’arrive au camping où je retrouve toute la meute des kikoureurs. On prend un verre de champagne et on me fait remarquer que les dossards peuvent être retirés jusqu’à 19h seulement ! Quoi, mais il est 19H !! Vite on cours (Déjà ??) avec David jusqu’au point de remise mais il est fermé ! Heureusement les bénévoles rouvrent une salle et nous remettent notre précieux sésame. Il faut dire qu’on étaient 5 ou 6 un peu embétés d’être en retard…

Langevine me fait remarquer que le coupe-vent est olbigatoire. Ah ?? bon on va fouiller dans le sac… Promis l prochaine fois je regarderai le site de la course…

Le soir au resto, j n’ai pas pu discuter avec tout le monde, il faut dire que nous étions vraiment nombreux à avoir répondu à l’AAB de lieutenant blueb.

De retour au camping on a eu droit à un moment épique : les préparatifs de dingo pour faire son sac : ce n’est pas un camelbag qu’il lui faut mais au moins un sac de 50l pour mettre tout son bardas !!

J’ai cherché partout les copains du CMI mais ils sont nulle part. J’espère qu’ils ne m’ont pas lâché !

Dimanche : levé à 3H la tête dans le derrière et c’est parti pour une grande grande ballade !!

Sur place je retrouve notre iade national qui court déjà , notre pépé toujours tout sourire,  skynews mon pote et  sanglier et guillaume (notre nouveau couple inséparable).

C’est marrant ils sont pleins avec des bâtons ! Ils vont s’embéter dans les descentes ! rien ne vaut un baton en bois, une bonne vieille branche que je trouverait dans les bois…

Ma stratégie est simple : on va courir, courir, et courir encore, alors autant se réserver au max ! Dès qu’il y a une côte, on lève le pied. Rapidement, les groupes se créent et on se retrouve à 3 avec Guillaume et Patrick. On est en symbiose parfaite : on sens quand il y en a un qui fatigue, on accélère quand tt va bien, on rigole et on discute.  Mais petit à petit après 6h de course patrick nous propose de partir car il fatigue. On part avec Guillaume mais parick reviens vers nous au ravito pour se plonger les pieds dans une fontaine. Qu’il a raison !! je l’imite et ca fait trop du bien ! J’ai compris, c’est ça la potion magique ! je repars avec de belles giboles toutes fraîches, proprettes et surtout légères ! A partir de maintenant, à chaque ravito, je ferai trempette…

A Saint Pierre je croise Genep qui se repose après son relais et c’est super il me passe ses bâtons. Quelle révélation ! Finalement, je décide de troquer mes bâtons en bois pour ces bâtons en alu. Ca me permet de vraiment soulager les jambes et de m’économiser.

Je décide de laisser guillaume repartir tt seul, j’ai le sentiment de forcer un peu et lui de m’attendre… Finalement je le reprend peu de temps après et là j’ai une patate d’enfer : on accélère encore, on double et guillaume fini par lâcher dans la montée d’une piste de ski. 

A nouveau un ravito, à nouveau trempette, je laisse passer 3-4 coureurs, je relève leur numéro de dossard pour essayer de les reprendre.

J’arrive comme une boule dans St pierre, je me fait arrêter  par le service médical. NON !! je suis très bien , ils vont me faire perdre du temps et je vais me refroidir !

Reparti, le moment le plus dur a été la montée vers le charmant chom où j’ai eu un coup de pas bien : je me fais doubler (par des relais heureusement…) et j’ai l’impression de pousser grave sur les bâtons !!

Arrivé sur le « plateau », la course est neutralisée 8 minutes le temps que l’orage passe. C’est dur de rester concentré et de ne pas trop se refroidir. Une fois le top du départ, c’est parti pour une belle remontée .

Dans la dernière descente, je double Juanfé et on termine à donf tous les deux. C’est bien sympa !

J’arrive à St laurent en 14h40 un peu crevé mais pas trop ! La descente a été fantastique, vraiment sympa et les enfants étaient là pour passer la ligne avec moi. Chouette !!

1ere leçon : on m’avait dit que les GDC étaient une course dure, et je n’ai  jamais fait aussi dur,

2eme leçon : se ménager jusqu’au 50 eme kilo a été efficace et c’est super motivant de doubler

3eme leçon : J’ai été bleufflé par les bâtons. Dès que possible, je m’en achète une paire…

4eme leçon : j’ai encore trouvé que comme sur toutes les courses longues distances, c’est el moral qui joue un grand rôle

5eme : l’an prochain je le referai sans doute !

Merci de m’avoir lu !

5 commentaires

Commentaire de testudo42 posté le 03-07-2008 à 22:51:00

super course, visiblement les bains de pieds c'est efficace... à méditer
au plaisir de te revoir sur une course

Commentaire de titifb posté le 04-07-2008 à 05:04:00

Ca ramollit pas trop les pieds de se les tremper comme ça ? T'as pas eu d'ampoules ?
Merci pour ce CR Toto...

Commentaire de Davidou le minou posté le 04-07-2008 à 10:21:00

Dis donc, tu peux laisser des commentaires à testudo, dans le genre course facile, ton récit est pas mal du tout : On dirait que t'as fait une rando pernard autour de ta maison !

Dis, t'as forcé un moment ? T'en as chié un peu ? Comment fais-tu, avec une sortie d'entrainement par semaine, pour être autant en forme.

Et je rejoins Titfb sur sa question : ça t'a pas posé de problème d'avoir les pieds trempés ?

Super mec en tout cas, je suis surpris par ta fluidité et ta légèreté en course, tant mentale que physique. T'es un as ! Et modeste en plus, sans chercher la gloire ou la victoire à tout prix. Continue comme ça ;-)

David

Commentaire de Génep posté le 06-07-2008 à 14:16:00

Super Toto comme d'hab !!

Bravo à toi, pas mal les bâtons hein ;)
Tu me les rends quand :)

A bientôt.

Commentaire de langevine posté le 07-07-2008 à 01:25:00

Ah sacré Toto! deuxième fois que je te croise, toujours avec autant de plaisir!!
Plaisir de te voir complètement à la ramasse la veille de la course (et encore le matin même!!) et puis tout à coup.. transformation.. un nouveau toto qui reprend ses esprits le temps de la course! Ou plutôt qui ne pense plus, qui trace et se fait plaisir! C'est à peine si j'ai pu prendre une photo!!
C'est toujours un régal de te voir sur une course, avec une arrivée comme si c'était le petit footing du dimanche! tu me sidères.. et à mon avis je suis pas au bout de mes surprises!! tt ça avec autant de simplicité, d'humour et de sourires.. On remet ça quand???

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !