Récit de la course : Le Tour de Rouanne - 37 km 2012, par Rudyan

L'auteur : Rudyan

La course : Le Tour de Rouanne - 37 km

Date : 8/7/2012

Lieu : St Jean St Nicolas (Hautes-Alpes)

Affichage : 996 vues

Distance : 37km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

18 autres récits :

Non d'un Piolit!

Ce dimanche 08 juillet, j'ai rendez-vous avec mon 1er trail dans de vraies montagnes! Direction Ancelle pour le Champsaurin!

Au programme : 37kms pour 2200m de D+.

On ne peut pas dire que ma prépa ait été parfaite puisque je n'ai fait que 72kms sur le mois de juin et je suis resté 8 jours sans courir juste avant la course. Ce qui est sûr c'est que j'ai du jus!!! Si le début de course devrait être plutôt facile pour moi, je crains de rapidement me sentir juste...L'objectif temps se situe entre 6h30 et 7h00.

 

J'arrive sur Ancelle samedi en milieu d'après midi et y rejoins Kkris et 2 amis à lui, Patrick et Nico. Une petite bière sur la place du village et on file s'installer à notre hotel.

 

On file ensuite récupérer nos dossards. L'ambiance est déjà super, très conviviale. On regarde les coureurs du 17kms traverser la bourgade puis direction la piscine pour se rafraîchir...les pieds!

 

Le soir lors du repas, on échange avec Laurent (laurent_05) qui nous distille qqs précieux conseils sur le parcours. Sympa le bonhomme! On le retrouvera le lendemain durant notre périple...

 

Ensuite direction les chambres pour une bonne nuit avant le combat!

 

Lendemain matin, levés à 6h15 : petit déj', derniers préparatifs et on fonce dans la navette pour rejoindre Pont du fossé, lieu de départ.

Là-bas on retrouve qqs membres du CCCP dont son président Riri, malade mais dopé! Clin d'œil

 

Le ciel commence à se dégager, il va faire beau et chaud. Tant mieux!

On se place pour le départ, impatient.

 

Le départ est donné et les choses sérieuses commencent de suite. 1100m de D+ sur les 7.5 premiers kms!

Je prends une allure régulière. Je ne m'enflamme pas mais je cherche à garder un bon rythme. Christophe se faufile et part un peu devant. Un peu plus haut, sur les pentes plus raides je le rejoins.

Au milieu de la montée, qqs vaches décident d'investir le sentier, heureusement qqs centaines de mètres plus bas! ça râle à l'arrière...

 

Un peu plus loin, HervéGap alors leader du 71kms nous dépasse. On l'encourage car il a l'air de souffrir. Bon pas d'inquiétude puisqu'il gagnera brillament l'UltraChampsaur! Cool

 

On s'élève rapidement et les paysages sont magnifiques!!

 

Chris mène la danse et je me dis qu'on va peut-être pouvoir faire une bonne partie de la route ensemble car je me sens franchement bien sur ce début de parcours.

On atteind le sommet ensemble et filons pour un km de descente jusqu'au 1er ravito. On y arrive en 1h30 en 110ième position. Un arrêt rapide pour remplir les camels et manger un peu de salé et c'est parti pour la descente!

 

C'est toujours Chris qui emmène. On fait une bonne descente. On est frais alors ça envoie bien (trop?).

En bas de celle-ci, on arrive sur un petit replat avant d'attaquer la montée sur Rouanne haute. Je m'accroche pour suivre Chris mais je suis en sur-régime. Résultat : dès les premières pentes il me lâche, mètre par mètre, jusqu'à s'éloigner significativement. Pas grave! Il faut que je récupère de cet effort mal géré. Ne pas s'enflammer...

J'en profite pour photographier un troupeau de mouton en contre bas, paisibles malgré tous ces fous qui crapahutent sur leurs terres.

 

Je retrouve petit à petit mes sensations et peux attaquer un peu dans la descente qui arrive. Elle est roulante et les cuisses sifflent un peu. Je décide de me calmer car il reste qqs difficultés à affronter.

 

J'arrive au second ravito en 2h38 (111ième) et je suis surpris d'y voir Chris. Déjà là depuis un petit moment, il ne m'attend pas et repart de suite. Je prends mon temps : remplissage de camel, un peu de salé, un verre de grenadine (sans pastis) et un petit pipi.

 

Je quitte le ravito pour la dernière grosse difficulté du jour : le Piolit. Les premières pentes sont plutôt douces avec qqs coups de cul. J'ai beaucoup de mal à retrouver du rythme.

On retrouve rapidement un autre ravito, situé juste avant les choses sérieuses. Je ne m'arrête presque pas, juste le temps de boire un verre d'eau et d'échanger qqs mots avec les bénévoles. J'en profite pour les féliciter. Serviables, enthousiastes, sympathiques...j'ai rarement vu une telle organisation.

 

Je repars et on s'élève d'abord à travers champs puis sur des sentiers en balcon. La vue sur la vallée est splendide!

 

Au loin, j'aperçois Chris. A vol d'oiseau il n'y a pas énorme, mais le terrain étant ce qu'il est, pas mal de minutes nous séparent.

Et puis on arrive sur le final de cette montée. On m'en avait parlé, on m'avait averti...mais quand on est au pied, on se tâterait presque à faire demi tour...

 

Je décide d'entamer ce mur sans trop m'économiser. Depuis qqs kms les jambes tournent mieux. Je monte plutôt aisément, sans jamais me mettre dans le rouge.

Je vois d'ailleurs que je me rapproche de Christophe.

Je prends tout de même le temps de photographier la vue sur le lac de Serponçon :

 

La montée se termine plutôt bien même si les cuisses commencent à faire bien mal...

Je passe le Piolit en 4h16 (113ième), bien en dessous de mon objectif! Si je n'explose pas je me dis que les 6h00 sont jouables.

 

Quand je bascule je vois que Chris est tout proche. La descente doit me permettre de recoller mais le bougre envoie! Je le rejoins enfin. Il me laisse passer me sentant un peu plus à l'aise. Je m'éloigne assez vite.

 

Cette descente est interminable! Après une grosse attaque sur le haut, le rythme baisse progressivement. J'arrive au dernier ravito. Encore une fois je ne m'arrête que qqs secondes. Le plus dure arrive lorsque l'on quitte les monotraces pour une large piste toujours en descente. Les cuisseaux sont durs et très douloureux.

 

Derrière on enchaine sur un petite montée sur bitume. Je marche tout du long et souffre! ça devient très difficile et je passe en mode robot...Le mental doit finir le boulot.

Je relance lorsque la route redescend. Le final me parait interminable...Je n'ai qu'une envie, terminer!

Un dernier passage difficile sur un sentier de terre et je déboule enfin sur Ancelle...

Les petites montées, si courtes soient-elles, se font en serrant les dents! Dernier virage à gauche et l'arche est en vue. Le ligne droite finale est courte et c'est tant mieux!

 

Je termine complètement cuit mais super heureux de ma perf puisque je passe la ligne en 5h36! Après pas mal de perf en demi teinte, ça fait du bien!!!

Je cherche l'ombre et l'eau et me place sur la ligne d'arrivée pour ne pas rater Chris (pour une fois que c'est moi qui le prend en photo!). Il en termine juste 6mns après moi :

 

Il ne reste plus qu'à récupérer. Une petite séance de massage, un bon repas et un baignage de mollet dans la fontaine et nous voilà requinqués! Ah oui, j'oubliais les bières bien sûr!

 

Au final une course magnifique tant au niveau des paysages que de l'organisation! Sans oublier le public, omniprésent et d'un enthousiasme formidable!

Bref, que du bonheur !!!

 

Voilà, le Chamsaur c'est fini. Maintenant plus rien en vu...Du repos, des apéros et des abdos Kro!

7 commentaires

Commentaire de gnoufee posté le 09-07-2012 à 22:21:10

Merci pour ton récit , superbes photos et grosse performance !

Commentaire de HERVE GAP posté le 10-07-2012 à 07:17:24

Que c'est agreable de lire les récits le matin dans son canapé !merci pour ce récit et bravo à toi.bonne récupération et à bientôt sur les sentiers .

Commentaire de laurent05 posté le 10-07-2012 à 08:44:49

bravo pour ta course et merci pour ton récit
content que la balade t'ait plu.
bonne récup et à bientôt

Commentaire de chanthy posté le 10-07-2012 à 09:16:08

Bravo Yannick
quel retour fracassant!!jolie course, très belles images.
Merci.
à bientôt sur les sentiers.

Commentaire de montevideo posté le 11-07-2012 à 10:37:16

Belle course vraiment et super recit, avec un vrai entrainement tu ferais un malheur yannick a bientot peut etre a cadenet

Commentaire de riri51 posté le 11-07-2012 à 11:19:51

Félicitations mon yannick! je rentre juste d'une nouvelle sortie de 3 heures et 1500 de D+ dans le champsaur...c'est vraiment un coin super pour le trail...bonner récup et à bientôt!
PS: je viens d'arrêter les antibios ce matin!!!

Commentaire de kkris posté le 11-07-2012 à 19:11:09

Merci Yannick pour ce récit qui nous fait revivre cette belle journée.On a passé un très bon week end.
Et encore bravo pour ta perf!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.24 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !