Récit de la course : Saintexpress 2012, par DKféeinée

L'auteur : DKféeinée

La course : Saintexpress

Date : 2/12/2012

Lieu : Ste Catherine (Rhône)

Affichage : 1177 vues

Distance : 44km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

523 autres récits :

Ma Saintexpress... comme dans un rêve

Il y a finalement toujours  une première fois dans la vie : A 46 ans, aujourd’hui c’est la 1ère fois que je vais courir 42 km (Enfin... 44 km), je n’ai jamais fait plus de 23 km en course et c’est la 1ère fois que je fais une course de nuit (normalement je dors, comme la plupart des gens « normaux »).

Je m’y suis préparée au mieux, tenue, matériel (fait et défait mon sac toute la semaine…), alimentation, entrainement malgré une coupure de 2 semaines à J-3 semaines de ma Saintexpress pour cause de douleurs, sûrement un peu de surmenage (TFL, TMF, douleur à l’aine), le doute s’était installé, je n’étais plus bien sûre que j’allais pouvoir prendre le départ de ma première Saintexpress.

Ca y est, j’y suis,  accompagnée de plusieurs autres coureurs « semi-loisir », Christophe, Philippe, Vincent, Jean-Christophe, Catherine et Sylvie, mon équipière officielle pour cette Saintexpress, une « première fois » pour tout le monde. Je descends de l’autobus bien chauffé à Sainte Catherine un peu saisie par la température extérieure : il fait -4°C. Nous tentons une incursion dans les tentes prévues, impossible… trop de monde. Nous attendons alors l’heure du départ sous nos sacs poubelle avec Catherine et Sylvie… dans cette petite foule, nous avons perdu nos acolytes. Je regarde autour de moi les visages des coureurs, seuls ou en groupe, fin équipés, tout souriants, un peu congelés aussi. L’excitation est palpable, chacun y allant de son commentaire, j’ai envie de prendre le départ.

Je jette un oeil derrière moi, nous nous sommes positionnées vers le milieu du peloton, je me demande alors si ce n’est pas un peu ambitieux, trop tard pour reculer... Le long flot 2500 des coureurs au départ s’élance enfin, plutôt raisonnablement. Nous grimpons les premiers sentiers enneigés et le village de Ste Catherine s’éloigne déjà. La nuit est claire, étoilée (il doit y avoir la mienne quelque part), je me retourne et j’aperçois un long ruban de lumière sur fond de champs enneigés, je suis comblée d’émotions et heureuse d’en faire partie. J’Y SUIS !

Je sais aussi qu’à Soucieu-en-Jarest nous attendent nos maris qui ont occupé leur soirée au restaurant pendant qu’on dépense nos calories pour regagner le premier ravito. Un bisou, une phrase d’encouragements, leur mine rafraichie me semble refléter un peu d’inquiétude, ils s’enquièrent de notre forme, on les rassure. Catherine nous a lâché quelques temps auparavant, il parait qu’elle est passée il y a 5-10 mn.

Même si l’objectif était avant tout de terminer, on s’était quand même fait un petit plan de route avec Sylvie : arriver en 6 heures… et là à Soucieu, Sylvie est inquiète, on est vachement en retard. Moi, je ne le suis pas, inquiète, je n’ai pas encore regardé mon GPS, de toutes façons mes yeux de presbyte sont plutôt rivés sur le sentier ou la route, afin d’éviter les plaques de verglas qui généreront nombre de chutes et de blessures, tantôt occupés à regarder le paysage, les villages illuminés. Finalement ça ne m’intéresse pas de savoir, ni quelle heure il est, ni combien on fait de km, ni à quelle vitesse moyenne on est. Je suis là, je cours tranquille, pensant avant tout à gérer et surtout à profiter de  ma course, penser à s’hydrater, à manger mes barres maison préparées spécialement.

Je suis sereine, cette première partie, qui s’annonçait être la plus dure, s’est bien passée, à ce moment de la course mes pieds sont encore au sec…. On se concerte avec Sylvie, tout semble rouler, on est bien et on décide de ne pas s’arrêter au ravito de Soucieu, aussi un peu parce qu’on s’est arrêté vers nos maris 5mn avant…. ERREUR, car dès la sortie de Soucieu, mon équipière commence à donner des signes inquiétants de moins bien, jambes coupées, puis envie de vomir, vertiges, panique… et là je me dis bon, on avait dit ensemble à l’arrivée… alors il va falloir que je l’aide.

De Soucieu à Beaunant, le temps aura passé vite car mon objectif aura été de coacher ma Sylvie, physiquement et moralement, car il est absolument hors de question qu’elle abandonne, ou que je la laisse. Je lui parle, toujours positif « Think positive , c’est juste un coup de mou, tu vas y arriver, on va prendre le temps », je m’assure qu’elle boit régulièrement, qu’elle se nourrit, mais elle a bien du mal, ça ne passe pas. Du coup, on alterne plutôt marche et course, jusqu’à atteindre le ravito de Beaunant. On se régale de tucs et de coca, moi qui n’en boit jamais, avant d’attaquer la fameuse montée des aqueducs, ça monte mais c’est quand même vachement beau… on sait qu’on va terminer, je ne ressens pas la fatigue, je n’ai pas encore envie d’être arrivée. Un coup d'oeil à mon GPS, ma pile a rendu l'âme...

La traversée du nouveau quartier « Confluence » vers Perrache est une découverte pour moi, c’est plutôt chouette, sans cette Saintexpress, je n’étais pas prête d’y venir… La dernière partie du parcours est telle que je me l’était projetée, vilaine et interminable, avec les crampes en moins car dans mon plan, j’ avait plutôt prévu d’ en ch… les 10 derniers km à cause des crampes… rien de tout cela.

Dans le petit parc juste avant l’arrivée, les jardins d’eau d’où montent un nuage de vapeur sont illuminés, colorés, suis-je dans un rêve ?

J’aperçois l’arche rouge, un petit pincement au cœur « mon rêve » se termine, j’encourage une dernière fois Sylvie qui depuis 10 km n’en peut plus mais s’accroche, bravo à elle, nous « déboulons » à fière allure dans le palais des sports plein de monde. ON Y EST ARRIVEES… ENSEMBLE ! En 5h46mn, 827 et 828ème/1943 au scratch…mission accomplie.

Tous arrivés : Christophe (4h31’), Catherine (5h15’), Vincent (5h17’), Philippe (5h37’), Sylvie (5h46’) et Jean-Christophe (6h00’)

J’en ai rêvé DKféinée l’a fait…Langue tirée

Au lendemain, je me demande encore si j'ai rêvé ou non mais j'ai mal aux cuisses et l'état de mes chaussures me prouvent que je l'ai vraiment fait...

 

7 commentaires

Commentaire de Japhy posté le 04-12-2012 à 15:14:05

Je ne comprends pas j'avais l'impression d'avoir laissé un message de félicitations dans ce CR de filles!
Ben encore bravo donc! :)

Commentaire de Japhy posté le 04-12-2012 à 15:15:08

ha j'ai compris, tu t'étais trompée d'endroit j'ai retrouvé mon com sur l'autre. Pas grave.

Commentaire de Aurélie84 posté le 04-12-2012 à 15:18:58

Super perf, super mental. Encore Bravo

Commentaire de Byzance posté le 04-12-2012 à 21:46:34

Bravo les filles !!!!

Commentaire de LutetienND posté le 05-12-2012 à 07:02:15

Moi je n'avais aucun doute sur le fait que ma p'tite soeur allait arriver au bout... Mais je me suis quand même levé à 6h pour vérifier! ça me fait super plaisir qu'elle ait vécu cette expérience. Ce sont vraiment des moment forts, et ca fait des souvenirs à partager.

Et en plus, c'est grâce à elle que je me reconnecte à Kikourou que j'ai un peu laissé tomber depuis 1 an, à ma grande honte. Faut dire que LutetienND IKOURMOINS parce qu'ILATROPDBOULO ;-(

Commentaire de Arclusaz posté le 18-03-2013 à 19:28:41

Tiens, c'est marrant ça, DKféinée (que je vais bien finir par rencontrer)est le petite soeur de LutetienND dont j'ai fait la connaissance au Pilat Trail de Véranne en 2011: le monde est petit.... sur kikourou !

Bravo pour cette course et ce CR bien sympa que je découvre tardivement.
Chez "semi-loisir", c'est certes du loisir mais ça avance bien quand même !

Commentaire de DKféeinée posté le 18-03-2013 à 20:52:48

Effectivement... Il n'est d'ailleurs pas impossible que nous récidivions cette année sur le pilatrail, lui sur le 42 et moi sur le 21... Il faut que j'arrive ASCKILACHEUNPEUL'BOULO !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !