Récit de la course : Le Grand Raid de la Réunion : La Diagonale des Fous 2014, par Françoise 84

L'auteur : Françoise 84

La course : Le Grand Raid de la Réunion : La Diagonale des Fous

Date : 23/10/2014

Lieu : St Philippe (Réunion)

Affichage : 2088 vues

Distance : 172km

Objectif : Pas d'objectif

22 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

161 autres récits :

La Diagonale n°3

Une semaine après, les détails m'échappent un peu, mais je vais essayer de raconter notre séjour sur l'île version touristico-sportive!







  

Pour ce 3ème Grand Raid (après 2010 et 2012), nous ne partons pas très longtemps, une semaine seulement... Nous quittons Marseille lundi soir pour un voyage un peu long car escale à Mayotte. Nous avons voyagé par la compagnie XL (la seule à partir de Marseille): bon, pas terrible!! L'avion est assez petit, ça fait un peu boite à sardines, les options sont minimales (repas: bof, pas de boissons sinon payantes, pas d'écrans individuels etc...). Mais le personnel est sympa, c'est l'essentiel!

 

 

 

On arrive à St Denis en début d'AM: il fait chaud mais sans plus, tout va bien. Après réception de la voiture de loc, direction St-Gilles où nous avons loué un studio, déjà testé en 2010. On est tellement cuit par le voyage qu'on ne fait rien le soir, le mardi est déjà terminé...

 







 

 

Mercredi, retrait des dossards à St Pierre. Pour nous, c'est la 1ère fois que nous démarrons de cette ville. Ça se passe super bien et rapidement, bien plus agréable que lorsque ça se situait à la Redoute. La ville est toute animée par le GRR, c'est vraiment sympa.

Retrouvailles avec les bollénois puis repas sur le bord de mer: il y a pire comme balade!!!

 





 

 



Le jeudi, ça sent le départ!!! Prépa des sacs le matin, coup de stress pour Xavier qui a zappé la couverture de survie (heureusement, magasin de sport juste à côté!) mais également ses médicaments "d'urgence"... Faudra pas de bobos!!

On quitte St Gilles assez tôt pour aller prendre la navette qui, de St Denis (où nous laissons la voiture pour l'arrivée), nous conduira au départ de la course à St Pierre. Ce n'est d'ailleurs pas d'une navette qu'il s'agit mais d'une bonne dizaine de bus qui acheminent les coureurs côté ouest. 






Pour un départ de St Denis vers 17h, nous arrivons vers 21h... Là, c'est parcours du combattant!! Heureusement, le bus nous a déposés très près... mais la queue commence déjà pour entrer sur le stade. On nous fait entrer par paquets de 10 environ mais ça ne fluidifie guère. Il faut déposer les sacs pour les bases vie + arrivée (3 sacs donc 3 files); ceux-ci ont des codes-barres +/- lisibles donc les bénévoles doivent ré-écrire manuellement, bref, un beau foutoir! Et piétiner avec ses sacs à bout de bras, ça casse un peu...






Une fois ce 1er bouchon passé, on recommence pour le contrôle des sacs et matériel obligatoire...

 





 













 

Enfin, on est dans le stade, plus qu'à attendre le départ, à 22h30. Celui-ci se fait, comme d'habitude, dans une ambiance de fête avec musique, feu d'artifice et surtout, pendant des centaines de mètres des supporters et accompagnants en grande forme qui encouragent tout ce grand troupeau de (futurs) fous!!! C'est vraiment impressionnant! On court en bord de mer pendant quelques temps. Certes, c'est du bitume, mais ce n'est pas déplaisant pour commencer.

 




 

 



Au bout de quelques km, on attaque les choses plus sérieuses et ça devient plus sauvage. Je croyais qu'on échapperait aux fameux bouchons de début de course avec le changement de parcours, mais non: ça vient plus tard mais ça bouchonne. Pas vraiment de raisons, sauf que c'est étroit, qu'il y a du monde et les 1ères montées-descentes un peu "hasardeuses". Certains s'énervent, la plupart prennent leur mal en patience; l'inconvénient majeur est qu'en pleine nuit, on se refroidit vite...




Le 1er PC n'arrangera rien: pareil, bouchon avant de passer se faire biper... Ça fait du temps perdu qui manquera plus tard...








Je passe Piton Textor en fin de nuit et arrive à Mare à Boue dans la matinée. On est déjà sous la pluie depuis quelques heures mais il n'y a pas trop de boue encore...






Je croise les 1ers abandons "visibles" à Mare à Boue (il y en a certainement eu d'autres avant): un endroit toujours difficile pour le mental car accessible aux familles et amis, du coup, la tentation peut être forte de jeter l'éponge (surtout avec un temps aussi déprimant!).

 

 

 

Je ne traîne pas trop pour repartir, direction le Coteau Kerveguen. Là, ça va être un peu pénible avec une belle montée et toujours de la pluie... On nous annonce Cilaos sous le soleil, à voir...!








La descente sur Cilaos paraît toujours aussi interminable, difficile avec les racines, les marches, les cailloux qui glissent... Cette fois-ci, pas de longue descente par la route (qui avait le mérite de pouvoir débrancher le cerveau) mais une descente et remontée dans une ravine où on laisse un peu de jus!!

 







 

 










Cilaos (66km env): arrêt, ouf!! Il est à peu près 15h, tout va bien et oui, il fait soleil!. Un petit passage par les douches qui, même froides, sont délectables, des vêtements propres (pas pour longtemps, certes), une p'tite bouffe, on prépare la frontale (la nuit tombe vite ici, vers 18h) et c'est reparti. Là, en même pas 10km, on va se faire + de 1200m de D+, jusqu'au Piton des Neiges via le Bloc. Gros morceau en vue!




Dans cette montée, j'ai le plaisir de croiser Hélène, toute guillerette et souriante, qui redescend après avoir accompagné Nico et Thomas. Quelques mots échangés entre filles et c'est reparti.






La nuit arrive, la pluie aussi... C'est là que je vais commencer mon cheminement à deux avec Patrick: nous nous tiendrons compagnie jusqu'à Halte Là.

Quand on arrive au Piton des Neiges, il fait plutôt frais et humide et, pas de bol, il n'y a rien de chaud au ravito. Un café ou un thé aurait été bienvenu mais non... Même pour manger, il n'y a plus rien (plus que du sel dans une assiette!).Pas la peine de traîner, on repart!

Cette portion via Belouve et Hellbourg va être très, très longue. C'est globalement descendant mais en pleine nuit, avec la fatigue, le terrain très accidenté et surtout la boue et la pluie, c'est épuisant. On trouve des gens arrêtés sur les bords dans des états pas terribles, on n'arrête pas de tomber les uns ou les autres, c'est vraiment la galère. Au final, ce sera une entorse et un grosse douleur aux côtes pour moi, mais bon, à chaud, ça passe bien...



 

 

 

Hellbourg, presque 90 bornes, ça continue.

Plaine des Merles, un peu plus de 100km, arrivée PC à 6h du matin.Ça fait un petit moment qu'on dort debout les uns et les autres (certains sur le bord du chemin, sous la pluie, c'est un coup à attraper la crève). Quand on arrive, les bénévoles nous crient de nous réchauffer... Oui, mais on fait comment?? Petite pensée nostalgique pour les feux dans la montée du Taïbit les éditions précédentes!! On voudrait se poser un peu à l'abri (il pleut toujours) mais rien n'est prévu. Pas le droit d'aller sous la tente des secours; on peut se poser sur une bâche posée par terre, mouillée et dehors... C'est ce qu'on fait après avoir sorti la couverture de survie: au petit matin, ça donne un air assez zombies...! Pendant ces quelques minutes de repos, une bénévole crie bien fort que, au vu de la nuit plutôt difficile sous la pluie et dans la boue, les fermetures de postes sont toutes reportées d'une 1/2h sur tous les PC, y compris à l'arrivée. Sachant ça, on se "repose" un tout petit peu plus, c'était nécessaire. 

On repart pour être à Marla avant 10h (nouvelle barrière au lieu de 9h30). Arrivés à Marla à 9h39, on s'entend dire que non, les horaires n'ont pas changé (merci la communication entre l'orga et les bénévoles), qu'on est en retard de 9mn (!!!). Mais, on nous dit de repartir, à charge pour nous d'arriver avant la prochaine barrière qui donc, n'a pas changé, soit 13h à Roche Plate.

Ça, ok, on fait bien comme il faut et on rattrape le temps qu'on avait passé à se reposer un peu. A partir de là, on va regrignoter du temps d'avance progressivement et passer tous les PC en étant "bipé" dans les temps.

Mais, on ne savait pas qu'on avait été "éjecté" de l'informatique dès Marla et que, du coup, on n'existait plus dans le suivi... C'est quand j'ai commencé à recevoir des messages de "réconfort" suite à mon "arrêt" que je me suis posée des questions!!

Pas question de se laisser pourrir la course par ça, on continue! La montée du Maïdo s'est bien passée. La pluie qui s'était arrêtée tant qu'on était dans Mafate, nous retombe dessus dès le sommet du Maïdo. Mon co-équipier va s'allonger un peu pendant que je me ravitaille. Miam: sandwiches saucisses et pâté à gogo, ça requinque!

On doit être à 2/3 du parcours maintenant, sauf cata, ça va le faire.

 



 

 


 



La descente sur Sans Souci est longue, longue... Mais quel plaisir d'arriver à l'école où nous attendent les crêpes (oui, je suis passée en mode "bafreuse")!! C'est également le retour vers des zones plus urbanisées, plus plates, ça sent l'écurie.








La jonction avec le stade de Halte là se fait assez bien, une fois la 1ère descente un peu caillouteuse passée (ça fait mal aux pieds...). De nouveau une douche rapide et une remise au propre vestimentaire. Mon compère préférant se faire correctement soigner les pieds avant de repartir, je repars seule. Il commence à faire nuit, c'est samedi soir et certains ont déjà bien commencé à arroser leur WE dans les bars que nous croisons! Au moins, ça nous met de l'ambiance sur le chemin avant d'attaquer la portion qui mène à Possession.

Là, le terrain ne s'est pas arrangé avec toujours autant de gros blocs (que je descends sur les fesses, les cuisses devenant vraiment douloureuses), de racines, de descentes glissantes où l'on doit se rattraper aux branches etc..

Je me fais pas mal doubler par les participants du Trail de Bourbon, qui ont  presque une 100aine de km en moins dans les jambes et qui nous encouragent pour la plupart.

 

 

 

Possession vers 3h du matin. J'y cherche le cassoulet, mais non, pas cette année! Ce sera donc pâté!

Et c'est reparti pour le chemin des anglais et ses cailloux! Là, un petit coup de dodo sur pied (j'ai la sensation de rêver tourner en rond sur ce chemin, genre labyrinthe...); heureusement des participants du Bourbon me "réveillent", mais je vais arriver à Grande Chaloupe sans trop savoir comment, vers 6h30.

 





 

Après, c'est direction le Colorado. Là encore, je vais plus ou moins m'endormir ou du moins "déconnecter". Quand j'émerge, je crois avoir fini la course mais je ne comprends pas pourquoi je ne suis pas à la Redoute et ce que font tous ces gens qui passent sur le chemin devant moi...! Heureusement, j'arrive à joindre Xavier qui me remet "dans la course" et ça repart tranquillou.



 

 

 



Je ne vais pas battre des records de vitesse pour rallier la Redoute tant les pieds sont douloureux (les jambes aussi d'ailleurs)!






L'arrivée, par contre, est un pur moment de bonheur!!!

 



 

 





61h29 cette année (un peu moins de 61h il y a 2 ans), ça va... Par contre, je n'apparais pas sur le tableau informatique d'arrivée et du coup, pas non plus ensuite sur les classements. Une semaine après, toujours pas, bien que j'ai déjà écrit 2 fois à l'organisation...

 

Voilà, c'est fait encore une fois, j'ai "survécu"!!!

 

On repartira le mardi, ce qui ne laissera qu'une journée pour farnienter avec les copains avant de retrouver la métropole, l'automne et le boulot!

 









 

 











Un grand merci à tous pour les encouragements, pour le suivi avec mentions spéciales à Elora, Hélène et Bubulle qui ont dû passer pas mal d'heures penchés sur leurs ordis et autres téléphones!

Si  mon camarade de galère, Patrick, passe par là: merci à toi de m'avoir supportée pendant tant de temps. Je regrette de n'avoir pu finir avec toi mais je n'ai pas osé trop jouer avec les BH à la fin... J'espère que tu as bien terminé et que tu as eu final "d'enfer" avec ta petite famille!

Et merci à tous les bénévoles qui font que cette course reste exceptionnelle et inoubliable!

Et merci à Xavier pour les photos que je lui pique!



22 commentaires

Commentaire de bubulle posté le 02-11-2014 à 21:08:41

Ah on s'en souviendra de ce GRR là.... Je me revois encore hyper déçu de ton "arrêt" à Marla (et en plus à me demander quelle galère tu allais avoir pour rentrer).....et la découverte, en fin de journée, le samedi, via Elora, que tu étais toujours en course. On se rappellera aussi du Françoisethon passé à s'échanger des nouvelles par tous les moyens possibles.

et même ma frénésie à prendre des captures d'écran de votre arrivée avec Xavier.....tellement frénétique, même, que j'oubliais de sauvegarder entre chaque capture (heureusement que j'ai sauvegardé la dernière !).

Plein de bises pour cette nouvelle victoire...et j'attends impatiemment le prochain défi !


Commentaire de Arclusaz posté le 02-11-2014 à 21:35:58

Tu écris que tu n'as pas battu des records de vitesse. Peut être mais sur les photos tu as battu une fois de plus des records de sourire, ce qui est beaucoup beaucoup plus important pour ton nombreux fan club dont je suis le trésorier.
Toujours aussi épatante.

Commentaire de Elora posté le 02-11-2014 à 21:41:17

Sympa le récit, ça fait plaisir de pouvoir mettre des images sur les mots ! Encore bravo à tous les deux, c'est une sacrée épreuve que vous avez finie, même si tu m'en auras donné du soucis, cette année...!! Fallait arriver à te suivre, merci l'organisation pas au top... Bien contente que tu aies réussi à finir, surtout vu les moments "d'égarement" ! Remettez vous bien surtout !

Commentaire de Marielle13 posté le 02-11-2014 à 22:35:36

merci pour ce beau partage et ces belles photos je m' y croyait :-)
bravo pour cette course et même si l' informatique t' a "déclassée" ça restera une très belle victoire :-) bonne récup :-)

Commentaire de Bacchus posté le 02-11-2014 à 23:13:10

Bravo Francoise pour cette troisième diagonale
Merci pour ce super récit

Commentaire de millénium posté le 03-11-2014 à 07:03:21

difficile de rajouter des compliments à ceux déjà exprimés....Tout est dit : Bravo bravo et bravo. Quel courage !

Commentaire de Jean-Phi posté le 03-11-2014 à 08:49:15

Super CR et superbes photos !
Une nouvelle fois tu as trouvé toutes les ressources nécessaires pour aller au bout de ce GRR. Et avec un sourire omni présent même dans la difficulté, ce qui est rare !
Bravo Françoise, c'est vraiment formidable ce que tu as fait. Mais comme toutes les courses que tu fais.

Commentaire de trailaulongcours posté le 03-11-2014 à 10:12:57

Bravo Françoise! Belle performance et belle tenacité. Ravi de t'avoir rencontrée. Ton sourire m'a frappé aussi, à chaque fois que je t'ai vue sur la course...ça doit être les bananes au ravitos...

Commentaire de martinev posté le 03-11-2014 à 12:18:04

Bravo Françoise, Bravo Xavier.
Comment fais-tu pour garder ce sourire même quand c'est dur. Vous êtes exceptionnels, j'admire votre mental à tous les deux.
Les photos ne sont pas toutes de Xavier, tu avais un photographe attitré pendant la course !!

Commentaire de eric41 posté le 03-11-2014 à 15:32:54

Bravo Françoise toujours la pêche dans les moments difficiles.
Merci pour le CR et les photos. Bises.

Commentaire de tidgi posté le 03-11-2014 à 15:54:46

Enoooorme bravo Françoise !
Je suis tout simplement admiratif de la "triple survivante".
Cette course me fait de l'oeil... mais faut avoir un sacré mental quand même.
Superbes photos. Merci.

Commentaire de Françoise 84 posté le 03-11-2014 à 16:23:51

Merci à tous pour ces mots de félicitations qui me font bien plaisir! Bises à tous et RV à la prochaine épopée!!!

Commentaire de lolodu06 posté le 03-11-2014 à 17:23:02

Merci pour ce récit qui me rappelle plein de souvenirs... J'imagine la galère que ce doit être quand on trouve certains ravitaillements appauvris, quand on doit se battre pour pallier aux problèmes posés par l'organisation (la dépose des sacs d'assistance n'était qu'un début ... )
Belle force mentale en tout cas pour passer par dessus et finir l'épreuve qui reste malgrès tout une belle aventure
Bonne recuperation

Commentaire de Françoise 84 posté le 03-11-2014 à 17:38:55

Merci et bonne récup à toi aussi!!

Commentaire de Mokiloque posté le 05-11-2014 à 17:44:48

Merci de partager toutes ces belles photos ! Jolie course et encore bravo ça fait rêver.
Et comme déjà dit plus haut avec le sourire :)

Commentaire de Françoise 84 posté le 05-11-2014 à 18:11:50

Merci à toi!!!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 08-11-2014 à 14:25:13

Alors là, j'étais persuadé que tu t'étais arrêtée ! Mais j'aurais dû savoir que Françoise ne stoppe pas comme ça ! Bravo pour ton incroyable détermination et bravo à Xavier pour sa super course.

Commentaire de Françoise 84 posté le 09-11-2014 à 15:30:06

Et merci beaucoup à toi pour ton commentaire!!! Gros bisous!

Commentaire de samontetro posté le 16-11-2014 à 18:19:50

J'étais tellement déçu de te voir stoppée à Marla... et puis il y a eu le sms de Xavhïé qui à tout chamboulé! Tu étais toujours en course! Trop bien! Et quelle course, quel mental, quelle gestion! Bravo Françoise et bravo Xavhïé pour les photos (et aussi un peu pour ta course ;-))

Commentaire de Françoise 84 posté le 16-11-2014 à 18:51:56

Merci pour ce gentil commentaire, Patrick!! Gros bisous et à très bientôt, dans la Drôme!

Commentaire de La Tortue posté le 01-11-2015 à 12:47:39

je tombe sur ce cr par hasard !
j'ai eu beau chercher, je n'ai pas trouver une photo où tu n'as pas le sourire pendant la course !
à part celles où tu passes le gué sur les rondins et où tu es hyper concentrée.
que ça fait plaisir de voir un tel sourire !
bravo.

Commentaire de Françoise 84 posté le 01-11-2015 à 19:17:47

Merci!!! Ce n'est pas que du plaisir tout du long, bien sûr, mais on est tellement content de pouvoir être là, tout simplement, que ce serait dommage de ne pas sourire!! Je vais essayer de me motiver pour le CR 2015!!! Bisous!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !