Récit de la course : La Fée Blanche 2017, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Fée Blanche

Date : 25/2/2017

Lieu : Aillon Le Jeune (Savoie)

Affichage : 648 vues

Distance : 11km

Objectif : Pas d'objectif

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

6 autres récits :

Retour aux Aillons


Retour aux Aillons






Trois ans !

 

 

Trois ans que je n’ai pas remis les pieds à Margeriaz, soit depuis le trail de la Fée Blanche 2014 !

 

 

Aussi quand Corne de Chamois m’annonce qu’il compte y aller, et que Cocci est en exil héraultais, la motivation est là ! Même si le samedi matin les cannes font un peu mal…

 

 

Arrivés sur place au dernier moment, le temps de voir et dominer le peloton histoire de repérer des têtes connues, mais hormis Andy finisher de la SSEX et Pascal bob à fleurs, aucune tête connue ce soit à Margeriaz… Et pourtant quel monde ! 400 partants je crois

 


 

On est dans le premier tiers du peloton et PAN les fauves sont lâchés, la Corne m’a indiqué le faire tranquille avec moi, sauf que dès les premières foulées mes craintes se justifient…

  • Après une sortie nocturne jeudi soir avec le Héron,
  • Après le trail blanc des Karellis hier soir,
  • C’est la 3ème sortie de 10 kil avec moins de 24 heures de récup

 

 

Un week-end choc donc !!!

Mais punaise j’ai bien mal aux cannes, donc clignotant à gauche, et je subis

 

 

On arrive au virage à 360°, j’aperçois Pascal et la Corne qui lance un BOOOOUK, va-t-il m’attendre ou va-t-il filer ? Il faut dire que je vais vraiment mais vraiment pas vite.

 


 La corne n'est pas bien inquiet...



Et la particularité du jour : les coups de coudes !! Est-ce parce qu’il y a des cyclistes en hibernation ou des triathlètes ? Mais bonjour l’esprit trail, et surtout les féminines, bof bof

 

 

 

 

Petit faux-plat avant la dernière côte de cette boucle 1, étrange, dans mon souvenir c’était vraiment plus long et plus dur !

 

 

Et là une parenthèse enchantée démarre, voici la descente et les coureurs sont sur la réserve !! BIM je serre à droite la piste et descends à grandes enjambées de Faizan je dois bien reprendre 35-40 places !

 



 

On repasse devant le public pour entamer la véritable course, maintenant il s’agit de limiter les dégâts mais je reste dans la vitesse du trafic, étonnant !

 


 

Et cette « résistance » va durer ! En l’occurrence on repasse au virage 360° mais pas/plus de corne, on bifurque à droite direction le domaine de ski nordique et ses bosses mais profil globalement descendant, jusqu’au… km 5.2 où une énième bosse a, hélas, raison de moi !

 

 

BAM clignotant à gauche et je laisse passer le train des coureurs

C’est horrible ces moments dans notre sport

Mais je repense à Crocs-Man le dieu vivant de notre sport qui écrivait « il faut revenir aux fondamentaux : la tête et les jambes » bien parlé !!!

 

Après tout il ne reste que 4 kil, je vais subir, mais ça va forger

 

crocs-man montrant la voie


 

Et j’essaye de coller au train de ceux qui me passent… Toujours ce profil descendant, km6, km7, km8, la nuit est finalement bien tombée, mais surtout à la faveur d’une bosse je lance les watts dans une mini-descente ouf c’est le réveil ( !!), mine de rien je devrai pas faire 1h10 (temps maximal envisagé), on passe le tunnel sous la route, je sais que je termine les 2 derniers kilomètres de mon « w-e choc », et reste donc au contact

 

 

J’avais le souvenir d’un très long faux plat avant l’arrivée mais en fait c’est pas long, et pas tant faux plat que ça, du coup alors que la corne est venu au contact, on a un mec qui arrête pas d’en encourager un autre, tout déguisé en compress-moi, au départ je le prends pour un étranger mais non c’est du français avec un accent marseillais bon en fait il me saoûle du coup je balance une accélération Boukesque, rattrape inopinément une jolie blonde croisée pourtant au km6 ( !!), mister compress revient au contact mais seul puis lâche l’affaire, j’en termine donc tranquille, et puis non il y a 6/7 coureurs juste devant c’est quand même dommage donc mode saucisson je FUME tout ce petit monde pour en finir en 1h04 ! A 10 minutes de la corne constipée quand même !

 



 

La suite elle est facile à deviner, pour savoir que la salle hors sacs est riquiqui on file avec la corne à la voiture et rentrons dare-dare 20h à Cognin c’est la chenille qui doit être contente !

 

 

Au final content d’avoir participé, un joli cadre, des bénévoles sympas et encourageants mais ambiance intra-course pas terrible, comme souvent en Savoie hélas !

 

 
 

12 commentaires

Commentaire de l-ignoble posté le 06-03-2017 à 13:11:08

une course qui m attire,mais seulement la course,le concept,le parcours,le reste j aime moins...

par contre ,une réelle affection particulière il est vraie pour cette course dont je ne serais expliquer les raisons.


Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-03-2017 à 16:53:49

Tout pareil mon doux

Commentaire de Corne de chamois posté le 06-03-2017 à 15:13:58

le witt à l'air mieux tout de même !!!

non je déconne : voici mon petit cr :
- coin toujours aussi sympa au coucher de soleil avec la vue sur le colombier : attention danger d'y monter sans l'expérience d'un viking
- prix : un peu plus d'1€ du km, en même temps, la thune c'est pour le club des sports donc je me dit que c'est grâce à moi que les pinturaut et fourcade sont des champions
- coureurs sympas sans plus : en même temps c'est un 10 kil donc c'est à donf
- j'ai effectivement eu envie de chier toute la course sans pouvoir m'arrêter prévoir des chiottes svp sur le parcours
- neige : niquel à courir, ferme mais pas verglacée
- parking : easy
- retrait des dossards : easy en même temps en arrivant 10 minutes avant le départ
- kdo sympa avec un quart de tomme et une tranche de nougat
- l'arrivée très sympa avec l'ambiance des supporters et les lumignons qui éclairaient les derniers mêtres

à refaire bien évidement

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-03-2017 à 16:54:07

Je retiens de prévoir des chiottes

Commentaire de Trixou posté le 06-03-2017 à 16:06:56

4 CR en 10j, faut penser à s'entrainer aussi !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-03-2017 à 16:54:15

"j'avais du retard" !!!

Commentaire de Arclusaz posté le 06-03-2017 à 22:55:16

bizarre, je me souvenais pas qu'il avait cette allure là crocs-man, faut que j'aille voir un ophtalmo...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-03-2017 à 08:51:06

Il a bien changé !

Commentaire de Cheville de Miel posté le 08-03-2017 à 09:34:15

"Tiens v'là, la pluie
Ah ! quel sal' temps
Où est-il l'été ? l'été où est-il ?
Oh ! là mais que vois-je apparaître
En regardant à ma fenêtre
La cette dame qui vole en voiles de nylon
Et qui tient un bâton tout plein rempli d'étoiles
Si cette dame est flic, l'est au moins générale Non
mon enfant je suis la fée
Ah bonjour, Madame la Fée Mon dieu qu'il est
bien élévé cet enfant
Je veux le récompenser
Que voudrais-tu, formule un souhait
J'ai le pouvoir de l'exaucer
Vrai !
Vrai ? Du bon temps ?
Bon j'voudrais qu'on se paie du bon temps
Qu'entends-tu par là mon enfant ?
Du bon temps !
Ben ben ben...



Je voudrais avancer l'été Eh ! té ch té ! ch té !
Qu'il fasse avant la St Jean bon Jambon jambon
jambon
Qu'il fasse beau dès le dix juin Dis-joint dis-joint
disjoint
Ça s'rait bien s'il faisait beau dès mai C'est beau
dès mai beau d'aimer
Et que cesse enfin cette pluie
Où est-il l'été ?
L'été où est-il ou est-il l'été ?
L'été ou est-il ?

Qu'il fasse chaud dès mai chaud, oui Méchoui
méchoui méchoui
Qu'il fasse beau dès Pâques beau Paquebot
paquebot
Que le soleil tape en mars tôt Marteau marteai
marteau
Ça s'rait bien qu'il fass dès l'hiver beau Délite
verbeaux !!
Et que cesse enfin cette pluie
Où est-il l'été ?
L'été où est-il où est-il l'été ?
L'été où est-il ?

Si de plus un climat chaud cett'... Ma chausset' ma
chaussett'
...Cette année dès l'automne liait Tonnelier
tonnelier
Tous les étés les uns aux autr' Sozet Sozet Sozet
Ça s'rait le genr' de ternps qu'on bénit Qu'on bénit
Hm hm hm
Surtout qui aurait plus cette pluie
Où est-il l'été ?
L'été où est-il ou est-il l'été ?
L'été où est-il ? Ah ! ff ! ah ! eh ! ff !

{Boby avec la Fée:}
Mon enfant ne soit plus' haletant Sal' temps sal'
temps sal' temps
Ton joli souhait m'a beaucoup plus Beaucoup plu
beaucoup plu
Et je vais pouvoir l'exaucer Saucé saucé sau-cé
Oui, je peux oui, ce pouvoir, je l'ai Gelégelé Gla
gla gla
Abracadabra
Cesse pluie soleil d'été resplendit Oh !

{Boby:}
Miracle un astre éclatant
Irradie rose au firmament
Ah dis donc quelle affair' papa
C'est madame la fée qu'a fait ça Alors heureux
Oh oui madame la fée Charmant enfant
Merci madame la fée Et si poli ! Adieu mon enfant
Au revoir madame la fée Charmant
Eh ! le bonjour à Monsieur la fée Crétin ! tiens !
(L'orage éclate à nouveau)
Tiens v'là la pluie !"

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-03-2017 à 18:39:04

j'allais le dire !!!

Commentaire de ironmyth posté le 08-03-2017 à 11:52:56

Ah ben on a fini quasiment en même temps, dis-donc ! J'avais aussi cherché des têtes que je connaissais pourtant...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-03-2017 à 18:39:30

C'est clair on était tout proche !!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !