Récit de la course : Saintélyon 2006, par Vizcacha

L'auteur : Vizcacha

La course : Saintélyon

Date : 3/12/2006

Lieu : Saint Etienne (Loire)

Affichage : 3047 vues

Distance : 68km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

523 autres récits :

Superbe aventure

Avant de vous parler de cette saintélyon qui a été magique, je vais commencer par me présenter pour que compreniez dans quel contexte je suis arrivé à cette course nocturne.

Avant propos :

Comme je l’ai mis dans ma fiche signalétique je suis un « ancien cycliste ». Depuis 4-5 ans je pratique le vélo dans un club. Les cyclosportives sont les épreuves que je préfère et ou je trouve le plus de plaisir : beau et long parcours en montagne.
Cette année, fin mai, faute de temps et peut-être aussi par lassitude, j’ai complètement coupé l’entrainement.
En discutant au travail, un collègue me parle qu’il a participé à une course en relais autour du lac du Bourget l’an passé et qu’il contait bien y retourner. Je me suis dis que faire une équipe avec des collègues pouvait être sympa, donc, début août, reprise d’une activité physique avec quelques footing entre 12 et 14h. Le relais de 3 composé avec Daniel et Manu, je me suis préparé comme j’ai pu. Lors d’une sortie dans les bois à faire les sangliers Daniel m’a parlé d’une course sympa la nuit entre St Etienne et Lyon. Le concept me plaisait bien mais faire 68km me paraissait impossible. Il m’expliqua qu’on pouvait faire la course en relais et que justement il avait une copine qui voulait y aller en mixte. Super, je suis partant. Au moment de s’inscrire (je voulais m’inscrire tôt pour payer un peu moins cher et me préparer mentalement, physiquement et techniquement à l’épreuve) la copine n’était plus dispo pour faire le relais. Mince, que faire, chercher un équipier ? je connaissais personne susceptible de faire 30/38 km début décembre. Je ne sais pas pourquoi mais la veille de la date limite avant l’augmentation du prix de l’inscription je me suis retrouvé devant mon pc à payer mon engagement en solo.
Après avoir évalué les conséquences de mon acte je me suis dis qu’il allait falloir bien s’entrainer car pour l’instant je n’avais en tout et pour tout que 3 courses de 15 à 28km dans mon carnet d’entrainement.
J’ai basé mon entrainement sur 4-5 sorties par semaine sur des parcours très vallonnés, je n’aime pas le plat. Je profite de ce CR pour remercier JP, Vincent et Nicolas pour m’avoir accompagné lors de sorties dans les bois.
Fin Octobre, la forme est là mais l’incertitude principale est comment tenir le coup pendant 68km. Les efforts supérieur à 6h, je connaissais (cyclo montagnarde : Marmotte, 3 ballons et autres), mais la répétition des chocs sur mes muscles et articulations me faisais souci.
La solution et de faire un test. Entre chez mes parents et chez moi, il y a 42km avec 300/400 de d+. Pour le repas du dimanche midi j’y vais en courant et puis ça passe ou ça casse de toute manière si je me fais mal en faisant 42km, je ne tiendrais pas le coup sur 68. Et là, bonne surprise les 42km sont pas trop mal passé, bon d’accord, les 10 derniers ont été un peu dur (tout comme mes jambes) mais je suis arrivé sans me blesser et pas totalement cramé.
Faire la saintelyon et surtout la finir me paraissaient envisageable à condition que je gère ma course.
La gestion de la course, ma seconde incertitude, comment définir un objectif qui ne soit ni trop ambitieux ni trop modeste sans avoir de référence sur du long en cap ???
Je n’ai toujours pas répondu à cette question.
La troisième incertitude qui est arrivé au cours de ma préparation et la gestion de l’alimentation. A de nombreux entrainement les problèmes gastriques m’ont pausé un certain désagrément (pas qu’a moi d’ailleurs, les amis qui m’ont accompagnés pendant mes entrainements se sont aussi plaints). La solution retenue sera de supprimer les crudités et les produits acides quelques jours avant la course et d’utiliser uniquement des gels pendant (des gels que j’utilise depuis 3/4 ans en vélo sans jamais avoir eu de problème).

La course :
Quelque temps avant le départ j’ai aperçu la pancarte Kikourou sur une tribune. Ne connaissant personne, je salut 5-6 personnes en me présentant avant d’aller pauser mon sac dans le bus.
Je rejoins la ligne de départ pour regarder partir les relais.
Une fois le flot de coureurs écoulé (s’est quand même impressionnant tout se monde et dire qu’il y en a que la moitié qui est passée…) à ma grande surprise, pleins de gars enjambent la barrière pour se placer juste derrière la ligne de départ. Je n’avais pas prévu de me retrouver dans les premiers au départ mais bon maintenant que je suis là, j’y reste.

5, 4, 3, 2,1 partez le départ est donné. Ca part assez vite et je me retrouve à l’avant de la course. Rapidement on se retrouve un petit groupe et on rattrape des concurrents qui font la course en relais. Le rythme très et trop rapide mené par les 2 gars avec moi me fait penser que parti comme ça, s’est sûr que je ne vais pas pouvoir aller au bout. Mais mon esprit de « coursier » me poussa à m’accrocher. Peut après le ravitaillement de Saint Christo je laissais quand même filler le petit groupe qui allait trop vite pour moi. En plus les troubles digestifs firent leur apparition au même moment. Quelque km plus loin un groupe de 5-6 coureurs bien groupé me rattrapa, je reconnu tous les favoris dans ce groupe. Je réussi à m’accrocher à la queue du groupe jusqu’au 30ème km ou le mal de ventre m’indiqua d’aller faire un tour dans la forêt à l’écart des frontales. Profitant de cet instant pour réfléchir, je me dis que s’est peut être une chance de m’arrêter et de laisser filer le groupe. J’aurais peut être pu tenir 3-5-10 km à ce rythme mais après ? J’aurais peut être même plus pu marcher.
Les 10km suivant furent assez difficile car je courrais souvent tout seul en me faisant rattraper ou rattrapant des relayeurs. Mais petit à petit le moral est revenu, tout comme un certain équilibre dans mon système digestif (j’en profite pour remercier les bénévoles de m’avoir rempli mes bidons pendant que je buvais quelques verres de coca).
Le brouillard donna une dimension mystique à la course. S’est peut être grâce à lui qui m’a complètement fait perdre mes repères que j’ai réussi a courir sur ses longues parties sur route en descente sans réfléchir aux douleurs que j’avais dans les cuisses…
Toute la course je m’étais préparé au plus dur après le ravitaillement de St Beaunant : grosse montée de Ste Foy et les 10 derniers km sur les quais (point noir dans presque tous les cr de la saintelyon). Passé le ravitaillement je compris très vite pourquoi cette montée faisait peur. Pour être raide, elle est raide, mais en plus s’est long. Après avoir fait la première parti en marchant (je me suis fait doubler par des relayeurs qui passaient en courant) j’ai eu le plus grand mal à me remettre à courir pour la dernière parti moins raide. J’ai essayé 2-3 fois de recourir mais les jambes ne voulaient pas. J’ai donc attendu le vrai plat pour me remettre à courir.
J’ai parcouru les 8 derniers km dans un état second. J’étais sûr que j’allais réussir quelque chose de fort : finir cette saintelyon. Il est vrai que les nombreux encouragements des relayeurs qui me doublaient me firent beaucoup de bien.
Dans les 2-3 derniers km l’émotion devient encore plus grande et une petite larme s’échappa…bizarrement après avoir fait 68 km j’aurais bien aimé qu’il en reste un tout petit peu plus pour profiter de ce moment si spécial.
La ligne passée cette envie de continuer fût vite oubliée avec l’arrivée des escaliers qui rappelèrent que mes cuisses étaient complètement mortes…

Ce petit CR retrace ma saintelyon. Il n’y pas beaucoup de détails car je ne connais pas trop le parcours et les villages traversés. En plus aujourd’hui quand j’essais de faire le point sur ce WE, j’ai l’impression que s’est irréel.

En tout cas merci aux kikoureurs qui à travers leurs CR de cette course et le forum m’ont permis de faire de bons chois sur les chaussures et les miniguêtres…
Vivement 2007 pour d’autres aventures…


petite mise à jour :

Merci pour vos commentaires, ça fait vraiment plaisir.
En consultant mon diplôme, j'ai pu me rendre compte de ma course par rapport au 1er, Philippe Remond :
Départ - St Christo 1:08:44 (-1 min sur PR)
St Christo-Ste Catherine 1:25:43 (+10 min sur PR)
Ste Catherine-Soucieu 1:30:38 (+20min sur PR)
Soucieu-Arrivée 1:26:09 (+1 min sur PR)

Ces temps confirment vraiment mon ressenti de la course : Parti trop vite, coup de moins bien sur le milieu de l'épreuve et enfin un finish avec de bonnes sensations...

6 commentaires

Commentaire de l'ourson posté le 04-12-2006 à 17:08:00

Bienvenue dans l'Ultra toi aussi ! Passage réussi !! Bravo pour t'être lancé dans l'aventure avec si peu d'expérience CAP
L'Ourson_merci_pour_ce_chouette_CR_:-)

Commentaire de jcdu38 posté le 04-12-2006 à 20:24:00

Alors là, total respect.

Félicitation pour ta course.

Jean-Christophe

Commentaire de béné38 posté le 04-12-2006 à 22:09:00

Et ben bravo ! j'étais surement dans les premiers relayeurs que ton groupe a doublé, étrange dailleurs cette impression d'aller à reculon...
Bonne récup
Béné38

Commentaire de thunder posté le 05-12-2006 à 08:41:00

Bravo, pour avoir lu tes messages sur le forum où l'on sentait un poil d'angoisse pour ta première et faire un telle perf c'est beau

Commentaire de riri51 posté le 06-12-2006 à 21:06:00

félicitations!!! superbe performance

Commentaire de Jerome_I posté le 04-04-2007 à 14:32:00

Vraiment impressioné par ce premier ultra... Sans conaissance de la CAP... Je pense que tu vas pouvoir faire mieux sur tes prochaines course...

J'ai vu aussi ton record sur 10km et que tu es inscrit sur la CCC. Moi aussi tu seras surement devant moi sur cette course... Enfin je n'essaiera pas de te suivre au départ (-1mn sur Raymond au premier quart de la course, bravo, mais je vois que tu étais dans un groupe ou vous vous ètes brulé les ailes)

Mais enfn bon CR

Sportivement

Jérome

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !