Récit de la course : Marathon du Médoc 2007, par La Tortue

L'auteur : La Tortue

La course : Marathon du Médoc

Date : 8/9/2007

Lieu : Pauillac (Gironde)

Affichage : 14584 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ballade médocaise

CR marathon du médoc 2007 !

 

2002 et ses papous. 2003 et ses ramoneurs savoyards. 2004 et déjà ses caracoles belges, trois excellents souvenirs du marathon du Médoc.

 

Cette année pour mon quatrième médoc, pas d’organisation zoo à proprement parlé. Je me suis donc greffé sur l’organisation et la logistique des belges. Comme d’habitude avec les namurois, il y a toujours de la bonne humeur et tout est organisé au p’tit poil ! Ils ont prévu pour la course un vélo déguisé comme nous en caracole (escargot namurois qui a donné son nom a une célèbre bière !)

 

 l'Aveugle, l'Empereur et le Papy autour du vélo Caracole 

 

 

Imprévu de dernière minute, je débarque avec dans mes bagages, un papy un peu raplapla !

 

Son nom officiel est le Marathon des Châteaux du Médoc et de Graves, mais il suffit de l’appeler « le médoc », tout simplement, car c’est tout sauf un marathon ! C’est une « course » à part, si on veut bien y consacrer le temps qu’elle mérite.

 

Entre la beauté des différents châteaux et de leurs parcs dont je ne me lasse pas, la végétation à son apogée à cette époque de l’année, l’ambiance festive et déguisée, les ravitos originaux (grenier médocain, huitres, entrecôtes, fromage, glace…un vrai repas en fait) et les dégustations œnologique, ce « médoc » est vraiment une course à part. En plus son parcours vallonné empruntant souvent des chemins de grave en fait une épreuve « physique » bien particulière.

 

Un réveil très matinal des belges, fait que nous nous trouvons en excellente position dans le sas de départ, presque en pole position. L’ambiance est comme d’habitude très sympa et cette année, c’est un groupe de rock/folck accompagné d’une violoniste équilibriste qui chauffe les 8000 coureurs. Moment très sympa qui réussira enfin à me réveiller. La tactique des belges est simple, partir devant pour se faire ensuite tranquillement dépasser par tout le monde. On pourra ainsi voir tous les déguisements et les chars et ne pas passer trop en retard au semi comme d’habitude pour profiter de la deuxième partie d’ordinaire plus intéressante et rentrer juste dans les délais en 6h29.

 

Les caracoles dans le sas de départ

 

Les rockeurs qui ont bien chauffé la rue sur du Dire Straits

 

La violoniste intrépide

 

 

15 jours seulement après l’UTMB, je vais très rapidement me rendre compte que c’est un peu trop tôt pour remettre les baskets. Au bout de 9 km et l’arrivée toujours aussi majestueuse à Château Beychevelle, j’ai les jambes de plombs, des nausées et les intestins qui jouent au yoyo. En plus, il fait un soleil radieux et j’ai l’impression que mon t-shirt « caracole 2004 » en coton bien épais pèse 1 tonne. Je zappe quelques dégustations donc et rentre dans ma bulle pour essayer de trouver un rythme marche/course qui me permette d’atteindre le semi en 2h45 environ pour profiter quand même du paysage et aussi pour me laisser du temps pour la deuxième partie.

 

 

 Chateau Pichon Longeville, en travaux cette année, on y passera pas

 

Je ne me rappelle plus de son nom, mais je le trouve vraiment joli celui-là

 

Chateau Ducru-Beaucaillou

 

Chateau Beychevelle, toujours aussi majestueux

 

Chateau Branaire et sa sympathique propriétaire tous les ans au balcon

 

Même si je ne me sens pas très bien, je trouve que la première partie est beaucoup plus agréable que les années précédentes. Ceci grâce à d’importantes modifications du parcours avec de nouveaux châteaux traversés. J’y croise dans l’ordre : la famille ratounet, l’herminette et l’agneau mais toujours pas d’ourson en vue !

 

 

 Chateau Saint-Pierre

 

Chateau Gruau Larose

 

 

Chateau Lagrange

 

Chateau Bellegrave

  

Chateau Larose Trintaudon

 

Chateau Batailley 

 

 

 

Chateau Grand Puy Lacoste 

 

 

Chateau Pontet-Canet

 

 

 

Cette année, Pontet Canet se trouve ainsi vers le 23ème km au lieu du semi habituellement. J’y retrouve le papy fringant et quelques belges un poil fatigués. Le bide va mieux, je ressens moins la chaleur et la proximité de st Estèphe me relance. En effet, j’ai toujours aimé ce passage. Peu avant St Esphène, je rattrape l’Herminette toujours avec sa petite foulée régulière. Nous passons Phelan Ségur ensemble où nous dégustons le meilleur vin de la journée (et de loin), un 94 de haute volée !

 

 

Chateau Lafitte Rotschid 

Chateau Cos d'Estournel et ses tours en forme de pagode chinoise

 

 

Chateau Cos Labory

 

 

Chateau Le Crock, toujours très animé

 

 

Chateau Haut Marbuzet et ses pompom girls

 

 Chateau Pomys

 

L'Herminette qui trottine alors que les autres marchent !

 

 

Devant le Chateau Phélan Segur, mon passage préféré

 

Chateau Tronquoy Lalande

 

 

Chateau Montrose

 

 

 

La fin du parcours a aussi été pas mal modifiée. Au lieu de remonter sur haut-marbuzet (en fait, on l’a passé vers le 26ème km), on redescend sur château Montrose et on attaque la dernière ligne droite environ 1 km plus haut sur la gironde. Je suis toujours avec l’Herminette qui commence a rechigné à trottiner alors j’essaie doucement avec le papy de la pompoculthéraper. Le traitement fait son effet, puisque nous arrivons tranquillement aux huitres. Elles sont fraiches et accompagnées d’un Graves très correct. Je rattrape l’Herminette juste avant les entrecôtes mais elle file vers l’arrivée tandis que je m’envoie quelques morceaux de viande juteuse. Peu avant le fromage et le dessert, je rattrape Mister G et le Truc qui papotent tranquillement. Et on termine tranquillement en trottinant. Reste à attendre le vélo caracole et la troupe de belges juste avant de monter sur le tapis rouge.

 

Une dernière chanson dans la dernière ligne droite et un pied mariton sous l’arche d’arrivée avec tout notre groupe et zou, 6h28 ! On passe la ligne, tous un peu fourbus, il faut bien le dire !

Mister G comme tous les ans a bien dégusté tous ces bons vins

 

Mes copains belges sur le tapis rouge, l'Empereur micro au point ! (désolé pour la surexposition)

 

Je retrouve enfin l’ourson. Ca fait 1 heure qu’il a fini ! Il est fou lui, un médoc, ça se déguste ! C’est pas de la p’tite bière ;-))

 

Une petite baignade bien délassante plus tard dans la piscine des belges, et nous voila encore attablé devant quelques bouteilles.

 

Le dimanche matin, il faut prendre congé de nos amis belges ! Ca m’a fait bien plaisir de revoir l’Aveugle bien en forme et l’Empereur même un peu diminué par des petits pépins digestifs.

 

Retour sur St Estphène pour remplir le coffre de la voiture de nectar coloré et en route pour la paëlla chez l’Agneau et la Mouette (merci à vous encore), où il m’a fallu être un peu plus sobre à cause de la route qui m’attendait.

 

 

 L'Ourson, le Rhino, la Tourterelle, le Papy, l'Agneau, l'Oursonne et la Mouette chez l'Agneau et la Mouette 

 

 

Le temps de remettre le papy regonflé comme une balle dans le TGV à Bordeaux et retour sans histoire à la case départ avec encore plein de souvenirs dans la tête.

 

En conclusion, je ne m’en lasse pas de ce médoc ! C’est vraiment une course que tout CAPiste doit faire au moins une fois.

Bien amicalement,

La Tortue

 

14 commentaires

Commentaire de l'ourson posté le 11-09-2007 à 00:00:00

Yo la Tortue ! un vrai bonheur cette coursette bien trankille au milieu de tous ces zoulis chateaux !! merci pour les photos ;-) Fallait quand même pô rêver.. avec tous les bitumeux de mon club.. moins de 6 heures aurait signifié le retrait de leur licence par la FFA ;-))))

Commentaire de bigout66 posté le 11-09-2007 à 01:17:00

Salut La Tortue,

je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait que tout coureur à pied doit le faire au moins une fois dans sa vie.
Moi c'était mon premier Médoc et je me suis régalé et je sais que je le referai très prochainement.
Merci pour toutes ces photos des très beaux domaines dont j'ai passé certains sans même m'en rendre compte !!!La fatigue surement.

Bravo aussi pour la ponctualité, 2 minutes avant le temps limite chapeau fallait oser.

@+ ;-)

Commentaire de titifb posté le 11-09-2007 à 07:22:00

Superbe CR que tu nous offres là La Tortue ! Un vrai millésime. Il faudrait qu'un jour je le fasse ce "Médoc" (euh, jusqu'à présent, je me contente de le boire, mais, si je m'inscris sur cette épreuve, je sens que je vais déguster !!!). Moi qui n'ai jamais couru plus qu'un semi, ça me permettrait de prendre de la bouteille..Si j'arrivais à convaincre mon frère-le-sommelier de courir avec moi, ce serait trop cool !
Bravo et merci La Tortue.

Commentaire de chtigrincheux posté le 11-09-2007 à 08:29:00

Merci pour la traversé touristique qui ne fais que conforté mon envie de participer à cette douce folie ….
Avec les différents KIKOU y a de quoi bien délirer …. A suivre

Commentaire de taz28 posté le 11-09-2007 à 08:35:00

Merci la Tortue pour ce circuit touristique et quelque peu Oenologique :-))
Vous avez dû vous régaler et savourer encore ce crû bien particulier..

Bisous

Taz

Commentaire de Le_lombric posté le 11-09-2007 à 08:50:00

Snif et dire que j'aurai du y être.
Au moins je découvre les chateaux comme cela !

En tout cas, une fois de plus, le médoc ca fait envie.

Merci pour ce p'tit récit.

Le Lomb

Commentaire de domdom g posté le 11-09-2007 à 09:10:00

bjr
bravo pour ce beau recit et ses belle photo j'avais commencer a en prendre mais avec la fatigue je n'avais plus le courage de sortir mon appareil photo lol!! .
a bientot
domdom

Commentaire de moumie posté le 11-09-2007 à 11:19:00

salut la tortue,

merci pour ce cr et surtout de m'avoir replonger dans ce magnifique parcours avec les photos.

J'étais également trop fatiguée pour sortir l'appareil :-)

Tu as tout à fait raison, tout coureur devrait courir au moins une fois le Médoc. C'est sensationnel.

Bonne récup',
A bientôt
Moumie

Commentaire de CLG posté le 11-09-2007 à 12:34:00

Hello, wow je me rend compte que finalement j'étais jamais loin du caracole car souvent il m'a doublé ou je le doublais (il y avait même des chanceux qui pédalaient dedans !) ! Bravo ! J'ai vu ton tee-shirt la tortue devant moi et je penses que nous étions à coté lors du départ puisque nous étions juste à coté du char LA FAYETTE ! Bravo à toi et à l'équipe ! ce fut un sacré Médoc !!!

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 11-09-2007 à 13:25:00

On dirait un guide touristique !!! T'etais sponsorisé par "relais & Châteaux" ?
Merci pour le récit de cette belle petite coursette, où on court un peu...
Ca donne vraiment envie ! Qui sait, si j'suis pô trop dégoutée après le MDP,
ça pourrait bien être un objectif sympa ;-))

L'escargot, le vrai !

Commentaire de agnès78 posté le 12-09-2007 à 08:00:00

MA-GNI-FI-QUE!!!
Vraiment magnifique!!!
merci!!!

Commentaire de L'agneau posté le 13-09-2007 à 00:13:00

Super, on se croit dans la brochure commercial du Médoc avec les explications et tout et tout.
Comment fais-tu pour retenir tous les châteaux traversés...
Merci de graver ces moments exceptionnels.

Commentaire de calimero posté le 13-09-2007 à 20:28:00

Quel voyage tu m'a fait vivre avec tous ces châteaux magnifiques!!

Ca y est j'ai commencé ma prépa du Médoc 2008 alors que je n'ai même pas fini celle de New York cette année.

Le top ton CR!!!

Commentaire de Kiki14 posté le 16-11-2007 à 10:22:00

merci La Tortue pour tous ces chateaux qui défilent comme des kilomètres....même si comme tu dis on déguste pas le bordeau comme on boirait de la bière....faut 'y aller plus doucement...alors comme j'vais pas très vite ça me donne envie d'y aller...
merci encore...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !