Récit de la course : La Ronde de Reynes-en-Vallespir 2008, par astra wally

L'auteur : astra wally

La course : La Ronde de Reynes-en-Vallespir

Date : 9/3/2008

Lieu : Reynes (Pyrénées-Orientales)

Affichage : 1730 vues

Distance : 18km

Objectif : Pas d'objectif

13 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

VACANCES CATALANES


 

En fait j’avais déjà écrit ce C.R. avant d’apprendre la disparition de Laurence donc ne m’en veuillez pas d’utiliser un ton si bonhomme en pareille circonstance

 

Hé oui ! ça faisait un bail que l’ECUREUIL ne vous avez pas narré ses (mésa) aventures kikouresques au pays (non pas de Candy pff !) de la CAP. Après quelques déboires physiques me revoilà à nouveau sur pied (pour combien de temps ?) et fin prêt pour avaler ces 18 km de la Ronde de Reynes dans le joli département du 66. D’ailleurs que fait-je dans une région aussi éloignée que mon Alsace natale (pourtant 66 et 67 c’est proche niveau chiffre). Eh bien je suis parti en week-end chez ma p’tite Moumie et mon homologue rongeur à queue rousse Bigout 66. Une réunion « nutella » quoi. N’ayant jamais mis les pieds du coté de Perpignan j’en profiterai, en plus de jouer les touristes, pour faire une course du cru. A l’époque j’avais été attiré par cette course car le parcours proposé était vallonné (et moi j’aime bien ça !), se déroulait au pied des Pyrénées, le tout dans une ambiance chaleureuse comme seuls les petits villages savent le faire. De plus le prix d’inscription était dérisoire : 8 € et attendez , en plus il y a  5 ravitos sur le parcours + celui de l’arrivée (avec charcuterie du pays en prime) + 1 t-shirt + 1 bouteille de vin et, cerise sur le gateau une « grillade-party » offerte à la fin de la course. Je sais pas si beaucoup de courses proposent cette formule pour ce prix. Je tenais à le souligner. Bref je n’hésite pas une seconde à m’y inscrire. Moumie et Bigout n’ont pas prévu d’y participer car la semaine d’avant ils participaient au semi de la Grande Motte (causé par une taupe géante, humour !) mais ils m’y accompagneront avec plaisir. Quelques jours avant mon départ le kivaou me signale la présence d’un autre kikoureur : KIKI 14 (enfin maintenant kiki66 mouarf !) que Moumie et Bigout connaissent déjà. Je lui envoi un mp rapidos pour qu’on se rencarde sur place et faire connaissance. Serais pas seul à la courir cette course finalement !

 

PERPIGNAN ME VOILA !

Le jour J je prépare mon petit sac de voyage (noisettes, cacahuètes, glands et oh oui ! quelques vêtements) et hop direction Perpignan (enfin à 10 heures de train). A la gare je reçois un appel de Bigout  m’informant (roulement de tambours)….. de son retard !!!!!. Hé oui un Bigout à l’heure n’est plus un Bigout ! Je l’aurais engueulé s’il était venu à l’heure lol ! Bref on en a bien rigolé. L’hébergement de ma petite personne est assuré par Moumie qui va me régaler, en bonne hôtesse qu’elle est, de bon petits plats (mmmmhh la langue de bœuf et sa sauce aux câpres et oignons blancs ou son crumble aux pommes un régal miam !). Les 2 jours avant la course je découvre grâce à mes 2 guides les beautés de la région (Astra je te présente Miss Argelès, Miss Collioures, Miss Perpignan…euh excusez-moi je divague) avec les Pyrénées en toile de fonds et notamment la visite de Collioure où nous avons passé une très belle journée, celle-ci se terminant par la dégustation de vin de Banyulles (hé oui on se refait pas hips !) un vrai nectar. D’ailleurs Moumie et Bigout m’ont trouvé limite candide devant mon ébahissement d’alsacien sortant de sa cambrousse ! Surtout quand je leur disais : « oh regardez ! c’est un oranger et là un citronnier, c’est diiiiiiingue ! » ou alors « oh vous avez vu ? c’est la meeeeeer ! c’est trop beau toute cette eau ». Un vrai plouc cet Astra !

 

 

 

  

 La Joconde version Bigout

 

Euh je m’éloigne du sujet , on est pas sur « Kivapartirou » .Recadrons le sujet.

Sportivement  parlant j’ai imposé à mes pauvres sudistes un entrainement le vendredi histoire de se dérouiller avant dimanche. Manque de bol le vent soufflait à 100km/h ! Gentil comme ils sont Moumie et Bigout m’ont accompagné dans les bourrasques. On s’est fait balancé de gauche à droite par les vents hi,hi,hi ! Drôle pour moi qui ne vient pas d’une région venteuse. La veille de la course Moumie et Bigout me font part de leur participation à la Ronde de Reynes. Ils en avaient déjà un peu discuté auparavant mais là c’est officiel. Youppi on va enfin pouvoir être sur une même course !

 

REYNES EN VALLESPIR

Dimanche matin, lever à 06h30. Dur comme toujours le réveil.

 

 La Joconde au repos

 

Après un bon p’tit dej’ nous mettons nos tenues de combat et nous voila parti gaiement directement Reynes en Vallespir. C’est aussi une 1ère pour Moumie et Bigout qui n’ont jamais fait cette course. On arrive à 09h00 dans le village. La course démarrant à 09h30 nous nous empressons de chercher nos dossard. On croise Kiki14 et son épouse qu’on retrouvera sur la ligne de départ. Le retrait s’effectue dans une ancienne chapelle entourée d’oliviers centenaires qui domine le village, magnifique et idyllique tableau.

    

  La zoulie chapelle 

                                
 

 Mimosas en fleurs

Les dossards épinglés on file se changer à la voiture et ensuite enfin discuter un peu avec Kiki avant le départ. Très très sympa le Kiki (et je dis pas ça parce qu’il est d’origine vosgienne !). J’ai encore un peu de temps pour examiner le tracé du parcours. Mouais, 300 de D+ avec quelques belles cotes (traileurs ne rigolez pas !!!). Pour un 18km se sera presque un semi plat quoi. Le départ va bientôt être donné. Bigout part se placer et moi je reste avec Moumie….. qui me demande ce que je fait là ! Ben j’aurais bien voulu prendre le départ avec elle moi. En plus je l’ai trouvé un peu fatiguée le matin (mais je me garde bien de lui dire sinon elle va encore me dire qu’elle n’est pas ma fille ! lol). Bref elle m’expédie chez Bigout (suis néanmoins rassuré en me disant que Kiki fera la course avec elle (ce qu’il a fait jusqu’au bout) qui me présente à un de ces amis de course, René que j’ai trouvé très très sympa (et je dis pas ça parce qu’il a fait l’an dernier une course en alsace !).

 

LA COURSE

Pan ! le départ est donné subitement, j’enclenche mon chrono rapidement. Le 1er km est faciiiiile (c’est une descente !) et Bigout et moi mettons 4’30 ce qui est pépère. On quitte le village pour commencer la première partie montante du parcours, enfin c’est plutôt un faux plat. En compagnie de Bigout et René l’atmosphère est détendu (ben c’est le début de la course après on causera plus trop !). Il fait beau, la température n’est pas caniculaire (ouf !) et les massifs montagneux sont splendides. Bref que du bonheur.

On amorce la descente qui passe par quelques maisons nichées dans la vallée. Au bout d’1 km sur du plat on remonte à nouveau et là ça se corse . On perd René qui continue à son rythme. Là c’est plus un faux plat, c’est une vraie montée. On quitte le bitume pour un chemin forestier. On continue notre course ensemble entre écureuil mais là on discute plus trop sinon c’est le point de coté assuré ! Arrivé sur le sommet un ravitaillement plus que bienvenue nous attends. Là on s’arrête pour s’hydrater, prendre un sucre et repartir pour une grande descente qui va nous permettre de récupérer. D’habitude j’ai la fâcheuse tendance de me freiner en descendant ce qui est mauvais je le sais. Là avec Bigout je me suis laissé entraîner et effectivement je ressentais moins les chocs dans les descentes.

On arrive dans un tout petit village et quelques habitants nous applaudissent chaleureusement (ça fait toujours plaisir). On a un peu de répit en courant sur du plat mais dès la sortie du village ça recommence à monter. Ma blessure me fiche la paix, le moral est excellent (en compagnie de Bigout le contraire serait étonnant !) donc je cours à mon aise. En commençant la montée je demande à Bigout s’il va bien. Il me dit de ne pas l’attendre et de foncer. Je serais bien resté avec lui car on a fait les 2/3 du parcours ensemble mais là dans la montée je suis bien et les jambes sont là. Bigout ne me parait pas mal en point alors je fonce. J’accélère dans la montée et je commence à dépasser quelques concurrents. Me sens bien alors j’en profite. De plus cette montée est moins longue que la précédente mais plus raide. Au sommet je m’arrête au ravito pour reprendre de l’eau et du susucre et j’amorce une grosse descente la dernière avant de commencer à retourner vers Reynes. Je continue d’appliquer le « lâcher en descente » qui s’avère vraiment efficace car je dépasse plusieurs concurrent dans cette partie. Dans un virage je lève la tête pour apercevoir mon Bigout me faisant signe. Il a bien rattrapé son retard donc suis rassuré sur son état et je continue à foncer dans la descente.

On retombe sur du plat (enfin !). Le 15e km est en vue sur un ancien pont de chemin de fer et j’aborde la partie dite difficile du parcours, à savoir une interminable ligne droite d’1 km. D’ailleurs un panneau nus indique « ici commence l’enfer ». Plus dur moralement que physiquement en tout cas. J’accélère un peu plus car cette partie est légèrement descendante. C’est vrai qu’il est long ce chemin, on a l’impression de parcourir 2 bornes au lieu d’1. Ce « calvaire moral » se finit en empruntant un ancien tunnel lugubre à souhait depuis qu’un incongru DJ (j’ai failli en mourir de rire !) a eu la bonne idée d’installer ses platines pour nous diffuser une douce mélopée (« il est vraiment phénoménal la la la la laaaaaaa ! »)  et avec au bout le dernier ravitaillement.

Là je commet une erreur monumentale : je pensais qu’il était situé au 17e km alors qu’on était qu’au 16e. Donc je fonce comme une andouille pour finir en beauté dépassant des coureurs me prenant certainement pour un dingue….avant d’apercevoir  le panneau 17. Arghhhh ! Bon an mal an je finis donc ce dernier km au mental. En plus de petites montées traîtresse finissent de m’achever. J’aperçois sur une dernière montée l’arche d’arrivée et finis en sprint lent (oui ça existe !) . Je regarde mon chrono : 01h18 et des poussières. Ouh là ! suis tout content ! Bon temps pour moi qui n’ai plus fait de compet’ depuis fin septembre. Juste le temps de boire et je reviens à temps vers l’arrivée pour voir Bigout . Cramé comme moi mais heureux. Avec déjà un semi dans les jambes dimanche dernier je lui tire mon chapeau. On part se ravitailler rapidement. Le buffet est très bien garni. Outre les fruits secs habituels on retrouve de la charcuterie du pays : jambon, saucisson, pâté, bref un régal ! Me suis avalé l’équivalent d’un porc entier en saucisson sec ! Hé oui les écureuils sont aussi carnivores quand les noisettes viennent à manquer ! On reçoit notre sachet contenant le vin et le t-shirt et on retourne déposer tout ça à la voiture et récupérer l’appareil photo. On se place à 1km de l’arrivée et nous finissons par apercevoir notre Moumie accompagnée de Kiki14. Tel des paparazzi on leur tire le portrait jusqu’à la fin (soit 500 photos chacun ! lol). Pas de casse pour eux également et ravis de cette course également.

 

 

EPILOGUE

Maintenant que la course est finie, on a enfin le temps de discuter devant le ravitaillement (j’attaque mon 2e porc, un régal ce saucisson !). Le seul bémol sera l’absence de douches mais ça n’enlève vraiment rien à la qualité de l’organisation. Après nous nous dirigeons vers la petite chapelle pour assister à la traditionnelle remise des prix. Les organisateurs sont ravis de nous dire que le record de participants a été battu. 338 coureurs pour une course limité à 350.

 

Après la remise des récompenses un grand barbecue nous attend et pas que du solide. Le muscat est servi à volonté comme le vin et les autres boissons non alcoolisé. A manger pain et chipolatas pour faire passer la course. Me suis encore gavé ! le tout dans une ambiance très chaleureuse sous de grands oliviers centenaires.

Vers les 14h je quitte à regret la fête et Kiki14 car mon train m’attend. Le temps de récupérer mon sac et de faire mes adieux à Moumie et Bigout (que je remercie pour leur merveilleux accueil) et je retourne sur Strasbourg. J’ai profité du long trajet pour rédiger mon récit et me remémorer ces bon souvenirs (p’tit coup de blues en y repensant)

Voila j’ai fini. Comme d’hab’ j’ai encore tartiné, désolé !

Ps : en plus Bigout et moi avons été photographié par le journal régional. Les écureuils super-star !

   Les 2 avec les casquettes blanches c'est nous !
 

 

 

13 commentaires

Commentaire de bigout66 posté le 16-03-2008 à 12:32:00

Ca fait super plaisir de lire à nouveau tes cr plein d'humour.
Et je ne trouve pas forcément leton décalé malgré la disparition de Laurence, au contraire ça donne un petit bol d'air et malgré la douleur la vie continue...

En tout cas merci d'être venu nous rendre visite même si tu m'as battu sur mon territoire lol (j'avais pourtant semer des noisettes laxatives pour te retarder mdr).
Vraiment un super WE en ta compagnie et n'abusepas trop du Banyuls !!!

Bises à toi grand écureuil.

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 16-03-2008 à 13:05:00

Merci Laurent pour ce chouette récit qui remet un peu de joie dans
nos coeurs malgré le triste évènement de cette semaine. Bravo
pour ta course. Je serai ravie de te rencontrer pour le MDP en
avril avec Moumie... ;-)

Bises - L'escargot

Commentaire de BENIBENI posté le 16-03-2008 à 13:10:00

bravo à vous les écureils ! Je paris que devant vous y avait un mec avec des grosses noisettes qui dépassées de son short d'où votre perf...Ben oui l'envie de bouffer ses noisettes...
En tous ça fait plaisir à voir qu'un petit bonhomme comme ça arrive à communiquer avec une grande asperge !
Sérieusement je suis préssé de faire une fiesta avec mes écureil préférés !

Commentaire de moumie posté le 16-03-2008 à 16:25:00

Coucou mon écureuil alsacien,

Merci pour ce trés sympathique récit et les compliments sur ma cuisine :-))

Je te confirme que si tu m'avais dit le dimanche matin que j'avais l'air fatiguée...., je t'aurai répondu effectivement que je n'étais pas ta fille :-))
Nous ne reviendrons pas sur le sujet, mais tu connais la cause de ma fatigue.

Pour ce qui est de partir ensemble sur une course, ce n'est que partie remise.

Pour finir ce soir je refais du crumble, je t'en garde une part? Je t'appelerai exprès pour te faire râler :-)))

A très bientôt et rendez-vous à Paris
Moumie

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 16-03-2008 à 19:45:00

Bravo les écureuils ! Vous êtes des stars des médias. Ton CR me donne envie de voyager !

Commentaire de JLW posté le 16-03-2008 à 19:51:00

La rencontre du Riesling avec du Banyuls, ca doit faire un beau mélange tout ca.
Pour un retour c'est un beau retour en forme l'écureuil. 1h18 ca déménage et c'est de bon augure pour les prochaines sorties.
Merci pour ta prose toujours aussi plaisante à lire et même si on n'a pas toujours le coeur en joie, la vie continue et Laurence aurait certainement aimé participer et lire ton récit, j'en suis persuadé.

Commentaire de Kiki14 posté le 16-03-2008 à 20:18:00

Super de chez super ton récit astra wally.....aussi super que les vibrations que tu dégage....vraiment content de t'avoir connu et content de lire tes mots et voir tes photos qui me ramène à une journée de course ...de plaisir.. de partage....(pas que de saucisses).....qui font vraiment la valeur de la vie...
merci à toi

Commentaire de LtBlueb posté le 16-03-2008 à 23:40:00

Content de lire un CR de ta part Astra , et ne t'inquiètes pour son ton joyeux en cette période de tristesse... comme dirait l'ami Freddie, "the Show must go On" . L'Blueb

Commentaire de Sam67 posté le 17-03-2008 à 09:50:00

Eh ben dis donc ... suffit qu'un alsacien parte de son Alsace pour qu'il mange toute la cochonaille de là où il va ... y'avait aussi du cervelas et des knacks ???? ;-)))

Bravo pour ta course ... après de longs mois d'absence, tu as toute mon admiration; j'espère que cela sera pareil pour moi dans quelques temps ...

Et la sauce aux câpres, j'en bave d'ici ...

A bientôt


PS j'adore lire tes CRs; je ne suis pas le seul

Commentaire de domdom g posté le 17-03-2008 à 13:50:00

bjr astra et bravo pour ta course, et aussi pour ce
super recit accompagner de ses belle photos
a bientot
domdom

Commentaire de may posté le 17-03-2008 à 14:08:00

la meeeeeeer, c'est boooooooo!!!!! ;o)
@bientôt l'écureuil_rêveur, et merci pour tes clins d'oeil plein de malice, la meeeeer est restée logée au fond de ta rétine...
may

Commentaire de agnès78 posté le 18-03-2008 à 10:32:00

merci ptit wally wally pour ce récit d'une si belle course! Et BRAVO!
Bises et à bientôt
agnès

Commentaire de Lolarun posté le 24-03-2008 à 16:13:00

Génial le récit de cette réunion nutella l'Astra, pas plouc du tout ! bah elle est belle la mer, et elle aime qu'on le lui dise alors faut assumer et se lâcher!! comme sur ta course! elle fait fichtrement envie cette coursette d'ailleurs, ça a vraiment l'air d'être un beau moment à vivre.. et à partager! vraiment sympas ces récits croisés de vos we alsaciens et pyrénéens ! ; ))

lola

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !