Récit de la course : Triathlon de Passy-Pays du Mt-Blanc Sprint 2008, par thunder

L'auteur : thunder

La course : Triathlon de Passy-Pays du Mt-Blanc Sprint

Date : 31/8/2008

Lieu : Passy (Haute-Savoie)

Affichage : 975 vues

Distance : 23.75km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

Le récit

 Ce CR trainait sur un disque dur depuis quelques semaines. Bonne lecture  

 

L'avant course :


Au milieu d'une prépa pour le semi de Lyon, Jack m'autorise à aller m'amuser au tri de Passy, une super séance mais pas de prépa spé. Enfin...

Depuis mon retour de stage en juillet j'ai repris l'entraînement progressivement. Rapace d'ailleurs s'est bien marré devant ma régression
et mes 3 bon kilo en plus.


 L'avantage à pomper tous les jours c'est qu'on récupère des pecs.  J'ai enfin les pecs d'un enfant de 5 ans.


Donc l'entraînement surtout tourné vers la cap, le vélo moyen pour ne pas dire médiocre (l'année dernière 3400 kilo cette année à peine mille), et beaucoup moins de déniv.


Dernier point la natation, comment dire ... pas grand chose
j'ai barboté pendant quelques mois pour tenir compagnie à marie69 mais pas grand chose enfin un petit peu en juin rien en juillet et depuis août sauf la semaine dernière une à trois séances par semaine dont une en milieu naturel.
A la fin j'arrive quand même à aligner deux kilomètres en bassin et un petit millier de mètres en lac, en bataillant avec les algues.


Toujours est il que je suis inscrit à ce sprint. Le CD avec la licence journée c'est hors de prix.

Ma chérie arrive le vendredi dans la soirée et samedi matin on va barbotter puis on fait la reco du parcours du CD. Là je comprends ma chance de ne faire que le sprint. Il y a comme une bosse, un mur, une falaise
qui sans mon ego de mâle accroché (décroché derrière sa copine) m'aurait fait poser pied à terre (qui a dit que j'ai pas de déniv dans les jambes) .

Samedi aprem prépa du vélo (nb quand on est mauvais en méca on évite de mettre les mains dedans).

 
Samedi soir pizza sur pain en pensant à martineV et pasta histoire d'être sur pour le lendemain puis suivi de l'UTMB j'aimerai pouvoir participer à cette fête mais pas cette année.


La course


Dimanche matin
5 heures après une nuit  plutôt brève je lance la cuisine. Puis Claire Lise me rejoint pour un premier round de petit déj.

Petit texto au Kharnard puis il faut prendre la route.
Arrivé sur place retrait des dossards, bonne ambiance. Je retrouve même des collègue de formation FFA.
Certaines personnes angoisse pour le port des combinaisons et la température de l'eau
(pourvu qu'elle soit à moins de 22° )... Pour ma pomme pas de combi donc c'est réglé (pourvu qu'elle soit à 26°).
Petit roulage de 10 minutes et il faut déjà poser le vélo dans le parc et pas le temps d'aller courir.

Dépose de vélo, petit marquage avec les booster c'est limite pour le mollet puis briefing pas de choses renversantes juste une légère embrouille sur la natation.


Direction l'entrée de l'eau pour un échauffement enfin plutôt une mise à température.

La vache 20 degrés j'ai des doutes...  J'entends gémir le plus dure c'est les c..les !!! perso les bras c'est pas mal non plus...

 

Nageotage ça confirme les impressions du mois passé : je nage comme une brique avec l'explosivité d'un poulpe sur les rochers . J'aperçois mon alter ego dossard 69 et pour moi 96 bon encore une dont je ne verrais peut être que les pieds.
Sortie de l'eau pour se mettre sur la plage. Poussez pas derrière ha non y'a personne.


On déconne un peu mais j'ai les chocottes comme rarement et là plus moyen de faire des pipis de la peur je suis sec.

La natation


Coup de corne de brume et c'est parti, on peut faire des départ cross en natation ???

Je me jette dans le bouillon. Courage c'est parti pour une longue fuite en avant une petite pensée pour Mathias.


D'abord observation des pieds, se faire nager dessus bref je m'éclate. L'eau est toujours claire, j'admire le fond et essaye de me poser.

Enfin jusqu'à ce qu'un gars me dépasse en crawl puis se mette à brasser à chaque fois que je remonte . Une fois deux fois trois fois et là je temporise passage de la bouée et tout le monde se met à brasser derrière un rang de brasseur mais pas une goutte de bière

.
Je me reprends les pieds de ce brasseur/crawleur, là on tente un coup d'audace. Passage le long de la zone de baignade pour essayer de s'éloigner des brasseurs.
Ça passe !  maintenant on bats des jambes comme conseillé par CL et battre des jambes ça je sais faire.


Ça y est j'ai enfin pied j'arrache le bonnet et les lunettes et repense aux astuces de CL pour replonger histoire de gagner du temps... j'avais juste omis que j'avais des lentilles.
Donc c'est parti pour une course façon parcours d'obstacles, on lève les pieds, tout en baissant les genoux. J'ai la gniak maintenant je ne subis plus...

Sortie de l'eau à bloc tant pis si le photographe se fait mouiller, prend garde à toi  David Hassellof j'arrive. Je commence déjà à doubler.
17'29" 106ème temps qui a dit que je nageais comme une enclume ???


T1


Entrée dans le parc tient on tire pas tout droit virage à droite, tient l'herbe ça glisse, tient je suis par terre à plat ventre... et je me refais dépasser


Qui fait le malin tombe dans le ravin.


On se relève ho une crampounnette à l'ischio
, je m'éclate, je retrouve facilement mon vélo et commence la séance d'habillage, j'arrive pas à mettre mon maillot je bataille et j'entends les encouragements de mes parents. Comment dire fait chieeeeeeeerrrrrr. Enfin habillé ravitaillé je m'élance sur la parcours vélo.

Le vélo


Alors même si je roule pas j'ai la gniak il va falloir gérer ce morceau, mon premier chrono en vélo, je n'ai aucun repère.


Sur la ligne droite je réajuste les lunettes de soleils, fini de mâchouiller ma pâte d'amande. On se met sur le prolon et c'est parti pour mouliner. Virage puis passage à niveau après on ressert les chaussures et gaz.


Découvrez Muse! ',width:'100',height:'100'" width="100" height="100" align="" />

 

Je repense à la vidéo de Jalabert à Hawaï, j'ai vraiment pas son niveau mais avec mon niveau de brique en natation maintenant je remonte plein gaz. Un mec me passe puis ralentit je repasse puis il me repasse et se cale juste devant, on s'écarte sur le milieu de la route pour éviter le carton. Arrivé à un rond point je sais par où tourner mais le rond point est encombré limite à décaller. Relance toujours avec l'autre gazier, ralentisseur ou plutôt tremplin.


On relance je décroche mon poux,
passage sous le pont enchainement virage droite gauche le premier et bien négocié, le deuxième un peu plus large, d'ailleurs pas mal de monde me passe à l'intérieur et le signaleur prend peur(et en plus je tourne comme une savonette ).

Ligne droite relance et je reviens sur ceux qui m'ont fait l'intérieur. Passage sur la voie ferrée puis relance oups ça monte... Mon poux me repasse, ça grimpe et hop je resubis pas grave suffit juste de monter les jambes pour monter et c'est moins raide que la cote du CD.


Poin poin poin 
pendant ce temps là je mouline tout à gauche. C'est loin le sommet ?


Arrivé à Passy ouf la bascule.
On passe tout à droite ou presque (mon petit pignon saute tout le temps) Gaz d'ailleurs mon frein arrière freine plus très bien ce qui est presque gênant pour envoyer et dans une ou deux courbes c'est instant émotion... J'essaye de recoller sur le gars de devant et mon poux. Bientôt la fin de la descente et l'écart se réduit mais un 4X4 se calle juste avant un séparateur de chaussée, grrrrr coup de semi frein pour passer le rond point on repasse un peu sur la droite pour relancer et taiaut la tête dedans et en cadence je repasse mon poux et des groupes, rond point retour vers la transition on continue à cadencer vers le lac peut être même un peu trop...
Retour sur le parking je sors les pieds des chaussures, rentre dans ma transition et me fait repasser. Pas grave...


00:36:02 70ème temps

T2


La ligne rouge j'arrête le vélo descend et gaz maintenant je cours et ça je sais faire.
 
Direction le parc, attention ça glisse ...
je pose le vélo, jette le casque dans la caisse et déjà dans mes baskets, arrosage avec la gourdasse et go attention j'arrive ...

CAP


Déjà un ravito, le verre à la volée une gorgée et le reste dans la tronche et sur la tête. Les quadri sont un peu lourds mais pas grave, je déroule.

 

Cette hiver je venais fractionner en ces lieux aujourd'hui je déroule la foulée. Passage devant le parking encore un enième rot et ho surprise c'était garni, juste devant les spectateurs. Les paroles de ma copine reviennent « sur un sprint tu gerbe à la fin » c'était pas encore la fin. Bon on continue à avancer pas grave j'ai connu pire . On déroule on déroule et on avance.


Tient on me repasse un gars que j'avais passé avant il a un chouchou ça sent la fin pour lui.


Passage devant la boucle de pénalité l'arbitre demande de remonter la fermeture de mon haut. Récup d'un chouchou la mi course maintenant je me régale à dérouler je passe encore des coureurs et ne me fait pas passer.


Maintenant il n'y a qu'à dérouler dans l'herbe j'allonge encore en augmentant la cadence, direction la ligne d'arriver un gars et pas un bruit, je continue mon effort et soudain les spectateurs annoncent mon retour, je suis lancé augmente encore l'effort et on passe la ligne manque de percuter le speaker.


Je retrouve ma famille sans aucune idée de comment c'est fini le sprint.
00:20:32 16ème temps

Fin de course


On ravitaille mais j'ai pas très faim.

Récup du vélo, rangement pic nique en famille, on regarde les avenirs courir ça dépotte, j'ai encore des cours de natation à prendre... et aussi de vélo... et je les ai pas vu courir.

CL va se préparer et j'ai comme un coup de barre pour ranger le matos.

Repos sur la plage, le vent s'est levé et la chape de chaleur tombe. Content d'avoir couru le matin.

Départ du CD en natation ça dépote, pendant ce temps là on fait le tour du village de la course, mon père manque de tomber dans les pommes en voyant le prix des vélo D4 pour le fun je l'emmène sur le stand du vélociste. On a failli avoir un déclenchement de secours
. Je découvre que Franck le revendeur de lacets avec qui nous avions passé quelques jours de folie dans la Drome. D'instinct il réajuste mes freelace offert il y a deux ans.
 
On discute et mon père essaye de comprendre l'engouement pour le trail et l'ultra. Les parents partent et on discute buisness avec Franck et hop me voilà dans l'eau à essayer une combine.


Mais déjà CL sors de l'eau on pose la combine et on va encourager. Départ vélo, un stop and go pour un concurrent.

Bon encore un peu de calme retour vers Franck on papote, on fait affaire puis sieste en attendant le retour des vélos.

Retour des féminines puis CL arrive on annonce le pointage et là elle me sors je m'en fous, pas ce qu'elle disait avant, ha la contradiction féminine
. Belle transition, elle progresse la miss.

Et c'est parti pour 10 km de cap. On va se poster. Il fait beau il y a plein de gosses, un plan d'eau. Réflexions faites, le tri c'est vachement familial, on voit les coureurs passer plusieurs fois, les enfants peuvent s'amuser. Bref pas grand chose à voir avec la cap.

Pendant ce temps là CL a presque fait 5 km et comme sur les cross on court à un coin à l'autre du parcours. Puis repause dans les bois on papote avec les accompagnants. Retour de CL, bon courir vers l'arrivée. Un sprint et c'est déjà fini.
Petit ravito rangement des affaires et c'est déjà la fin d'un bon WE sportif.

A froid :

Je nage comme une enclume
Je roule comme un cyclo touriste
Je cours comme je peux mais le travail de Jack et la présence de Serge payent et j'espère que je pourrais tenir l'allure le 21 septembre . On va continuer le travail.
Sinon je me suis bien amusé, pas de prise de tête et toujours une bonne ambiance avec les spectateurs.


Comme disait Mathias le tri c'est bon, mangez en !

Plus tard petit point méca vélo : mon petit pignon a cassé quelques jours après et surtout j'avais oublié de resserrer mon frein arrière après la séance de mécanique roh le boulet

 

8 commentaires

Commentaire de L'Castor Junior posté le 23-09-2008 à 14:08:00

Hum, je dois être coincé entre la brique et l'enclume...
Bravo p'tit gars pour cette coursette !

Commentaire de laurent05 posté le 23-09-2008 à 14:48:00

c'est mathias qui a du souci a se faire pour son prochain embrunman...
si tu passes par antibes il y a un bon petit club de natation
a+
laurent

Commentaire de gdraid posté le 23-09-2008 à 20:15:00

Excellent thunder !
Tu barbotes, tu nageotes, tu cyclotes, tu courotes à Passy, puis tu papotes sur Kikourou ...
C'est vrai, faut faire le "tri" la dedans !

Commentaire de marioune posté le 23-09-2008 à 22:45:00

excellent ton cr
mais dis Thunder quand on regarde les chiffres de tes classements...na ta tion: 107eme
bon dans l'eau il faut pousser et ensuite tirer avec les bras vers l'arriere, si si, jusque vers le genou...a bientot!!

Commentaire de bibiche posté le 24-09-2008 à 06:57:00


salut math
content de te voir mettre au tri
tu t'es servi du prologateur ?

Commentaire de Souris posté le 25-09-2008 à 09:12:00

C'est fun non?!!... 20min... et ben qu'est que ce sera quand tu sauras super bien nagé ;-)))

Commentaire de rapace74 posté le 25-09-2008 à 15:15:00

tu as oublié de marquer le monte et descend en montagne comme une enclume ;-))))))))

superbe ton CR mat et bravo pour ton tri
a bientôt
manu

Commentaire de agnès78 posté le 28-09-2008 à 23:46:00

tsss encore un récit plein d'humour comme toujours! Top! Merci matthieu pour ce ptit moment de bonne humeur!
bises

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.27 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !