Récit de la course : 100 km du Périgord Noir 2009, par chris78

L'auteur : chris78

La course : 100 km du Périgord Noir

Date : 25/4/2009

Lieu : Belves (Dordogne)

Affichage : 1230 vues

Distance : 100km

Objectif : Pas d'objectif

13 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Belves 2009 : un 100 km bien arrosé !!!!

Belvès 2009 : un 100 km bien arrosé !!!!

 

 

Après 2 marathons en 2008, ca y est je me décide pour tenter un peu plus long !! Le choix est tout trouvé, Jihem  étant inscrit à Belvès …. ce sera Belvès !!

Pour préparer ce 1er 100km, je suis un plan d’entraînement sur 12 semaines, 4 à 5 sorties par semaines, soit 660 Km de run au total.  

2 jours avant la course : Bronchite !! mal de gorge, poumon en feu, sinusite, FIEVRE !!! L’angoisse mais aussi la colère m’envahit . Belvès c’est mon objectif de l’année donc il faut que j’y aille coûte que coûte. Je prends un tas de sirop et pillules, me disant que je suis au plus fort de la crise et donc samedi ca ne peut aller que mieux. 

 

Vendredi 

10h30 L’équipe de choc est au complet : Jihem, OnOff, Grandware et moi. Grandware nous distribue nos tee-shirt de la « FUCKING BLUE BOYS&GIRLS TEAM»……..

Recto                               Verso

 

10h40, Départ pour Belvès !!!

Arrivé à Belvès, Arrêt pharmacie. J’explique à la pharmacienne mes symptômes, mes objectifs du lendemain, et lui demande un traitement de choc comme si c’était le messie. La pharmacienne me donne mes médicaments avec un léger sourire, « attention de ne pas attraper froid demain », me murmure t’elle

19h00, Après avoir fait 2 fois le tour du cimetière, on trouve le camping La Lenotte (à 2,5km de Belvès). On monte la tente, plante les piquets, gonfle les matelas, un petit air de colo

19h30, Pasta-party en compagnie de Onoff, Clarisse, Grandware, Jihem, Leeson, Estelle (son accompagnatrice vélo) et Run to the Hill. Au menu : Soupe, plateau composé de tomates en salade, tranche de viande et fromage. Morceau de tarte. Il manque quelque chose….. et les pâtes ???????? On a attendu 1h les pâtes, on n’a pas été déçu, …… vu leur état elles avaient du être oublié sur le feu ou pré-digéré….au choix

On fait un petit peu les malins sur le podium….. Puis on part se coucher, chacun veut être au mieux de sa forme pour le lendemain 

 

Samedi

6h00 : Réveil sous la pluie….  A partir de maintenant on aura la pluie en continue toute la journée, ainsi que la nuit suivante, mais bon on sera normalement arrivé… Jihem est déjà parti en vélo à Belvès pour profiter du p’tit dej et ambiance avant course.

6h30 : Départ OnOff, GW et moi pour Belvès. on gare la voiture, derniers préparatifs. On mange le gatosport quasi dans le coffre pour se protéger de la pluie.

7h45 : Rassemblement des kikous sur la ligne de départ. On laisse OnOff (notre accompagnateur vélo à GW et moi) à la recherche du vélo « emprunté » par Jihem et laissé dans un coin de Belvès. Et oui, il est comme ça Jihem, un brin joueur, histoire de destresser tout le monde.

8h00 : Départ de la course

Notre stratégie de course était : 14mn de course, 1mn de marche….

Les 50 premiers kilomètres tout va bien. Nous sommes au plus fort de l’équipe au nombre de 5 : Grandware, Leeson, moi et en accompagnateurs vélos : Estelle et OnOff.

Les 1er ravitaillements…… on rigole…. Estelle commence à avoir sérieusement froid… 

Pour moi Sarlat c’est mon 1er objectif. Aucune crainte de ne pas l’atteindre. 50Km je l’ai déjà fais à la Gorgue donc la distance ne m’effraie pas. On marche dans les montées. On oublie presque qu’il pleut.On est surpris du nombre de ravitos. Ils reviennent assez vite en fin de compte. Suite à un ravito sauvage, on délaisse le ravito « officiel » situé 2km plus loin… et on entend 2 gamins : « Tu te rends compte ils ne se ravitaillent même pas !!! »

Grandware a son oreillette greffée à l’oreille. Il prend les appels, gère ses SMS, mails… 

  

La seconde partie est nettement moins drôle. Leeson part devant. On ne le rejoindra pas et il finira en 14h12.

Beaucoup de côtes, on commence à souffrir. Nos temps de marche se rallongent. On est trempé, le vent se lève on est glacé. Le ravito du 62km à La Roque GAGEAC nous a été fatal. Des trombes d’eau sont tombés. On s’est changé, mais même le change était trempé. On a attendu que la pluie se calme pour repartir. Je claquais des dents, lèvres bleues . 2 types de la sécurité m’ont  demandé si je voulais abandonner. Non, j’imaginais pas arrêter, on était largement dans le timing, pas blessé, juste froid.

On est reparti, mais impossible de courir les jambes super raide, et complètement refroidi. Alors on a marché. On a eu de grands moments de solitude. L’impression de ne plus faire parti de la course, car aucun autre coureur en vu durant de longs moments.  On se fait également régulièrement arrosé par les voitures qui passent. Monter et descendre les trottoirs est un calvaire. On a marché jusqu’au ravito du km 81 Allas Les Mines.

L’aventure s’est arrêtée après 13h de course à 19km de l’arrivée…. 

L’expérience apportée :

  • Ne jamais négliger son matériel pour une course longue. Et même si la course n’est pas située en montagne, n’est pas programmée en  saison hivernale, il faut prendre le meilleur du meilleur en matos et prévoir toutes les météos. Donc dorénavant : un coupe vent, une cape de pluie, un change dans un sac étanche.
  • Prendre une couverture de survie. Même si la course a lieu en Dordogne fin Avril en journée…. Elle nous a manqué.
  • Ne pas s’arrêter plus d’1mn30 aux ravitos. Garder toujours le même rythme, même faible, ne jamais s’arrêter trop longtemps de courir.

 Bon voila, c’est fait…. Ouinnnhhh !!! Non ce n’est pas fait !!! Bon, tant pis, c’était super, j’ai adoré cette course. Donc je vais « mieux » me préparer, « mieux » m’équiper et.......... j’y retournerai !!!!!!!!!!

    

 

 

 

13 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 09-05-2009 à 20:07:00

Je te comprends car tu me fais penser à mon abandon pour hypothermie au raid28.
Bravo pour ce challenge que tu as tenté et que tu réussiras une autre fois de toute façon

Commentaire de eric74 posté le 09-05-2009 à 21:28:00

ce n'est que partie remise

bravo en tout cas d'avoir déjà fait 81 kil

Commentaire de macoco junior posté le 10-05-2009 à 07:20:00

bravo et dommage !!!
moi qui tenterai ma première expérience sur le 100km de millau, je prends note des tous ces conseils. merci pour ce récit car avec ces conditions de course (malade+ pluie) ce n'était pas évident de se remémorer ce qui n'a certainement pas du être que du plaisir. bon courage pour la suite
Sportivement

Commentaire de Pat'jambes posté le 10-05-2009 à 08:18:00

Ce n'est que partie remise! Bonne récup'

Pensant essayer un jour cette distance mythique je me rappellerai tes conseils.

Merci pour ce CR.

Commentaire de CROCS-MAN posté le 10-05-2009 à 08:58:00

BRAVO pour ton courage,Toute expérience est bonne à prendre, nul doute que celle ci te rendra plus forte pour ton prochain 100 bornes. Merci pour tes conseils et pour ce récit.

Commentaire de corto posté le 10-05-2009 à 10:07:00

Braco pour ta perf, tu as poussé très loin et ce n'est que partie remise...

Commentaire de grandware posté le 10-05-2009 à 22:08:00

Ah la branlitude, ça se mérite...

Commentaire de loicm posté le 10-05-2009 à 22:13:00

Bravo !! 81km ce n'est pas rien ... et puis tu le dis toi même à la fin, tu en as tiré les leçons donc el prochain CA VA LE FAIRE !!!

Commentaire de shunga posté le 10-05-2009 à 22:14:00

allez on r'met ça !

Commentaire de chrystellem posté le 10-05-2009 à 22:19:00

Wouah !! bravo tu as fais quand même 81km dans des conditions de m ...
Je t'admire pour ça .
Au plaisir de te croiser :-)

Commentaire de leeson posté le 11-05-2009 à 10:14:00

1er marathon il y a un an et cette année t'en fais presque deux dans la même journée.
Continues comme ça
Jolies photos et toujours avec le sourire c'est chouette.
A bientôt

Commentaire de chtigrincheux posté le 11-05-2009 à 20:55:00

Le Grand est comme Arnaud toujours une oreillette en action ….
Un 100 borne commence au 70 èmes quoi qu’il arrive.
La correction te ramène à la justesse, rien n’est fait, rien n’est gravit…
Tu as le potentiel en toi.. Égoïsme un peu

Commentaire de Astro(phytum) posté le 11-05-2009 à 22:39:00


81kms dans ces conditions ,tu n'as aucun soucis à te faire pour ton prochain 100 bornes .

Au plaisir te croiser aux cerfs ou aux laveuses .

Astrophytum

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !