Danger CAP et chaleur

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Modérateurs: akunamatata, philpask, Modos

Danger CAP et chaleur

Messagepar Dam83 » 30 Juil 2018, 09:43

Bonjour, j'ai eu une discussion avec quelqu'un qui m'a dit de ne pas courir quand il fait chaud, qu'il y a des risques pour pleins de choses dont le cœur et la déshydratation.
Concernant la déshydratation, ok je comprends. Concernant le cœur est-ce vrai? Y a-t-il d'autres dangers?
En plein été, je cours pas aux heures les pires (8-11h, et 19-20h environ, je suis conscient que pour faire les choses bien, je devrais courir encore plus tôt le matin et plus tard le soir). Cependant, une sortie "classique" sera raccourcie par rapport aux jours plus frais, et je bois plus d'eau salée que d'habitude, et enfin l'allure est elle aussi réduite. Je sens le coup de chaud en début de sortie, puis au bout de 5-10 minutes, mon corps est plein de transpiration, et là ça va mieux. Comparé à la badwater (pas comparable, pas le même entrainement) où d'autres courses dans des régions très chaudes, je me dis qu'en s'entrainant, raisonnablement, c'est jouable. Et plutôt que dire de ne pas y aller, il vaut mieux en discuter, expliquer les risques, etc…
En bref, est-ce qu'il y a vraiment des risques pour le cœur? D'autres risques?
Dam83
Kikoureur timide
 
Messages: 10
Inscrit le: 16 Oct 2016, 18:53

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar Benman » 30 Juil 2018, 12:18

Au delà du danger potentiel, je crois qu'il y a des gens qui supportent bien la chaleur et d'autres non. Je fais partie de ceux qui aiment ça. En prévision des courses de l'été et de vacances sud méditerranéennes, je me suis pas mal entraîné le midi aux heures les plus chaudes en juin et juillet. Finalement je n'ai pas trop souffert. Je bois beaucoup avant et après (peu pendant finalement).
Le TS mouillé permet de bien rafraîchir le corps et diminue considérablement la sensation de chaud. Je n'ai jamais eu d'alerte au niveau cardiaque, même si évidemment je ne force pas quand ça cogne... mais la c'est du bon sens.
Avatar de l’utilisateur
Benman
Maître kikoureur
 
Messages: 2404
Inscrit le: 24 Nov 2011, 11:32

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar GalatĂ©57 » 30 Juil 2018, 12:29

La notion de danger est à définir par chacun.
Par forte chaleur il convient de prendre ses dispositions comme par grand froid ou autre particularité météo.
Faut s'acclimater, commencer progressivement, adapter la séance...
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3968
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar Dam83 » 30 Juil 2018, 12:40

Merci benman et Galaté pour vos réponses, en somme, dans l'absolu, pas plus dangereux que sortir dans des températures négatives, ou dans des hautes altitudes, du moment qu'on prend ses précautions? (progressivement, laisser la transpiration faire son travail, s'hydrater, ne pas abuser au niveau des distances, des allures, etc…).
S'il n'y a pas d'études sur une "maladie" possible du à la course a pied dans plus de x degrés, alors ça me va.
Dam83
Kikoureur timide
 
Messages: 10
Inscrit le: 16 Oct 2016, 18:53

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar Taconnaz » 30 Juil 2018, 12:49

De mon coté, je n'aime pas la chaleur, en générale très tot le matin (6h,7h pour revenir max vers 9h jamais au delà).

Très bon tuto : http://www.courir-plus-loin.com/chaleur-et-performance-en-course-a-pied/
Avatar de l’utilisateur
Taconnaz
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 120
Inscrit le: 02 Mars 2015, 11:34

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar Mazouth » 30 Juil 2018, 13:46

Dam83 a écrit:Merci benman et Galaté pour vos réponses, en somme, dans l'absolu, pas plus dangereux que sortir dans des températures négatives, ou dans des hautes altitudes, du moment qu'on prend ses précautions? (progressivement, laisser la transpiration faire son travail, s'hydrater, ne pas abuser au niveau des distances, des allures, etc…).
S'il n'y a pas d'études sur une "maladie" possible du à la course a pied dans plus de x degrés, alors ça me va.

Je partage ce point de vue. Et aussi qu'il faut y aller progressivement en début de saison chaude pour s'habituer un peu.
A priori il faut se méfier côté coeur, genre si on sent une alerte il ne faut pas insister. Enfin je pense car je n'ai jamais eu de souci, mais le cardiologue m'avait mis en garde à ce sujet (pareil, sans plus d'explications, juste d'éviter de faire trop d'effort quand il fait très chaud et de beaucoup boire).
Perso je fais mes sorties de semaine après le boulot, donc à des heures très chaudes entre 17h et 18h. Ca m'est arrivé l'an dernier par 37°, là ça devient vraiment dur à supporter, mais sinon on fait aller. Le pire c'est quand je m'arrête, toute la chaleur qui remonte et plus de déplacement d'air, là c'est horrible et je sue pendant longtemps après la sortie.
Tiens, voilĂ  du bouzin, voilĂ  du bouzin, voilĂ  du bouzin
http://sylrunandbike.blogspot.fr/
Avatar de l’utilisateur
Mazouth
Maître kikoureur
 
Messages: 3179
Inscrit le: 05 Sep 2014, 01:42

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar centori » 30 Juil 2018, 14:16

Benman a Ă©crit:Au delĂ  du danger potentiel, je crois qu'il y a des gens qui supportent bien la chaleur et d'autres non.


je plussoie +++++ je fais partie de ceux qui n'aiment pas la chaleur
passé 22° je commence à courir plus tard le soir ou plus tôt le matin
par contre le froid ne me géne pas, même à -10 pas de problème j'y go

a l'opposé
j'ai un ami qui la semaine dernière dernière a fait une sortie de 20km par 34° le midi
pour moi c'est un extraterrestre. pour lui RAS
mais il n'aime pas le froid.
centori
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 318
Inscrit le: 18 Mars 2016, 17:16

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar Nikodak » 30 Juil 2018, 16:04

Hello Ă  tous,

Il faut également faire la différence entre courir par forte chaleur et courir sous le soleil... Le ressenti et l'impact sur le corps ne sont pas les mêmes lorsque l'on court sous le soleil sans protection (tête et nuque).
Sous le soleil à 25°C et en sous-bois même à 35°C il y a une forte différence.

Sinon concernant le fait de s'habituer à la chaleur je suis assez d'accord. J'habite au Sénégal et lors de mes premiers runs je souffrais énormément puis petit à petit j'ai l'impression que mon corps régulait mieux sa température.

J'évite tout de même de courir entre 11h et 17h c'est presque impossible en saison chaude. Mais un petit 35°C à 7/8h00 du matin ça passe tout seul !
Ex Africa semper aliquid novi
Avatar de l’utilisateur
Nikodak
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 107
Inscrit le: 27 Juil 2018, 19:15
Localisation: Dakar - Sénégal

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar kilkenny84 » 30 Juil 2018, 16:14

Perso pas le choix, je ne peux courir que le midi, et du coup soleil, canicule, ou neige, je sortirai le midi au boulot.

La semaine dernière on a du monter à du 33/34 par chez moi, j'ai tout de même été courir. Par contre contrairement à des températures "normales" je pars avec de l'eau, même pour 1h ou 1h30 de sortie. Et surtout je sens que mon rythme cardiaque est systématiquement plus haut que par temps frais, pas de beaucoup, mais plus haut, du coup je compense en baissant ma vitesse.

Après je sais que je supporte bien la chaleur, moyennement de grande quantité d'eau (je transpire beaucoup). Mais je m'adapte, pas d'effort violent, juste des sorties cools. D'ailleurs en sortie de douche je ne transpire pas beaucoup, contrairement à des séances type VMA même par 18 ou 20°
Avatar de l’utilisateur
kilkenny84
Kikoureur débutant
 
Messages: 55
Inscrit le: 05 Mars 2018, 10:39

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar Mazouth » 30 Juil 2018, 16:41

kilkenny84 a Ă©crit:Perso pas le choix, je ne peux courir que le midi, et du coup soleil, canicule, ou neige, je sortirai le midi au boulot.

La semaine dernière on a du monter à du 33/34 par chez moi, j'ai tout de même été courir. Par contre contrairement à des températures "normales" je pars avec de l'eau, même pour 1h ou 1h30 de sortie. Et surtout je sens que mon rythme cardiaque est systématiquement plus haut que par temps frais, pas de beaucoup, mais plus haut, du coup je compense en baissant ma vitesse.

Après je sais que je supporte bien la chaleur, moyennement de grande quantité d'eau (je transpire beaucoup). Mais je m'adapte, pas d'effort violent, juste des sorties cools. D'ailleurs en sortie de douche je ne transpire pas beaucoup, contrairement à des séances type VMA même par 18 ou 20°

Ah oui c'est vrai, la FC est toujours plus haute pour moi aussi quand il fait chaud, et les sensations moins bonnes.
D'ailleurs c'est ce qui est top quand je prépare le Run In Lyon de début octobre, c'est qu'au début du plan, fin août début septembre, j'en chie sur les fractio en pleine chaleur, et mi-septembre quand il se met à faire plus frais (et que l'entrainement commence aussi à payer), là d'un coup je vole, easy :D
Tiens, voilĂ  du bouzin, voilĂ  du bouzin, voilĂ  du bouzin
http://sylrunandbike.blogspot.fr/
Avatar de l’utilisateur
Mazouth
Maître kikoureur
 
Messages: 3179
Inscrit le: 05 Sep 2014, 01:42

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar chantrail » 30 Juil 2018, 17:49

Courir en pleine chaleur, c'est le type de séance incontournable pour préparer des longues distances...et c'est un vrai bonheur, parce que pour le coup on court vraiment à la sensation : c'est un entraînement de qualité pour maîtriser son corps (souffle, coeur et mental), et aussi pour booster des fonctions d'adaptation nécessaires pour affronter sereinement des longues distances.

Donc oui, il faut courir par tous les temps et donc en plein cagnard (on peut même se laisser aller à jouer avec les allures pour voir comment répond la machine !!)

sinon, pour ceux qui transpirent énormément, il faut s'interroger si c'est de transpirer qui fait boire beaucoup ou ne serait-ce pas plutôt le fait de boire qui fait transpirer plus ??
chantrail
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 374
Inscrit le: 20 Oct 2014, 16:59

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar Nikodak » 30 Juil 2018, 19:57

chantrail a Ă©crit:Donc oui, il faut courir par tous les temps et donc en plein cagnard


C'est tout de même déconseillé par la plupart, que dis-je, l'ensemble des médecins.
Le cagnard, les fortes chaleurs sont des facteurs augmentant les risques de coups de chaud qui peuvent avoir des conséquences assez graves voire mortelles.

Je ne le recommanderai pas en tout cas.
Dernière édition par Nikodak le 30 Juil 2018, 20:32, édité 1 fois au total.
Ex Africa semper aliquid novi
Avatar de l’utilisateur
Nikodak
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 107
Inscrit le: 27 Juil 2018, 19:15
Localisation: Dakar - Sénégal

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar valdes » 30 Juil 2018, 20:10

Il y a en effet des corrélations scientifiques entre crise cardiaque/sport/forte chaleur

https://www.irbms.com/hyperthermie/

Inutile donc d'en faire la promotion et de se vanter de ses pratiques personnelles, comme on le voit, ici et là. C'est fortement déconseillé de courir en plein cagnard, à midi, à plus de 30 °C, quand on a pas l'habitude.

Le meilleur exemple en est la surchauffe du transformateur EDF, puis son explosion et son incendie, le même qui alimente la gare SNCF à Montparnasse et qui a créé les dysfonctionnements que l'on connait actuellement.

Notre corps est une machine humaine qui fonctionne comme beaucoup de machines qui souvent ont été souvent copiées sur lui-même, tellement il fonctionne bien.
il n'y a pas qu'en natation que le mur est dangereux
Avatar de l’utilisateur
valdes
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1569
Inscrit le: 30 DĂ©c 2010, 17:33

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar freddo90 » 30 Juil 2018, 20:40

chantrail a écrit:Courir en pleine chaleur, c'est le type de séance incontournable pour préparer des longues distances...et c'est un vrai bonheur, parce que pour le coup on court vraiment à la sensation : c'est un entraînement de qualité pour maîtriser son corps (souffle, coeur et mental), et aussi pour booster des fonctions d'adaptation nécessaires pour affronter sereinement des longues distances.

Donc oui, il faut courir par tous les temps et donc en plein cagnard (on peut même se laisser aller à jouer avec les allures pour voir comment répond la machine !!)

sinon, pour ceux qui transpirent énormément, il faut s'interroger si c'est de transpirer qui fait boire beaucoup ou ne serait-ce pas plutôt le fait de boire qui fait transpirer plus ??


Quel message dangereux !... Et pourtant à la base je serais presque d'accord sur le fait que si tu as un objectif, il faut savoir comment tu réagis à la chaleur, parce que ta course ne sera pas décalée un jour où il fait moins chaud. Mais prendre un coup de chaud ne boost aucune adapation, ça te met K.O. c'est tout...

Quant à ta dernière phrase, c'est du n'importe quoi, boire trop fait pisser, pas transpirer...
Avatar de l’utilisateur
freddo90
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1218
Inscrit le: 29 Mars 2011, 23:58

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar Renard Luxo » 30 Juil 2018, 20:53

Question intéressante en effet.
Perso, les T° élevées sont catastrophiques pour moi. Je ne les supporte pas, et elles m'ont valu de gros déboires sur ultra et même un abandon sur l'UT4M 2015.
Dans l'absolu, quelqu'un de raisonnable préserverait sa santé en s'épargnant un effort physique au-dessus de 30°C et ses concentrations d'ozone à proscrire.
Le problème c'est que les gros ultras montagnards sont obligatoirement programmés en plein été, et que s'abstenir de s'entrainer sous des T° limite caniculaires implique de repousser le problème plus que de l'affronter, et surtout y préparer l'organisme petit à petit.
Je me rappelle cette Bouillonnante courue fin avril, pas plus de 25°C sur la fin, mais c'était le premier coup de chaud 2018 (très relatif aujourd'hui). Résultat : énorme hécatombe !
Bref, j'adapte le rythme et l'hydratation en conséquence, mais quand y faut y aller ... :wink:
Rusco fána (c) Bubulle 2017
Avatar de l’utilisateur
Renard Luxo
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1510
Inscrit le: 20 Mai 2013, 19:19
Localisation: Marche-en-Famenne

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar OderF_06 » 30 Juil 2018, 21:06

La chaleur c est comme l altitude faut s y faire, Cannes 36 degrés, j ai fait un 21km entre 15h et 17h faut bien s hydrater, et on est pas tous égaux fassent à ca.

Allez y par 5k puis doucement augmenter. Si vous vous sentez trop mal ralentissez.
Un semi en hiver fait en 1:20, la avec la chaleur je prends pas de risque 1:50 en endurance pépère.

Edit:
En ultra on court aux heures de fortes chaleurs aussi donc autant s y faire.
La victoire est brillante, l'echec est mat mais c’est le but qui compte
OderF_06
Kikoureur ki kour
 
Messages: 644
Inscrit le: 08 Sep 2013, 08:12

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar GalatĂ©57 » 30 Juil 2018, 21:57

freddo90 a Ă©crit:
chantrail a écrit:Courir en pleine chaleur, c'est le type de séance incontournable pour préparer des longues distances...et c'est un vrai bonheur, parce que pour le coup on court vraiment à la sensation : c'est un entraînement de qualité pour maîtriser son corps (souffle, coeur et mental), et aussi pour booster des fonctions d'adaptation nécessaires pour affronter sereinement des longues distances.

Donc oui, il faut courir par tous les temps et donc en plein cagnard (on peut même se laisser aller à jouer avec les allures pour voir comment répond la machine !!)

sinon, pour ceux qui transpirent énormément, il faut s'interroger si c'est de transpirer qui fait boire beaucoup ou ne serait-ce pas plutôt le fait de boire qui fait transpirer plus ??


Quel message dangereux !... Et pourtant à la base je serais presque d'accord sur le fait que si tu as un objectif, il faut savoir comment tu réagis à la chaleur, parce que ta course ne sera pas décalée un jour où il fait moins chaud. Mais prendre un coup de chaud ne boost aucune adapation, ça te met K.O. c'est tout...

Quant à ta dernière phrase, c'est du n'importe quoi, boire trop fait pisser, pas transpirer...


+1

Nous ne sommes pas tous Ă©gaux devant la chaleur, comme devant le froid ou l'altitude.
Faire du sport, c'est avant tout apprendre Ă  rester Ă  l'Ă©coute de son corps pour mieux le rendre endurant.
Aussi, forcer c'est prendre un risque inutile.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3968
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar Nikodak » 30 Juil 2018, 22:06

Oui enfin il ne faut pas ĂŞtre uniquement juste prudent.

Le sport sert aussi à se dépasser et c'est dans ces moments aussi que l'on découvre des capacités physiques et mentales insoupçonnées.

Après on est pas obligé de jouer avec le feu et s'agissant du soleil... ça brûle ! Effectivement.
Ex Africa semper aliquid novi
Avatar de l’utilisateur
Nikodak
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 107
Inscrit le: 27 Juil 2018, 19:15
Localisation: Dakar - Sénégal

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar JLW » 30 Juil 2018, 22:42

Mon expérience perso,
je ne supportai pas la chaleur au-delà des 25deg en tout début de la pratique de la CAP il y a de cela une bonne vingtaine d'années. Par contre j'étais très à l'aise sous zero jusqu'à moins dix voir plus (pardon moins :wink: )
Depuis quelques années je remarque que je m'habitue aux températures élevées et que j'apprécie cela de plus en plus. Je n'ai aucune explication à cela, c'est juste un constat.
Avatar de l’utilisateur
JLW
Maître kikoureur
 
Messages: 2257
Inscrit le: 28 Juil 2006, 22:32

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar freddo90 » 30 Juil 2018, 23:55

Nikodak a Ă©crit:Oui enfin il ne faut pas ĂŞtre uniquement juste prudent.

Le sport sert aussi à se dépasser et c'est dans ces moments aussi que l'on découvre des capacités physiques et mentales insoupçonnées.

Après on est pas obligé de jouer avec le feu et s'agissant du soleil... ça brûle ! Effectivement.


Le sport devrait d'abord servir à rester en bonne santé, donc oui on doit être prudent. Ça ne veut pas dire tout arrêter dès qu'il fait chaud ou froid, faut faire avec. Mais aller tester ses limites avec comme risque le coup de chaud, non...
Avatar de l’utilisateur
freddo90
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1218
Inscrit le: 29 Mars 2011, 23:58

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar Nikodak » 31 Juil 2018, 00:07

freddo90 a Ă©crit:Mais aller tester ses limites avec comme risque le coup de chaud, non...


On est d'accord, je suis le premier Ă  l'avoir dit :

Nikodak a écrit:C'est tout de même déconseillé par la plupart, que dis-je, l'ensemble des médecins.
Le cagnard, les fortes chaleurs sont des facteurs augmentant les risques de coups de chaud qui peuvent avoir des conséquences assez graves voire mortelles.

Je ne le recommanderai pas en tout cas.


:wink:
Ex Africa semper aliquid novi
Avatar de l’utilisateur
Nikodak
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 107
Inscrit le: 27 Juil 2018, 19:15
Localisation: Dakar - Sénégal

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar chantrail » 31 Juil 2018, 15:14

Le but est justement de retrouver ses sensations : si on ne peut courir que 20mns au soleil, il n'y a pas de problème, on aura tester son corps, bien qu'il ne s'agisse pas de le martyriser mais de lui rendre sa robustesse....courir en condition difficile nous oblige à laisser les prérogatives des plans d'entraînement de côté.
Qu'on le veuille ou non, c'est un moyen (comme le froid ou l'intensité) de booster nos capacités adaptatives : on ne se met en danger que si l'on va au-delà des limites (mais ces limites, elles sont malléables, et c'est d'ailleurs le but de l'entraînement !!)

Enfin, notez que grâce à la dérive cardiaque induite par la chaleur, on s'offre une séance d'intensité à moindre frais....tout bénèf' je vous dis.
chantrail
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 374
Inscrit le: 20 Oct 2014, 16:59

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar chantrail » 31 Juil 2018, 15:20

Pour finir aussi sur une note plus globalement contestataire : le seul médecin crédible, c'est nous-même et notre expérience (si par exemple, je dis que, perso, je transpire davantage si je bois trop, j'en ai rien à carrer qu'il y ait un guguss avec une médaille sur la blouse pour me dire que c'est faux, c'est mon expérience, et c'est la seule connaissance valable au final !!)
chantrail
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 374
Inscrit le: 20 Oct 2014, 16:59

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar freddo90 » 31 Juil 2018, 16:10

chantrail a écrit:Pour finir aussi sur une note plus globalement contestataire : le seul médecin crédible, c'est nous-même et notre expérience (si par exemple, je dis que, perso, je transpire davantage si je bois trop, j'en ai rien à carrer qu'il y ait un guguss avec une médaille sur la blouse pour me dire que c'est faux, c'est mon expérience, et c'est la seule connaissance valable au final !!)


Toi tu fais fort... et t'es vraiment dangereux. Transpirer est un mécanisme de protection contre la chaleur, moins boire pour moins transpirer c'est juste faciliter la déshydratation et le coup de chaleur :roll:
Avatar de l’utilisateur
freddo90
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1218
Inscrit le: 29 Mars 2011, 23:58

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar kilkenny84 » 31 Juil 2018, 16:29

chantrail a écrit:sinon, pour ceux qui transpirent énormément, il faut s'interroger si c'est de transpirer qui fait boire beaucoup ou ne serait-ce pas plutôt le fait de boire qui fait transpirer plus ??


Ben.....on va dire que je n'ai pas envie de prendre le risque de moins boire pour voir si je transpire moins, j'ai envie de rentrer vivant chez moi :D
La transpiration est propre Ă  chacun, chez moi je bouge un meuble je transpire, mĂŞme si l'effort est faible et que je n'ai pas bu depuis des heures.Donc si je cours par temps chaud, je perd beaucoup d'eau, que je remplace en buvant.

Et comme déjà dit plus haut, boire plus ca fait surtout pisser plus! Ca c'est un indicateur à prendre en compte plus que la transpiration.
Avatar de l’utilisateur
kilkenny84
Kikoureur débutant
 
Messages: 55
Inscrit le: 05 Mars 2018, 10:39

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar neofoxy » 31 Juil 2018, 17:07

J'ai fais n'importe quoi la semaine dernière.
Une chaleur à crever. Je voulais depuis quelques semaines faire un nouveau test VMA pour voir ce que ça donne depuis le temps.
Échauffement pépère, bien boire 2-3 accélérations, bien boire, repérage de ma ligne droite le long de la seine.
Et paf, je pars comme une balle et comme un boulet je me mets à 21 km/h pendant 10 secondes au début avant de me réguler.
Résultat, bah le même que d'habitude (avant que je courre moins pour plus de marche nordique et nage soit 15 km/h) alors que je crevais de soif dès la moitié du parcours (3 min).
Après coup, je me dis que j'ai fais une connerie mais comme j'étais privé d'UBBC, je me suis défoulé et ais trouvé un but de sortie, car je n'avais pas trop envie.
neofoxy
Kikoureur ki kour
 
Messages: 517
Inscrit le: 08 Mars 2016, 11:03

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar jpoggio » 31 Juil 2018, 17:43

Si j'ai bien compris les explications que l'on m'a données, il y a un couplage entre la régulation thermique et la vascularisation du muscle cardiaque : quand il fait froid, l'organisme contracte les capillaires sous-cutanés pour diminuer la déperdition de chaleur et dilate les capillaires des organes critiques (foie, cœur, cerveau...) pour les maintenir au chaud.
Quand il fait chaud, c'est le contraire : dilatation des capillaires sous-cutanés (c'est pour ça qu'on devient "tout rouge" quand il fait chaud...) et par couplage, contraction des capillaires des organes critiques : si l'on force trop, on risque l'hypoxie, c'est le "coup de chaleur".
En cas de faiblesse cardiaque (insuffisance coronarienne par exemple), le myocarde devient ischémique et ça peut mal finir.

Il faut donc être particulièrement attentif aux efforts par temps (très) chaud, parce qu'une fois qu'on a fait un infarctus, après, on est tricard pour se faire établir un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la course à pied en compétition et ça fout les boules.

(des fois, aussi, on est mort, mais Ă  la limite, comme on est mort on n'a plus l'occasion d'avoir les boules)
Le kikoublog de Jacques, Master of the Bouzin (c) Arclusaz 2016.
Avatar de l’utilisateur
jpoggio
Grand Maître
 
Messages: 7849
Inscrit le: 24 Oct 2006, 15:10

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar banditblue29 » 31 Juil 2018, 18:56

jpoggio a écrit:Il faut donc être particulièrement attentif aux efforts par temps (très) chaud, parce qu'une fois qu'on a fait un infarctus, après, on est tricard pour se faire établir un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la course à pied en compétition et ça fout les boules.

(des fois, aussi, on est mort, mais Ă  la limite, comme on est mort on n'a plus l'occasion d'avoir les boules)


:mrgreen: :lol: ! C'est pas faux.... :wink: .
Avatar de l’utilisateur
banditblue29
Kikoureur ki kour
 
Messages: 593
Inscrit le: 24 Mars 2014, 22:20

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar Nikodak » 31 Juil 2018, 19:05

jpoggio a écrit:parce qu'une fois qu'on a fait un infarctus, après, on est tricard pour se faire établir un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la course à pied en compétition et ça fout les boules.


J'habite au Sénégal et je peux vous avoir tout les certificats médicaux que vous voulez, même si vous êtes morts, pas de problème.
Ex Africa semper aliquid novi
Avatar de l’utilisateur
Nikodak
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 107
Inscrit le: 27 Juil 2018, 19:15
Localisation: Dakar - Sénégal

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar chantrail » 31 Juil 2018, 19:46

freddo90 a Ă©crit:
chantrail a écrit:Pour finir aussi sur une note plus globalement contestataire : le seul médecin crédible, c'est nous-même et notre expérience (si par exemple, je dis que, perso, je transpire davantage si je bois trop, j'en ai rien à carrer qu'il y ait un guguss avec une médaille sur la blouse pour me dire que c'est faux, c'est mon expérience, et c'est la seule connaissance valable au final !!)


Toi tu fais fort... et t'es vraiment dangereux. Transpirer est un mécanisme de protection contre la chaleur, moins boire pour moins transpirer c'est juste faciliter la déshydratation et le coup de chaleur :roll:


Peut-être tout simplement que transpirer n'est pas seulement un mécanisme de protection contre la chaleur mais également un mécanisme d'élimination (des surplus, et donc si tu noies ton organisme de flotte, tu vas éliminer toute cette inutilité liquide, avec en sus un coût énergétique supplémentaire)

ce que je dis juste, c'est de se faire sa propre expérience (avoir peur c'est une chose, mais véhiculer des peurs ça peut vite devenir pénible....moi je fais le pari de la confiance en mon propre corps, et c'est certainement la meilleure connaissance possible)

pour finir, une bonne pastèque sortie du frigo après un run caniculaire, c'est juste une pu*ain d'extase !!
chantrail
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 374
Inscrit le: 20 Oct 2014, 16:59

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar chantrail » 31 Juil 2018, 19:57

banditblue29 a Ă©crit:
jpoggio a écrit:Il faut donc être particulièrement attentif aux efforts par temps (très) chaud, parce qu'une fois qu'on a fait un infarctus, après, on est tricard pour se faire établir un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la course à pied en compétition et ça fout les boules.

(des fois, aussi, on est mort, mais Ă  la limite, comme on est mort on n'a plus l'occasion d'avoir les boules)


:mrgreen: :lol: ! C'est pas faux.... :wink: .


C'est ce que je radote depuis le début : être attentif....mais pour exercer l'attention, il faut l'éprouver !!

on parle de chaleur, mais on pourrait tout aussi bien transposer le problème sur les WE chocs, l'ultra-distance ou les séances éprouvantes d'intensité : le but est le même, à savoir "surprendre" l'organisme pour qu'il puisse "surcompenser" pour mieux rebondir, et aller encore plus loin !!

une séance en plein cagnard, c'est une vraie séance de qualité, qui apporte un peu de variété à l'entraînement.
chantrail
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 374
Inscrit le: 20 Oct 2014, 16:59

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar valdes » 31 Juil 2018, 20:30

C'est à se demander si vous lisez les réponses qui vous sont faites ...

Ou bien vous ne voulez lire que celles qui vous conviennent.

Oui, il y a un lien scientifique entre effort physique/très fortes chaleurs et infarctus. Autrement, on ferait taffer comme d'habitude et sans aucune restriction, les ouvriers du BTP et autres professions de plein air, par des températures > 30 °C.

Et je remets mon lien qui je le sais, ne sera mĂŞme pas ouvert, encore moins lu.
https://www.irbms.com/hyperthermie/

chantrail a écrit:une séance en plein cagnard, c'est une vraie séance de qualité, qui apporte un peu de variété à l'entraînement.


En aucun cas, une séance réalisée en plein cagnard n'est une séance de qualité. Les rendements seront des plus pourris et le résultat, si tu es toujours vivant, sera d'avoir fatigué inutilement ton organisme. Tu auras plus de mal à récupérer et pour aucun résultat, vu que les rendements étaient à chier.

Bref, le contraire d'une séance de qualité.

jpoggio a écrit:Il faut donc être particulièrement attentif aux efforts par temps (très) chaud, parce qu'une fois qu'on a fait un infarctus, après, on est tricard pour se faire établir un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la course à pied en compétition et ça fout les boules.

(des fois, aussi, on est mort, mais Ă  la limite, comme on est mort on n'a plus l'occasion d'avoir les boules)


Et pour compléter ce qu'écrit Jpoggio, à faire le mariole en plein cagnard, on peut aussi faire un infarctus sans s'en rendre compte (c'est arrivé à un ami triathlète) et à l'occasion d'un simple test d'effort ou juste un petit malaise quelques semaines après, on se retrouve, à l'hôpital, en plein été, pour un fabuleux pontage et ensuite le certificat d'aptitude à la CAP en compétition ... ce sera même plus la peine d'y penser.

Fait comme tout le monde, tu te couches plus tôt, tu mets le réveil plus tôt et tu vas courrir à l'aube.
En plus, ça met en forme avant d'aller bosser.
il n'y a pas qu'en natation que le mur est dangereux
Avatar de l’utilisateur
valdes
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1569
Inscrit le: 30 DĂ©c 2010, 17:33

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar freddo90 » 31 Juil 2018, 22:33

chantrail a écrit:Peut-être tout simplement que transpirer n'est pas seulement un mécanisme de protection contre la chaleur mais également un mécanisme d'élimination (des surplus, et donc si tu noies ton organisme de flotte, tu vas éliminer toute cette inutilité liquide, avec en sus un coût énergétique supplémentaire)

ce que je dis juste, c'est de se faire sa propre expérience (avoir peur c'est une chose, mais véhiculer des peurs ça peut vite devenir pénible....moi je fais le pari de la confiance en mon propre corps, et c'est certainement la meilleure connaissance possible)


Sérieux... encore une fois, l’excédent d'eau, tu le pisses, tu ne le transpires pas.

Je suis le 1er à continuer à faire du sport quand il fait chaud, à penser qu'effectivement il faut voir comment on se comporte, mais certainement pas en allant faire des séances intenses pour voir si on tombe ou pas. Et je préfère faire peur que d'inciter à risquer l'accident cardiaque...
Avatar de l’utilisateur
freddo90
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1218
Inscrit le: 29 Mars 2011, 23:58

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar Benman » 31 Juil 2018, 23:52

Bien sûr qu'il y a plus de danger. Après, chacun fait ses expériences. J'ai l'expérience d'avoir fait les rares (très :roll: modestes) perfs de ma vie de coureur les jours où il faisait bien chaud, d'abord parce que je tolère bien cela, ensuite parce que j'avais de l'entraînement dans ces conditions (j'ai même habité au sud de la Mediterranee), et enfin aussi en comparaison avec la majorité qui n'aimait pas du tout ce genre de condition, ce qui me permettait de les ramasser non pas sur mes capacites physiques, mais grâce à ma tolérance au chaud.... Par contre, oui le rendement est moins bon et il ne faut pas forcer sinon on risque le coup de chaud. Mais quand on le tolère, il y a d'autres possibilités que de courir à 5h du mat l'été (ça, j'aime vraiment pas...).
Après évidement, privilégier les sous bois ou les versants à l'ombre, et éviter le goudron au soleil, mettre une casquette, s'humidifier régulièrement dans les fontaines etc etc... retour du bon sens.
Pour la transpiration, je pense effectivement que plus il fait chaud et humide, et plus on sue (y compris si on a peu bu). Si on ne boit pas suffisamment, on n'urinera plus pendant un petit moment (signe facile de déshydratation sur du long). L'idéal est de beaucoup boire avant de partir pour pisser "blanc".
Avatar de l’utilisateur
Benman
Maître kikoureur
 
Messages: 2404
Inscrit le: 24 Nov 2011, 11:32

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar Benman » 01 AoĂ»t 2018, 00:27

valdes a écrit:C'est à se demander si vous lisez les réponses qui vous sont faites ...

Ou bien vous ne voulez lire que celles qui vous conviennent.

Oui, il y a un lien scientifique entre effort physique/très fortes chaleurs et infarctus. Autrement, on ferait taffer comme d'habitude et sans aucune restriction, les ouvriers du BTP et autres professions de plein air, par des températures > 30 °C.

Et je remets mon lien qui je le sais, ne sera mĂŞme pas ouvert, encore moins lu.
https://www.irbms.com/hyperthermie/


J'ai donc tout lu et c'est très instructif. Merci.
Je ne vois pas par contre écrit d'éviter a tout prix les fortes chaleurs. (Évidemment l'article ne le conseille pas non plus...) Il me semble avoir aussi lu que pour faire des activités qui nécessiteront de passer par des périodes de fortes chaleurs, il faut habituer le corps à cela.
Pour le reste, encore du bon sens : se mouiller, ombre, tshirt qui retient l'eau, effort modéré, bien boire etc...

La partie sur les symptômes et les premiers gestes est particulièrement intéressante et importante à connaître pour ceux qui par hasard auraient tendance à "se tester"...
Avatar de l’utilisateur
Benman
Maître kikoureur
 
Messages: 2404
Inscrit le: 24 Nov 2011, 11:32

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar Sylvain IT » 01 AoĂ»t 2018, 10:44

J'habite en Italie, cette année, par chance il n'a pas fait chaud :mrgreen:

Mais bon quand même, j'ai déplacé toutes mes séances avant 8h00 du mat, je devais avoir une course dimanche, était prévue une arrivée autour de 30 degrés, j'ai désisté... cela faisait 2 jours que je dormais mal car la chaleur est finalement arrivée, mauvaises sensations, petite contracture au mollet lors de ma dernière sortie, etc.

Le tout, de mon point de vue, est forcément lié à la chaleur :idea:

Ce matin, je suis allé courir, à la fraîche, mais évidemment il faisait plus de 20 degrés... et j'avais passé une semaine à mal dormir... résultat? le hasard a voulu que je fasse exactement le même temps que lors de ma dernière sortie d'avant course, même parcours et temps à la seconde près, avec toutefois 9 pulsations en plus de moyenne sur la sortie. A 6 jours d'écarts, voilà ce que me coûte la chaleur, pas au moment de la course car la température était globalement la même, mais sur "la vie de tous les jours", notamment mes nuits.

:arrow: En France, dans la plupart des régions, la canicule ne dure souvent pas très longtemps, pourquoi aller s’embêter à courir quand il fait chaud? :roll:
Sylvain IT
Kikoureur ki kour
 
Messages: 651
Inscrit le: 25 Mars 2015, 15:03

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar freddo90 » 01 AoĂ»t 2018, 11:12

Sylvain IT a écrit: :arrow: En France, dans la plupart des régions, la canicule ne dure souvent pas très longtemps, pourquoi aller s’embêter à courir quand il fait chaud? :roll:


Depuis une semaine, il y a eu une seule journée correcte, avec seulement 25°C vers chez moi (Belfort). Et les prévisions sont du 30°C mini jusqu'à mi-août...
Avatar de l’utilisateur
freddo90
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1218
Inscrit le: 29 Mars 2011, 23:58

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar chantrail » 01 AoĂ»t 2018, 13:10

valdes a écrit:C'est à se demander si vous lisez les réponses qui vous sont faites ...

Ou bien vous ne voulez lire que celles qui vous conviennent.

Oui, il y a un lien scientifique entre effort physique/très fortes chaleurs et infarctus. Autrement, on ferait taffer comme d'habitude et sans aucune restriction, les ouvriers du BTP et autres professions de plein air, par des températures > 30 °C.

Et je remets mon lien qui je le sais, ne sera mĂŞme pas ouvert, encore moins lu.
https://www.irbms.com/hyperthermie/


Il y a un lien entre effort physique/très forte chaleur et infarctus pour quelqu'un qui n'aura pas un organisme assez robuste.....et cette robustesse, on peut la travailler (si on en a envie, ou si on aime ça, c'est pas une obligation).....pour ce qui est des ouvriers, je ne voie aucune mesure particulière (et pour bosser avec des éboueurs, qui se tapent 9h d'endurance sous le cagnard et dans la poussière, je t'assure qu'il y a bien que nous autres coureurs à faire autant de chichis devant nos ordinateurs dans des bureaux climatisés !!)
chantrail
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 374
Inscrit le: 20 Oct 2014, 16:59

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar chantrail » 01 AoĂ»t 2018, 13:46

freddo90 a Ă©crit:
Sérieux... encore une fois, l’excédent d'eau, tu le pisses, tu ne le transpires pas.


Ben, jusqu'Ă  preuve du contraire, la transpiration c'est de la flotte.....
chantrail
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 374
Inscrit le: 20 Oct 2014, 16:59

Re: Danger CAP et chaleur

Messagepar benoitb » 01 AoĂ»t 2018, 14:01

chantrail a Ă©crit:
freddo90 a Ă©crit:
Sérieux... encore une fois, l’excédent d'eau, tu le pisses, tu ne le transpires pas.


Ben, jusqu'Ă  preuve du contraire, la transpiration c'est de la flotte.....


De la même manière que, jusqu'à preuve du contraire, la fonction de la sudation, c'est la régulation de la température corporelle, et pas l'évacuation d'un quelconque excédent d'eau dans le corps. Sinon, tu peux essayer de te mettre nu à l'extérieur en plein hiver par des températures négatives, boire autant que tu peux de flotte, et prendre des photos de ton bras ruisselant de sueur.
benoitb
Kikoureur ki kour
 
Messages: 890
Inscrit le: 11 Sep 2007, 23:20

Suivant Retour vers [CĂ P] Course Ă  pied, trail, marathon, route

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : CommonCrawl [Bot] et 1 invité

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.04 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !