Récit de la course : La Val'Lyonnaise - 26 km 2010, par franck de Brignais

L'auteur : franck de Brignais

La course : La Val'Lyonnaise - 26 km

Date : 24/10/2010

Lieu : Vaugneray (Rhône)

Affichage : 500 vues

Distance : 26km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

ça progresse .... !!

.... oui ça progresse... à mon petit niveau bien sur ... mais ça progresse.

 J'ouvre les volets à 7h00 ce dimanche ... et il pleut sévère... il est d'ailleurs tombé des trombes d'eau toute la nuit. Ca va glisser... et c'est top  : ben ouai je viens d'investir dans une nouvelle paire de BROOKS Trail ... (pour la Saintélyon) ... occasion idéale pour les tester en dehors de mes sorties habituelles !!

Je serai tout seul ce matin : Denis prend le départ du Marathon de Toulouse. Avec pour objectif de tomber en dessous des 3h09 (son dernier temps ... 3'09 sur un Marathon ... un truc de ouf !!! ) petite pensée pour lui pendant le petit dej. En sortant de la maison, la pluie s'est arrêtée, si ça pouvait tenir un peu (et ça tiendra pile poil ce qu'il faut...).

Arrivé à Vaugneray, je retrouve l'oragnisation tip top de l'année dernière (café, thé, vestiaires chauffés pour se changer) ... quel confort !! on est aux petits soins pour nous !! En parlant de l'année dernière, on va essayer de tomber le temps de l'année dernière : 2h39. Ca risque d'être dur : je me suis imposé un rythme de fou (en tous cas pour mes petites pattes...) en Prépa Saintélyon et les semaines font environ 60km avec 800 à 1000 m de D+ depuis quelques temps. Le bonhomme a donc du mal à absorber les km et la fatigue s'accumule. La Val Lyonnaise va me montrer si je peux tenir la pression de la course (donc un rythme plus élevé...)  pendant cette grosse prépa.

Départ à 9h00 pétante .... nous n'aurons pas les jolis paysages de l'année dernière : il ne pleut toujours pas mais le brouillard est pas loin au dessus. Je pars tout derrière (j'aurai peut être du être un peu plus ambitieux... tant pis, on verra l'année prochaine) et j'entame la looooongue  montée de 8 bornes environ vers le point culminant. Je me sens bien, je suis pendant 2km environ un groupe de 4 messieurs qui forment un petit groupe sympathique et ... très bien placé .... Ils ont en effet trouvé le seul mannequin en collant moulant ayant pris le départ de cette course... et profitent d'un paysage à couper le souffle... en suivant cette superbe concurrente au plus près..... Je profite de ce moment de "décontraction" pour m'enlever un peu de stress... et je double (à contre coeur... je l'avoue bien honnêtement...) ce petit troupeau ... sympathique.

Je me reconcentre sur ma course, passe le ravito en marchant une trentaine de secondes (comme je le ferai pour tous) Au menu un verre d'eau + 2 pates de fruits. Et on reprend. Je passerai toute la montée sans m'arrêter et doublerai en tout une petite centaine de personnes. Seuls 2 concurrents me repasseront sur le reste de la course. J'ai donc trouvé ma place en haut de cette montée. Descente un peu technique dans les cailloux.... mais très roulante. Mes nouvelles pompes assurent .... ça me met en confiance. Passage au dauxième ravito. (Merci aux dizaines de bénévoles tout le long de la route qui ont toujours eu une parole sympa ou un petit sourire !!). Je me sens bien, j'arrive à maintenir 11 à 11,2 de moyenne sur les chemins vallonés qui suivent, sans trop forcer. C'est top. L'entrainement paie : les coups de pompes habituels sont quasiment inexistants.

Dernier ravito, je saisis le gobelet tendu par une belle jeune femme.... je la remercie et elle me répond " de rien Franck..." .... Quelques secondes sont nécessaires pour une inter-connexion neuronale (le temps de rebrancher le cerveau quoi ...) ... heuuu pourquoi elle m'a appelé par mon prénom ??!! Il est indiqué sur mon dossard ?? Ben non... sur mon tshirt derrière peut être ... bahhh non plus .... ce visage me dit quelque chose .... ouhhhh bon sang Céline !! On a pourtant passé quelques soirées au Rep' (petit bar fort sympathique derrière la fameuse rue de la Ré....) ... et quelques autres soirées (tout aussi sympathiques d'ailleurs ....) chez des copains .... Ouai mais là .... si il y a bien un endroit où je ne pensais pas la revoir ... c'est sur un ravito vers 11h du mat' un dimanche dans les Monts du Lyonnais..... Bref, après avoir fait 10 mètres, je m'arrête, fais demi tour et ... je ne trouve rien de mieux que lui taper la bise (bonjour l'odeur !!!.... mille pardons Céline ....) et de lui dire "comment tu vas ??!!". Et elle trouve la seule réponse digne possible en pareil situation : "Ca va ... mais t'arrêtes pas .... fonces !!!" ... et je fonce ....

Je prends un petit coup de mou. On est au 20 ème et ... c'est pas le moment de prendre un coup de mou : dans 2 petits kilo il y a "THE" raidillon... et surtout 4 kilomètres de faux plats montant..... absolument .....montants !! On redéconnecte le cerveau : va falloir que ça passe. Coup d'oeil au chrono : j'ai gagné 5 minutes sur l'année dernière ... c'est bien ça ... (ça aide à se remotiver !!) . Le voilà le casse pattes : je marche (évidemment !!) mais j'arrive surtout à relancer (contrairement à l'année dernière où j'ai eu toutes les peines du monde à relancer). Et arrive la ligne droite .... loooooongue .... mais loooooongue !!) Je le savais pourtant ... mais pfffff j'en ai plein les pattes là !! Je ne craquerai pas. Je vais arriver à remonter deux concurrents au plus mal. Un petit encouragement et on continue.

Ma petite femme m'attend 300 m avant l'arrivée, les enfants sur la ligne. ... et heureusement :  il y a un concurrent plein de pêche qui essaie de me remonter ... grâce à la dopamine que m'ont aidé à sécréter la famille, il ne passera pas, je vais même me déchirer sur le dernier 100m. Top Chrono : 2'33"32. Yesss !!! 6"30 de mieux que l'année dernière... mais surtout j'arrive beaucoup plus frais. J'en avais peut être même encore sous le pied...

De très bon augure tout ça. La Val Lyonnaise m'aura beaucoup rassuré sur ma prépa Saintélyon.....

Je ne rêve plus que d'une chose, chaque nuit, depuis des semaines : passer la ligne d'arrivée au palais des sports à Gerland dimanche 5 décembre .... si seulement ça pouvait être prémonitoire !!

 

Franck

2 commentaires

Commentaire de tidgi posté le 02-11-2010 à 08:44:00

Bravo Franck !
Pour la STL, t'inquiètes, çà va le faire...
Bonne prépa.

Commentaire de Arclusaz posté le 02-11-2010 à 22:21:00

Sympa le CR !
je m'y retrouve beaucoup sauf .... pour la bise au ravito : ça ne m'arrive jamais ce genre de chose !

Bonne chance pour ton rêve du 05/12.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !