Récit de la course : Trail de Faverges - 42 km 2011, par Philippe8474

L'auteur : Philippe8474

La course : Trail de Faverges - 42 km

Date : 18/6/2011

Lieu : Faverges (Haute-Savoie)

Affichage : 1176 vues

Distance : 42km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Faverges: et de 7... mais celui-là je m'en souviendrais!!!

Par ici le même récit sur mon blog:

http://philippe.teamtrajectoire.over-blog.com/article-2011-06-18-trail-de-faverges-odlo-79229484.html

Et sinon ici, ça donne:               


Nouvelle image

Lever de bonne heure. La pluie tombe déjà. 

La couleur est donnée. Ce sera pluie, pluie, pluie…

Pour mon 7 eme Faverges, ce n’est pas très enthousiasmant.

Arrivée à Faverges, ça n’a pas arrêté. Récupération du dossard, et hop un Polo sympa pour fêter la 10eme édition.

Dur de se motiver pour se préparer. Message de Fredo qui finalement rapplique pour courir le 28 km.

Allez c’est l’heure d’aller au départ. J’ai bien dû faire 200 m pour m’échauffer.

P’tit briefing et pan c’est le départ.

Ca part peut-être un chouia moins vite.

J’ai les manchettes et ma veste de pluie. Je quitte rapidement les manchettes.

Les sensations n’ont rien d’exceptionnelle. Je me sens fatigué et sans trop de jus.

La semaine a été très dure professionnellement. Mon collègue a été viré lundi dernier. Je me sens vidé.

Ca se confirme sur les chemins. Je monte mais y a pas de pep’s dans ma course.

Le passage au sommet du télésiège se fait vers 2H20 de course (à la maison, je verrais que c’est 15 min de + que l‘an dernier ; même si les conditions de course sont bien différentes, je pense que le temps perdu est plus dû à ma « méforme », même si je n’y ai pas tellement vu faire finalement).

Par contre comme je n’ai pas regardé mes temps de passage avant le départ, je reste dans ma course.

Mon but au départ et avant la pluie qui nous arrose toujours autant, était de réussir à passer sous la barre des 5H30.

Pour cela : mieux gérer ma course : moins donner dans la descente du télésiège, redémarrer en douceur depuis la station, temporisée à la fin de la deuxième descente entre le dernier ravito et le début de la montée vers la Sarve.

Tout ça pour éviter les crampes à chaque transition montée / descente qui m’avait flingué l’an dernier.

Je laisse aller sans forcer dans la descente, ravitaillement rapide (juste un verre de coca) et je repars tranquillement. Du coup la montée se passe bien.

Passage à l’épaule de la Chaurionde, on attaque la descente. Le chemin est transformé en ruisseau. Ca peine un peu en technique dans le peloton (à ce moment-là surtout les concurrents du 28).

Petit pause pipi avant le Col d’Orgeval, et c’est parti dans la descente. Bien, bien glissante au début et grasse par la suite. Je donne quand même du rythme.

Le point d’eau arrive rapidement.

Je temporise un peu avant la montée.

Allez c’est parti pour la dernière. Je suis limite, limite, crampe dans les cuisses, mais en attaquant doucement ça passe.

Par contre sur la fin de la montée, je me sens faiblir et j’ai les crocs!

J’ai mangé un gel par heure depuis la 1ere demi-heure de course, mais aujourd’hui ce n’est pas suffisant avec les conditions météo. Il me reste un gel, je vais le manger après le Chalet de la Sarve.

Mais ce n’est pas suffisant, je coince littéralement. J’agonise dans toutes les petites relances. Et je vois le chrono. C’est le bad.

Je remonte sur un coureur qui va me sauver ma fin de course en me filant une barre de pate d’amande. Immense merci à lui.

En plus, le sucre du gel doit enfin commencer à circuler, la machine repart !

Je finis la course en bien poussant, même si le chrono est loin maintenant… et il faut quand même que j’arrive avant les 6H00 !

Le Fredo est là pour m’encourager sur le bord du chemin, mais je ne m’arrête pas ; trop dur de repartir sinon.

L’arrivée se fait comme l’an dernier, par l’arrière du square.

A y est, c’est fait, 7eme Faverges bouclé pour moi.

5H54 – 88/278

Je me jette sur le ravito d’arrivée : banane et abricot sec.

Fredo me rejoins, on apprend que le grand parcours a été neutralisé après mon passage avant la montée au Chalet de la Sarve et bifurqué sur le parcours du 28.

Wahouuuu ça restera une édition collector, pluie continu du début à la fin !

Je vais me changer, puis on part manger les diots avec Fredo dans le gymnase en refaisant nos courses.

On ne traine pas trop, j’ai spectacle de cirque de Joanne cet aprèm.

Au final, satisfait de ma course même si le chrono n’est pas au bout.

Les sensations de la 1ere montée sont confirmées par le chrono (+1/4 au sommet du télésiège).

Tout le début de saison m’« annonçait » plutôt en forme, alors je pense que cette semaine m’a quand même beaucoup entamé. Mais comment savoir vraiment ?

Par contre content de la gestion du reste de la course. C’est par une gestion identique que j’arriverais à passer sous les 5H30.

Par contre, il faut que je sois plus vigilant aux conditions extérieures pour mon alimentation. Ca a du me couter un peu de temps aujourd’hui mais ça aurait pu être pire !

Allez rendez vous en 2012… On verra bien comment ça fera !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.24 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !