Récit de la course : Trail de Faverges - 42 km 2008, par Philippe8474

L'auteur : Philippe8474

La course : Trail de Faverges - 42 km

Date : 14/6/2008

Lieu : Faverges (Haute-Savoie)

Affichage : 1727 vues

Distance : 42km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

 Samedi matin 5H00 le réveil sonne…

Ca y est enfin je vais prendre le départ d’une course, je vais enfin repartir avec un dossard !! 

Depuis début janvier et une petite entorse en skating, j’ai trainé plein de bobo surtout j’ai du renoncé à quelques courses qui me tenaient à cœur (Trail des Glaisins, Trail des croqu’chemins et l’Annecîmes en équipe)…

Mais là c’est bon, malgré tout je suis sorti de l’hiver avec un bon fond (merci le ski, le skating et le vélo) et depuis 3 semaines j’arrive à courir correctement ! 

Arrivé à Faverges je me gare tout près du départ, retire mon dossard et celui de Fredo.Il fait beau, ça va être une belle journée (après les pluies qui n’arrêtent pas…)

Fredo arrive, le temps de discuter le bout de gras cinq minutes, de croiser Michel Begonin (rencontrer au défi de l’Oisans) et Ludek… on s’équipe vite fait, cinq minutes d’échauffement et c’est parti pour la ligne de départ.

On se fait biper puis j’essaie de me faufiler un peu, mais Fredo ne suit pas… Tant pis on ne fera même pas le départ ensemble… mais bon on aborde la course différemment, premier 42 km pour Fredo et de mon côté l’envie de ne pas trop perdre de temps au départ ;

Purée que c’est bon de se trouver la !!! 

Allez zou c’est parti 

Je mets donc un peu la gomme au départ (tout est relatif) ce qui permet de passer les premiers rétrécissements sans réel bouchons… ça continue à un bon rythme pour moi…je me pose la question d’un départ quand même trop rapide… bâhhhh on verra bien, je suis le rythme général des coureurs autour de moi…

 

Finalement tout va bien et quand la pente se durcit un peu, j’arrive à prendre mon rythme et ça avance correctement.

 

Comme chaque année, je me languis que l’on sorte de la forêt pour aborder la dernière partie de la montée… C’est chose faites on passe le chalet et hop c’est parti pour la dernière portion.

 

L’an dernier j’étais arrivé à relancer de temps en temps, je me force de nouveau… ça fait plaisir

 

Et hop on arrive au sommet (2H13), je profite du début de la descente pour casser un bout la croute puis hop j’enquille…

 Y a pas à dire c’est une sacré descente, je l’attaque bien, ça fais plaisir…En cours de route je passe Ludek qui a lâché. Bon j’espère qu’on se recroisera.

Je relâche un peu à la fin, des tensions apparaissent un peu dans les mollets.

Arrivée au ravito (2H33), j’anticipe pour remplir mon sac à paille, boit quelques coca + eau minérale et hop j’arrive à repartir rapidement (2 min d’arrêt).

 

Allez faut relancer la machine, je reste en mode marche tout le long jusqu’au chalet de l’Aup mais je me sens efficace.

 

Par contre j’ai les mains et les doigts tout gonflés… c’est la première fois que ça m’arrive !?! J’ai toujours eu un circulation sanguine moyenne aux extrémités mais là j’ai l’impression que plus rien circule ! Et puis il fait mine de rien relativement frais… par moment je crois que j’aurais apprécié les manchettes.

 Après le chalet, je relance un peu, c’est dur et je n’insiste pas trop violemment pour éviter trop de tension dans les mollets.

Passage au point haut (3H34) allez on repart dans la pente.

 

Je descends en groupe la première partie jusqu’au Col d’Orgeval, puis la première partie après le col… puis je décide de remettre une petite couche en descente, je laisse aller, rattrape un gars et finalement on va fait la descente ensemble… 

Excellent, on s’en tape dans la main en bas, c’était bien cool cette descente, je bois un coup au Chalet et hop je repars.

 

Un petit bout puis hop c’est la remontée... allez je me sors le coup de la casquette, yeux rivés dans la visière et j’avance… finalement après un redémarrage en côte difficile ça passe pas si mal.

 Et là à la Sarve (4H31) : trop cool ma frangine, le Marsu et Garou sont venu en rando nous faire un petit coucou… Je passe en coup de vent, j’suis pas capable de m’arrêter mais qu’est ce que ça fait du bien, qu’est ce que ça fait plaisir !!!

Trop bon Bon ce n’est pas le tout faut continuer…l’an dernier j’avais gardé un mauvais souvenir de la portion entre le Chalet et la bascule dans la descente, mais là je trouve moins long et j’arrive mieux à tenir. Impeccable ! 

Allez zou y a plus qu’à rentrer… Bon dans les descentes j’arrive à bien envoyer mais sur les portions plus  plates c’est moins mon truc…

 

En cours de route je reconnais un gars avec qui je suis arrivé en même temps au Templier, on échange quelques mots.

 

Puis on va jouer au chat et à la souris (avec aussi un autre gars avec le maillot de Faverges) : dans les descentes je les « lâche » et me fait reprendre sur les plats (la nouvelle portion fait mal… faut vraiment que je courre mieux sur ces portions mais tout est dur à ce moment là quand même !)

 

Enfin dernière descente, le goudron, j’essaie de tenir jusqu’à l’arrivée… 5H31min 58s

Yesss, 2min 52s de plus que l’an dernier mais avec 2 bornes de + : ça le fait… Trop content !

 En plus Céline et Joanne sont là à l’arrivée… C’est bon

Je me suis bien donné… quels plaisirs! 

On refait la course en buvant un coup avec mon gars des Templiers, puis ceux croisés dans la course... 

Je me change puis on attend l’arrivée de Fredo.Ca y est c’est fini en 6H19min39s.

Félicitation te voilà marathonien des Montagnes pis pas le plus facile pour le premier (je me souviens encore ta tête lorsque je t’ai dis que les bâtons étaient interdit avant le départ !!! ) 

Une petit douche froide au stade puis on attend avec impatience l’arrivée de Lolo, Marsu et Garou pour aller se manger la tartiflette tous ensemble … et même qu’on se l’ait arrosé au champagne (gagné par équipe au triathlon de Rumilly avec Fredo et Marsu). 

L’après midi apéritif mariage à Talloires, le soir pic nic partie chez Gillou et le dimanche Via Ferrata de La Clusaz en décrassage (on s’est pelé)…Ca c’est du week end

4 commentaires

Commentaire de Sagarmatha posté le 27-06-2008 à 21:48:00

Ca s'est du w.e !!!!
Bravo pour ce trail! Il était magnifique!

Commentaire de titifb posté le 28-06-2008 à 05:07:00

Bravo pour ce cr et cette course menée de main de maître. Ah, ça fait du bien de recourir lorsqu'on a été blessé ! bonne continuation...

Commentaire de eric74 posté le 29-06-2008 à 15:14:00

bravo phil et oui te voila marathonien des montagnes ... ça jette n'est ce pas

Commentaire de langevine posté le 01-07-2008 à 16:55:00

ça y est, remis d'aplomb, te revoilà prêt à gravir les sommets... ça fait bien plaisir de lire ces quelques lignes et de revoir cette grande forme! Une rencontre, parfois, ça change une vie... sans toi, j'aurais mis certainement plus de temps à investir dans ma première paire de trail! Et qui sait, un jour, peut être nos chemins se recroiseront au sommet..

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !