Récit de la course : Les Coursières des Hauts du Lyonnais - 103 km 2012, par lalan

L'auteur : lalan

La course : Les Coursières des Hauts du Lyonnais - 103 km

Date : 12/5/2012

Lieu : St Martin En Haut (Rhône)

Affichage : 1103 vues

Distance : 102km

Matos : Deux pacers extraordinaire.

Objectif : Objectif majeur

16 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

C'est qui l'patron(humour)

12 mai 2012 ,il est 4h40 ,je sors de la voiture pour me rendre dans la salle des sports de Saint- Martin-En-Haut, au même moment mon pacer du jour (Elcap) arrive, accompagné à ma grande et agréable surprise d’Ogo. Passer les salutations, rapidement nous faisons vérification du matos, boissons pour la course. Retrait du dossard vite fait bien fait. L’organisation a préparé un bon petit dèj en attendant le départ. Je scrute les visages afin de voir à qui j’aurai à faire. Ogo me tiens au courant des inscrits de dernières minutes. A priori pas de quoi avoir peur. Précisions, les coursières sont pour moi un des deux objectifs de l’année. De plus pour rajouter un peu de piments, ce sera mon premier 100km (102km, 4031+ et-) Me suis-je pas trop avancé en annonçant vouloir jouer la gagne. De l’arrogance ? Résultats dans 102km.

Avant de passer au début de course, un petit résumé « internet » de la semaine. Le lundi Elcap se propose en pacer, coach Marat ’avait dit que cela facilitait les choses et surtout un gain de temps précieux qui pouvait faire la différence sur le finale. De nombreux conseils et renseignement me seront donnés par le coach (LA STRATEGIE) et le comment ça se passe un 100 bornes lors de ma dernière sortie longue avec ArnaudB.

La stratégie : Visions du coach et de n’importe quels coureurs responsables .Comme en vélo, tu te laisses distancer, pas trop, juste ce qu’il faut pour surveiller et ne pas se faire voir .Normalement j’aurai du respecter cela, surtout lorsque l’on est novice en 100 bornes et pas beaucoup de compétitions au compteur.

Presque 6heures du matin je suis bien placé, pour une fois !!!!!!

C’est parti, tout de suite un coureur part et prends une cinquantaine de mètres, le reste des coureurs est sur une allure cool (pas l’habitude de ces allures) bizarrement il se retourne et nous attendant, il est surpris de cette vitesse  aussi lente à son goût, je le questionne l’air de rien pour savoir son pédigré. Rien à craindre. Nous nous retrouvons à quatre devant plus deux habitués des coursières. Je me rends compte qu’ils suivent « La stratégie » Ce n’est pas grave, je me sens très bien, nous papotons pendant près d’une heure, les deux concurrents sont toujours derrière à se faire oublier. Puis nous nous retrouvons à deux au milieu d’une côte, les deux autres on réduit l’allure ou alors nous n’avons pas ralenti. La pluie arrive, nous avançons et sans parler. j’ai senti qu’il était dans sa course et lui aussi devait se demander avec qui il était .Est-ce le » Patron » ?

Nous avons effectué une vingtaine de km lorsqu’aux grés d’une montée je prends un peu d’avance toujours sans avoir accéléré. Je trouvais sa respiration trop bruyante, il a surement senti qu’il était un poil trop rapide (En parlant au début de course j’avais appris qu’il avait fait une belle perf sur la STL 2010, donc un bon client). A la sortie d’un bois en montant, je rentre dans un brouillard assez épais, qui me fera perdre la vue de mon compagnon de course. Je continue à courir à mon rythme. La pluie s’accélère, le vent souffle en haut des crêtes. Je me retourne de temps en temps sur les 2 premiers km de la course solitaire, puis je ne pense plus à lui .Je fais ma course. L’intervient La stratégie Lalan, qui devait avoir peu de chance de se produire. Surtout ne cours pas seul. 100km c’est long (coach Marat).

Au premier ravito, mes pacers sont là, nouvelle rapide, orange, banane et c’est reparti.

J’apprendrai le lendemain que mes pacer avaient oubliés de reprendre au ravito mes boisons, heureusement tous étaient présent au prochain ravito. A ce deuxième ravito, ils me mettent au courant de mon avance sur les poursuivants .Il pleut toujours, je suis trempé, mais je n’ai pas sortie le « Kway ». Mon corps dégage toujours de la chaleur.

Je déroule jusqu’à Saint Symphorien Sur Coise. Un peu plus que la moitié du parcours J’entre dans la petite salle sous les applaudissements. Moment émouvant, je ne vais pas pleurer tout de suite. Là s’opère l’arrêt type F1 de mes pacers. Changement de T-shirt, de sac, porte bidon à la place, je mange, enfile le Kway et je repars avec la surprise d’être en avance sur le record de l’épreuve détenu par Akharan. Cela inquiète un peu Elcap et ogo. Raisons pour eux, 15 minutes après avoir quitté le ravito, je ressens un coup de fringale, l ‘envie de salée. Mon allure se réduit et je ne pense qu’au prochain ravito .Le temps fût long avant qu’il arrive. Je rentre dans la ferme .Mes pacers ne sont pas là, pas grave. Les ravitailleurs voient sûr, on visage que je ne suis pas au mieux. Il me propose une soupe de pâtes, du fromage, des petits sandwichs au jambon. Je me refais la cerise comme disent les cyclistes. J’ai toujours entendu dire que la forme revient, OK mais j’ai dû attendre encore une quinzaine de km avant de ressentir les effets positifs. Je suis dans la partie inconnu de la distance, j’avance, je relance (à chaque ravito mes 2 pacers étaient là pour me dire de rien lâcher).

Les premières fusées du 47 sont passées rapidement, surtout Fabien Flacher avec une grosse avance. Je me sers d’un ou deux coureurs qui font le yoyo, à chaque fois je les rattrape dans les montées à ma grande surprise. Je trouve le temps long jusqu’au 90 em km. Là m’attendent mes pacers et le vis président de l’organisation. Je mange, ils me motivent, me disent que le 2eme n’est pas très loin, qu’il a les dents longues, un truc de ce genre. Je pense arriver vers les 10h10, Je repars en montant une butte les mains sur les genoux, puis je ne ferai que recourir jusqu’à la fin, je rattraperai un multiple vainqueur de la STL. Peu de temps avant je croisais Bouzzi_Goloum prendre des photos.

2 fois 1ères de l’ultra des coursières. Il reste à peine 2 km, je commence à sentir les larmes me monter aux yeux, Elcap et Ogo m’attendent et nous faisons les 400 derniers mètres ensemble. Je franchi l’arche d’arrivée sous des applaudissements et les pom-pom-girls.

Comme un enfant je fonds en larmes. Il est difficile d’écrire l’émotion que je ressens.

Je reprends mes ésprits, Elcap ,Ogo et Marat’ sont aux petits soins avec moi.

La douche, le repas, on attend l’arrivée des coureurs, mes poursuivants, Liline, Pierrot, Arclusaz, Fildar, Corbasien que j’ai loupé de justece.et j’en oublie.

Pour le chrono : 9h53m10sec pour 102km 4031 plus et moins.

La course à pied est un sport individuel dans l’effort, mais au bout du compte la course ce fait en collectif. En énorme merci à Ogo, Elcap d’avoir partagés cette longue journée avec moi, Marat’, les organisateurs et bénévoles qui étaient plus de 100 personnes à prendre soins de nous et nous faire passer de grands moments, Sebmelalix, Janolesurfer. Un grand bravo à tous les participants des deux parcours, à nos kikous et autres coureurs. Je vais rester sur mon nuage pendant quelques jours et savourer. Je n’ai pas l’âme d’un écrivin, j’éspere avoir donné envie aux kikoureurs de venir participer à cette course. A bientôt sur les chemins.

Un oubli: Pas super,(dixit Marat) le porte bidon aux sangles qui glissent,et le kway collector en bandouillere qui balotte dans tous les sens.C’etait mon premier,je corrigerai cela a l’avenir.  Lalan.

 

16 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 13-05-2012 à 22:32:46

Merci pour cette joie que tu nous as donnée.
Ton niveau m'impressionne, ta gentillesse aussi. Surtout ne change rien, ne te laisse pas griser par l'apparente facilité que tu dégages, ne multiplie pas les objectifs et tu iras loin...
Enfin, je dis ça, mais je ne suis pas coach, moi !

Commentaire de tidgi posté le 14-05-2012 à 09:02:03

Même pour le récit, c'est une fusée ! ;-)
Je te renouvelle mes félicitations déjà dites en privé.
Ce sont des moments (avant, pendant, après) de courses qui resteront marqués pour toi... et qui en appelle d'autres... Profites-en bien champion...

Commentaire de jano posté le 14-05-2012 à 09:25:00

j'ai suivi la course sur le live et ça donnait envie d'y être pour te suivre (euh, en voiture sur les ravitos hein !!).
je t'avoue que j'ai eu un peu peur que tu sois parti trop vite, mais t'as bien géré l'affaire.
bravo patron !!!

Commentaire de Jean-Phi posté le 14-05-2012 à 10:21:36

Je te suivais sur le live et un peu par textop avec Florent. J'étais exité comme une puce et ne tenais pas en place alors que j'étais en famille !
Vraiment très heureux pour toi Alan, tu es un grand coureur, par le coeur mais aussi dans l'âme et l'esprit. J'ajoute que cette victoire est amplement méritée. Tu as impressionné (dixit l'intéressé) Fabien par ta maîtrise et ta facilité. Tu vas aller loin, c'est sûr. Comme dit plus haut par Arclusaz, ne grille pas trop de caroutches tout de suite, tu vas réaliser de très très belles choses. Comme dit en mp : Bravo Champion !
PS : tu m'as carrément donné envie de la faire cette course... mais bien bien loin de tes chronos ;)

Commentaire de fulgurex posté le 14-05-2012 à 10:51:14

A croire qu'il faut être kikoureur pour gagner cette course ;)
Bravo pour ta course menée en tête de main de maitre, et merci de nous faire partager.
Bravo aussi aux valereux pacers du team KCL (Kikourou Courir à Lyon)

Commentaire de ogo posté le 14-05-2012 à 11:21:00

Pas de doute, c'était bien toi le patron sur ce coup-là ;) Encore une fois, un immense bravo. J'admire ta détermination à rester concentrer sur l'objectif jusque dans les dernières centaines de mètres. Je ne suis pas prêt d'oublier ce finish. Merci de nous avoir fait vibrer. Je le savais déjà pour avoir accompagné Elcap sur le TOE mais tu en apportes une nouvelle fois la preuve, remplir le rôle de pacer ou d'accompagnateur, c'est l'assurance de vivre toutes les émotions d'une course en restant bien à l'abri dans la voiture ;) Alors pourquoi se priver ? Vive le team KCL !

Commentaire de marat 3h00 ? posté le 14-05-2012 à 14:52:48

énorme perf tout seul. Tu est monté sur la plus haute marche et c'est largement mérité. Profite maintenant. Parce que des marches, tu n'as pas fini d'en monter, et pas qu'au LUT. Certains appel ça franchir un palier ou un cap. C'est comme tu veux, puique c'est toi qui écrit l'histoire ;-)

Commentaire de totoro posté le 14-05-2012 à 16:36:42

Lalan, tu es un champion. Je t'ai suivi sur le live avec tous les autres, c'était bon, merci pour les émotions et le récit ! Vivement la suite mais avant tout, bonne récupération !

Commentaire de patrovite posté le 14-05-2012 à 16:45:58

Félicitations pour ta victoire.
Tu dis que tu as eu le droit aux pom-pom girls! Moi je ne les ai pas vu... mais bon je suis arrivé un peu plus tard (en 15h20) :) Elles devaient être couchées ou être en boite.

Commentaire de sebmelalix posté le 14-05-2012 à 21:27:25

Quelle joie, quelle émotion et quelle fierté, ces sentiments, c'est un honneur d'avoir pu les partager. Tu nous as fait vivre un moment exceptionnel et je sais qu'il y en aura d'autres. En attendant, savoures bien du haut de ton petit nuage ;-)
C'était bien toi l'patron!!!
Bravo également à Elcap, Ogo et Marat.
A+ Seb

Commentaire de Pierrot69 posté le 14-05-2012 à 21:46:18

Tout simplement génial! J'adore! Ta décontraction, ta simplicité et cette ténacité qui te caractérise car il a dû en falloir pour couvrir cette distance en solitaire.
Vraiment tu m'impressionnes! Je te souhaite plein de belles choses à venir, ce n'est qu'un début ;-)

Commentaire de Corbasien posté le 15-05-2012 à 09:53:06

De belles émotions dans ce récit, c'est très enrichissant d'avoir le ressenti d'un champion qui n'a pas "la grosse tête". Pour moi, tu es presque un "extra-terrestre", tes performances étant extraordinaires (moyenne de plus de 10 km/h!!).

Bonne récup et je te souhaite plein de belles victoires dans tes futures courses.

Commentaire de fildar posté le 15-05-2012 à 13:17:15

Je n'avais pas vu ton CR même pour ça tu vas trop vite. Que dire de plus tu as un gros potentiel et en plus tu l'exploites à la perfection.Encore bravo pour ta course et merci pour ton récit et ta gentillesse.

Commentaire de Maëlwenn posté le 15-05-2012 à 21:43:10

C'est la première fois que je lis le recit d'un winner!!
Comme ça à l'air facile... 100 bornes, une paille. On aurait presque envie de s'inscrire tout de suite pour la faire aussi.

Et un beau récit. Bravo à toi Lalan, j'ai peur d'avoir de plus en plus de mal à te suivre en OFF. Profite bien de cette victoire qui en appellera d'autres c'est sûr!

Commentaire de DUFOUR posté le 15-05-2012 à 21:52:47

Faisant partie de l'organisation des Coursières et Kikou également mais pas très fidele malheureusement.Je tenais à te féliciter pour ta victoire, sur l'ultra. Pourtant tu m'a fait peur à La croix de Part, je trouvais que tu étais parti trop vite, mais félicitation tu m'as bluffé ,tu as très bien géré ta course. Continue à courir aussi intelligemment tu as un gros potentiel dans la tete et dans les jambes.

Commentaire de franck de Brignais posté le 16-05-2012 à 20:27:41

Un champion est né !! Tu nous as raconté avec une simplicité déconcertante un exploit surhumain !! Une chose cependant semble être commune à ceux qui passent la ligne en premier ou en dernier : les larmes qui remplissent les yeux !! Bravo à toi, je suivrai avec attention tes futurs exploits... continue à nous les faire partager !!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !