Récit de la course : Traking au Sancy 2012, par Shamway

L'auteur : Shamway

La course : Traking au Sancy

Date : 8/9/2012

Lieu : Le Mont Dore (Puy-de-Dôme)

Affichage : 902 vues

Distance : 18km

Matos : Sac à eau Quechua 5l
Chaussures Montrail Mountain Masochist

Objectif : Se défoncer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

28 autres récits :

Traking Sancy/Mont Dore 2012

Un petit précis du déroulé des évènements pour vous raconter ce que c'est q'un traking...

La manche c'est courue sur le parcours du 18km du trail du Sancy, mais à l'envers et en sortant "un peu" du chemin ordinaire.

Départ de la place centrale de la ville du Mont Dore, liaison de quelques centaines de mètres jusqu'à la première spéciale.

La spéciale démarre sur la berge de la Dordogne qui dans sa traversée du Mont Dore n'est encore qu'un ruisseau de 3m de large et 25/30cm de profondeur. Descente sur la berge 10m de course descente dans l'eau, traversée en biais, une marche de 80cm et on redescend dans l'eau pour deux nouvelles traversées en biais. Course sur la berge pour quelques dizaines de mètres, descente dans l'eau, traversée et retraversée. Course sur la berge, ce n'est pas vraiment du stabilisé ce sont des rochers recouverts d'herbes!! A ce moment là on se trouve à 3m en dessous du niveau de la ville, donc remontée par un échelle métallique (barreaux mouillés et boueux grâce aux coureurs précedents), descente du muret, quelques foulées et montée et descente des marches de la patinoire, course sur trottoir, passage du pont au milieu du public et retour à la place non sans avoir sauté trois barrières de sécurité placée là pour que chacun puisse faire juger son style!

Et on continue pour une longue liaison de la ville à la station, puis à un bas de piste. 2ème spéciale 800m en montée sur le chemin de randonnée, rochers à foison et passage à gué d'un ruisseau, un bon petit sprint.

Nouvelle liaison on poursuit le chemin de randonnée avec ses lacets pour atteindre la crête ouest du massif, on atteint le bas du Sancy et ses planches. La spéciale 3? la montée des marches parmi les touristes, marches inégales, volées plus ou moins longues, paliers inatendus, planches manquantes...courir vite et rester concentré pour ne pas se ramasser, arrèt du chrono au côté de la table d'orientation. Petite surprise, des milliers de fourmis volantes restaient tout en haut et ne vous laissaient pas vraiment profiter du paysage. je me demande si elles n'avaient pas été dressées par l'organisation! Rigolant

Descente direction la vallée de Chaudeffour, mais on reste sur la crête, toujours les touristes et maintenant un troupeau de moutons viennent ralentir la progression, mais là ce n'est que la liaison.

Arrivée au bas du Puy des Crebasses, 4ème spéciale, il suffit de monter tout en haut! Chemin plus ou moins large, puis progression parmi les rochers et c'est quasiment de l'escalade. Pour nous réconforter une nouvelle nuée de fourmis.

On redescend puis remonte puis redescend pour rallier le col de la Croix Morand et on repart presque en demi tour en trace direction le Mont Dore ville. Une belle descente technique pour finir la liaison et nous arrivons sur un petit plat où se situe le départ de la cinquième spéciale.

Descente presque droit à travers les herbes à vaches, les myrtilliers et les arbres, quelques lacets, la forêt se densifie la vallée est encaissée et humide on entend un torrent et on attéri à ses côtés, les deux pieds dans 15/20cm de boue. Quelques foulées, traversée du torrent, mhm ça fait du bien aux pieds, berge, quelques foulées, retraversée, ouf elle est fraîche! Quelques foulées encore de la boue, quelques branches, retraversée, pfiou elle est froide!! Quelques foulées descente dans le ruisseau, p.... elle est gelée, mais maintenant que je suis dans l'eau, où vais-je? Il y a un pont de bois devant moi et c'est tout! Il faut passer sous le pont! Et là on s'aperçoit qu'entre l'eau et le bas du pont il y a au plus 40 cm! Donc à quatre pattes dans l'eau pour continuer! Et à ce moment là on se dit je vais geler sur place... Mais on repart en courant, on monte la berge, une petite côte et montée puis descente dans les myrtilliers (orthographe??), on passe quelques bouleaux et arrivent des rochers et le son d'une cascade. Craphutage dans les rochers secs, puis rendus humides par la proximité de la cascade (une belle et haute cascade, mais j'ai pas trop pris le temps de bien la regarder!). On continue de monter dans les rochers on approche de la cascade, on passe derrière la cascade dans une sorte de grotte et on redescend par l'autre côté. Le chrono nous attends au pied de la cascade à côté du pont enjambant le ruisseau qui en est issu.

Chemins un peu techniques ou très praticables pour la liaison et l'arrivée sur le bitume du Mont Dore, on traverse une route on descend encore par des escaliers, on traverse les rues piétonnes, on voit la place de départ, mais où est le balisage? Allez zou je passe entre les barnums. Il y a foule, mais on arrive à se frayer un chemin vers la table de ravito, discussion avec l'organisation et on repart pour la dernière spéciale, en fait c'est la même que la première (dans la Dordogne), la seule différence l'eau est beaucoup plus fraîche que le matin! Et me revoilà à sauter les barrières pour enfin arrêter le chrono final, 3h41 après mon départ. 29mn27 chrono cumulé des spéciales, 28ème place.

J'espère que cela vous donnera envie de nous rejoindre sur la prochaine épreuve du Challenge du Massif Central de Traking qui aura lieu à Volvic (63) le 17 novembre 2012... Clin d'œil

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !