Récit de la course : Trail du Sancy - 34 km 2014, par ThomGarcia

L'auteur : ThomGarcia

La course : Trail du Sancy - 34 km

Date : 7/9/2014

Lieu : Le Mont Dore (Puy-de-Dôme)

Affichage : 892 vues

Distance : 34km

Objectif : Faire un temps

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

28 autres récits :

Mon trail du Sancy

Dimanche 7 septembre, 6h25 le réveil sonne! Dur dur mais bon ça fait déjà plus d'une heure que je ne dors plus! J'avale un bon petit dej bien copieux, jambon blanc, tartine de pain de seigle aux raisins et confiture, compote... Je me prépare et avec ma femme on rejoint ma belle-mère et direction le Mont-Dore! Pour une fois j'ai un peu de pression, peut être parce que c'est ma 1ère course de plus de 24 kms et de plus de 1000m de dénivelé positif, peut être parce que c'est un trail dur et exigeant, néanmoins je suis bien préparé et je connais très bien le parcours donc je suis confiant. Il fait déja tres beau mais un peu frais. Arrivée à 8h40, on trouve rapidement une place et je file directement à la patinoire pour récupérer mon dossard. Petite file d'attente devant moi, 3 ou 4 gars dont le grand favori Fabien Chartoire. Une personne vérifie mon sac et mon matos obligatoire et une autre me remet le précieux dossard! Je ressors pour essayer de voir Pierre avant son départ du 18km. On piaille quelques minutes puis j'assiste a son départ. Je retourne a la voiture pour finir de me préparer.  Pas un nuage dans le ciel, c'est cool pour la vue mais on va avoir bien chaud. De retour vers l'arche je croise Bertrand alias Seydoublen ( kikoureur certifié), on discute 5 minutes, un coup d'oeil à ma montre et déja 9h25!! Je file trottiner, je fais quelques accelérations, quelques étirements dynamiques, talons fesses et montées de genoux. J'ai encore le temps, le speakeur interview les meilleurs! Deux trois photos avec ma chérie devant l'arche, elle m'encourage et m'embrasse et le moment est venu de se positionner au départ.

 

Comme à mon habitude je me met sur la première ligne à gauche pour éviter les bousculades. Le mot du président du xttr puis une musique entrainante et le départ est donné. Et c'est parti pour 34 bornes et 2400 de d+ annoncé!
> Je pars tranquille, le premier kilomètre en descente dans le village s'avale bien vite (3:48m/km) On passe devant le camping puis le cimetière et nous voilà en sous bois pour commencer la longue mais douce montée vers le premier ravito au col de la croix Morand. Comme convenu avec Vincent mon cousin qui me fait l'honneur de me coacher je pars tranquillement, un peu plus vite que prévu quand même au niveau du cardio 165-168 puls au lieu des 160-163 prévus. Mais là, même a cette allure je me traine vraiment, tout le monde me double, même les gars du 60km qui courent depuis plus de 3h30 me dépassent... J'arrive enfin au col de la croix Morand au bout de 42 minutes pour 7km. Mes fidèles supportrices ( ma moitié et sa maman) sont là pour m'encourager, je dis à ma belle-mère que je suis obligé de me freiner pour rester dans mon plan de course.

          

 

 

Et là débute l'ascension du puy de la Tache. Il y a beaucoup de coureurs (qui marchent) sur le sentier. J'en double pas mal, je monte bien mais un coup d'oeil à ma garmin: 176 puls/min! Un peu trop, je décide de ralentir un peu, arrive le sommet puis un joli passage sur les crètes des puy de Monne, de Barbier et de l'Angle.

 

 

Je me sens bien, je double pas mal, je grimpe bien et descend vite sans l'impression de trop forcer et j'arrive déjà au deuxième ravito du col de la croix saint Robert à 12.6km du départ. Mes supportrices sont là et me félicitent, je regarde ma montre: 1h22 de course je suis content je suis un peu en avance sur mes pronos et c'est confiant que j'entame le roc de Cuzeau.

 

 

Dure ascension je marche quand ça devient dur, puis le puy de Crebasse et enfin on redescend . Je descend prudemment jusqu'à la foret qui va à la vallée de Chaudefour. La descente est longue et sinueuse, j'ai un peu de mal dans les petites bosses et j'arrive enfin en bas de Chaudefour au troisième ravito. On en est à 20 bornes et je suis parti depuis 2h21. Pause express, je bois deux grands verres d'eau et repars pour attaquer la dernière et plus grosse difficulté! La montée au sommet du Sancy: 6km pour un peu plus de 600 metres de d+. Je suis pas très serein les cuisses commencent a bien chauffé, je me dis que je vais monter bien cool pour en garder sous le pied pour la descente final. Dés les premiers mètres en sous bois une crampe arrive a la cuisse droite, je ralenti, tente de m'étirer, ça passe pas la crampe est toute proche, je continue malgré tout très lentement, des coureurs me doublent en marchant forcément plus vite que moi. Je peine à avancer, j'ai du mal à doubler certains randonneurs. La 1ère féminine me dépasse puis la deuxième peu après. c'est la cata! Ma sangle cardio-thoracique me serre, je l'enlève. J'ai de plus en plus mal. La crampe est là, je suis contraint de m'arrêter et m'assoir. Je m'étire, ça passe, mais ces foutus crampes sont encore très proches. Ma montre m'annonce des allures d'escargot, plus de 17 minutes pour faire le 23 ème kilomètres. J'arrive avec grande difficultés au puy de Champgourdeix. Un bénévole du xttr voit à ma démarche que je galère, il me conseille pour mes crampes, je m'arrête, je m'étire, je continue, je reviens sur mes pas, je repars. Je veux abandonner mais impossible de m'arrêter là au milieu de nulle part et encore moins de faire demi tour. Je continue en boitant bas. Me voilà au pointage au tire-fesse du puy Ferrand. J'emprunte le téléphone du pointeur pour appeler ma chérie qui m'attend en bas des pistes. Je lui dis de bien m'attendre et que j'aurais du retard sur mon timing prévu. Déjà 3h37 de course alors que j'avais espérer être au bas des pistes en 3h30. A cette instant je pense descendre au plus court et rentrer au Mont-Dore en voiture. Je repars comme je peux. Petite descente avant d'arriver au col de la cabane, je trottine mais c'est dur, je n'y arrive pas. Là il y a un dernier ravito, je bois beaucoup d'eau, je décide de couper et descendre par les pistes pour en finir. Bertrand qui fait sa course à son rythme arrive au ravito, on discute un peu, je lui explique ma situation, il repart pour la dernière bosse du sommet du Sancy. Je le vois grimper et je me dis et merde, faut que je ressaie!  Je repars en courant et bizarrement ça va, j'entame la dernière montée plutôt bien, je double déjà des concurrents, je rattrape Bertrand et lui dis que je tente de finir. Je le dépasse facilement et J’arrive au point culminant. J'attaque la descente sereinement, je suis visiblement bien plus rapide que tous les coureurs autours de moi, je double encore et encore. Plus de douleur, c'est reparti. Je reste prudent dans cette descente caillouteuse et accidentée. Je profite d'un petit ruisseau au val de cour pour me rafraîchir et J'atteins déjà la station de ski ou Morgane et Corinne m'attendent, j'explique mon retard et leur pique un peu d'eau. Des gars en profitent pour me dépasser. Je décide de continuer vu qu'il reste a peine plus de 4 bornes.

 

 

Je pars pour en découdre je rattrape les gars, puis d'autres que je dépose facilement. Je finis bien mieux que tous ceux-là à environ 4:40 au kilomètres. Une petit montée dans le chemin des médecins et une crampe revient, je m'arrête, m'étire et repars. Je vois le panneau 3 km, ça sent bon la fin du calvaire. Dernière petite descente mi goudron mi cailloux et j'arrive en ville, le public applaudit ainsi que mes deux supportrices et je passe enfin l'arrivée. Là Je ne ressens aucune satisfaction si ce n'est le plaisir que cette galère se termine. 4h33!! 87ème au scratch. Énorme déception, j'espérais finir entre 3h45 et 4h. On m'enlève la puce du dossard, on me prend en photo et on me tend une boisson de récup imbuvable. Tout le monde me félicite, je suis le seul insatisfait! Sinon, c'est un super tracé et une super organisation, bravo à xttr! Et mille merci à Morgane et Coco pour m'avoir accompagné, suivi, soutenu et encouragé! Maintenant repos, puis récup avant de se tester au trophée des muletiers qui arrive déjà dans 7 jours. Et reprise sérieuse de l'entraînement avec dans le viseur la SaintéLyon qui sera là dans moins de 3 mois...

 

 

Le détail de ma course: http://www.strava.com/activities/191169110

2 commentaires

Commentaire de Seydoublen posté le 10-09-2014 à 09:50:17

Super CR Tom (sauf le "Je le dépasse facilement" ;))effectivement après m'avoir doubler tu t'es retrouvé dans un peloton largement en dessous de ton niveau et plutôt bon que tu es pu te faire plaisir malgré la douleur.

Commentaire de Aurely42r posté le 10-09-2014 à 21:47:52

Aie pas cool les crampes.... je suis pas la seule a avoir trouvé imbuvable la boisson de recup' ça me rassure...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !