Récit de la course : Ultra Trail du Sancy - 72 km 2007, par Lapinos

L'auteur : Lapinos

La course : Ultra Trail du Sancy - 72 km

Date : 8/9/2007

Lieu : Le Mont Dore (Puy-de-Dôme)

Affichage : 2523 vues

Distance : 72km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

28 autres récits :

Le récit

Bonjour à tous,
 
Tout d’abord, pourquoi cette course ? La réponse est simple, me faire plaisir et voir où j’en suis sur du long. Je n’ai pas refait de course de cette catégorie depuis plus d’un an. Cet été, quelques sorties dans le Ventoux ont fini de me rassurer.
C’est donc l’esprit serein que je me retrouve au Mont Dore sur la ligne de départ ce samedi à 7h. Il n’y a pas grand monde, environ 150 coureurs. Je n’ai pas choisi l’option bâtons, car ça fait assez longtemps que je ne les ai pas utilisé.
 
Pan ! On attaque par une petite côte en sous bois, comme je me suis placé dans le dernier quart du peloton, je suis vite coincé lorsque le chemin devient étroit. On monte d’environ 200m pour se retrouver sur des chemins un peu plus larges. M’étant fait un petit plan de route avec des horaires de passage très aléatoires ( je n’ai pas réussi à retracer le parcours exact ), j’arrive au rocher de l’aigle en 1h10 au lieu des 50’ estimée.
Nous redescendons sur La Bourboule, avant de remonter sur un autre versant pour rallier le Banne d’Ordanche. Les chemins sont très agréables, souvent assez large car nous empruntons beaucoup de GR. Depuis le début, un vent terrible souffle, à priori des rafales de 80-100 km/h nous attendent au sommet du Sancy !
 pict0033.jpg
J’arrive au 1er ravitaillement au col du Guery ( km 25 ) avec 30’ d’avance sur mon tableau de marche : 2h55. J’en profite pour prendre du salé ( du bon saint nectaire la spécialité locale !), Nous passons par des chemins magnifiques au milieu de rocher pour rejoindre le lac de Servières  où plusieurs pêcheurs profites de cette matinée ensoleillé dans un coin calme à l’abri du vent.
 pict0023.jpg
La suite du parcours est assez monotone et « relativement » peu valloné. Nous traversons le village de Pessade (km 35 toujours 30 mn d’avance) où le ravitaillement au Saint nectaire m’attend. Puis nous arrivons au col de la Croix Morand ( km 44 ) en aillant fait que 1400m de D+ ; il en reste donc 2600 sur les derniers  28 kms ! L’ascension pour rejoindre le Puy de l’Angle est difficile, car assez raide ; de plus des crampes commencent à se faire sentir…
A partir de ce moment le parcours est génial, nous passons de Puy en Puy, on monte 300m pour en redescends 250 ; puis on en remonte 100 pour en redescendre 150 etc…Les chemins sont souples, je n’appuie surtout pas en descente, je préfère dérouler tranquillement  et me préserver des chocs répétés. Le passage au col de la croix  Saint Robert et son dernier ravitaillement solide est le moment pour moi de prendre 3-4 minutes de pause, de bien m’alimenter, car j’ai un bon coup de moins bien. Je sais que ça va passer ; l’ascension du Puy des Crebasses se fait à un rythme vraiment très léger, les crampes sur le dessus des cuisses m’empêchent d’aller plus vite dès que la pente est trop raide.
 
J’ai toujours 30 mn d’avance sur mon tableau, comme si j’avais prévu de coup de fatigue. Nous redescendons dans la vallée par des chemins assez techniques dans les premières centaines de mètres ; puis plus faciles dans la vallée. Dans cette « cuvette », on peut contempler le « géant » qui nous attend ( Le Puy de Sancy ) environ 700m plus haut. Des touristes allemands sont étonnés de me voir m’arrêter pour photographier le Sancy avec quelques vaches en premier plan. Je leurs explique succinctement ma vision du trail ; ils me répondent que suis un des rares, comme un des rares à répondre au encouragements…
 
Bref, on va pas trop s’attarder non plus :-)
C’est reparti, je bois un coup avant de me lancer dans cette dernière difficulté ; Gloups….plus rien…. Zut , j’ai complètement, mais alors complètement oublié de refaire le plein de la poche à eau ! Ca va être dur, le prochain point d’eau est tout la haut ! Bon je vais faire avec, lorsque je m’entraîne, je peux rester sans boire même 2 heures. La montée est encore une fois très laborieuse à cause des ces foutues crampes. Je rejoins un coureur qui est quasiment sans boisson lui aussi car avec juste un bidon presque vide ; tant pis faudra attendre !
 
Nous arrivons ensemble au bas du Puy de Sancy où une brigade de gendarmerie lutte contre ce terrible vent. Malgré les polaires ils ont pas l'air d’avoir chaud ; je leur fait remarquer en échange de quelques décilitres d’eau que nous en T shirt ça va :-) Après avoir étanché ma soif je rejoins le sommet où plusieurs touristes « monopolisent » la table d’orientation ; je fais quelques photos, mais ne m’attarde pas trop car ce vent me refroidi quand même très vite.

pict0051.jpgpict0050.jpg
 
Normalement maintenant c’est que du bonheur, en effet après avoir passé les marches en bois qui rejoignent le sommet, on retrouve des sentiers sympathiques qui vont nous emmener pendant environ 9 km jusqu’à l’arrivée que je franchis en 9h30 pour finir en 31ème position.
 
Conclusion :
Certainement un des plus beau trail que j’ai pu faire car tous les éléments étaient réunis : paysage, parcours, organisation, météo, bénévoles etc… et une course que j’ai très bien géré.
En effet, j’ai toujours conservé ma demi-heure d’avance, malgré mes soucis de crampes. Sans les crampes, et en m’étant un peu plus bougé les fesses, j’aurais très certainement gagné plus d’une demi-heure. Par contre, j’aurais certainement pris beaucoup moins de plaisir, et aussi beaucoup plus de temps à récupérer.
Bref une course "à faire", à même titre qu'un TGV, un Grand Duc ...

 
Le_Lapinos_Ki_a_un_off_en_prochain_objectif
 
 

 

3 commentaires

Commentaire de akunamatata posté le 14-09-2007 à 13:13:00

super les photos, j'aime ca, avec le recit qui va bien!

Commentaire de Philkikou posté le 15-09-2007 à 21:53:00

en 2008 je pensais me^préparer pour courmayeur chamonix ...mais vu l'affluence sur ccc ,et les cr de l'ultra trail sancy , je pense m'orienter vers le massif central plutot que les alpes
merci pour le cr et photos ..bonne récup.

Commentaire de Philkikou posté le 11-08-2008 à 10:21:00

Comme prévu j'ai le Sancy qui se profile à l'horizon.
J'espère l'avoir dans les jambes, et ton C.R. m'a aidé à l'avoir dans la tête...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !