Récit de la course : Alésia Trail Côte d'Or - 45 km 2012, par fulgurex

L'auteur : fulgurex

La course : Alésia Trail Côte d'Or - 45 km

Date : 23/9/2012

Lieu : Alise Ste Reine (Côte-d'Or)

Affichage : 1437 vues

Distance : 47km

Objectif : Faire un temps

15 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 autres récits :

les 45 km de la Vercingétorix

bin, j'en ai ch.é!

 

Jeudi, j'ai fait un tour entre midi avec montée de Talant qui m'a fait espérer avoir retrouvé mon niveau d'avant la gamelle.

Comme j'ai mis 4h50 aux cabornis, je pars avec ce chrono en tête, voir mieux, et essayer de me glisser dans le top 20

Sacré fulgurémon, ça faisait longtemps qu’il ne m’avait pas aiguillonné.

 

Le départ est à 9h. Comme la descente est la partie où je vais bien, je passe en tête le premier kilomètre… reste plus qu’à gérer le marathon qui suit…

 

 

Si je veux faire un chrono, il n’y a pas à tortiller, il faut courir, même en montée. Je devrais (peut être) craquer au 35ème, on avisera avec fulgurémon.

Vous vous en doutez, je ne reste pas premier et on me double, on me double. Du coup, je ne suis pas sérieux, je laisse mon cœur battre fort.

 

J’ai beau demander à mon cerveau de faire ralentir mes jambes, mais je crois que le diablotin se charge de perturber l’information.

La nature est bien faite, mes mollets prennent le relais de l’info et les jambes tournicotent moins vite. Dommage, on n’est qu’au tiers de la course. checking point : km 14, crampes prêtes, ampoule sous pied droit depuis4 km(j’aurais du mieux remettre ma semelle après avoir lavé mes chaussures) c’est là que fulgurange m’aide à gérer.

 

 

Mais pas terrible, tous ceux qui me doublent vont plus vite que moi (pléonasme) et je n’arrive pas à les accrocher pour discuter. Un joli passage technique dans les éboulis mousseux et les rochers glissants me permettent de voyager de conserve un petit peu, mais ça ne dure pas longtemps… Amandine (qui m’a donné un coup pied dans le genou sur la ligne de départ) me rattrappe, j’arrive à tatailler un peu. Elle colle la première fille, sur qu’elle la grattera avant la fin. Au ravito, elle s’échappe.

Dans la montée qui suit, la troisième fille arrive. Elle est prête à en découdre. Dommage que je ne puisse assister à la bagarre. Je suis obligé de la regarder s’éloigner, tel le Lutin ;)

 

Et en haut, c’est le début de la fin, à la reprise de la course, une crampe dans le mollet gauche. Ça fait10 kmque je gère et il en reste 20… Alors, je marche. Heureusement, quelques descentes me permettent de courir, mais ce n’est pas la grande forme.

Depuis deux jours, je suis barbouillé. Jupette me suggère un smecta au petit déj. Mais, je n’aime pas prendre de médicaments, alors, je crâne. Mais maintenant, je ne fais plus le fier : je suis dans le dur et j’ai peur d’être dans le mou.

J’atteindrai clopin clopant le dernier ravito à 5 kmde l’arrivée pour être obligé d’aller me cacher dans un taillis. On voit qu’on est dans un pays d’élevage bovin, j’imite ! Tout ça ne participe pas à la bonne hydratation musculaire et courir m’est de plus en plus difficile… alors je marche.

 

Je ne vous raconte pas, fulgurémon fait la gueule.

 

On emprunte une route à 3 kmde l’arrivée, j’avance tellement fort qu’une automobiliste me propose de me ramener ; Vexé, je rends la route et je repars en courant…20 m et je marche. J’ai même mal aux muscles dorsaux.

 

Ah, enfin une descente ! seulement, ça me secoue les boyaux…alors je marche ! En bas, un kikou, dont j’ai oublié le nom (il ne fait pas bon courir et veillir) prend gentiment de mes nouvelles et me présente son copain avec qui je vais (presque) finir. Le bougre est capable de faire le tour de la statue en courant…

Les 6 heures de courses viennent surement de sonner !

je suis loin de mon objectif ! mais je vois bien ce qu’il me reste à faire pour la suite : remusculation (dorsale et adducteurs entre autre) et surtout, sorties longues, je manque cruellement de foncier.

 

La course est belle mais fait plutôt 47 que 45 (ou 43 sur le profil en long). Tient ! il n’a pas plu, ça faisait longtemps en ce qui me concerne et on a même eu chaud après midi au soleil, le balisage est parfait, les bénévoles sont nombreux et très sympas, le relief est mouvementé.

Jupette est contente de son 15 qui en fait 17 ou 18. On reviendra surement l’an prochain.

Mais je ne referai pas mon Vercingétorix. Vous savez, le mec qui a beaucoup frimé au début, mais qui a fini décapité… 

 

Toutes les photos sont de Laurent JACQUENET et m'ont gentiment été envoyées ce soir

15 commentaires

Commentaire de lalan posté le 23-09-2012 à 19:14:17

je sais pas pourquoi mais je sens que Tidgi va vouloir faire une course avec toi prochainement, le"chacal"il profiterai de ta méforme pour te poutrer.Si à chaque fois tu rajoutes 1 km devant à chaque course ,dans 42 ans je pense que tu seras devant.
Je te taquine, bravo à toi.Il faut passer par là après une blessure.2013 le retour du grand Fugurex

Commentaire de fulgurex posté le 23-09-2012 à 19:15:55

c'est gentil, mais 2013, c'est loin et j'ai une lyonsaintélyon 2012 à gérer avec "le chacal" ;)

Commentaire de intuitiv posté le 23-09-2012 à 19:48:21

je n'ai pas l'habitude de te lire dans cet état , (j'ai l'impression de me reconnaitre)

Mais , tu te connais tellement bien , tu sais ce qu'il va falloir reprendre pour reatteindre ton niveau du debut 2012.
Bon courage et merci pour le recit

Commentaire de tidgi posté le 23-09-2012 à 21:25:38

Bon, il te reste quasi 2 mois pour l'AR en question.
Alors, alors ? Appelez moi ce César ! ;-)

Commentaire de Arclusaz posté le 23-09-2012 à 22:26:52

"je suis dans le dur et j’ai peur d’être dans le mou."

ça, c'est de la phrase culte ! bravo pour cette trouvaille.

Et Bravo pour t'être si bien accroché : tu es sur le chemin du retour !

Commentaire de Jean-Phi posté le 24-09-2012 à 11:18:02

Je plussoie avec l'ami Laurent, de belles phrases avec de bons morceaux d'humour dedans qui laissent poindre toute ta déception du moment. Faut en chier (ça a failli finalement !) parfois au retour de blessure, je connais ça. Mais le grandissime fulgu va revenir sous peu. Tiens peut être même d'ici 2 mois !
Bonne récup et à bientôt !

Commentaire de tellthefrog posté le 24-09-2012 à 20:57:00

Idem pour le foncier.... Mais on a passé la ligne d'arrivée, j'en connais qui auraient lâché prise avec ces difficultés. Bonne prépa pour la Sainté Lyon!

Commentaire de djikai posté le 24-09-2012 à 22:33:31

Bravo tout de même ; et si cela peut te rassurer, je sors pas d'une blessure, je n'ai pas passé le 1er kil. en tête mais j'ai quand même fini bien rincé quelques minutes après toi...
Au plaisir.
ps : C'est Syl45 qui t'encourage au bas de la dernière.

Commentaire de Mame posté le 25-09-2012 à 11:51:29

"Alea Smecta est..." ou "le sort est dans Smecta" : les descentes sont rapides !!! mais celà va finir par rigoler .... y faut peut être premièrement: écouter Jupette au ptit déjeuner... deuxièmement: écouter Tidgi pour les départs

Commentaire de fulgurex posté le 25-09-2012 à 15:23:20

Tidgi m'aurait dit quelque chose?
sinon, j'ai failli écrire "veni, vidi, vitchi"... mais je n'ai pas osé ;o)

Commentaire de caro.s91 posté le 25-09-2012 à 18:19:51

Bon, désolée de te le dire, mais tous tes petits malheurs racontés avec plein d'humour m'ont fait sourire !!! Je sais ce qui m'attend quand je reprendrai !!! Bises, Caro

Commentaire de Eric Kb posté le 25-09-2012 à 18:52:54

Pour partir comme t'es parti tu es sur que tu n'es pas plutôt tombé sur la tête !!! Bon, à fond dans le foncier c'est ça l'truc....

Commentaire de sebmelalix posté le 26-09-2012 à 11:28:12

Bravo à toi et Jupette pour votre course.
Pas facile les retours de blessures, mais bon, 6 heures c'est une bonne sortie en vu en la LSTL ;-)
Et attention, c'est l'année de Tidgi!!!'

Commentaire de Mamanpat posté le 26-09-2012 à 12:47:29

Arclusaz m'a volé ma réplique favorite !
Tu aurais du accepter le propo de l'auto et avoir un coup de mou dans son auto...
Allez ça va le faire cette LSTL, aucun doute mais ne mollit pas !...

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 26-09-2012 à 17:08:24

"Je suis obligé de la regarder s’éloigner, tel le Lutin ;)"

D'abord, lors de mon dernier trail, j'ai terminé devant la première féminine...
Ensuite, Vercingétorix n'a pas fini décapité mais étranglé !

Je vois que tu es atteint comme moi du syndrome de personnalités multiples mais je constate aussi que tu es un être humain, c'est rassurant et cela te rend encore plus sympathique.

Info, depuis des années, je prends 2 smecta avant chaque course...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.29 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !