Récit de la course : Marignanne Marathon des Familles 2013, par Rudyan

L'auteur : Rudyan

La course : Marignanne Marathon des Familles

Date : 13/7/2013

Lieu : Marignane (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 664 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

Marathon des familles de Marignane 2013

Parfois on se lance dans des aventures sans vraiment y réfléchir, par défi, par amitié.

Parfois on s'égare loin de nos habitudes, par curiosité, par jeu.

 

 

Ce que j'aime avant tout quand je cours, c'est grimper, cheminer sur de petits sentiers ombragés, gravir des monts, admirer les paysages que nous offrent nos belles montagnes provençales.

 

 

Oui mais voilà, ma curiosité naturelle m'a joué des tours! Depuis quelques années déjà, je me dis qu'un jour il faudra que je me teste sur la distance reine des coureurs, le marathon. Quasiment chaque année je me persuade que je vais franchir le pas...et puis non! La motivation manque et je reste sur mes colines regardant au loin ces fous courir sur le plat.

 

 

Mais cette année, un piège redoutable m'est tendu! Jean Louis, ami coureur rencontré il y a maintenant 4 ans et depuis souvent croisé sur les courses de la région, organise son propre marathon! Je trouve alors moult raisons de céder à la tentation :

1. Par amitié envers crocs man, je me dois d'être présent

2. Le système de boucle me laisse une porte de sortie aisée en cas de monotonie trop importante

3. Un marathon en nocturne, quelle bonne idée!

 

 

Allez, c'est décidé, début juin je m'inscris en solo sur le mrathon des familles de Marignane!

 

Côté prépa, je fais un bon mois de juin avec...105kms d'entrainement...ça peut faire marrer mais ceux qui me connaissent savent que pour moi c'est un gros mois! Bon, ensuite ça part en sucette. A 15 jours du marathon je fais un week-end crémaillère ultra-alcoolisé d'où je ressors avec un mollet douloureux (contracture?) et des doigts de pieds scalpés...Résultat : 15kms parcourus dans les 15 jours précédant le marathon...ce qui est sûr c'est que j'aurais du jus!

 

 

 

Nous voilà donc samedi 13 juillet! Prêt à en découdre! Ah oui j'oubliais...la veille au soir mes amis chalonnais débarquaient à l'improviste pour m'encourager lors de ce marathon...donc apéro pastaga la veille histoire de continuer une prépa...idéale!

 

 

Arpès une petite journée de taff, direction Marignane! Y'a beaucoup de monde sur place et déjà une bonne ambiance. Je croise les G.O., Fab qui court en relais et Patrick qui vient faire qqs tours et qui m'encouragera à chaque passage devant le gymnase jusqu'à l'arrivée.

Retrait de dossard et hop!

 

 

N°71, mon département d'origine. Faut plaire à ses supporters tout de même!

Le départ est donné et j'essaie de pas trop m'enflammer. Côté objectif, c'est moins de 4h15 et si possible passer sous la barre des 4h! En gros du 35' au tour.

 

 

 

Tout de suite je sens que je pars un peu vite, mais c'était prévu. J'ai beaucoup de mal à courir à 10km/h de mon plein gré. La stratégie est simple, courir au feeling et serrer des dents quand ça deviendra difficile.

 

Je découvre le parcours et les différentes portions : le tour des résidences, la longue avenue avec le demi tour au bout, le passage vers le stade Bolmont et enfin l'étang et le canal qui nous ramène à la ligne de départ.

Ce 1er tour passe bien, je me sens à l'aise...

 

 

Trop même! Je boucle...la boucle en 28'02!!! Du grand n'importe quoi! Je me dis alors que je vais le payer et qu'il faut vite que je me calme...Mais comme le disait Brassens, quand on est con....

 

Deuxième tour en 29'22!!! On dirait que je me prends pour un pro du marathon...et à la fin du 3ième tour je commence déjà à ressentir de la fatigue. J'ai les mollets qui commencent à durcir!

Je le termine en 31'30...vous sentez vous aussi la longue descente aux enfers? L'effondrement progressif du coureur inconscient?

 

 

Le 4ième tour marque le début des ennuis! Je vais beaucoup souffrir. Et puis ces mecs des relais qui vous doublent comme des balles, pour le moral c'est terrible! Bref, moi qui n'ai encore jamais abandonné lors d'une course, je commence à me dire qu'il y a un début à tout...

 

Oui mais NON ! Parce que sur ce marathon, j'ai une botte secrète dont je ne vous ai pas encore parlé. Une de ces potions qui vous réveille une marmotte en plein hiver! Je veux bien sûr parler de mon groupe de supporters (ou suport de verre)!

 

 

Même si leurs bières fraîches m'ont parfois un peu flingué le moral, ils m'ont supporté jusqu'au bout. Encouragements, chants, ravitaillement et accompagnement, tout y est.

 

Une ombre jaune derrière moi me pousse à finir...

 

Hop! Changement de gourde.

 

 

Non c'est certain, ce marathon je vais le finir. Mon fillot a fait 430 bornes pour voir son parrain, faudrait pas que je sois catalogué "looser du week-end"!

 

Alors j'en chie, mais j'avance.

Le 4ème tour est bouclé en 35'17.

Le 5ième en 37'32.

 

 

Plus que 2 tours...le 6ième sera terrible, douleurs aux cuisses, douleurs aux mollets. Mes pieds sont chauds comme des planchas! Je le termine en 38'48.

 

Et là, enfin, ça commence à sentir l'écurie! Le dernier tour passe mieux, forcément. J'ai l'impression de retrouver des jambes. Le chrono attestera du contraire! 40'43 pour terminer!  Mouarf...mon manque d'entrainement m'a coûté cher sur ces derniers tours, c'est sûr.

 

 

Je déboule donc vers le gymnase. Patrick toujours présent m'encourage encore et immortalise l'instant.

 

 

Je passe la ligne accompagné d'un ban bourguignon. Sûr que certains ont dû se demander ce que c'était que cette chanson de pochtrons!

 

Au final, 4h02'02" !  Franchement pas de quoi rougir. Je termine 16ième sur une 60aine de partants et 38 rentrants! La chaleur a fait quelques dégâts.

 

Si j'en ai chié? Devine !

 

 

Je suis satisfait du résultat. Oh bien sûr j'aurais aimé gratter ces quelques 2 minutes qui me séparent des 4h! Mais pour ça j'avais qu'à pas faire le couillon!

Ce qui est sûr, c'est que je n'avais pas eu aussi mal aux jambes depuis bien longtemps!

 

 

Allez, je termine avec un rapide bloc de remerciements. Ce sera court car déjà fait en live. Merci aux oragnisateurs (pas grand chose à redire pour une 1ère!) et aux supporters!

Tiens d'ailleurs parmis eux j'en ai déjà inscrit 2 pour l'an prochain (PV et FG). On pourra se le faire en relais! 

 

 

Bon maintenant c'est repos...et retour au trail!  :)

 

Tchô !

 

 

 

10 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 15-07-2013 à 17:02:10

voilà une course parfaitement bien gérée avec un grand sens de la stratégie et de l'allure régulière à tenir....
euh...... je suis crédible là ?
Bon, Ok t'as fait n'importe quoi mais c'est pas bien grave. D'ailleurs, ce système de 7 boucles est effectivement implacable pour prouver aux jeunes présomptueux qu'ils ont été trop.... présomptueux !

Mais, le plus important est que le fillot est passé une bonne soirée !

Commentaire de chanthy posté le 15-07-2013 à 17:22:06

bravo Yannick
pas évident de courir en fin d'aprem :)
allez, RDV à GAP en Cîmes?

Commentaire de kkris posté le 15-07-2013 à 18:50:13

bravo Yannick, t'as vu ,la route, c'est du sérieux!
merci pour ton récit, et bravo d'avoir terminé, à bientôt dans nos collines!

Commentaire de bubulle posté le 15-07-2013 à 20:10:03

Bon, un positive split, pour un premier marathon, jusque là, c'est normal..:-). 1h45 et quelques au semi quand on vise 4h, ça l'est déjà un peu moins.

Donc, boum, un coup de mur.

Tout est normal. Si on n'a pas pris de mur dans la tronche à son premier marathon.....c'est qu'on a un peu enjolivé son récit..:-).

Donc, là c'est bien t'as pas enjolivé. ;-)

Franchement, 4h02 pour un premier, te voilà mûr pour pas mal d'autres bien plus rapides....sur la fin (paske au début, faudrait penser à ralentir même si tu vises 3h45!).

Bravo d'avoir terminé, il fallait sûrement s'accrocher ferme aux branches pour le dernier tour!

Commentaire de CROCS-MAN posté le 15-07-2013 à 22:08:05

28' sur les premiers tours MDR, tu m'étonnes que tu t'es cramé. Avec 32' sur les mêmes tours tu aurais fait 3h45 mon grand. Donc tu étais en forme et prêt, juste une erreur de débutant. Mais suis fier de toi tu ass asssuré malgré tout. Merci d''être venu. JE te garde un dossard pour la revanche de l'an prochain.
Mais au fait, tu n'as jamais fait de 24h? ça tombe bien tu connais le chemin maintenant . et ta troupe de supporter le fera aussi en relais pour t'accompagner ;)

Commentaire de patmar13 posté le 15-07-2013 à 22:43:41

Toutes mes félicitations Yannick! Il fallait le terminer ce premier 42.195 , surtout avec la chaleur des premiers tours. Merci pour ton récit . Bonne récupération et à bientôt :-)

Commentaire de Jean-Phi posté le 15-07-2013 à 22:57:00

bon... Plus qu'à t'y retrouver l'an prochain si je comprends tout non ? Bravo pour ta course et ta prépa au mm, un peu moins pour la gestion mais c'est normal de s'enflammer devant son public !

Commentaire de Rafouille posté le 16-07-2013 à 09:53:00

Yes iiiiiiiiiiii
Bravo mon pote!!

Commentaire de montevideo posté le 16-07-2013 à 13:30:45

Bravo Yannick !!!

Tu es enfin un vrai coureur lol

Commentaire de Matchbox posté le 17-07-2013 à 23:49:09

Bravo Yannick pour cette première !
Je devrait connaître ça en novembre car moi non plus je n'ai pas encore eu l’occasion de faire un Marathon.
Tu t'en sors super bien vu la prépa de folie que tu t'es infligé. Pas facile avec la chaleur et le rosé :)
Mais ne te laisse pas attirer par les sirènes du bitume et reviens-nous vite dans les collines !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !