Récit de la course : Les Coursières des Hauts du Lyonnais - 105 km 2017, par tidgi

L'auteur : tidgi

La course : Les Coursières des Hauts du Lyonnais - 105 km

Date : 13/5/2017

Lieu : St Martin En Haut (Rhône)

Affichage : 728 vues

Distance : 105km

Objectif : Pas d'objectif

27 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

De retour sur le parcours qui avait "dépucelé" le centbornard d'il y a 7 ans...

 

Séquence Souvenir…

L’ultra des Coursières a été le théatre de mon premier cent bornes, il y a 7 ans.

En 2010, je faisais alors connaissance avec Arthur Baldur et Biscotte (ces pseudos ont été utilisés afin de masquer leur nom respectif).

Ce fut une sympathique balade de 50km à 3, puis les 20 derniers à 2 pour finir main dans la main avec Biscotte.

Ces gredins m’avaient ensuite embarqué dans un certain aller-retour entre 2 villes rhonalpines. Aller-retour auquel je reste fidèle depuis.

 

Séquence Trilogie…

L’ultra des Coursières est le 2° volet d’une trilogie faite sur 4 semaines (un truc un peu à la con puisque 2 semaines seulement séparent chacune des épreuves) :

  • Ardéchois Trail (57km)
  • Coursières(103km)
  • Trail des Hautes Côtes (44km)

Après un début d’année à faire du court-quasi plat et de la vitesse, cette période permet de partir sur du long et parfois bien même pentu.

 

Séquence Amitié…

L’ultra des Coursières est un repère de kikous, mais aussi d’amis coureurs.

De fait, on se retrouverait presque en famille, dont certains sont des habitués des lieux…

On sait que ça va papoter avant et après (pendant, ce n’est pas toujours évident).

 

Séquence Bobo…

Depuis le Lyon Urban Trail, une gêne à l’aine me poursuit. Rien de bien méchant, mais plutôt nouveau pour moi : ce pourrait être un soupçon de pubalgie = adducteurs trop raides. Confirmation de l’ostéo. Donc à ne pas prendre à la légère.

L’Ardéchois Trail a montré qu’il était prudent de ne pas se lâcher, au risque de faire venir la douleur. Néanmoins, j’ai pu gérer les 57km. Le plan sera donc le même pour cette traversée des Monts du Lyonnais.

 


 


Ce décor posé, parlons de la course.

 

Avec un départ à 5h, et avec 1 heure de route pour arriver à destination. Ca fait un lever à … 2h15 ! Les yeux piquent un peu et pour manger… bof, pas trop envie. Je me force néanmoins.

 

Après avoir covoituré avec un ami, Ludo, nous voilà à retrouver pleins de têtes connues.

C’est que les Coursières attirent le kikou. Petit dej pour certains, derniers préparatifs pour d’autres. Bref, çà papote. Certains « locaux » arrivent même très affutés (suivez mon regard)

 

Pas besoin d’échauffement, et c’est parti dans la nuit de Saint Martin en Haut. Non sans avoir fait connaissance avec Makik, une kikoureuse qui finira 2° F.

Objectif : entre 13h et 14h. Mes chronos sur l’UTCO (Côte d’Or), un parcours similaire, servent plus ou moins de référence.

 

Contrairement à l’Ardéchois, j’arrive rapidement à me mettre dans la course, l’envie est là malgré les quelques heures qui seront à passer sur les chemins.

 

Le peloton s’étire rapidement et je me trouve très vite avec un petit groupe.

Dès le 10°km, me voilà quasi seul. Ce sera d’ailleurs très fréquent sur le parcours, me rappelant l’UTCO l’an dernier.

 

Je profite pleinement des lueurs matinales : ici le barrage de Thurins.

Barrage Thurins

 

Néanmoins, « on » cherche à me faire la causette : le « bobo » cité plus haut commence à se rappeler à moi à partir du 20° km. Ah ! Jusqu’ici tout allait bien... mais je me doutais que çà n’allait pas durer. Bref, on fait avec : ne pas trop tirer dans les descentes.

 

Après un premier moment de doute, me voilà au ravito d’Yzeron (26°km), quelques minutes avant l’arrivée de Francesca Canepa (grande favorite italienne et qui finira 1°F). Tiens, serait-elle partie prudemment (j’apprendrai plus tard qu’elle a fait partie d’un groupe qui a « jardiné » dès les premiers km).

Elle ne traine pas à la pause. Et ben moi non plus tiens ! Un bel objectif que d’essayer de la suivre au moins temporairement : nous monterons ensemble vers la Fromenterie sur quelques km. Puis, dans la descente qui suit, elle me lâchera avec une simplicité déconcertante. Impressionnante descendeuse !!!

Francesca

 

Duerne (36°km)

Je suis plutôt en avance sur les prévisions. Ne serais-je pas parti trop vite ?

La gêne se stabilise et me permet d’avancer : enfin surtout dans les montées car les descentes sont plus délicates, et les portions plates ne permettent pas d’envoyer comme un goret !!

Coursières

 

La Chapelle sur Coise (45°km)

Un ravito léger eau. Mais l’occasion de papoter un peu avec les quelques bénévoles qui attendent patiemment chacun des concurrents, visiblement bien espacés.

Chapelle Coise

Et de shooter cette belle église…

Chapelle Coise

 

Juste avant le château de Saconay, j’ai la joie de voir l’ami jano/Fabien, roi de la photo.

Saconay

Saconay

Il m’annonce 23°. Ah ouais ? Pas si mal pour un éclopé-léger.

On papote et j'en profite pour shooter ce joli chateau

Saconay

Saconay

Saconay

Saconay

Enfin quelqu’un avec qui papoter, il m’accompagne jusqu’au château où de véritables paparazzi se sont mis à la sortie (merci pour les clichés, y compris ceux de jano)

 

 

Saconay

Saconay

Saconay

Saconay

Saconay

 

Je laisse l'ami Jano pour filer vers St Symphorien.

Plus loin, encore un château… Celui de Pluvy.

Pluvy

Pluvy

…avant la descente sur St Symphorien sur Coise (54°km)

St Symphorien sur Coise


Ici je retrouve la « Team de Brignais ».

Toujours en avance sur mes prévisions, je vais ici prendre le temps de la pause et laisser se calmer l’adducteur. Changement de chaussettes, tee-shirt, toilettes. Tant qu’à faire, autant se mettre dans de bonnes conditions pour la 2° partie. Surtout si les orages s’en mèlent.

Je repars au bout de 20’ (temps d’arrêt initialement prévu), cela me coûte alors pas mal de places (je ne le verrai qu’aux résultats finaux / temps intermédiaires).

 

Le ciel était clément jusque-là. Mais on savait que cela n’allait pas durer.

Les averses commencent alors à arriver.

Allez hop ! J’enfile la veste de pluie dès la sortie de la salle de St Symphorien.

 

La 2° partie va se faire maintenant en jouant avec les averses : la veste de pluie, que j’enlève dans les montées, et que je remets sur les crêtes. La peur d’avoir froid probablement, référence à ce que j’ai vécu il y a 7 ans ici – manquait plus que la neige ;-)

 

Enfin des chemins connus (Saintelyon) quand je m’approche de Sainte Catherine.

Avec un point caractérisque de certaines sorties.

Camionnette

Mais Sainte Catherine ne sera pas atteinte par le même chemin, mais par un joli mur : un souvenir qui m’est bien resté d’il y a 7 ans, quand nous cheminions avec Biscotte.

Sainte Catherine

 

Juste avant ce mur, la descente est interminable (surtout pour l’ami adducteur), histoire de partir de bien plus bas. Pas marrant sinon...

 

La chaleur devient pesante, et contraste avec ce que j’ai traversé il y a quelques dizaines de minutes sur les crêtes.

C’est là, où je me rends compte alors que ma poche à eau fuit !!! Au pied du mur de Sainte Catherine !!! Sachant qu’il n’y aura pas d’eau là-haut mais bien plus loin… (J’ai déjà eu le coup sur l’aller de la 180 l’an passé, grrrrrrr..)

Le dos est trempé mais cela n’est pas gênant avec la chaleur.

 

Après une montée qui finalement se fait bien, se dévoile Ste Catherine (86°km). Je suis sauvé par un bénévole qui tient un petit stand de flotte : « tu peux remplir mon ami » ! C’est déjà çà de gagné pour la suite.

 

A nouveau les sentiers de la SaintéLyon, avec le passage à côté de la plus petite commune du Rhône. Message à « la source » que je cite toujours : voilà c’est dit ! Allo, ici Riverie !

Riverie

 

St André la Côte (94°km)

Tiens ! La « Team de Brignais » qui attend Franck, visiblement 10 minutes derrière moi. Ohhhhh ! La pression !!! Non même pas, si on peut finir ensemble, pourquoi pas.

 

Pour les 13 heures, c’est raté. Mais çà devrait rentrer dans l’objectif de départ (13-14).

 

Juste après le dernier ravito, où je ne me laisse pas refroidir, je retrouve cette fois-ci les chemins du parcours de l’Hivernale, faite en Janvier dernier.

Avec le sympathique dessert : la montée au Signal avec quasi 100 cent bornes dans les pattes.

 

Dernière montée où je joue au yoyo avec un concurrent du 100, nous passons quelques coureurs du 48 qui ont un peu de mal : courage !

Une fois en haut, le tonnerre gronde et le ciel se couvre : aïe ! Moi qui avait séché depuis longtemps de la précédente averse… L’arrivée va être humide.

 

A nouveau un arrêt pour remettre la veste, et redescendre au plus vite.

 

Sous une pluie qui redouble, je rattrape 2 concurrents du 100 (tiens, 2 places de gagnées si je maintiens l’allure).

La gêne ayant disparu (ou de toutes façons je ne la sens plus), c’est parti en mode « run only », y compris dans les dernières montées.

On va ainsi :

-      Eviter de trop de faire mouiller

-      De limiter le temps

-      De gagner (peut-être encore) quelques places

 

Au bout de 3 km à ne faire que courir, l’arche d’arrivée est toute proche.

Jano, accompagné d’Arclusaz à vélo, m’attendent au bout de la dernière ligne droite : merci les gars pour l’accueil ! Sympa !

 

Ayé, j’ai bouclé mon 2° Ultra des Coursières, 7 ans après avoir été « dépucelé-centbornard » sur cette même épreuve.

Arrivée

 

Je retrouve jean-phi (qui a fait le 48), Christian, impérial sur l’ultra avec un temps canon.

Franck arrivera derrière moi (c’est bon, il ne m’a pas rattrapé le gredin…)

 

Après avoir essayé de prendre une douche froide (brrrrrr) , nous resterons là – autour du plateau repas et de quelques boissons houblonnées - à accueillir jusqu’à la nuit tombée nos kiks mais pas que. Entre autres rico, mazouth, truk, « mon chauffeur » ludo. Raté de peu turtle (1/4h) car il y avait encore 1h pour rentrer. Il y a avait du néo-centbornard : Bravo !!

Bref, une après course sympathique.

 

Dommage pour adreuz et chti’gone : vous aurez votre revanche…

 

 

Ce fut un bon moment de course, dommage que cette gêne m’ait un peu gâché le plaisir de cette traversée ces Monts du Lyonnais.

 

 

 

Et pour compléter les séquences citées au début…

 

Séquence Organisation…

L’ultra des Coursières est organisé par une association de passionnés. Cela m’avait marqué il y a 7 ans. Et reste vrai.

Des bénévoles au top, à notre service, et toujours à encourager.

 

Bravo, et longue vie aux Coursières !! Sourire

 

 


 

Résultats :

  • 206 partants
  • 151 arrivants
  • 26° place en 13h33 (après tout j’avais dit entre 13 et 14h non ?). 11° V1
  • 1 adducteur à continuer de soigner

Tous les résultats

Petite anecdote : comme pour le Cross de St Bernard qui a eu lieu en Mars, j'arrive avant le premier V2.
Changeant de catégorie l'an prochain, va falloir tout miser sur ces 2 courses ;-)



Prochaine échéance : le Trail des Hautes Côtes (version "enfant" de l’UTCO : 44km) dans moins de 2 semaines.

 

 

(Photos Fabien au Chateau de Saconay, Aurélie au Chateau de Saconay, jean-phi à l'arrivée et... moi pour le côté "touriste" sur le parcours)

 

27 commentaires

Commentaire de Mazouth posté le 17-05-2017 à 17:42:29

Félicitations pour cette 2e manche rondement menée ! Tu pourrais quand même faire l'UTCO entier, ça fait petit joueur là ^^ Bon ok, soit prudent avec ton adducteur quand même ;-)

Commentaire de tidgi posté le 17-05-2017 à 23:17:45

Tu sais, j'avais longtemps hésité lors de la planification de l'année.
Non, je ne regrette pas la course "enfant" ;-)
Merci et bravo aussi à toi.

Commentaire de jano posté le 17-05-2017 à 19:37:35

malgré une douleur et plein de pauses photo, tu avances bien quand même. Content de t'avoir croisé 2-3 fois sur la parcours. L'année prochaine, tu vas en faire des podiums, c'est sûr !!!

Commentaire de tidgi posté le 17-05-2017 à 23:18:49

Content aussi de t'avoir vu sur tes terres !
T'as vu ? Je profite en prenant des photos souvenirs, des fois que j'ai envie de revenir...

Commentaire de Jean-Phi posté le 17-05-2017 à 21:22:35

bien joué ! Tu es sacrément costaud ! Gaffe aux adducteurs, prend le temps de laisser reposer.

Commentaire de tidgi posté le 17-05-2017 à 23:20:02

Merci jean-phi, oui je reste à leur écoute.
J'ai entendu bcp de problèmes à cause de çà autour de moi...

Commentaire de Arclusaz posté le 17-05-2017 à 22:48:05

tu respectes toutes les traditions ! citer les "running gag" de certains cerveaux dérangés et surtout une fois de plus, rajouter une course à ta légende d'indestructible : t'allais quand même pas te laisser emmerder par un adducteur ! fais gaffe quand même, repose toi et retourne voir l'ostéo.

Commentaire de tidgi posté le 17-05-2017 à 23:20:51

Tu ne m'as pas confirmé la photo après Ste Catherine (!), j'ai carrément un doute à force de le dire à chaque fois ;-)
Merci Laurent.

Commentaire de Arclusaz posté le 18-05-2017 à 08:24:40

oui, c'est bon pour la photo : validée, une de plus !

Commentaire de truklimb posté le 17-05-2017 à 23:44:18

Dans 7 ans, quand je serai grand et que je reviendrai aux Coursières, je voudrais être comme tidgi et boucler l'affaire en 13h30 ! Bravo pour ce temps canon !

Commentaire de tidgi posté le 18-05-2017 à 14:10:44

Toi, tu mettras moins de 7 ans ;-)
Merci le néo-100km

Commentaire de Mamanpat posté le 18-05-2017 à 09:07:48

Une machine.... Fais gaffe à la mécanique tout de même !
Bravo mon Tidgi

Commentaire de tidgi posté le 18-05-2017 à 14:11:32

Promis, je fais attention. Merci ma Pat'

Commentaire de Makik posté le 18-05-2017 à 13:51:59

Contente d'avoir pu te rencontrer avant que tu ne files :)

Commentaire de tidgi posté le 18-05-2017 à 14:12:21

Plaisir partagé. Mais je n'ai pas filé si loin de toi ;-)

Commentaire de Davitw posté le 18-05-2017 à 14:05:16

Toujours aussi solide ! Bon pense à te soigner quand même :) encore bravo maître tidgi ;)

Commentaire de tidgi posté le 18-05-2017 à 14:14:05

Merci davdelanature :)

Commentaire de patrovite69 posté le 18-05-2017 à 15:02:19

Bravo pour cette course, pense à écouter et chouchouter ton adducteur....

Commentaire de tidgi posté le 18-05-2017 à 17:04:20

Yes doc ! Merci :)

Commentaire de petit_merou posté le 18-05-2017 à 16:54:20

le veinard, t'es plein de fois en photo !

:)

Commentaire de tidgi posté le 18-05-2017 à 17:04:43

Y a celles de jano aussi ;-)

Commentaire de Trixou posté le 18-05-2017 à 17:10:51

Bravo pour cette superbe course et ce beau reportage !

Commentaire de tidgi posté le 18-05-2017 à 20:24:23

Merci Gilou

Commentaire de Papakipik posté le 23-05-2017 à 10:02:43

Trop fort mon Thierry !

Commentaire de tidgi posté le 23-05-2017 à 10:48:39

Merci mon Romain !

Commentaire de xian posté le 29-05-2017 à 21:44:04

Flying Tidgi, voilà comment je vais t'appeler désormais... Tu t'y plais, finalement, dans les MdL,non ??? :-)

Commentaire de tidgi posté le 29-05-2017 à 22:36:59

Je risque même d'y revenir... pour essayer un jour de te rattraper... peut-être...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !