Récit de la course : Lyon Urban Trail LUT by Night - 8 km 2019, par TomTrailRunner

L'auteur : TomTrailRunner

La course : Lyon Urban Trail LUT by Night - 8 km

Date : 2/11/2019

Lieu : Lyon 01 (Rhône)

Affichage : 696 vues

Distance : 8km

Matos : Chaussures : On Cloudflow
Frontale : Stoots

Objectif : Se défoncer

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

9 autres récits :

Le récit

2 novembre : LUT by Night 8km

 

 

2019

Le virus du trail a contaminé la famille : une course à 3 au MadTrail & la montée des Pavés à Taninges cet été.

Misses mes filles V & C ont décidé de faire le LUT8 tous ensemble : quelques recos plus loin, on a quasi tout reperé, bien vu la partie piégeuse et établi une pseudo stratégie de course ! Faut dire que Miss C s’est mis en tête de faire un top 10 au scratch et surtout mieux que le chrono d’une camarade de club

 

Samedi 2 novembre 18h00 

Après quelques petites heures à faire le bénévole, voir les copains et regarder le LUTdunum contest, retrouvailles avec les filles et c’est parti. Décidé à faire le lièvre pour Miss C c’est l’heure de se changer, petit échauffement, quelques éducatifs, un peu d’assouplissement et on se faufile jusqu’à la 2ème rangée sur la ligne de départ : quelques remarques de-ci de-là mais bon « on vise le top nous MsieurDame, pardon, pardon » avec un sourire et c’est tout bon. Quelques rotations des articulations, discussions avec le gars devant nous qui rigole de mes conseils de « vieux » et c’est le décompte.

 

Samedi 2 novembre 18h29mn50s 

Dix, Neuf, Huit, Sept, Six, Cinq, Quatre, Trois, Deux, Un….boum

De suite à fond sur 100m, ça tourne à gauche (bien vu, on s’était mis à gauche) et on déroule la rue des Farges vers la 20ème position puis la montée du Chemin Neuf que l’on dévale à presque 20km/h. Attention au virage qui tourne sec pour aborder la rue Tramassac alors qu’une féminine nous double facile ! Quelques pavés et on prend les premières pentes de la montée du Gourguillon (sans doute) un peu trop vite….le cœur à plus de 190bpm. Bascule à gauche pour replonger sur St Georges où l’on enfile la rue éponyme : on évite les pavés pour aller chercher les bons appuis sur les trottoirs alors que continue à débouler quelques avions ; je temporise un chouïa car on est vraiment vite et on tangente le Kichpoge Rythm en enfilant la rue de la Quarantaine.

 

Samedi 2 novembre 18h38 

On attaque LA principale difficulté (1km à 12% de moyenne) avec l’enchainement des montées de Choulans & du Télégraphe. Ça démarre tranquille après quelques marches et le premier virage ; le deuxième virage est coupé par un petit passage plus raide où déjà certains marchent ; une portion plus facile nous amène au troisième où l’on prend la rue des Tourelles. Epingle à cheveux à droite, 50m, épingle à cheveux à gauche, 100m, angle droit à droite et tout drédanslpentu. Miss C souffle/souffre et on passe en marche rapide après l’angle droit : pas de honte à avoir, quasi personne ne trottine et je profite du répit pour boire/partager une gorgée et prodiguer encouragements et sourires. En haut, Miss C est gratifiée d’un « 2ème féminine, Bravo », c’est 10s de plat dans la rue de Trion pour envoyer quelques foulées puis à gauche les escaliers Télégraphique : on a prévu de marcher cette portion mais pas trop non plus car on a prédéfini lors des recos de relancer dès que la pente s’amenuise soit env 100m avant la fin pour accélérer à l’approche du plat que l’on aborde lancés.

 

Samedi 2 novembre 18h46 

On redouble quelques gars mais je vais un peu trop vite dans les virages descendant de la rue du Cardinal Gerlier. L’enchainement très rapide rue de Trion & rue Pierre Audry est l’occasion d’une mini récup à 15km/h avant d’aborder la rue du bas de Loyasse. Passage subtil à aborder en 3 temps : faux plat, puis pente douce où 2 féminines nous doublent coup sur coup, puis pente raide où l’on hésite à marcher. Je trottine et redouble les 2 mais en haut je me retourne pour me rendre compte que j’ai perdu Miss C qui a préféré marcher oupss. Petite pause de 10s pour l’attendre ; pas assez pour prendre une photo mais suffisant pour refaire un coup de yo-yo avec les 2 autres au scratch féminin.

Pas grave, une gorgée d’eau et on repart en relance sur le long plat entrecoupé d’un virage à angle droit juste avant le ravito où l’on ne fait que saluer les bénévoles au passage. On achève le tour du cimetière en prenant la montée de l’Obervance où il faut prendre garde au peu de circulation avant de bifurquer à gauche vers la piste de la Sarra et le parc des hauteurs via le chemin du Viaduc.

 

Samedi 2 novembre 18h56 

Passerelle des Quatre Vents entrecoupée de 2 chicanes pour limiter les vibrations dues à la résonnance du martèlement des pas des pelotons. Je rappelle à Miss C dont je ne suis pas certain qu’elle soit à 100% de lucidité de bien prendre le trottoir plus roulant que le chemin lui-même et on arrive dans la montée Nicolas de Lange. Descente des escaliers, c’est LE passage technique, on a repéré (le truc), travaillé (un peu) la technique (2 par 2) et la tactique (la frontale à puissance max et concentration à l’avenant). On double une bonne dizaine de gars puis une fille dans la première moitié, la deuxième partie se fait à haute fréquence de foulée avant de virer à 90° plein est dans la rue de Montauban. Celle-ci est encore plus rapide à 12km/h et je vois que Miss C a vu l’autre féminine qu’elle rattrape comme une panthère pourchasse la gazelle juste avant la fin de la descente.

 

Samedi 2 novembre 19h02 

Bim 90° plein sud en évitant la barrière pour s’enfiler la montée Saint Barthélémy : une gorgée d’eau et on débranche le cerveau pour grimper 50m de D+ en 400m : la 3ème remonte à notre niveau facilement et on échange quelques mots sympas (moi, parce que Miss C a perdu toute velléité de gaspiller une once d’énergie à me répondre autrement que par des onomatopées). On quitte la montée pour attaquer les 40 derniers m de + du jardin du Rosaire par une première pente raide que l’on marche. Reste 4 esses à faire dans la pente où on avait prévu de relancer mais c’est vraiment trop dur pour Miss C et je suis obligé de temporiser un coup au point haut en laissant the other girl repasser devant.

La fin se fait à l’énergie, quelques marches glissantes à gérer, un 180° très serré et étroit où je manque de finir dans les buissons, quelques dizaines de mètres de relance, une micro-pente qui semble un Everest, un virage pour attraper la rue de l’Antiquaille et on rentre dans le musée galo-romain pour finir à 12 à l’heure et tenter un sourire sous l’arche 😊

 

Samedi 2 novembre 19h10mn30 

 

 

 

Mini-bilan

 

  • Miss C a fini devant sa camarade de club,
  • Miss V a assuré comme une grande (c’est normal, c’est l’ainée)
  • Papa poule a encore un peu de marge
  • Quasiment tout couru ce qui était courable
  • La joie de forcer sa chance et sa forme

 

11 commentaires

Commentaire de Mazouth posté le 05-11-2019 à 00:54:34

Bravo !! Quelle intensité, je viens de lire tout d'un trait et pfiou ! je suis vanné :p

Commentaire de zeze posté le 05-11-2019 à 12:30:49

Bravo j'en peux plus ....suis tout essoufflé .............moi qui ai fait 4H56 ah ah ah

Commentaire de TomTrailRunner posté le 06-11-2019 à 20:15:09

Prochaine objectif : faire 5 LUTBN8 en 4h56 alors :)

Commentaire de L'Dingo posté le 05-11-2019 à 14:16:46

Si j'ai bien tout suivi le récit ( dans tout ses méandres et tournicotons )et au vu de la photo sous l'arche, tu aurais pu finir 1ère féminine :-)))

C'est bien cool de pouvoir corir en famille comme ça. Bravo;

Commentaire de Arclusaz posté le 05-11-2019 à 22:41:54

une préparation minutieuse qui a porté ses fruits ! quel chouette moment de partage. Bravo pour ce rythme effréné.

Commentaire de TomTrailRunner posté le 06-11-2019 à 20:18:09

Minutieuse, faut pas exagérer non plus : 4 recos et jamais fait l'intégralité des passages (en particulier j'avais zappé la remontée Gourguillon ooops)

Commentaire de Jean-Phi posté le 06-11-2019 à 08:14:06

on dévale à presque 20km/h.
L’enchainement très rapide rue de Trion & rue Pierre Audry est l’occasion d’une mini récup à 15km/h.
Eh ben, ça envoie du lourd du côté de la Gentille, quelle cavalerie ! Bravo à Papa pour le coaching et aux filles pour l'avoir écouté et fait une belle course !!

Commentaire de Khioube posté le 06-11-2019 à 15:46:06

Vous m'avez doublé tout au début du parc du Rosaire, et je vous ai redoublé à la fin du même parc. Ce que je constate, c'est que tu es facile alors que j'étais dans le rouge vif tout le long. Chapeau à la famille, y a du talent !

Commentaire de TomTrailRunner posté le 06-11-2019 à 20:17:08

Merci à tous : l'avantage du court, c'est que l'on se souvient de tous les instants...bon par contre c'est un autre effort : plus cardiovasculaire que musculosquelettique !

Commentaire de franck de Brignais posté le 06-11-2019 à 22:08:32

Bravo Miss C !!...encore un effort et le vieux papa restera derrière !!

Commentaire de Gibus posté le 14-12-2019 à 14:15:50

Beaux commentaires et belle visite. Pourtant de nuit on n e voit rien.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.41 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !