Récit de la course : La Course des Trois Pignons - 12 km 2010, par germaine

L'auteur : germaine

La course : La Course des Trois Pignons - 12 km

Date : 7/3/2010

Lieu : Noisy Sur école (Seine-et-Marne)

Affichage : 1294 vues

Distance : 12km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

11 autres récits :

LES 3 PIGNONS 12 KMS

 

Je n'avais pas fait de course depuis le marathon de New York et l'ambiance commençait à me manquer. Ayant fait un énoooooooooorme break je n'ai pas la prétention de me mettre un objectif sérieux. Un copain du club m'a parlé de cette course, qu'il adore, qu'il fait tous les ans, je décide d'y aller aussi, sur la petite distance, pour me tester.

Arrivée sur place, un froid de canard, direction le retrait des dossards..... comme je suis là une heure avant le départ c'est très rapide. Retour à la voiture et je commence à m'échauffer tout doucement, il fait très froid et j'ai une contracture à une cuisse due à une reprise trop brutale.... coucou à JLW et à Papillon qui est vraiment en retard et qui file au retrait du dossard.

Les 21 partent en premier, contrairement à ce qui avait été annoncé sur le départ commun du 5  - 12  et  21 .... et deux étourdis le loupent ralant après l'organisation ( cela avait pourtant été répété maintes fois au micro)

Je me place pour notre départ, je jette un oeil devant et me rends compte que je suis vraiment loin, alors j'avance pour ne pas me retrouver trop à l'arrière. Je n'ai pas une grande forme, mais sur ces petites courses le niveau n'est pas aussi élevé que sur la course majeure et je ne voudrais pas me retrouver bloquée dans un bouchon.

Le départ est donné : je me lance totalement à la sensation, ne sachant vraiment pas comment je vais la vivre cette course. Pour rester totalement à l'écoute de mes sensations je n'ai ni cardio ni indicateur de vitesse ni de distance, que le plaisir de courir.

Et le plaisir est là, et je le savoure, je décide de me bousculer mais sans violence extrême.

JLW me rejoint, il le fait en prépa, on papote .... et voilà la première côte je lève la tête "OH NON !!!" et je décide de ne pas la regarder et de la monter gentillement ... et bizarrement elle passe très bien ... s'ensuit un descente dans laquelle je me régale et je m'amuse réellement .... JLW accélère prend des photos, reaccélère .... tout ça avec le sourire pendant que moi je souffre (c'est agaçant)  Je lui demande "Allez fais moi peur, à quelle allure est on ?" et surprise on serait à 4mn40 au kms, je suis agréablement surprises, c'est pas mal du tout. Il me quitte pour rejoindre ses copains qui sont devant et je continue toujours à l'écoute de mes sensations.

Je rattrape des coureurs du 21 qui sont partis quelques mns avant nous. J'ai depuis un moment une fille en ligne de mire, je me demande si elle fait le 21 ou le 12 jusqu'à ce que l'on se sépare du 21 et j'ai la confirmation qu'elle fait le 12 également. Nous devons courir à la même allure car la distance nous séparant reste la même. J'essayerai bien de la rattraper mais je ne connais pas le parcours et n'ai pas envie de m'exploser .... aujourd'hui ce n'est que du plaisir.... de toute manière je suis nulle en côtes et à la prochaine elle va me distancer. Mais  elle n'est guère meilleure que moi et notre écart est toujours le même.  Je surveille mon chrono, c'est mon seul point de repère, j'avais espéré faire moins d'une heure ..... je suis à 50 mns, l'arrivée ne devrait pas être loin si je ne me suis pas trop trompée sur ma forme actuelle.... mais le sable commence à me ralentir. C'est alors qu'un monsieur me double en me disant "allez on s'accroche, ça fait 30 mns que je vous suis, ne lâchez pas, ALLEZ ON S'ACCROCHE !" Ben oui, il m'a quasiment enguirlandée ....

Mais il y avait un montée .... je suis nulle en côtes et je l'ai laissé filer ... mais qui dit montée dit descente et les descentes c'est mon affaire, et je suis revenue dans sa foulée.

55 mns de course, l'arrivée ne devrait pas être loin, alors je décide de prendre un risque : l'allée est bien plate, et stable en légère descente et je change carrément de rythme, j'accélère ... je vais peut être au casse pipe, tant pis, j'ose ..... je reviens sur ma cible (la fille en ligne de mire) lorsqu'on débouche dans l'allée de l'arrivée que je reconnais, plus que 300 m ..... euh je doute...... je devrais les avoir dans les jambes, alors j'accélère encore franchement, la distance me séparant de mon objectif se réduit et m'encourage à redonner encore un grand coup d'accélération et je la double comme un boulet de canon (je suis sûre qu'elle s'est enhrumée .... ) en fait un grand coup de bluff, je me suis toujours dit que lorqu'on double quelqu'un avec une telle allure si près de l'arrivée cela décourage celui qui se fait doubler qui ne tente pas d'emboiter le pas. Le parcours à ce moment là est très accidenté, je suis obligée de passer sur le bas côté et me fais pièger par un virage en épingle (je l'avais oublié celui là, je pensais que l'arrivée était tout droit devant) et par un coureur ... et ma cible loin de s'être laisser impressioner par mon allure m'avait en fait emboité le pas, prend le virage plus large et me double quasiment sur la ligne d'arrivée ( ça m'apprendra à faire des coups de bluffs ....) Elle fera 3è V1 et moi 2 è V2 ( en mêmte temps quoi de plus normal qu'une V1 arrive avant une V2 ?)

 Chrono final 1h00mn20 ..... objectif atteint (on ne va pas chipoter pour 20 s )

J'attends Papillon à côté de JLW qui distribue ses tracts pour sa course du sanglier de Cerny. Je vois arriver une grande et très belle athlète, la première féminine, et JLW me confirme qu'il s'agit de Caro, chapeau madame ......et nous attendons toujours notre Papillon qui finit par arriver dans un état moral et physique qui ne lui ressemble guère. Hélàs la demoiselle a eu un dérangement intestinal pendant la course qui a permis de peaufiner le marquage du parcours pour ceux qui auraient perdu les rubalises .... ainsi ils pouvaient aussi se fier à leur odorat ..... je plains ceux qui ont nettoyé le parcours.

Notre petit groupe s'est finalement retrouvé dans une ambiance très sympathique dans l'attente des récompenses ce qui nous a permis de faire plus amplement connaissance...et nous sommes retournés à notre train-train quotidien dans l'attende de nouvelles aventures.

 

9 commentaires

Commentaire de Jay posté le 08-03-2010 à 08:11:00

Un vrai dimanche à la campagne .. ça papote.. ça se promène, ça visite le coin .. t'as couru un peu quand même sur la fin .. c'est bien ;-P

Blague à part, merci pour ton récit , 20secondes mais c'est ENORRRRRRRRME !! et bravo pour le courage de courir par ce froid glacial.

Biz et à bientôt peut-etre,

Jay

Commentaire de caro.s91 posté le 08-03-2010 à 08:25:00

Coucou Germaine,

Ravie d'avoir pu "faire" la course du 12 (en lecture) en ta compagnie et surtout d'avoir fait ta connaissance "pour de vrai" et pu papoter un bon petit moment à l'arrivée. Bravo aussi pour la performance. C'est une reprise gagnante et c'est bon pour le moral. :-)

Caro

Commentaire de Papillon posté le 08-03-2010 à 10:47:00

Super pour la rumeur!!! S'il y en a un qui finit le week-end avec une gastro, je vais avoir un procès sur la tête!!!! :-)

Commentaire de gdraid posté le 08-03-2010 à 11:12:00

Une place perdue et 20 secondes de trop !
(je l'avais oublié celui là, je pensais que l'arrivée était tout droit devant)
Je t'avais pourtant conseillé à Mondeville, germaine, de courir mieux avec ta tête ...

Bravo pour ta course, et merci pour ton récit aux détails amusants (pas pour tout le monde cependant...).
JC

Commentaire de germaine posté le 08-03-2010 à 14:35:00

Merci J.C. pour ce petit rappel .... mais voilà ! tu n'étais pas là et j'avais oublié ce précieux conseil.... promis que cette année je serai extrêmement vigilante aux moulins et que je ne m'y perdrai pas !... quand "aux petits détails amusants de mon récit" on voit bien que tu n'étais pas là, sinon tu ne les trouverais pas amusants du tout ...je suis sûre que Norbert ne s'en est pas encore remis après son démarquage ...

Commentaire de shunga posté le 08-03-2010 à 23:31:00

pas bon en côte pas bon en côte. Faut descendre de tes hauteurs plus souvent aussi. Viens voir la seine tu verras elle est plus belle que ton stade :p
Bon ceci dit, j'aimerais être aussi mauvais en côte, 1h les 12km ça me laisse rêveur...
Bravo.

Commentaire de JLW posté le 09-03-2010 à 00:02:00

Comment ca je t'ai agacé ... ?
Je te l'avais dit, avec un dossard je ne sais pas rester calme.
Ou bien je pars doucement et accélère comme un fou en 2ème partie ou bien je fais le kéké et je fais un peu n'importe quoi en prenant des photos, papotant etc ...
Et à l'arrivée un peu véner de constater que j'aurai pu glaner une petite médaille (comme toi d'ailleurs, tu n'en parles pas trop ... !) si j'avais couru un petit peu sérieusment.
Enfin bref, il faut savoir se garder pour les vrais objectis ... le WE prochain.

Merci de m'avoir aidé à distribuer les bulletins du Sanglier et bravo pour ton retour après New York. Les 3 Pignons après New York c'est pas mal je trouve. Ils sont au courant là-bas à NY ?

Commentaire de germaine posté le 09-03-2010 à 00:17:00

Shunga : je descends tous les samedis ma côte et contemple tes beaux volets bleus (comment un bleu peu être aussi BEAU) et donc, je fais au moins une fois une côte dure (faut bien remonter en haut de ma côte)..... c'est sans doute la raison de mon super chrono sur ce 12 kms j'avoue qu'une telle facilité peu donner des complexes à certains, mais bon, j'assume.....
JLW : mais non tu ne m'as pas agacée ..... c'est ta facilité à courir en prenant des photos et papotant ( excuse j'avais oublié que tu étais en footing pendant que moi je m'arrachais)
Le podium ce sera pour le WK prochain ..... comment ça je mets la pression ??? ;)))

Commentaire de eripou posté le 22-03-2010 à 19:15:00

Je suis bien content que tu aies repris de cette façon ! 1 h 00, c'est super bien ! Si je comprends bien, il y a eu 2 courses, ceux qui étaient devant Papillon...et ceux qui étaient derrière !
J'espère qu'on se croisera le we du MDP !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.22 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !