Récit de la course : La Course des Trois Pignons - 21 km 2011, par Le Loup

L'auteur : Le Loup

La course : La Course des Trois Pignons - 21 km

Date : 6/3/2011

Lieu : Noisy Sur école (Seine-et-Marne)

Affichage : 1901 vues

Distance : 21.4km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

11 autres récits :

Los tres piñónes

 

Le mot "pignon" possède plusieurs significations… Les trois que je retiendrais pour la circonstance sont les significations botanique, mécanique, et le nom porté par différents personnages de cinéma naïfs et gentils dans quelques films de Francis Veber. Je précise ici, et rapidement (avant de me retrouver en procès), que je remercie l’encyclopédie en ligne wikipédia pour le réemploi de certaines de ses définitions.

 

En botanique donc, le pignon est un des noms du pin parasol mais désigne plus communément les graines de cette famille d’arbres ; les pignons de pin... On dit aussi pignes de pin ou "piñónes" en espagnol.

En mécanique un pignon est une roue dentée utilisée pour la transmission de puissance à travers un mécanisme.

Pour finir, et comme je l’ai dit plus haut, il y avait également un nombre assez important de glands au départ de cette course des trois pignons, dont ma pomme !

 

Pour info il existe encore une autre signification en architecture... mais le lien avec la course à pied du même nom ne m’apparaissait pas aussi évident que pour les autres, sauf à se prendre un fameux mur...

 

 

J’ai pesé le pour et le contre une bonne partie de la semaine et pour cause… L’année dernière j’avais couru le semi de Paris ce même week-end et une petite douleur ressentie en fin de parcours s’était très "généreusement" transformée en sciatique sévère 3 jours avant l’éco-trail de Paris. Ne voulant pas renoncer à mes objectifs je m’étais retrouvé ruiné au bout de 30km malgré le soutien de la loutre, et déposé par quelques 150 coureurs pendant les 50km suivants de mon chemin de croix…

 

Décidé à me retrousser les manches cette année pour corriger ce "raté" j'ai considérablement allégé mon calendrier… Je fais partie de ceux qui ne savent pas courir en "mode finisher" lorsqu'ils ont un dossard solo agrafé sur le maillot mais n'y voyez pas une critique pour ceux qui le font, chacun fait ce qui lui plaît ! Moi j’aime me donner des objectifs chronométriques lorsque je participe à une course, c’est dans ma "chimie" ; ça me motive et je l’assume. Rien à voir avec un quelconque niveau, hein, cet état d'esprit se retrouve partout : chacun ses défis personnels et sinon, aider les autres à accomplir leur objectif est une bonne source de motivation parfois, mais je ne me considère plus solo dans ces cas-là (cqfd)...

 

 

Donc j’hésite… Je sais qu’une fois dans la course je ne me servirai pas des freins.

Semaine sans pluie, beau soleil printanier, temps frais et vivifiant : dimanche matin en ouvrant les volets je ne peux pas résister à cet appel. Je n’ai encore jamais couru les 3 pignons et le côté roulant pourrait m’apporter un bon travail de vitesse. Est-ce utile en prévision de l’éco ? Je n’en sais fichtre rien mais après plusieurs courses de 30km et+ j’ai l’impression d’être devenu un peu "tracteur". L’envie de me dégourdir les guibolles est forte et la souplesse du terrain, en regard d'un semi sur surface dure, finit de me décider : c’est promis je ne me blesse pas ! Pas faire le gland aux 3 pignons, hein !!!

Je n’ai pas envie de vous raconter la course en détail… Ce n’est pas qu’elle ne présente pas d’intérêt (la course) mais je ne suis pas sûr d’être très original alors vous me pardonnerez le style télégraphique qui suit.

Temps frais mais je sais que ça va vite chauffer - soleil magnifique - j’adore les forêts avec pins et gros rochers.

Surprise : beaucoup de monde – ambiance un peu "compet"– qu’est-ce que je fous-là ? Je ne reconnais personne…

Achat dossard – Echauffement 15’ – Tiens, salut Jean-Séb ! Qu’est-ce que tu fais là ?

 

Placé devant – Départ – Suis bien en rythme, départ rapide comme j’aime, pas de gêne…

 

3 virages – environ 600m – Tiens Phil ? Salut, qu’est-ce que tu fais là ? Il passe et, comme d’hab, je le vois gentiment me larguer…

 

Parcours roulant certes mais beaucoup de sable – appuis pas faciles pour mon gabarit et mon manque de vitesse.

 

(Le même un peu + tard) Je retrouve un peu de ma foulée de légende – je suis rassuré – pas trop bobo l’adducteur et 14/15 au compteur.

 

Single-track en descente – magnifique, grisant – j’accélère, je suis à 16/17, tout schussssss...

 

Baisse-toi mon grand : y’a des branches ! – et aussi une montée !

 

 

Suis épaté par le nombre de bénévoles – leur visibilité – leurs indications par panneautage – leur souci d’encourager.

 

Je me fais dépasser pas mal de fois, je perds le compte – c’est quoi le niveau ici bon sang ! J’ai l’impression d’être lent – coup d’œil sur la montre : je pulse pourtant… Merdeuhhhh !!!

 

Ah, ça y’est, je me stabilise un peu, reste 5km… Je vais reprendre ce gars au physique de kenyan devant moi – il descend comme une bête mais il ne vaut rien dans les bosses (il est encore pire que moi, c'est pas croyable...). Je passe 1 fois, il me règle à la descente suivante, je relance, je passe à nouveau…

 

L’arrivée est proche – je remotive un type avec un souffle de locomotive, on a également joué à cache-cache à plusieurs reprises (j'encourage souvent les autres quand je commence à être cuit, allez savoir pourquoi…) – il me remercie entre 2 sons et 3 jurons – je pense qu’il est content de sa course.

 

Je me demande s’il n’est pas V2 par hasard... Physiques + différents on trouvera pas aujourd’hui : il est tout petit et des cuisses de bûcheron ! Moi c’est l’inverse ou presque… - ha ha ha, je viens de lire les résultats : c'est un V2...  Trop fort le Xavier !!! J'ai du pain sur la planche si je veux durer comme lui...  -

 

 

Je retrouve Jean-Séb après la ligne : il fait 4 en 1h19’… Pff ! Phil n’est pas si loin que je le supposais ; il me devance de 3’… C’est peu et c’est beaucoup à la fois. Je les présente l'un à l'autre.

 

Je suis satisfait de ma sortie et j’ai trouvé une ambiance qui me rappelle un peu le cross… Je devrais peut-être m’y remettre un de ces 4. J’ai eu des bonnes sensations de relance, des changements de rythme et de trajectoire pour casser l’effet d’aspiration. Pas un instant de répit, toujours quelqu’un pour me souffler sur la nuque et m'inciter à relancer. A real good game, j’ai adoré…

Au classement je suis un peu loin en regard de mon temps mais je crois que le challenge de Seine et Marne a attiré beaucoup d’excellents coureurs ce dimanche en forêt des 3 pignons.

 

Si j’avais couru un semi bitume/plat aujourd’hui, avec le même plaisir et les mêmes sensations, je crois que j’aurais tout bonnement amélioré mon meilleur chrono !!! Et tout ça sans bobo… cool.

 

 

Merci à l’organisateur et aux bénévoles, merci la nature… tous les "etc" d’usage !

Le Loup.

 

7 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 07-03-2011 à 19:42:00

Et la tarte aux pignons, tu la cites ? C'est une spécialité des Landes.

Autre spécialité des Landes, les chœurs d'enfants qui pignent, on appelle ça des "chants pignons".

Bravo pour ta course, t'avais l'air d'avoir la forme...

Commentaire de gdraid posté le 08-03-2011 à 14:34:00

Bravo Alex pour ta course des 3 Pignons !
Ce terrain sableux, avec peu de dénivelé, par temps frais et sec l'hiver, est souvent très rapide pour tous.
le nom des "3 Pignons" est dû a un rocher particulier, comme le signale Robert Courtiau sur son très bon site :
www.circuitdes25bosses.fr
en rubrique "Les 3 pignons"
JC

Commentaire de francois 91410 posté le 09-03-2011 à 08:11:00

Encore une pigno-lade du Loup, en pleine bourre apparemment ! Tant mieux, pourvu que ça dure jusqu'à ta promenade de dans trois semaines !

Commentaire de trinouill posté le 10-03-2011 à 12:18:00

joli recit et un joli temps au final.....t'a change de coifure ou je suis devenu sourd des yeux.......j'avait revetu le buff kikourou mais j'ai pas ose mettre le maillot de bain ce coup ci..........a suivre

Commentaire de caro.s91 posté le 13-03-2011 à 08:49:00

Joli récit culturello-sportif !!!
Je te souhaite la même réussite dans 2 semaines !!!

Bises
Caro_cassée_pour_longtemps

Commentaire de JLW posté le 18-03-2011 à 22:40:00

Cela me donne quelques regrets mais j'étais assez loin des 3 Pignons ce jour là pour y participer. Par contre tu as du rencontré pas mal de coureurs de mon club.
Bravo pour ta course, merci pour ton récit et peut-être à bientôt du côté de l'éco trail (c'est pas sur je suis sur la "petite distance" ...)

Commentaire de MiniFranck posté le 22-03-2011 à 11:18:00

merci pour ton récit et tous mes encouragement pour l'EcoTrail. A propos, le loup se nourrit-il de pignon en cas de disette ?
A+
Franck

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !