Récit de la course : Trail de la Vallée de Chevreuse - Aventure - 55 km 2010, par ouster

L'auteur : ouster

La course : Trail de la Vallée de Chevreuse - Aventure - 55 km

Date : 4/4/2010

Lieu : Le Perray En Yvelines (Yvelines)

Affichage : 1435 vues

Distance : 58km

Objectif : Pas d'objectif

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mon premier TVC... et pas le dernier :-)

L’envie, le besoin même, de faire cette course remonte au 16 avril 2008 quand je franchi la ligne d’arrivée de la version courte de ce trail francilien. Je suis arrivé juste à temps pour voir le départ du 51km et j’étais tellement impressionné par ces coureurs hors normes que je m’imaginais mal sur le départ d’une telle course, déjà fallait terminer mon premier trail ce matin la. Je fini la course avec les cuisses en feu, plus tard je découvre le Zoo, Kikourou, UFO et tout d’un coup la grande sœur semble abordable. Mais quel malheur, la version 2009 fut annulée et j’ai du prendre mon mal en patience et attendre une année de plus.

La course qui devait être mon premier Ultra est en fait mon 6ème : une annulation, 2 Raids 28 et qqs autres coursinettes franciliennes on mutés ce Trail de rêve le plus fou à première étape de préparation de la saison. Cette année je découvre la course en montagne avec la Moins’hard en juillet et le GTP en aout et il me faut des bosses, dans la vallée de Chevreuse je serais bien servi : on annonce 1900m de D+ pour 57km au départ de la course. La semaine précédente il tombe des trempes d’eau ce qui promet bien pour l’ascension des côtes boueuses et la pluie continue jusqu’à 5 minutes avant le départ mais après, plus rien, on aura même du soleil ! Je me tape le luxe du bénévole qui me reconnait et met la main sur mon dossard de suite (merci Taz pour le traitement VIP :-) ), je papote un peu avec les Kikous/UFOs dans la salle et on migre doucement vers la ligne de départ, je vois d’autres figures connues et puis tout le monde commence à courir – je n’avais rien entendu mais ca doit être le départ. Plus tôt dans la semaine TomTrailRunner avait suggéré une course en Cyrano, je me suis laissé tenter malgré le fait que je pensais le lâcher à mi-parcours ne pensant pas pouvoir maintenir son allure pendant 8h00, Tom me retrouve et on commence tranquillement dans le dernier tiers du peloton.

Au départ il commence à faire jour - pas besoin de frontale

Les premiers kilomètres passent vite, le peloton est de bonne humeur et sans stress, la taille des mollets d’Olivier nous fascine, ca papote, ca blague, c’est tout plat et les choses sérieuses n’ont pas encore commencées. Après 4km de légère pente que je n’avais pas remarqué à l’aller mais que j’ai maudit au retour on passe le départ traditionnel du TVC et on se lance dans la première boucle et la première côte – tout le monde marche. Cette boucle je la connais car je l’ai fait 2 ans auparavant et je suis étonné à quel point je m’en souviens bien, faut dire que cette forêt est super belle et le tracé nous fait passer par des endroits très ludiques. J’économise de l’énergie en passant au milieu des flaques car je sais que tôt ou tard j’aurais les pieds mouillés jusqu’à ce que je perde presque une chaussure dans la boue et j’arrête de faire le malin. Tous les quarts d’heure Tom sonne la pause et on ralenti pendant une minute pour manger, faire pipi, enlever un caillou récalcitrant, respirer un peu et c’est fou ce que ca fait du bien. Comme d’habitude je suis parti trop vite et je tourne à 90% de ma FCM voir plus et je sais que je ne vais pas pouvoir tenir le coup mais ces pauses me permettent de faire durer le plaisir. On rattrape Zabou vers la fin de cette boucle et Bombyx au ravitaillement, que de l’eau ici alors je fais le plein sans ajouter de poudre magique et je prends un Snickers.

Avant de partir devant, Bombyx me prend en pleine action...

Gaël est parti devant mais on le rattrape peu de temps après, il est en balade aujourd’hui et on se recroisera plusieurs fois – dont une dans le sens inverse… Vers le 30ème je commence à fatiguer, j’ai peur d’avoir fait la même erreur qu’à l’Ecotrail en partant trop vite, de temps à autres je prends un gel et 5 minutes plus tard je me ressaisie mais c’est pas la grosse forme dans les montées – pourtant c’est la ou réside le seul avantage de me cuisses de rugbyman… - et je redoute les 700m en 13km annoncés sur la 2ème boucle. Plusieurs fois j’essaye de laisser partir Tom mais à chaque fois il revient ou il m’attend patiemment en haut d’une côte – au point à se demander si son vrai plaisir c’est de voir souffrir les anglais ! Bizarrement les descentes marchent à tonnerre, pourtant mon poids flingue mes cuisses assez rapidement de manière générale et la j’ai tenu jusqu’au bout en doublant quasiment tout le monde à la descente – c’est juste pénible de se refaire doublé à la côte suivante.

Le deuxième ravitaillement marque le départ et la fin de la deuxième boucle et, donc, du 3ème ravitaillement. Je retrouve Damodil qui est aux petits soins mais il n’y a déjà plus de salé, pourtant on est loin d’être les derniers, c’est pénible car je n’ai pas de salé dans mon sac et je comptais sur ce ravito – j’espérais juste qu’ils allaient refaire le plein avant qu’on repasse. Je fais le plein d’eau et j’ajoute une dose de Caloreen, faudrait que je trouve une méthode plus efficace car j’ai perdu pas mal de temps à sortir ma poche, trouver ma poudre, défaire le nœud etc… Tom commence à avoir froid avec son t-shirt alors je prends une poignée de quatre-quarts pour manger en courant mais j’ai envie de salé et ca passe pas. Le Kloug nous donne un coup de pied aux fesses et on repart sur la deuxième boucle.

Cette deuxième boucle est du grand n’importe quoi ! Elle nous fait passer par des endroits improbables mais beaux et bigrement escarpés… on passe à proximité du Château de Dampierre et je me fais une petite pause touriste avant de continuer. Gael nous remonte avant la fin de cette boucle et reste avec nous le temps d’échanger quelques blagues et tourner un petit film et puis il nous distance. On retourne sur le ravitaillement de cette 2ème boucle, cette fois-ci c’est Damodil à l’aiguillage et le Kloug derrière le bar – service toujours impeccable mais toujours pas de salé :-( je n’ai pas mangé tout ce que j’avais pris la dernière fois alors je ne fais que le plein d’eau en rajoutant une dose de Caloreen.

Sur la fin de cette boucle je commençais à souffrir dans les montées et j’avais des coups de mou de plus en plus en souvent qui passait sur le plat avec mes gels mais pas dans les côtes – je commençais à prendre une pause de temps en temps en grimpant et je reprenais mon souffle avant de relancer, Tom a l’air frais comme une rose et j’ai pas envie de trop le retarder alors je reprends. Le truc avec le TVC c’est qu’il n’y a pas beaucoup de répit, aussitôt qu’on a reprit ses esprits alors ca recommence ! Mais bon, autant qu’à chaque montée je me dis que je vais finir le trail en marchant, dès que ca descend, ou même lors des rares moments plats, je retrouve une bonne allure. Après ce dernier ravitaillement il reste 13km, ca fait 6h48 qu’on court et je pense que rentrer sous la barre des 9 heures est réalisable si on ne traine pas trop, je propose même à Tom de tenter la barre des 8h30 tout seul mais il reste avec moi. 5 minutes après le ravito on recroise Bombyx qui court dans la mauvaise direction… il a oublié ses batons ou il veut faire un chiffre rond et faire 60km aujourd’hui.

 

Même de loin on voit que j'en peu plus des côtes !

On retombe sur la 2ème moitié de la première boucle ce qui aide un peu à gérer la fin de la course car ca commence à m’être familier. La dernière succession de virages avant Auffargis est longue mais enfin on arrive à l’ancienne ligne d’arrivée – plus que 4km avant la nouvelle… Dans ma tête je pensais que c’était 4km de plat mais c’était, en réalité, une pente douce devenue un calvaire à ce stade de la course, mais bon on n’est pas si mal car on remonte du monde et on maintient un petit 9km/h. La barrière (purement psychologique) de 8h30 est en vue et j’essaye de maintenir le rythme mais de temps en temps j’explose alors on marche une minute et on recommence, on rentre dans le Perray et on croise des coureurs fini depuis longtemps qui nous félicitent, des gens qui nous applaudissent, on voit le gymnase, les drapeaux mais pas l’arche d’arrivée… on arrive à l’endroit ou était le départ mais y a rien, même pas une ligne par terre et personne de l’organisation, j’arrête le chrono un peu déçu d’arriver dans l’anonymat total mais ravi de ma course – plus tard j’aperçois le chronométreur caché dans sa camionnette blanche. J’avais préconisé 8 heures mais avec la boue et les conditions je crois que j’aurais eu du mal à faire mieux que 8h31, déjà que sans Tom je n’aurais pas relancé aussi souvent sur la fin et j’aurais perdu au moins une demi heure alors je remercie surtout Tom d’avoir couru ma course et pas la sienne et d’avoir été de si excellente compagnie pendant 8½ heures :-)

Voila, le TVC c’est une très belle course mais exigeante - si on est mal préparé on risque de souffrir le martyr pendant plusieurs heures. Physiquement j’étais bien préparé mais j’ai peut être mal géré mon alimentation – j’ai remis un litre d’eau au 20ème sans mettre de Caloreen et donc j’avais largement moins que 80g/l pendant quasiment toute la course en plus à 2 reprises j’ai remis plus d’un litre d’eau et 80g de Caloreen à chaque fois, j’ai pris 6 gels, un Snickers, deux bouchées de quatre-quarts et 3 verres de coca – va falloir que je travaille ca je pense…


A+
ouster

10 commentaires

Commentaire de caro.s91 posté le 08-04-2010 à 23:43:00

Après le récit de Tom, voilà le récit d'Andrew. :-) Récit maintenant complet d'un binôme qui a bien fonctionné et qui a su gérer la course dans des conditions difficiles. Bravo pour la course, le récit et les photos. Ravie d'avoir fait ta connaissance à l'arrivée.

Caro

Commentaire de Jay posté le 09-04-2010 à 10:00:00

belle course, bien gérée en duo ... merci pour ton récit et bonne preparation pour tes prochains objectifs montagneux !!

Txo ,Jay

Commentaire de Bleau78 posté le 09-04-2010 à 13:01:00

Bravo d'avoir fini et merci pour le récit.
Ciao
Marco

Commentaire de LtBlueb posté le 09-04-2010 à 13:03:00

Après un raid28 initiatique, voilà ta saison lancée Andrew !! Ce TVC avait l'air sympa en tout cas et cette progression à 2 tout autant ! perso j'aime bien ! bonne continuation pour la suite de ta prépa!

Commentaire de Tonton Traileur posté le 09-04-2010 à 17:26:00

Salut ANDREW,
je vais faire le même com que pour Tom :
BRAVO pour votre course d'équipe !!! ... la prochaine fois, je vous collerai à la culotte, ça m'évitera quelques déboires ...
A+

Commentaire de DJ Gombert posté le 10-04-2010 à 00:11:00

80 g/l de Caloreen tu y vas pas avec le dos de la cuillère ! tu m'étonnes que tu es envie de sal(et)é.

Faudra travailler tout cela pour les courses de montagnes

Commentaire de Land Kikour posté le 10-04-2010 à 15:07:00

Tu vois un binôme sur ce type de course, c'est super entrainant et bien agréable.
ça a fonctionné au top. Merci pour ton récit et bravo pour ta bonne gestion de course.
A bientôt,
Olivier

Commentaire de Hellebore posté le 11-04-2010 à 10:52:00

Heureux de t'avoir rencontré, d'avoir pu te suivre une bonne demie-heure et d'avoir discuté à l'arrivée. Bravo à toi et merde pour la suite!

Commentaire de Rag' posté le 11-04-2010 à 10:54:00

Euh, c'est moi qui ai écrit ce qu'il y a ci-dessus. J'ai oublié de débrancher ma femme...
See you soon!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 12-04-2010 à 16:29:00

Bravo Ouster mais la prochaine fois, écris plus gros que je ne m'use pas les yeux !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.26 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !