Récit de la course : Verdon Canyon Challenge - 30 km 2010, par Rudyan

L'auteur : Rudyan

La course : Verdon Canyon Challenge - 30 km

Date : 12/6/2010

Lieu : Aiguines (Var)

Affichage : 1636 vues

Distance : 30km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Amis kikous bonjour!

 

 

C'est un peu plus tardivement que d'habitude que je me lance dans le récit de ma course du we (semaine de taff ultra chargée oblige ). Au programme ce dimanche 13/06, le Verdon Canyon Challenge 30kms, un gros objectif que j'attends avec impatience depuis plusieurs semaines.

 

 

Dimanche matin levé 4h45 (mouarf) et direction Aiguines sur les bords du lac de Sainte Croix. La route se passe sans encombre (en gros je me suis pas paumé) et j'arrive sur place vers 6h45.

 

 

Je me dirige alors vers le lieu de retrait des dossards qui est aussi celui du départ et d'arrivée. Retrait rapide (n°82) et je flâne profitant de regarder et applaudir des coureurs du 100kms qui arrivent au compte goutte.

J'en profite pour leur adresser un grand bravo à tous ces coureurs qui ont réalisés un véritable exploit.

 

 

Je retourne à ma voiture pour me changer. Il fait un peu frais et je décide de mettre un petit t-shirt manche courte et laisse le sans manche dans la voiture.

 

 

De retour sur le lieu de départ je tomb sur Nico et son pote Lionnel. On a des objectifs similaires donc on devrait faire une bonne partie de la course ensemble.

 

 

Je vois ensuite arriver Môssieur Pascal Penot (et son chapeau ) qui a terminé 6ième du 100kms! Chapeau (de paille) bas!!! On discute un peu, et d'autres kikous que je ne connaissais pas font leur apparition. Tout d'abord c'est Jac (et sa femme) que je rencontre. Puis Alalex (dont j'attends les photos de départ ) nou rejoint. 2 kikous forts sympthiques.

 

 Ici, Jac, moi et Nico...

On se prépare au départ qui sera donné par Dawa Sherpa himself, tout frais vainqueur du 100kms. Le départ est donné et après une petite traversée d'AIguines, on entame de suite la première difficulté du parcours avec la montée du Grand Marges. Environ 800m de D+ en 5kms, voilà de quoi se chauffer les cuisses!!!

 

 Une très jolie photo prise par une amie à Nico, jute avant d'attaquer le grand Marges!

fais un début de montée tranquillou avec Nico et Lionnel. Je sais que pour moi la difficulté sera de rester à peu près frais dans les 10 derniers kms car je manque vraiment de distance...

 

Néanmoins, on ne se refait pas! Ayant de bonnes sensations je hausse légèrement le rythme et dépasse qqs groupes de coureurs. Il faut dire que l'on est parti très en arrière du peloton et certains peinent déjà. En m'élevant sur les pentes, j'en profite pour faire qqs pauses "admiration de paysage". Faut pas oublier l'intérêt premier de ces trails quand même!

 

 Photo prise par Nico dans les premières pentes...

Arrivée au sommet du grand Marges en 1h05. C'est à peu près ce que j'avais prévu, parfait! Je me suis rendu compte depuis qqs minutes que les potos sont un peu plus loin. Je n'ai pas ralenti pour les attendre car les descentes devraient leur permettre de revenir aisément.

 

 

Après le sommet, j'arrive sur des chemins herbeux assez sympas. Ensuite, place aux descentes très techniques. Là je galère...Je m'y attendais mais une fois encore je me fais pitié tout seul!  Mes piètres qualités de descendeur associées à un excès de prudence font que j'avance franchement pas vite...Qqs coureurs me dépassent, ou plutôt me laisse sur place.....

 

 

Arrive ensuite une portion de descente moins technique, sur des sentiers de forêts. La piste est humide et pleine de feuilles. Je fais donc attention aux glissades mais je me lâche enfin. Je prends un réel paisir sur cette portion! Un coureur me dépasse à fond les ballons, mais qqs mètres plus loin il tire tout droit ne voyant pas le marquage sur sa gauche. J'hurle pour l'avertir. Il se retourne, manque de se manger un arbre mais finalement regagne la bonne piste et me remercie.

 

 

Au km 10 arrive le 1er ravito. J'y arrive en 1h36 et 51ième (trop cool le pointage aux ravito consultable sur internet...comme les grands! ). N'ayant pas vu revenir Nico et Lionnel je décide de prendre mon temps : pipi, glouglou, miammiam, papotte et déconnade avec les bénévoles...Après qqs mns, ils arrivent et on repart tous ensemble. Je me suis tout de même arrêté 10mns...du coup les jambes ont un peu de mal à repartir.

 

 

Et j'ai bien fait de les attendre!!! Car on arrive sur de longues et larges pistes assez monotones et en perpétuels faux plats. ça casse les pattes! Heureusement on est un petit groupe et on passe le temps en bavardant. Faut dire que Nico et moi qui ne parlons pas....c'est que ça va pas!

 

 

Après qqs kms sur ces pistes, je prends qqs mètres d'avance dans une succession d'épingles. Lionnel me rattrappe. Il a l'air très frais le garçon! On parle un peu puis on se rend compte que Nico n'est plus là. On apprendra ensuite que des maux de bide l'ont obligé à lever le pied. Dommage.

 

 

Arrive une portion avec des pentes plus fortes. Je laisse Lionnel s'échapper. Je ne suis pas frais et préfère être prudent. Je le rejoins lorsque l'on reprend la piste qui mène au 2ième ravito (le même que le 1er).

 

 

On arrive à ce ravito (km 20) en 2h49 et je pointe en 41ième position. je sens que pour moi ça va commencer à être dur... Lionnel et moi repartons après un arrêt plutôt court. Après 3 kms asse plats, je prends un gros coup de moins bien. Je m'accroche un temps aux baskets de Lionnel mais ça ne dure pas et je préfère continuer à mon rythme. On rentre sur une portion "montagnes russes", et pour qqun qui comme moi est un peu cuit, je dois me faire violence pour relancer à chaque portion plate.

 

 

Et puis arrive la montée du col d'Illoire. 1.5kms raide comme une rampe de la NASA. Mes cuisses me donnent l'impression d'être au bord de l'implosion.  Ce sera pour moi un chemin de croix. Je serre les dents et me motive en pensant qu'il ne reste plus bcp de kms! A un moment j'aperçois Lionnel un peu plus haut. A vol d'oiseau (salop d'oiseau, facile pour eux) il n'est pas très loin...Mais à pieds de kikoureur, c'est pas la même!

 

Je commence à apercevoir des gens "en civil". C'est bon signe! Le sommet ne doit plus être loin...Un groupe de petites étrangères m'encourage (avec un fort accent). J'essaie de prendre la tête du mec qui gère, qui est facile...mais à ce moment, je l'ai plus en stock! Du coup elles ont droit à la tête du gars qui en chie (toujours mieux que la tête d gars qui chie ).

 

 

Paf! Me voilà au ravito d'Illoire! Je passe en 4h07 (à seulement 3mns de Lionnel) à la 49ième place. Là je sais qu'il ne reste plus que 2kms presque uniquement en descente. Je sais aussi que je n'ai pas intérêt de m'attarder ici où je risque de ne pas pouvoir repartir. QQS gorgées d'eau et hop, en avant!

 

 

Rejoindre l'arrivée va être difficile mais je sais que maintenant c'est gagné! Je dépasse même qqs coureurs qui semble encore plus cuits que moi! Les toits d'Aiguines apparaissent et je passe à côté du camping...ça sent bon!

 

Je marche dans un belle côte puis relance! Qqs marches à descendre, la montée vers le château et j'arrive sur le champ d'arrivée! Je suis claqué mais heureuxet ému. Je passe la ligne en 4h30, 46ième (sur 120 partants et 110 arrivants). Mais l'important était avant tout de finir!

 

 

Je file au ravito puis au massage qui me fera le plus grand bien. J'aurais également la chance d'échanger avec Pascal Penot. Comme à mon habitude je le mitraille de questions sur ses expériences et ses conseils.

 

 

 

Voilà amis kikous! Cette course était pour moi une étape importante dans ma progression en tant que trailer. Petit à petit je me sens un  peu plus à ma place au sein de cette communauté tellement sympathique et conviviale.

 

Un grand bravo à l'organisation et aux bénévoles super sympa.

 

 

Prochain rdv? Aucune idée. Pour l'instant repos (car douleur à un pied) et vacances très prochainement! Ensuite reprise progressive. Je devrais pointer mon nez sur le Carry-Marignane car de nombreux kikous y seront...et puis une course sur les terres du solitaire, ça se refuse pas!

 

 

A bientôt!!!

 

7 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 17-06-2010 à 13:51:00

Trop la classe le Yannick, un vrai traileur!
Bravo mon Ami, heureusement que tu ne t'entraines pas souvent LOL
Merci pour ton récit et à bientôt chez The Solitaire Land

Commentaire de montevideo posté le 17-06-2010 à 14:11:00

Chapeau bas, un super CR et une super course, tu es devenu un vrai traileur à bientôt

Commentaire de RogerRunner13 posté le 17-06-2010 à 15:20:00

Bravo Mister traileur et merci pour ton récit toujours aussi sympathique et puis le Verdon c'est déjà un gros morceau en matière de trail.

Commentaire de NICO73 posté le 17-06-2010 à 20:48:00

Traileur débutant qui me met 1 h dans la tête. Je n'ai pas pu te suivre car mon estomac m'a fait souffrir toute la deuxième partie. L'essentiel est là car je voulais vraiment finir ce trail. A bientôt et repose toi bien.

Commentaire de L'Dingo posté le 18-06-2010 à 06:56:00

Très bien décrits les paysages traversés, on peut s'y imaginer.
Belle course .
Et en même temps que vous "papotiez" Nico et toi, vous auriez du nous faires quelques images, ou mieux des vidéos parlantes :-)))) hi, hi !

Commentaire de pascalpenot posté le 21-06-2010 à 19:39:00

Ben tu vois... rappelles toi de ta peur de t'inscrire sur le 30k.

Tu es prêt pour le 40k du ventoux ou la ste victoire l'année prochaine!

Bravo et bonne récup

Commentaire de Bruno CATANIA posté le 22-06-2010 à 17:44:00

Ben ma foi, en voila une course qu'elle est bien menée et bien racontée...en tout cas bravo pour ton trail. Et rendez-vous sur les terres des Valderrama brothers...Bon été.
Bruno

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !