Récit de la course : Grand Duc de Chartreuse 2012, par the dude

L'auteur : the dude

La course : Grand Duc de Chartreuse

Date : 24/6/2012

Lieu : St Laurent Du Pont (Isère)

Affichage : 2384 vues

Distance : 80km

Objectif : Pas d'objectif

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

72 autres récits :

Blue Suede Dude

   Souvent les coureurs abordent ce fabuleux trail en plusieurs étapes ; d’abord on commence à le faire en relais à 5 avec des potes pour voir un peu à quoi ça ressemble, puis si ça se passe bien on passe au duo histoire d’en profiter plus longtemps  et finalement un jour, peut-être, on se sent prêt à l’affronter en solo.

Sauf que le Dude il fait jamais comme les autres, juste pour faire son intéressant !

Conséquence : en 2010 il attaque frontalement la chouette en solo, c’est pas de la tarte mais il s’en sort, c’est la gloire, le lundi suivant on n’entend que lui à la machine à café !

En 2011 comme il a compris que seul il ne pourrait jamais se distinguer sur une telle épreuve il s’associe avec un duo de compète trié sur le volet ; hélas il foire totalement sa course et malgré la perf de ouf de son comparse (encore bravo Richard) ils échouent à une poignée de minutes du podium.

Echec cuisant doublé de rongeante culpabilité vis-à-vis dudit co-équipier qui va gâcher les vacances de notre héros, et accessoirement le pousser à plus de modestie.

            En 2012, assoiffé de revanche, le Dude repropose l’aventure à Richard qui s’empresse d’inventer un alibi pour ne plus avoir à subir ce boulet.

Extrêmement déçu le Dude décide de mettre fin  à ses jours en s’engageant sur une épreuve au patronyme diabolique dans les lointaines terres du sud, dont il reviendra on ne sait par quel miracle !

 

L’histoire pourrait s’arrêter là, mais le destin farceur et un rien vindicatif va décider de me donner une petite leçon, et c’est donc en relais à 5 que je prendrai le départ cette année.

            Pourquoi ? comment ? me direz-vous, à moins que vous n’ayez déjà zappé excédés par cette interminable introduction potorotative.

Eh bien voilà, la world compagny qui a le bonheur de me compter parmi ses nombreux salariés, emploie également bon nombre de personnes dans ce beau pays qu’est la Suède (non je ne vends pas de meubles en kit) et l’idée a germé dans l’esprit de certains collègues de faire venir ici quelques confrères étrangers pour leur faire découvrir notre belle région dans un esprit sportif et surtout festif.

Le piège était trop tentant pour le Dude, impatient de découvrir de plus près la très riche culture Suédoise.


un aperçu de la culture suédoise selon le Dude (qui se traduit par "Zlatan" en langue locale)

Il s’engage donc dans l’une des 4 équipes de relais (en + de 2 duos) formées à l’occasion de cet échange.

 Première déconvenue: le trail est un sport exclusivement masculin en Suède Déçu

Un coup d’œil au parcours : ah tiens c’est marrant cette année ils font la montée des 3 communes en intro du Grand Duc, sympa je vais essayer de battre mon record.

Donc si ça dérange personne ce sera le relais 1 pour moi.

 

Saint Laurent du Pont dimanche 24 juin 07H00 du matin

 

Un premier semestre entièrement consacré à la prépa d’un ultra puis le déroulement dudit ultra il y a tout juste 3 semaines, font que j’ai quelques doutes sur mes capacités à faire un carton dans ce genre de course tout à fond dans le rouge (1600m D+ / 17km), donc je décide de partir prudent et pis on verra en fonction des sensations.

Les 2 premiers kilomètres de plat se font donc tranquillement au cœur du peloton, sans trop forcer.

Puis on tourne à droite sur la route du monastère de Currière, et la pente devient tout de suite plus forte, je sens que les jambes tournent relativement bien, donc je vais progressivement accélérer pour reprendre un par un, voire 2 par 2, les malheureux qui ont eu l’outrecuidance de vouloir passer devant le Dude.

Ça fait réellement penser à la MP3C, cette interminable montée sur bitume, et comme ça va plutôt bien je m’amuse vraiment.

Peu après le monastère on m’annonce 16ième, pas mal je me voyais plus loin, du coup un top 10 est peut-être jouable ; d’autant que je fais route avec un type qui marche quand la pente est forte mais qui va à une allure supersonique dès qu’il y a une relance.

Et là on aborde justement un long passage tout plat de plus d’un kilomètre, ça envoie du lourd, j’ai du mal à le suivre mais je m’accroche, on a un groupe de 3 en ligne de mire et on finit par les reprendre juste avant que ça ne remonte.

Dès que la pente redevient forte, un coup de rein et bye bye les 3, finalement j’ai vraiment de bonnes jambes aujourd’hui, pourvu que ça dure.

Fin de la MP3C, on se met au trail, sur un petit single assez roulant mais avec des passages en dévers chaud bouillants, je suis toujours le même gars et il envoie grave.

On va déposer encore un coureur avant de sortir des bois et d’aborder la très longue montée dans l’alpage de pré bâtard. Si je compte bien me voila 12ième.

Les jambes commencent à bien souffrir mais le moral est bon, on passe un nouveau coureur qui n’avance plus, grosse douleur musculaire ; puis à la faveur d’une petite descente vers Chamechine, mon comparse me lâche logiquement, car j’étais dans le rouge depuis un moment, je continue néanmoins sur un bon rythme car le sommet est tout proche et je pense avant tout au chrono pour mes co-équipiers ( à ce moment le destin fait entendre son rire sardonique).

Enfin l’ultime difficulté :la cheminée jusqu’au sommet du Charmant Som, sur la toute fin je rejoins un coureur, les spectateurs en haut le félicitent :

« bravo, vous êtes dans les 10 premiers »,

à moi : « ah ben vous non »

moi : « il faut que je le double alors »

Et joignant le geste à la parole, au prix de risques inconsidérés dans les lappiaz, je prends les devants !

Je prends encore quelques risques en début de descente histoire de bien faire la cassure et je lâche tout sur la fin qui est très roulante.

Après 02H01 d’effort je passe le relais à ma co-équipière avec le sentiment du devoir accompli.

J’aurai le plaisir de discuter avec le Lieutenant himself, ainsi qu’avec le Bouk aux mille pseudos que je n’avais pas eu le plaisir de croiser cette année.

 

Record du monde de descente

 

C’est alors que les dieux du trail se liguèrent d’un commun accord contre le malheureux Dude pour lui faire connaître la déception qu’avait dû subir son co-équipier l’an passé.

Voici donc que de la 10ième place à la fin du relais 1, nous nous retrouvions 54ième à l’issue du relais 2, puis 99ième à la fin du relais 3, avec au passage une très belle dernière place de l’ami Suédois sur son relais.

89 places en 2 relais qui dit mieux ???

Pour que la fête fut complète il eut fallu réussir à arriver au-delà des barrières horaires à Saint-Nicolas de Macherin, mais hélas le 4ième relayeur se laissa emporter par son élan et termina 110/117 avec une très large avance de 16 minutes sur la barrière.

C’est donc sans pression que le dernier relayeur de cette dream team internationale put en terminer en 14h05 pour nous amener vers une confortable 104 ième place, laissant bon nombre de solos loin dernière nous !

 

Bilan : magnifique, comme d’hab’

 

Pour ceux qui ne seraient pas équipés de l’option « 2ième degré », le paragraphe précédent pourrait laisser supposer une certaine aigreur de ma part ; il  va de soit qu’il n’en est absolument rien et ce pour une petite soixantaine de raisons que je m’en vais vous lister ci-après :

1-     la course était presque secondaire, l’essentiel était avant tout de se rencontrer et de passer de bons moments ensemble : objectif totalement atteint !

2-     le pic-nic du samedi et le restau du dimanche soir étaient excellents

3-     maintenant les Suédois culpabilisent et vont se sentir obligés de nous inviter là-haut pour nous montrer de quoi ils sont capables

4-     quoi qu’il arrive une journée au Grand Duc est toujours une très bonne journée

5-     j’ai eu le grand plaisir de croiser bon nombre de figures kikouresques

6-     je n’avais aucune ambition sportive sur cette course

7-     je me suis vraiment régalé sur mon relais

8-     les récits sont toujours plus drôles quand la course est ratée

9-      ???

10-  …


Bon vous avez de la chance j’ai oublié les 52 autres…

10 commentaires

Commentaire de sapi74 posté le 26-06-2012 à 20:56:17

très bon récit, très drole on en voudrait plus souvent des comme ça .

Commentaire de mazbert posté le 26-06-2012 à 21:03:40

Pas mal !!! Et ils t"ont offert des meubles au moins ???

Commentaire de LtBlueb posté le 26-06-2012 à 21:30:18

Donc pour se faire pardonner, tes amis suédois t'ont invité à faire la Vasaloppet l'hiver prochain c'est ca ? il va falloir que tu invites le kéké alors :)))
En tout cas merci pour ton récit , j'ai bien rigolé (et bravo pour le relais éclair !) !
Pour ma part, première fois que je suivais les relais d'aussi près et j'ai trouvé l'ambiance bien sympa, tentante même :))
Si j'ai bien compris : il reste 1 an pour trouver une traileuse suédoise c'est ca ? :)

Commentaire de richard192 posté le 26-06-2012 à 22:14:45

Un récit que j'attendais. Je ne suis pas déçu! Vive le GD et vive the Dude.
Je comprends mieux à la vue des tes coéquipier(es) pourquoi autant de coureurs les ont rattrapé. Mais dépassé, je comprends pas?
Top 10 sur une montée comme celle là, il va falloir que tu réfléchisses au km vertical! T'as super bien assuré BRAVO.
L'an prochain, pas d'excuse j'ai fait passer le message comme quoi j'aurais un rdv avec la chouette et un maillot jaune qui est digne de Pantani sans dopage (quoi que la chartreuse jaune est peut être dans la liste, il faudra songer à la verte).

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 27-06-2012 à 08:50:53

Un des plus belles photos illustrant un récit !!
Et un énorme bravo pour ta perf', et pour le bon esprit sur cette course !!

Commentaire de Pachy posté le 27-06-2012 à 09:17:12

Bravo pour ton compte rendu et ta course. Si tu trouves les 3 coéquipières sur la photo l'an prochain ok pour partage un relais. (pourvu qu'il pleuve, on pourra se rouler dans la boue :-) )
Ca c'est le Grand Duc !

Commentaire de la buse de Noyarey posté le 27-06-2012 à 20:37:55

C'est vrai que le suedois n'a pas l'air d'aimer la chaleur et le dénivelé ce qui a permis a notre modeste équipe de vieillards de finir 1ere des équipes ST.En tout cas bravo pour ta perf ; j'ai bien essayé de suivre quand tu m'as doublé mais ça allait bien trop vite pour moi

Commentaire de the dude posté le 29-06-2012 à 10:49:25

Merci à tous pour vos comm'.
Au plaisir de vous croiser un de ces 4 en Chartreuse ou ailleurs...

Commentaire de le_kéké posté le 29-06-2012 à 15:17:41

Bravo Bruno, tu as assuré comme dhab, pas comme ces grosses taff de suédois auraient pu se bouger un peu le cul, un grand duc ça se respecte et se prépare, on leur a pas dit à ces vikings d'opérettes. Maintenant la légende du grand duc est connu dans les plaines suédoises et on va voir chaque années des hordes de blondes en petit short jaunes tenter de bouffer de la chouette à l'aneth, merci la world company

Commentaire de the dude posté le 29-06-2012 à 15:24:48

Pff tu l'as dit! c'est rien que des sauvages ces nordiques, comme le suggère le Blueb il faudrait que tu y montes cet hiver pour leur montrer un peu comment un vrai Chartrousin se démerde avec des planches aux pieds!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !