Récit de la course : Les Aventuriers du Bout de la Drôme - 105 km 2013, par Françoise 84

L'auteur : Françoise 84

La course : Les Aventuriers du Bout de la Drôme - 105 km

Date : 11/5/2013

Lieu : Crest (Drôme)

Affichage : 2070 vues

Distance : 105km

Objectif : Pas d'objectif

26 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

63 autres récits :

Crest, Challenge 2013: mission (enfin) accomplie!

 Crest, Challenge 2013: mission (enfin) accomplie!


Multirécidiviste de l'inscription sur les 100 km de Crest (avec une seule réussite sur la toute première édition, qui faisait alors vraiment 100 bornes), j'ai donc tenté une nouvelle fois de le passer et, tant qu'à faire, ai rajouté le "petit" 46 km du lendemain.

 

Bien que le parcours se soit un peu allongé (105, 106, 107...?) et bosselé, j'ai, de mon côté, acquis de l'expérience et récupéré de la vitesse: si je dois le réussir, c'est cette année, la forme est là...

 

Nous voilà donc, Xavier et moi, en route pour Crest vendredi après midi. c'est un des premiers week-ends qui s'annonce à peu près beau depuis bien longtemps, ouf! Parce que la pluie, la neige, la boue (... pour celle là, on va être servi encore!), ça gave!

 





Pour une fois, on n'arrive pas trop tard, ça nous laisse tout le temps de nous installer dans le gymnase, préparer nos sacs, récupérer les dossards et retrouver, avec beaucoup de plaisir, les habitués des lieux. Le temps de profiter de la pasta (servie sur des tables bien décorées, fleuries et par des bénévoles tous souriants et aux petits soins!), et, vite, direction le sac de couchage. Evidemment, on se couche tôt en espérant s'endormir vite, mais le sommeil n'arrive jamais quand on l'attend... Quand il est l'heure de se lever, vers 2h du matin, j'ai l'impression de n'avoir pas fermé l'oeil!

 





Nous retrouvons nos bénévoles (pour le moment, increvables!) affairés à nous préparer un petit déjeuner à 2h30, c'est un peu surréaliste...! Puis on enchaîne avec le contrôle des sacs, des puces, le briefing ("terrain gras", qu'il dit le Jack...!!!)... et le départ. En footing neutralisé, jusqu'aux hauteurs de Crest, où a lieu le vrai top-départ avec fumigènes et musique.







Il est 3h30 du matin, samedi, c'est parti pour...un certain temps!

 

Le petit monotrace sur les crêtes, caillouteux, permet de s'échauffer en douceur, à la queue leu leu. Les 2 distances (67 et 105) ont un départ commun mais ça reste un peloton très "intime" dans lequel on se sent bien. Bon, pour le moment, ça bavarde pas mal autour de moi, mais d'ici quelques heures, ce sera plus calme!

Une fois redescendus de la crête, on quitte les cailloux, et bonjour la boue!! C'est de la boue qui glisse, qui mouille, qui colle, qui aspire, difficile d'échapper aux chûtes!

Je suis mon petit bonhomme de chemin avec la 1ère "échéance" horaire à Barcelonne. Mais cette année, je ne veux pas me stresser avec les barrières horaires, je fais uniquement en fonction des sensations. Même si je dois être en dernière position, tant pis, je ne me cramerai pas à vouloir avancer plus vite, c'est une "stratégie" qui me réussit plutôt mieux.




Et c'est bon pour Barcelonne, bien dans les temps. Je savais y trouver Maria qui m'encourage  au pointage, me donne des nouvelles de Xavier.






La montée à la forteresse passe pas mal et c'est reparti direction le Pylône. Petite pause photo pour Pascal (Photogone), toujours présent pour les encouragements (merci à toi!).

Le vent souffle bien dans la montée, il faut sortir le coupe-vent, malgré le soleil qui revient.

 












 Cette année, la descente sur Cobonne est plus "facile" car bien moins glissante que l'an dernier sous la pluie. J'aime beaucoup ce passage à Cobonne, avec ses petites ruelles pour arriver au ravito. C'est la fin de matinée et grignoter quelques bricoles est vraiment agréable.












Je ne traine pas pour repartir, mon but est d'avoir la plus grosse marge de manoeuvre possible, en temps, pour rallier Saillans sereinement. Je m'arrête à Mirabel pour bien ravitailler (et discuter un peu avec les bénévoles et les coureurs) et j'en repars à 12h30 (très confortable par rapport à l'année dernière).





Direction la bosse des Essarts: j'étais restée "scotchée" dans la montée l'année précédente et ça m'avait valu un hors-délai à Saillans...

Cette fois, c'est beaucoup moins glissant, ça avance mieux, même dans les fameuses pentes à 20 ou 30% (merci, Michel, pour les pancartes parfaitement indicatives des souffrances qui nous attendent!!). Je retrouve Maria au pointage dans la montée, toujours optimiste, "ça va le faire" me dit-elle!




J'en bave un peu mais ça va pas si mal. Je trottine bien dans la descente et arrive à Saillans pour 16h (1h d'avance, super!). J'y suis attendue par Monique (la Panthère), ça me fait vraiment plaisir! Elle va me coocooner, me chercher mon sac vestiaire, à manger, à boire...






Je passe au contrôle médical: ok, la bête va encore bien! Puis, je me pose un peu, le temps de manger et boire, changer la batterie de la frontale, mettre la veste chaude dans le sac, enfiler un "manches longues"... La température aux 3 Becs risque de ne pas être top, autant prévoir...

Je commence à avoir un peu sommeil, d'où un petit café en prime... mais bon, c'était une mauvaise idée! Trop de liquide, l'estomac n'a pas supporté et le tout ressort avant même le passage du pont à Saillants (sous les yeux éberlués d'une petite fille en balade!!). Dommage pour la caféine qui va me manquer d'ici peu...

 

Là, j'aborde une partie (Cresta) que je n'ai jamais faite. On m'a dit: "ça monte fort et longtemps, ça descend pareil". Ok, on y va alors... ça fait un moment que je n'ai plus personne autour de moi, le peloton des "survivants" s'est bien étiré. J'ai un petit coup de sommeil et je m'assois quelques minutes pour fermer les yeux et relancer un peu la machine (ah, si le café avait bien voulu rester en place et faire son job!).








C'est sans doute là que je vais me planter dans le parcours. Je rate un petit bout de chemin qui monte à droite et crois attaquer la descente de cette fameuse bosse. Je descends un moment et ne réalise pas de suite qu'il n'y a plus de rubalise. Je suis trompée 2 fois par des sortes de cables qui passent un peu en hauteur et sur lesquels sont fixés des bouts de rubalises (mais sans rapport avec la course...) Quand je me rends compte de mon erreur, j'ai déjà descendu un bon morceau et je me décide à remonter jusqu'aux dernières "vraies" rubalises... Bonjour la boulette!! Je récupère enfin le bon chemin qui remonte (bien sûr!). A un moment, de nouveau, plus de rubalise visible et je refais demi-tour avant qu'il ne soit trop tard. Mais ce coup ci, c'était à tort.

Je râle après moi, je ne sais pas combien de temps j'ai perdu là dedans, j'espère être toujours dans le timing...



 





Arrivée aux Auberts, je ne vois personne, tant pis, je continue. Une flèche envoie sur la route puis, plus rien... Un sentier monte sur la gauche, il me semble que c'est la bonne direction, mais pas de balise, j'hésite...Arrive un coureur, en descente, pas de dossard visible. Je ne sais pas s'il est sur la course mais lui demande si c'est la direction. Il me répond que oui mais que ce n'est pas la peine que je monte car les bénévoles ont commencé à débaliser, que c'est fini... Aïe, ça, c'est pas bon pour moi... Je dois avoir un air complètement abruti, je ne m'attendais vraiment pas à ça,il n'est pas encore si tard...Et je rentre comment, maintenant? Il m'indique qu'il retourne aux Auberts où l'organisation va venir le chercher. Je fais donc demi-tour avec lui, retour à l'envoyeur...

J'appelle Xavier pour le prévenir de ma mésaventure et il me conseille d'appeler Jack car, parait-il, des bénévoles me cherchent et ne savent pas où je suis. Quelle histoire!

Heureusement Jack me répond de suite (merci de suivre tes coureurs malgré toutes tes autres obligations!) et me dit que

1- ce n'est pas encore débalisé

2-Mathieu m'attend au Pas de la Motte

3-je ne dois pas m'arrêter mais monter aux Becs (et au pas de course, SVP!)

Je remets le sac, reprends les bâtons, essaie d'entraîner, sans succès, mon compagnon, et c'est reparti...



 










Un peu avant le Pas de la Motte, je suis "récupérée" par un des serre-files, Jean-Luc et donc, Mathieu. En fait, les serre-files sont passés pendant que je "jardinais" et ne savaient pas si j'étais devant, derrière, perdue, arrêtée... Pendant que les 2 débalisent en m'accompagnant, j'essaie de relancer le turbo pour arriver à Saou avant la dernière barrière horaire de 23h.
















Je "recolle" Japhy et Michel (2nd serre-file) mais eux arrêtent au Pas de l'Ane. A l'entrée de la combe, ma lampe fait des faux-contacts. Heureusement, Mathieu est à portée de voix et me refile la sienne en vitesse (que Jean-Luc remonte chercher, je lui en aurais fait refaire des km...!).

Je descends le plus vite possible mais le temps tourne... On fait la jonction avec le coureur précédent et Jean-Luc reste avec lui.

 







J'arrive, enfin, à ce ravito avec 20mn de retard malgré tout. Les bénévoles sont super sympas et voyant que je suis bien, téléphonent à la l'organisation pour savoir s'ils ont l'accord pour me laisser continuer. Discussion au QG et enfin, ça arrive, c'est OUI!!!

Je peux repartir mais il faut que j'attende Jean-Luc et que je me débrouille pour arriver dans les temps autorisés (3h30du matin).

Le temps de tout ça, on repart à 23h40, il reste 17 km à faire, les précédents sont repartis à 22h30, plus d'une heure avant moi...






Jean-Luc continue son débalisage tout en me tenant compagnie. On parle de tout et de rien ça avance tranquillou. Le Pas du Faucon, ok. En bas, on fait la jonction avec Xavier qui nous accompagne jusqu'au centre équestre où Tom et Mathieu nous font un ravito-fermeture. Les 2 coureurs précédents sont juste devant nous, ça va, j'ai bien rattrapé.

 

Et puis, dernière petite montée, jolie petite route descendante avec les lumières de Crest en dessous, le carrefour, la voie ferrée (j'en ai rêvé!!) et l'arrivée... avant les 3h30!!!! Plus trop de monde (comme c'est étonnant!!), j'ai raté le french-cancan mais Xavier est là et tous les copains aussi, que du bonheur!!!!








Voilà, je l'ai fait, même si ça a été très long, c'était dans les temps, génial!

La chorba était un pur délice (celle là aussi, j'en rêvais!), la douche était froide, tant pis!!!

 



Coucher un peu après 4h du matin, lever à 7h (et pas beaucoup dormi entre les deux, il y avait encore trop d'adrénaline!) et préparatifs pour les 46 km! Xavier et moi allons le faire ensemble, on va squatter les dernières places et juste le terminer.

















Ca nous a paru quand même très long et on n'était pas mécontent d'arriver enfin, au bout de 7h15 environ.

Nous retrouvons David avec plaisir (il l'a bouclé, lui, en 6h30 et pour un 1er de cet acabit, c'est vraiment bien).




On nous a gardé à manger, il y a même du vin, trop bien de se poser avec les copains.




En jetant un petit regard sur les résultats de la veille, je vois que je suis 1ère (car unique) V2 sur le 105! 6 filles arrivées, je suis la dernière... mais la plus "vieille"! Du coup, je fais ma profiteuse et vais "réclamer" mon prix"". Et c'est vraiment sympa: coupe, bouteilles, très beau panier garni, merci!!

 



Merci beaucoup à tous les bénévoles et organisateurs: toujours très gentils, encourageants, souriants! Merci Michel pour les pancartes, les discussions et ton sourire!

Enorme merci à Jack qui a bien voulu me laisser continuer et à Maria, Mathieu, Tom, Xavier pour leur soutien et qui ont cru suffisamment en moi pour un beau final!

Et MERCI à "mon" serre-file Jean-Luc, tu m'as vraiment aidée et tu as été de très agréable compagnie!



 

Les photos sont de Xavier, bien sûr!

26 commentaires

Commentaire de brague spirit posté le 15-05-2013 à 05:05:18

C'est ce que l'on peut appeler,avoir un gros mental.Bravo à tous les deux.
Un podium,bien mérité.

Commentaire de Japhy posté le 15-05-2013 à 06:50:31

Bravo Françoise! Comme tu dois être heureuse!
Je te rassure tu étais loin d'être la dernière avant Saillans!
J'ai raté les ruelles de Cobonne dommage, tellement peur d'être en retard que j'ai zappé les ruelles, suis descendue trop bas et suis arrivée par le bas du ravito, à l'amusement des bénévoles. :D
Tu t'es un peu trompée dans Cresta (au pire endroit, beurk), mais ça n'a pas eu de conséquences trop malheureuses et t'a permis de voir que tu avais encore plus de mental que prévu!
Il faut vraiment que je récupère la dernière photo, je vais en avoir besoin! ;)

Commentaire de millénium posté le 15-05-2013 à 07:11:57

Qu'est-ce que l'on est content Françoise ! On était "avec" toi durant ces deux jours , sachant le mérite que tu as de "ne rien lâcher" ! Et ce récit le démontre bien , j'en connais des dizaines qui auraient stoppé (moi le 1er!). Mais rien n'y a fait ; fatigue , erreurs de parcours , classement...rien ne t'a empêché de voir les lumières de Crest . Quand au challenge.....Je suis certain que tu réalises à peine devenir la 4è femme (et 1ère V2) à le faire , alors qu'il y a 3 ans tu ne l'envisageais même pas en rêve. RESPECT Madame. 10 000 bisous

Commentaire de martinev posté le 15-05-2013 à 08:02:20

Bravo Françoise pour ce challenge réussi et ta persévérance. Tu merites sans doute le 1er prix du mental. Je te retourne le compliment que tu m'avais fait il y a 3 ans : tu es une grande championne. Bravo à Xavier également. Gros bisous à tous les 2

Commentaire de ptijean posté le 15-05-2013 à 08:53:27

Juste bravo fanfan... le géant est heureux que tu l'ais fini celui là...Bises et à + JF

Commentaire de Japhy posté le 15-05-2013 à 08:55:34

Je sais c'est mon deuxième com mais j'arrête pas de regarder cette dernière photo avec le clown, et elle me donne trop d'émotion, vous êtes si beaux, je vais pleurnicher dans 5 minutes! :D

Commentaire de samontetro posté le 15-05-2013 à 09:15:10

Je crois que tu viens d'établir un nouveau record de distance sur les aventuriers du bout de Drôme!!! Te perdre, revenir dans la course sans balisage, reprendre les derniers, friser la mise hors course pour terminer finalement largement dans les délais impartis... et repartir le lendemain sur le marathon! Quelle athlète, quel mental, quelle gestion de course!
"de mon côté, [j'ai] acquis de l'expérience et récupéré de la vitesse" non ? sans blague ?
Bravo Françoise!

Commentaire de Mustang posté le 15-05-2013 à 09:30:09

Bravo Françoise pour ton opiniâtreté! Quel sentiment trouble de revoir les photos de ces endroits que je connais.

Commentaire de la panthère posté le 15-05-2013 à 09:42:23

tu me bluffes et me rebluffes..... une vraie reine de l'ultra, et je gages que tu as battu tous le monde en volume de larmes de bonheur à l'arrivée , accompagnée par un clown en prime, et attendue par tout le fan club, Te voir arriver à Saillans m'a procuré plein de bonheur, j'avais "presque" envie d'y être....au final tu as fait combien de kms avec ta balade supplémentaire?
un modèle de ténacité, cette fois ci tu l'as eu, comme quoi il faut toujours y revenir, hein Japhy?
sympa aussi la course en duo le dimanche, ils sont mignons ces deux là, bisous !

Commentaire de laurent05 posté le 15-05-2013 à 09:44:26

bravo Françoise vraiment une grande malade lol
bonne récup à bientôt bisous

Commentaire de Arclusaz posté le 15-05-2013 à 11:09:28

Mon "idole" a encore frappé ! toujours aussi bluffante et souriante.

Repose-toi bien tu as quand même l'air "un peu" fatiguée sur la photo du repas (tiens, c'est bizarre, y a pourtant pas de quoi....)

Commentaire de TomTrailRunner posté le 15-05-2013 à 15:02:22

Que rajouté de plus si ce n'est que je regrette d'avoir pu vous embrasser dimanche.

A très vite

Commentaire de Arclusaz posté le 15-05-2013 à 17:27:03

euh...... t'es sur ?

manquerait pas un "ne" quelque part.

regretter d'avoir pu embrasser Françoise, ce serait stupéfiant !

désolé, pas pu m'empêcher de relever cette faute de frappe qui m'a bien fait rire.

Commentaire de Françoise 84 posté le 15-05-2013 à 17:36:07

Ce n'est peut-être pas une erreur mais au contraire un grand moment de lucidité de sa part au vu de l'état , comment dire... odorant?!!!

Commentaire de Mamanpat posté le 15-05-2013 à 16:18:44

Incroyable petit bout de femme ! Et pourtant quelle grande championne ! Quel grand coeur ! Tant de plaisir et de générosité se dégagent de ton récit !
Bravo, c'est énorme !

Commentaire de Kirikou69 posté le 15-05-2013 à 16:30:47

Bravo à toi : tes performances sont aussi remarquables que ton récit est passionnant.

Commentaire de Jean-Phi posté le 15-05-2013 à 17:33:30

Encore une fois : Quelle épopée et quel plaisir de voir ta joie ! Que de talents Françoise ! Bravo ! Ne t'arrête surtout pas de me faire rêver avec tes exploits !

Commentaire de Byzance posté le 15-05-2013 à 19:11:05

Les autres ne s'étant pas perdus (partis à l'aventure dans la nature), tu es donc la seule à mériter entièrement le titre d’aventurière. Un énorme bravo à toi.

Commentaire de cloclo posté le 15-05-2013 à 23:02:44

Dire que j'avais déjà du mal à te suivre aux Templiers. Mais là, tu me bluffes. Ne change surtout rien, Françoise, et grosses bises.

Commentaire de PhilippeG-567 posté le 17-05-2013 à 11:19:53

Bravo Françoise, chapeau !
Incroyable cette histoire, en plus tu dois établir le record de durée en course sur le challenge ;-)
Belles photos de Xavier en plus.
Bonne récup.
Philippe

Commentaire de Taldius posté le 17-05-2013 à 13:47:35

Bravo. J'étais de ceux qui était à Saou au ravito avant toi, on parlait de tien et de ta tentative de retour. J'étais content de te voire me dépasser peu après Cambone le lendemain. Tu n'as rien laché, c'est ça l'esprit de l'ulra ;)

Commentaire de Benman posté le 17-05-2013 à 23:00:58

Bravo pour cette ténacité qui donne une belle leçon de volonté à ceux qui ne veulent rien lâcher. les photos donnent vraiment envie.... mais bon : 105 +46 c'est vraiment troooooop long! félicitations.

Commentaire de le_kéké posté le 18-05-2013 à 10:20:55

Bravo Françoise, tu l'as réussi !!!, mais tu es vraiment une grande malade, tu arrives au fin fond de la nuit et tu repars le lendemain pour 46km, je reste sans voix. En tout cas le sourire est toujours là c'est le principal, grosse bise !!!!

Commentaire de rodymcfly posté le 18-05-2013 à 14:53:50

du coup j viens de tomber sur ton CR, super que tu ai fini a temps, et en plus t est repartie le lendemain, wahou, big bravo, doublement contente je présume
j'ai moi aussi faillit me perdre au meme endroit, je suis redescendu de 50 m maxi et ai fait demi tour rapidement, j'avoue que si j'étais autant redescendu que toi, je ne suis pas sur que j'aurais eut le mental de continuer
j'avoue que dans certaines portions j'ai trouvé le balisage limite en nombre, trop espacé et il aurait fallut les doubles banderoles partout (rouge blanche + charles alice) pour pas confondre comme cela t'est arrivé

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 20-05-2013 à 08:09:47

Mathieu, Pas de la Motte, Maria ... j'ai l'impression d'un voyage dans le temps. Et en plus, vous nous avez piqué Monique !

Je rêve ou t'a bien fait 150 bornes dans le WE ? Là, je laisse tomber les superlatifs, ça n'a plus de sens !
Grosses bises

Commentaire de Raideurjbp posté le 03-01-2014 à 11:45:20

Tenté par l'édition 2014 après l'annulation du Grand Raid Dentelles Ventoux 100km.
Le challenge me paraît génial ! Pas trop dur le lendemain matin pour se réveiller ?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !