Récit de la course : Sky Race du Pays des Ecrins - 28 km 2014, par regneriebambip

L'auteur : regneriebambip

La course : Sky Race du Pays des Ecrins - 28 km

Date : 13/7/2014

Lieu : L'Argentière La Bessée (Hautes-Alpes)

Affichage : 1501 vues

Distance : 28km

Objectif : Se dépenser

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

un récit a 2 pour ce 28 kms

Récir raconté par mon responsable team UR et moi meme

 

l’un fait la course devant, l’autre parmi les anonymes. Un compte-rendu original écrit à quatre mains, une même course vécue de manière bien différente par nos deux représentants du team UR. Pascal et Sébastien reviennent sur leur participation au trail du tour des lacs, une épreuve organisée à l’occasion de la Sky Race des Ecrins 2014. Bien que de niveaux différents, nos 2 coureurs sont animés par une même passion, celle de la course à pied et l’envie de la partager.

Découvrez également toutes les photos de cette Sky Race des Ecrins 2014 ainsi que les résultats.

 

Trail du tour des lacs : 28 km 2000 D+

Pascal : Ce tour des lacs a cette année une saveur particulière ! Je vais enfin rencontrer Sébastien Réby, le responsable du team Univers Running, ça c’est top ! C’est la deuxième année que je participe à cette course, j’ai donc pour ambition de réaliser un meilleur chrono que l’an dernier mais pas de stress. 15 jours après le Mont-Blanc, ça risque d’être compliqué, surtout avec la charge d’entrainement que je m’inflige en ce moment. Peu importe le plaisir est ailleurs, participer à cette magnifique course entre amis et vivre encore un super moment !

Sébastien : L’honneur est pour moi Pascal, très heureux de pouvoir partager un bon moment avec celui qui porte fièrement les couleurs du team UR depuis maintenant quelques mois. De mon côté, l’objectif est simple, je retrouve la montagne après plusieurs mois dans le plat pays, je suis là pour me tester, pour avaler du dénivelé, mais pas question de me mettre dans le rouge. Je n’ai clairement pas les jambes pour espérer mieux.

Pascal : Petite photo d’avant course avec sébastien puis nous prenons place sur la ligne de départ parmi les 250 autres coureurs. Ca part très vite sur le premier km (18 km/h), le peloton s’étire avant d’attaquer la première ascension.

Sébastien : C’est vrai, je vois que ça part très vite devant. A mon niveau, ça tourne autour de 15 km/h, je temporise, la course sera longue. J’aperçois la tête de course qui attaque déjà les premières pentes, j’en profite pour sortir mes bâtons. A l’attaque !

Pascal : Ça grimpe fort et j’essaie de m’accrocher pour être dans les 20. Je sens que ça ne va pas être simple aujourd’hui. Au bout de 30 minutes d’ascension, j’ai pris mon rythme de croisière en alternant marche rapide et petites foulées, je remonte petit à petit quelques coureurs. Je passe les 10 premiers km et 1000d+ en 01h05.

Sébastien : Je confirme, ça grimpe fort, je m’accroche à mes bâtons, je surveille mon cardio, je reste avec un petit groupe qui monte plutôt bien. Le rythme me convient. Je passe 25 minutes après Pascal au premier ravitaillement. Je m’arrête un instant pour me restaurer, il n’y a pas le feu au lac !

Pascal : Tout va bien, prêt pour la deuxième partie d’ascension 600d+ sur 5 km. Un premier kilomètre difficile avec une grosse montée caillouteuse. J’aperçois à environ 200 mètres des coureurs du team Intersport avec des bâtons. Objectif, ne pas les lâcher jusqu’au sommet. Je pense à bien m’alimenter et à boire. Le parcours est magnifique et j’ai hâte de basculer sur les lacs.

Sébastien : Content de voir que toi aussi tu trouves cette partie difficile. Je commence à regretter mon arrêt au ravitaillement. La digestion est difficile … Je prends mon temps, je m’arrête prendre quelques photos. Tranquillement mais surement, je vais en venir à bout.

Pascal : Plus que 2 km et 300d+ avant le sommet. Cette ascension est difficile mais magnifique. On aperçoit tout en haut le photographe et quelques personnes, ça parait loin. Je grimpe ce dernier col à allure soutenue et je double encore 2 à 3 coureurs pour me positionner dans les 15.

Sébastien : C’est vrai que le coin est magnifique. Je suis en mode contemplatif plus que sportif. Quel plaisir de pouvoir évoluer dans un cadre aussi somptueux. J’ai encore perdu 10 minutes sur Pascal dans cette ascension. Je totalise maintenant 40 minutes de retard …

Pascal : C’est superbe, quel panorama, je me régale, c’est grandiose. Je descends à bon rythme et rattrape 2 coureurs avant d’entamer une montée  flanc de montagne. Je commence à avoir un peu mal aux jambes, la fatigue des dernières semaines n’y est certainement pas étrangère. Je sens que les derniers kilomètres de descente (1100d- sur 8 km) vont être difficiles.

Sébastien : Pascal, tu ne vas pas nous faire croire que tu prends le temps d’admirer le paysage en plus … Bien content d’en avoir fini avec cette ascension. La vue sur les lacs est splendide. Je m’arrête quelques instants pour en profiter. Après tout, je l’ai bien mérité ! La descente est bien raide, je suis loin de battre des records de vitesse mais je passe quand même quelques concurrents.

Pascal : Pendant la première partie de la descente qui est assez technique, je ne prends pas de risques. Je suis seul à ce moment là. Après 4 km je reviens sur 3 coureurs et je passe en 7ème position au 2ème ravitaillement.

Sébastien : La descente est raide mais vraiment très belle. Les quadriceps sont bien tétanisés et je sens un début de crampe dans le mollet droit. Je descends à mon rythme. Au ravitaillement, je suis annoncé à la 100ème place ! Pascal doit déjà être arrivé, peut-être même qu’il est déjà douché !

Pascal : Il reste environ 4 km et 500d- dont une portion difficile en single dans des pierriers. Je descends lentement. J’ai quelques douleurs aux cuisses et je me fais rattraper par un coureur. Il ne reste plus que 2 km de plat dont un petit passage sous un pont, les pieds dans l’eau. Moi qui ne voulais pas mouiller mes belles chaussures, c’est rappé ! Je me retourne à ce moment là pour voir si aucun coureur n’est derrière moi et j’alterne marche rapide et course, car je ressens une douleur à la cuisse droite. Je franchis la ligne après 03h09, en 8ème position.

Sébastien : J’ai de plus en plus de mal à relancer, j’alterne course et marche, heureusement que je ne suis pas parti comme un fou. Il va vraiment falloir que je bosse le dénivelé. Les 2 derniers kilomètres sur route me paraissent interminables. Au final, je termine en 4h18 à la 98ème place.

Pascal : Très content de ce bon résultat avec en prime un podium dans ma catégorie et 12 minutes de moins que l’an dernier. Très beau parcours, belle organisation, un weekend top entres amis avec la rencontre de Sébastien.

Sébastien : Satisfait de ma course, j’ai pris beaucoup de plaisir malgré le manque d’entrainement sur ce type de terrain. Il va falloir bosser maintenant … Je suis ravi d’avoir partagé ce moment avec Pascal, félicitations pour ta performance. La Sky Race est une course exigeante qui offre des panoramas d’une rare beauté. Quel pied de pouvoir évoluer dans un cadre comme celui-ci.

Pascal et Sébastien
Team UR



Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.28 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !