Récit de la course : Merrell Sky Race - Trail des Cerces 2009, par jean-chris05

L'auteur : jean-chris05

La course : Merrell Sky Race - Trail des Cerces

Date : 12/7/2009

Lieu : Serre Chevalier (Hautes-Alpes)

Affichage : 2149 vues

Distance : 68km

Objectif : Terminer

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail des Cerces 2009

Vidéo version courte (2min30s)

Clip Merrell Sky Race 2009
envoyé par jccasa. - Découvrez les dernières vidéos de sport.

 Version longue (8min)

World Trail Challenge Trail des Cerces from CASANOVA Jean-Christophe on Vimeo.

 

Version "très longue" (12min)

Dimanche 12 juillet 2009,

Aujourd’hui, j’ai 40 ans,

Je cours mon premier Ultra,

Je participe au championnat du monde de trail.

Ma famille, mes amis m’attendent sur le parcours,

Après de longues semaines d’entraînements,

Une journée mémorable s’annonce …


Vendredi 10, arrivée à Névache, siège de mon sponsor officiel (Névasport), pour une acclimatation progressive à l’altitude.


Samedi 11, installation de mon « fan club » au camping de Fontcouverte, au niveau du dernier ravitaillement. Fin de préparation festive à base de champagne, montage de tente, bordeaux, génépy, pétanque, punch, gâteaux d’anniversaire, clairette de Die et bonne humeur…


Dimanche 12 :


3h00 : Réveil plus que matinal. Nicolas, venu spécialement de Lorraine pour l’occasion, est avec moi, il m’accompagnera toute la journée.

Petit déjeuner à base d’un solide « Gâteausport » maison confectionné avec abricots, dattes, pignons, cranberries, miel, noisettes, pruneaux….et beaucoup d’amour.

De quoi tenir une bonne partie de la journée !


4h00 : Retrait du dossard 255 à Monetier les bains. Derniers préparatifs avant de nous diriger tranquillement vers le sas de départ. La température avoisine les 6°C, je décide de partir avec du long pour les jambes et des manchons sur les bras.


5h00 : Nous sommes environ 900 à nous élancer pour 68 km de bonheur et de douleurs à la lueur des frontales. Nous commençons par remonter tranquillement la vallée de la Guisane en trottinant régulièrement.


5h20 : Le clocher illuminé du Casset nous montre la voie.


5h50 : Les frontales sont éteintes lorsque nous traversons le petit village de Lauzet, au 7ème kilomètre. Le col du Galibier est en vue, à l’horizon.


6h15 : 10ème kilomètre, chapelle de la Madeleine, je laisse filer Nicolas qui a un rythme légèrement trop rapide pour moi.


11ème kilomètre, sur notre gauche, le soleil illumine les sommets enneigés des Ecrins. Je profite des derniers arbres pour effectuer une petite halte technique, j’en profite pour ranger la frontale et sortir lunettes de soleil et bâtons. L’ascension vers le Galibier commence véritablement.


6h40 : Les sonnailles des vaches rythment notre progression sur une large et régulière piste en lacets. Nous baissons la tête pour passer sous la nationale et continuons l’ascension.


7h44 : Arrivée au col du Galibier (km19) en même temps que le soleil. Je fais le plein de la poche à eau. Le prochain ravitaillement est dans 20 km !

La descente n’est pas pour tout de suite, il faut encore grimper au sommet du Galibier qui culmine à 2 679m.


8h00 : Sommet inondé de lumière, panorama gigantesque et splendide passage en crête pour atteindre la table d’orientation avant de basculer vers la Savoie.


8h30 : Agréable descente dans les verts pâturages savoyards. J’en profite pour quitter les manchons et sortir le short. Le soleil s’annonce chaleureux !


9h10 : La Charmette (km27-1758m) marque le début de la montée vers le col des Rochilles.


10h00 : Refuge des Mottets (km32-2137m), je décide de couper les lacets de la large piste blanche qui monte au camp militaire des Rochilles. Je me sens bien et apprécie l’aide apportée par mes bâtons.


10h37 : Col des Rochilles (km35-2496m). De retour dans mes Hautes-Alpes, la vue qui s’offre à moi, en direction de la vallée de la Clarée, est véritablement magique. Le lac du Grand Ban et le lac Rond se présentent à nous sous un soleil de plus en plus radieux.


Le début de la descente vers les chalets de Laval est certainement l’un des plus beau passage de la journée.


10h52 : Le petit lac de la Clarée apparaît au détour du sentier, dans un petit écrin de neige.


11h15 : Le refuge des Drayères est en vue. Encore trois petits kilomètres avant le ravitaillement. Je n’ai plus d’eau, le soleil cogne, premier coup de mou depuis le départ.


11h36 : Chalets de Laval (km39-2040m). Six minutes de retard sur mon plan de marche. Nicolas est passé depuis une demi-heure.


Le moral remonte en flèche lorsque j’aperçois frère, père et neveu au niveau du ravito.


Fred, patron du plus grand magasin de sport de la Clarée(pub sponsor), a pu se libérer quelques heures. Il me servira de poisson pilote jusqu’au dernier ravitaillement où m’attendent filles, femme, ami(e)s, gâteau d’anniversaire…


C’est donc hyper motivé que j’attaque la terrible montée vers le col des Béraudes.


12h33 : Lac des Béraudes, perle bleue bordée de neige dans un univers minéral.


Le soleil se cache sous de gris nuages, le vent se lève, quelques névés à traverser, plus de végétation, ambiance haute montagne en noir et blanc.


13h03 : Col des Béraudes (km43-2895m) Point haut du parcours.

L’accordéon de Nicolas, l’instituteur briançonnais, nous accueille au sommet en même temps qu’un timide rayon de soleil.


Début de descente plus que technique dans une belle cheminée équipée d’une main courante.

Le massif des Ecrins, prit dans les nuages, nous fait face.


13h50 : Passage devant l’ancienne mine de fer du Chardonnet. Le sentier traverse un immense pierrier en direction du prochain col.


13h56 : Col du Chardonnet (km45-2638m) Vent violent, nous ne nous attardons pas.


14h00 : Surprise ! Nicolas est arrêté au bord du chemin. Il a souffert de crampes dans la montée du Chardonnet. Il parvient tout de même à repartir d’une bonne petite foulée que je ne cherche pas à suivre.


Très belle descente dans les alpages, Fred m’encourage tout en assurant la couverture vidéo, chaque pas me rapproche du camping de Fontcouverte où je me sais très attendu. J’imagine et attends cet instant depuis des semaines, je ne serai pas déçu.


14h35 : Passage au refuge du Chardonnet sous les vigoureux encouragements d’un bel âne gris.


Chaque minute nous rapproche du ravitaillement, les randonneurs croisés commencent à me souhaiter un bon anniversaire, mon fan club a fait circuler l’info. J’entends sonner des cloches, ils assurent l’animation depuis de longues heures et m’attendent impatiemment.

Je savoure ces instants…


14h58 : Moment inoubliable, j’ignore le ravitaillement officiel et me dirige vers mon comité d’accueil. Mes filles courent avec moi, une ambiance digne du tour de France, banderole géante, sonnailles, tambours…

Il me reste un peu d’air pour souffler les bougies sur le gâteau que me tend ma Flo, sous les chants des amis. Mes yeux brillent un peu derrière les lunettes.

Un petit bout de gâteau, un verre de coca, quelques instants de bonheur savourés sur ma chaise longue…


15h05 : Il est temps de repartir, encore 15km, Nicolas m’a attendu, nous finirons ensemble. C’est entouré d’une douzaine de supporters que nous reprenons le chemin. Ce joyeux troupeau nous accompagnera pendant quelques centaines de mètres le long de la Clarée.


15h15 : Nous retrouvons silence et fraîcheur en bordure de rivière. La motivation n’est plus la même, les trois dernières heures risquent de paraître longues. Heureusement que Nicolas est là, juste devant. Pour l’instant il me fait saliver en parlant bière fraîche avec un compagnon de route. Plus tard, il annoncera mon anniversaire aux randonneurs croisés, ce qui me vaudra bises et encouragements.


15h25: Début de l'ascension du col de Buffère qui commence rudement.


15h55: Au niveau du refuge, la pente se fait moins raide, nous croisons alors Akunamatata et son appareil photo. Il nous suivra quelques minutes avant de continuer son reportage sur l'avant. Quelques concurrents nous dépassent peu à peu. Nicolas m'encourage. Pas de douleurs particulières, je sais que je vais rejoindre l'arrivée, tranquillement mais sûrement.


16h50: Col de Buffère (km60- 2427m) Passage de la dernière difficulté au rythme d'un bénévole tambourinaire. Plus que 900 mètres de dénivelée négative sur 8km. Ne pas s'énerver, laisser aller. Le GPS de Nicolas nous annonce des pointes à 9 km/h!


17h40: Agréables lacets sous les mélèzes que j'avais déjà parcourus lors du trail des Chemins du Roy en 2007.

Dernier kilomètre sur terrain plat, nous essayons d'allonger un peu la foulée. Encore quelques centaines de mètres. Derniers encouragements, ultimes foulées côte à côte et nous terminons cette belle aventure en 13h14min et quelques secondes.


598ème au championnat du monde de trail, un beau cadeau d'anniversaire...


Encore un grand merci à la famille et aux amis pour ce formidable week-end.

9 commentaires

Commentaire de kkris posté le 14-07-2009 à 10:49:00

bravo et merci, pour ce reportage 'vivant'!

Commentaire de benj_05 posté le 14-07-2009 à 11:26:00

joyeux anniverssaire mon cher jean chris.
et félicitations pour ton exploit sportif.
a bientot sur un sentiers.

Commentaire de akunamatata posté le 14-07-2009 à 14:08:00

super reportage JC, quelle bonne idee d'avoir filme, et la surprise des amis au km 51, ils mettaient bien l'ambiance au ravito en t'attendant d'ailleurs.

Commentaire de patdours posté le 14-07-2009 à 16:46:00

Bonjour Jean Chris et un grand merci pour cette vidéo. Elle nous permettra de temps en temps de nous faire revivre ces moments inoubliables.
Bonne récup et à trés bientôt sur les sentiers
Patrick
PS : maintenant j'en suis sur , nous avons fait un bout de descente ensemble sous les Rochilles vers Laval. Je t'ai dit un truc du style, "tiens un kikoureur". Laval où j'ai également attendu l'eau et où j'ai du en commencer même la distribution, devant faire face au débordement des organisateurs.

Commentaire de knix05 posté le 14-07-2009 à 17:04:00

La vidéo ne se lance pas mais je te fais confiance pour la qualité du reportage digne d'un Ushaia ...
Félicitations pour ta course je crois que j'ai bien fait de faire l'impasse.


Bonnes vacances

Commentaire de laurent05 posté le 14-07-2009 à 17:40:00

bravo jean-chris pour ta course
et merci pour la video
bonne récup et bonnes vacances
a+
laurent

Commentaire de phildeval posté le 15-07-2009 à 13:24:00

Toujours super tes vidéos et félicitations pour ta course.

Commentaire de Lucien posté le 15-07-2009 à 21:29:00

Vu le reportage, tu as dû passer un super anniversaire, tu t'es offert un super cadeau. Merci encore pour un film qui nous fait rêver, encore et encore.

Commentaire de Bouh posté le 16-07-2009 à 21:37:00

Super video ! par contre à un moment au début du galibié une belle blonde est devant toi et tu tournes la caméra dommage ;)
bravo pour ta course c'est vrai que je m'attendais pas à aussi dur !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !