Récit de la course : Saintélyon 2014, par Namtar

L'auteur : Namtar

La course : Saintélyon

Date : 7/12/2014

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 1253 vues

Distance : 72km

Objectif : Terminer

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

523 autres récits :

La Saintélyon 2014 ? ça s'est fait...

 

Avant course

Et bien cette Saintélyon, le moins que je puisse dire c'est que cela a été long Clin d'œil : 13 heures 04 minutes. C'était ma première "longue" course et ma préparation a été assez empirique. Au départ je n'étais pas suffisamment préparé, mais je le savais, ce qui aide pas mal quand même.

La journée du samedi a eu comme fil rouge cette course : préparation du matériel, voyage un train jusqu'à Lyon, récupération du dossard, voyage en car jusqu'à Saint étienne, puis arrivée au Flore.

La soirée au Flore était très très sympas, l'accueil de Frank et d'Arclusaz a fait chaud au coeur, l'arrivée de ceux de la 180 a été un moment un peu magique pour moi. Voir tout ces grands qui étaient prêt à en redécoudre était impresionnant. Comme je suis un peu réservé, je n'ai pas osé faire le tour des tables. Pour le repas j'étais avec La lanterne rouge qui porte mal son nom, son pote dont je ne me souviens jamais le nom et Nico_las. J'ai passé un très bon moment avec eux. 

Après une petite heure de repos puis de derniers préparatifs, j'ai rejoins la halle et attendu dedans jusqu'à 12h15, sachant que j'avais décidé de partir dans la 4ème vague.

 

Du 0 au 17ème km : ça roule

Au final il n'y aura que 3 vagues : plus trop de monde du coup le speaker appelle 3 minutes avant le départ les derniers participants. J'ai décidé de partir vraiment tranquille : à la nocturne des steppes, grisé au départ, j'ai trop forcé sans m'en apercevoir sur les premiers kilomètres et je l'ai payé (et bien apperçu cette fois-ci) sur le reste de la course. Je pars donc entre 9 et 10 km/h. Dans ces premiers 15 kilomètres je suis bien, pas essouflé, les premières montées se passe bien, je prend vraiment du plaisir. J'ai décidé de shunter le premier ravito pour éviter la cohue.J'ai sufisamment de boisson énergétique et de barre.

 

C'est quelques temps après le premier ravitaillement que ça se gate un peu

 

Du 17 au 40ème km : ça roule plus

Quelque temps après Saint Christo, ça devient dur pour moi. Ce n'est pas un problème d'alimentation ni de boisson, ce ne sont pas les jambes, c'est juste que dans les montées je n'avance pas. Du coup le moral en prend un coup. Pas mal de monde me dépasse. Je suis seul, les gens autour de moi sont très souvent en groupe et je les envie du coup : dans mes coup de moins bien je garde cela pour moi et du coup je tricote pas mal du ciboulot (sur les barrères horaires, sur quel train je vais bien pouvoir prendre pour rentrer, sur si je ne ferai pas mieux d'arrêter à sainte catherine... tout ce genre de choses pas très positives). 

J'arrive tant bien que mal à Sainte Catherine, je bois une bonne soupe, un thé et mange des morceaux de bananes, parce que j'aime bien les bananes moi ! Je décide de continuer et de découper ma course ravito par ravito. Jusqu'à un peu avant Saint Genou je reste dans le dur, surtout moralement. J'avance pas, j'ai un petit peu mal à la tête, j'ai peur que cela s'agrave et je met du coup pas mal de temps avant de me dire que si je déserre ma frontale ça ira peut être mieux... 

 

Du 40ème au 55ème : ça reroule !

Arrivée à Saint Genou, je rebois une soupe, du thé et je mange des morceaux de bananes, car la banane j'aime bien cela !

A ce moment de la course, je sais que sauf pépin physique c'est gagné, même si ça risque d'être très long. A chaque départ de ravito je me dis que j'ai entre 2h00 et 2h30 de course. A saint Genou j'ai appelé ma femme : je savais qu'elle était réveillée car elle bossait ce dimanche. ça ma reboosté. Je l'ai appelé à chaque ravito suivant, comme cela elle était un peu avec moi sur cette fin de course. De Saint Genou à Soucieux ça va bien, même si la montée se fait à un rythme très lent.

J'arrive à Soucieux où je bois une petite soupe, un thé. Je me fais un petit sandwich pain sausisson qui passe bien et je termine par quelques morceaux de bananes car les bananes c'est bon !

Je repars en direction de Chaponost.

 

Du 55 au 72ème : y a plus trop de gasoil !

Les jambes commencent à être lourdes, je ne cours plus que dans les descentes et le plat, dès que c'est un faux plat montant je marche. Côté moral tout va bien, c'est juste que physiquement le moteur manque de gasoil. Juste avant chanopost, j'ai comme une brûlure sous le pieds droit qui m'accompagne sur les deux derniers kilomètres. Je me dis que je dois avoir une grosse ampoule et qu'elle a peut être percée. Comme j'ai des lingettes antiseptique, à chanopost j'enlève ma chaussure et ma chaussette, je nettoye mon pieds et... ne vois rien de particulier : pas la moindre ampoule à l'horizon... J'ai beau tater pour voir, mais pas le moindre mal. Je repars je n'aurai plus cette sensation de brûlure, jusqu'à aujourd'hui cela reste un mystère... Avant de repartir, bien sûr, j'ai repris quelques morceaux de banane : ça ne peut pas faire de mal.

La dernière partie se fait au mental, la dernière bosse est rude mais bon je sais que l'arrivée n'est plus trop loin. La descente des escalier je la fais très dynamique pour ne pas avoir trop mal aux jambes. Je n'ai vu sur le forum qu'après coup qu'il y avait un hommage au berger à cet endroit, je suis déçu de ne pas l'avoir fait du coup...

Les derniers kilomètres se font à vitesse "rapide" (après vérification entre 7 et 9 km/h, sur le moment je pensais que j'était autour de 10-11 comme quoi...).

 

Et après 13h 04 minutes j'en termine. Au final ça a été un super moment.

 

Je mentirais si je vous disais que mon état à l'arrivée c'était cela :

 

 En fait c'est cette photo qui est la plus proche de la réalité :

 

Pour finir, un grand merci à l'organisation et aux bénévoles tout est vraiment parfait !

 

La suite c'est la SAINTSULP'EXPRESS, mais ceci est une autre histoire...

 

 

12 commentaires

Commentaire de blanbar posté le 19-12-2014 à 15:08:45

Comme au Bélier, on n'a pas réussi à se croiser! Ca sera pour une prochaine fois.
Et je peux te confirmer que ça aide bien de faire la course à 2, surtout pour une première sur cette distance.
En tout cas, félicitations pour ta course!!!!

Commentaire de Namtar posté le 19-12-2014 à 15:10:04

Merci, on arrivera bien à se voir en 2015 !

Commentaire de Le FaiZan posté le 19-12-2014 à 16:33:36

Elle fait parler quand même cette saintsulp´express

Commentaire de Namtar posté le 19-12-2014 à 16:34:58

Ben oui, c'est LA course du début 2015 ^^

Commentaire de Arclusaz posté le 19-12-2014 à 21:51:40

t'as eu de la chance : tu as peu manger des bananes car cette année janolesurfeur n'était pas sur la course sinon il aurait tout mangé !

bravo pour ta réussite : une STL préparée à la nNcturne des Teppes, ça ne peut que bien se passer.
A bientôt j'espère.

Commentaire de Namtar posté le 20-12-2014 à 10:25:15

Merci, c'est vrai que la Nocturne des Teppes non seulement c'est une bonne préparation, mais en plus l'ambiance est magnifique.

Commentaire de lapuce92 posté le 19-12-2014 à 23:29:45

Un grand bravo à toi! J'ai compris pour la prochaine édition, je carburerai aux bananes aussi! ;)

Commentaire de Namtar posté le 20-12-2014 à 10:26:24

Merci ! Bon faut pas le dire trop fort, mais j'ai mangé des sablés à la framboise aussi ;)

Commentaire de Benman posté le 20-12-2014 à 11:43:24

On sent que quelques semaines après t'as la banane d'avoir réussi cette course. et moi, la banane, j'aime bien ça!

Commentaire de Namtar posté le 20-12-2014 à 12:25:16

Ha, un vrai connaisseur ! Sinon c'est vrai que je suis content, mais la course a été dure !

Commentaire de arnauddetroyes posté le 20-12-2014 à 13:37:48

super course quand meme!Félicitations

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 20-12-2014 à 14:25:13

Bien joué quand même, si je la fais un jour en entier, j'adopterai la même stratégie !!

Bon, pour la Saintsulp'Express on va acheter des bananes!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !