Récit de la course : Grand Duc de Chartreuse 2015, par le_kéké

L'auteur : le_kéké

La course : Grand Duc de Chartreuse

Date : 28/6/2015

Lieu : Les échelles (Savoie)

Affichage : 922 vues

Distance : 87km

Objectif : Terminer

16 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

71 autres récits :

Le récit

Coucou les amis, retour des vieux croulants, longtemps que j'ai pas écrit un CR, comment on fait déjà ??

Un grand duc qui se termine ça mérite bien une petite trace écrite pour les vieux jours (je viens de tuer le suspens insoutenable de ce récit, faignant passe direct à la partie commentaire pour me féliciter).
Donc c'est parti pour raconter ma journée en mode narcissique (désolé bitovent).

C'est donc parti pour un 7ème solo du grand duc consécutif (précédé par un duc et un relai à 5 en 2003)
Pas encore Michel Riondet mais du coup ça fera 9 grand duc au compteur.
D'ailleurs la légende ne sera pas au départ (première fois depuis longtemps), mais sera quand même au briefing et sur le parcours le lendemain c'est que ça devait quand même le démanger.

Pour le moment cette satanée course mène 4-2, 2 fois seulement finisher et 4 fois paf la dernière barrière horaire, de pas grand chose en général.
Aucun droit à l'erreur sur cette course mais c'est sûrement ce qui fait le charme, une sorte de défit où rien ne sera facile.

Cette année le parcours ne crée pas un engouement extraordinaire et je dois dire que j'ai hésité à y aller, une fin de parcours trop roulante et pas motivante sur le papier.
Mais bon, le grand duc c'est le grand duc, on y retourne, tant pis pour les absents et on verra bien ce que ça donne sur place.
Cette partie de Chartreuse en pays étranger n'est pas celle que je connais le mieux c'est l'occasion de se faire une idée.

La préparation a été un peu pourrie pour cause de genou qui grince et tendon d'achille qui grince aussi.
Pas de saucisson au printemps, juste à ronger mon frein en lisant les CRs du bouk et d'abacor, en se disant que je leur mettrais bien une petite fessée pour confirmer que le patron c'est papa.
Mais bon on est vieux et faut faire avec.

Cette année on part des echelles, pas très pratique, sûrement un des endroits les plus éloigné de Chartreuse, ça sera donc option roots avec nuit dans la bagnole, même pas peur.
Briefing tranquille, cette année les dossards peuvent être retirés avant, du coup c'est moins le bordel que d'habitude.
On apprend qu'ils ont pas voulu payer l’impôt ITRA mais qu'ils préfèrent des partenariats locaux comme avec UT4M, bravo les gars.
Mais ils ont du coup perdu les chasseurs de points UTMB et les déçus du parcours, cela explique sûrement le manque d'engouement solo, avec pour la première fois depuis un moment des inscriptions possibles jusqu'à la fin.

Bon dormir dans la voiture c'est quand même pas le top, mais du coup le matin, juste à mettre sa liquette jaune et prendre une tasse de café en c'est parti.
Le dude est là pour encourager, il partira dans 1/2h pour son duo, normalement je devrais pas tarder à le revoir mais le plus loin possible sous peine de fessée.
Le bouk aussi espère me rattraper lors de son 3ème relais mais on verra ça tout à l'heure.

Relais 1 :

Les Echelles - la Voie Sarde - Pas de la Chèvre - Col des Egaux - Pointe de La Cochette - Col du Grapillon - Le Désert d'Entremont
17 km, 1360 m de dénivelée +, 560 de dénivelée -

C'est donc un peu vaseux que je prends le départ, 5h du mat c'est pas une heure pour courir.
On tape la discute avec tomTrailRunner sur ces premiers kms roulants, ça permet de se réveiller.

Truc sympa après quelques km, on traverse une grotte, c'est rigolo et original.


On retrouve encore quelques chemins roulants et boom c'est parti pour un single qui monte en lacet avec plein de dévers.
On joue aussi à un petit jeu amusant qui consiste à balancer des cailloux sur ceux du dessous et éviter ceux lancés par le dessus.
Mais au lieu de crier pool comme pour le tir au pigeon on entend plutôt des Pierrrrrrrrrrres ou des variantes Caillllllllllllllloux.

Tout cela nous amuse et occupe bien le temps de la montée, le temps aussi de me faire doubler par Wolfgang-m_baton, ce qui me fait penser que j'ai pris un départ un poil rapide.
Mais lui m'assure plutôt que "non c'est moi qui suis nul", ouai le résultat final montrera que non pas si nul finalement.
La fin de la montée, nous confirme que c'est bien le grand duc, avec un truc à base d'escalade, hors sentier ou le panneau "interdiction de courir" permet de sortir quelques blagues déjà éprouvées lors d'éditions précédentes.

Petite photo pour apprécier le point de vue et c'est parti pour une descente plutôt roulante.


Quelques duos commencent à doubler, je guette le dude mais pour le moment pas de trace de l'esprit du trail, je serre les fesses.
On essaie de dérouler le plus possible pour faire le moins d'effort en descente.
Check up, genou droit, ben ça tire, tendon d'achille gauche, ben ça tire, OK c'est donc vivant tout va bien.
La descente est assez courte et nous voila au passage de relais, et d'un.

72ème/178 temps 2:40:51

Relais 2 :

Le Désert - Le Grand Carroz - Le Cozon - Col de La Drière - Mont Pellat - Col des Fontanettes - Col du Planet - St Thibaud de Couz
13 km, 685 m de dénivelée +, 1357 dénivelée

Petit bonjour à Benoit Laval, qui est sûrement en train d'attendre le dude pour lui expliquer le fonctionnement des battons, normalement il arrive bientôt !!
Revoilà la légende Mich Riondet, décidément ça le démangeait.

On refait le plein des niveaux, cool du sirop de menthe, parfait.
Arrive une portion bucolique, très sympa ces quelques kilomètres avec le soleil qui pointe son nez (partie poétique)
Les duos passent avec des têtes connues, le champion pio (trop fatigué par la maxirace pour faire un solo), sam le pote au dude, mais toujours pas de dude.

Bon fini la rigolade on se refait une bonne petite montée, c'est bien raide mais ça passe.
Tiens qui voila que je rattrape en haut de cette montée, la championne Alexandra Rousset.
Je passe donc au sommet première fille, du coup je m'inquiète un peu, ne serais-je pas parti un poil vite ??
Juste le temps de faire une photo au sommet qu'elle a filé plus vite que l'éclair dans la descente, je la reverrais plus.


Encore une descente moyennement technique, on peut avancer sans trop forcer.
Et hop 2 relais sont finis.
Et qui voila au détour d'un chemin ??
Les 2 bogosses du trail, le bouk et le dude, visiblement le dude a mis le clignotant (qu'elle faignasse) et le bouk s’époumone a grands cris de boooooooouuuuuuk.
Gardes tes forces le bouk si tu veux espérer doubler le kéké, c'est la chance de ta vie, me mettre 31km dans les jambes.

61ème, 4:56:45

Relais 3 :

St Thibaud de Couz - Massif du Mont Grelle - Le Fournet - Bande - Les Echelles
19.5 km, 980 m de dénivelée +, 1100 dénivelée

On attaque le relais 3, les choses sérieuses vont commencer.
Et là on prend un gros sentier, qui monte raide, en plein cagnard.
Ouch, la machine commence à monter en température.
Au dessus de nous c'est la ligne à haute tension qui fait un grésillement désagréable.
On quitte le gros chemin pour un truc encore pire, un chemin tout pourri au milieu des pierres et des ronces avec toujours la ligne haute tension.
On commence à reprendre quelques cadavres et me voila au milieu de la lutte pour le podium féminin.
Enfin ces traileuses me déposent avec une légèreté indécente, alors que moi ça commence à coincer sérieusement.
Cette partie ne restera pas dans les annales des plus belles montées de l'histoire du grand duc.
En haut la vue par contre est super chouette !!!


Ouf on finit par arriver en haut, c'est pas trop tôt, premier coup de barre, c'est normal, il y en aura sûrement d'autres.
Très très longue descente (12km) pour retourner au point de départ, le coup de moins bien est passé.
On passe la mi-course, c'est là qu'il faut pas trop réfléchir à ce qu'il reste à faire, sinon t'es mort.

Enfin nous revoilà aux echelles, sympa les encouragements, petit mots avec la corne et le faizan, le 73 est en force, merci les gars !!!

66ème, 8:20:36

Relais 4 :

Les Echelles - La Marine - Tramolley - Belvédère de Pertuis - Cheminée de Fetrus - La Revira - St Laurent du Pont.
17km - 1060m de dénivelée +, 1030 de dénivelée -

Petit point barrière horaire, il est 13h25, j'avais calculé qu'il fallait être ici vers 14h30 pour avoir une chance raisonnable, on est bien là.
Relais 4, 17km à faire en max 4h40, ça devrait normalement le faire, mais attention au coup de barre qui tue, celui qui arrive tout le temps sur le relais 4 du grand duc, le fameux relais maudit.

Je repars avec tomtrailrunner, qui a eu un passage à vide mais qui revient fort.
On attaque une longue portion de route en  discutant, mais je suis en train de rôtir sur place, je laisse filer tom, j'arrive pas à suivre.
Enfin on attaque la montée dans les bois.
La montée est longuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue, longuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue.
Je suis dans le très dur, et maintenant les oreilles qui commence à se boucher, c'est chiant.
J'ai l'impression d'être dark vador, chaque respiration est amplifiée et raisonne dans la tête.
Chez moi les oreilles bouchées c'est un des signes de la déshydratation.
Et moi je fais certainement une erreur, au lieu de m'arrêter un petit coup pour reprendre des forces, je m'entête à aller jusqu'au ravito qui arrive jamais.
Les solos en petites formes sont légions, bref tout le monde en chie.
Je trouve 2 solos arrêtés au bord du chemin, je prends la 3ème place sur l'arbre car là c'est dur, un des 2 s'avère être franckproto (j'espère ne pas dire de bêtise)
On se remotive et enfin le ravito qui marque le point shunt-raccourci-échapatoir, ouf.
Le raccourci n'est pas encore ouvert, reste 300D+ pour finir la montée et normalement une descente roulante (on y reviendra)
Bon bien mérité 5mn dans une chaise à l'ombre, on est bien, les bénévoles sont supers (comme tout le long de la course)

Bon faut y retourner, 300D+ c'est rien !!!
Enfin si quand t'es cuit c'est pas rien, heureusement le chemin est facile et moyennement pentu.
Déjà 150, yes, on fait une boucle pour aller voir le paysage et profiter de la bénévole en soutiff qui pointe les passages.


Sur l'élan on finit la montée, j'espère retrouver des jambes dans la descente sinon ça va être long.

La descente n'est pas aussi roulante et facile que prévue, ça avance pas vite.
En plus il y a des arbres au milieu du chemin, et chaque fois le mouvement pour passer le tronc doit être fait avec beaucoup de souplesse car les crampes ne demandent qu'à se déclencher.
On arrive ensuite dans un espère d'enfer, où la marche est obligatoire, un ruisseau à sec avec pleins de blocs à sauter (enfin sauter c'est quand on est en forme alors ça sera plutôt une technique beaucoup moins aérienne), on risque sa vie à chaque pas.
Après ça devient plus cool mais ce passage pourri a pris beaucoup trop de temps.
On commence à regarder l'heure, 16h40, le panneau indique St laurent du pont 1h30 pour les randonneurs, l'avance fond comme neige au soleil.
Mais maintenant c'est sur la dernière barrière horaire va passer, reste quand même 23km pour rallier l'arrivée.
Enfin Saint Laurent, mon fan club est là, ça fait du bien.
La traversée de la rue piétonne de St Laurent, un truc de malade, avec tous les gens qui encouragent en buvant des bières, on se croirait au tour de France.
Génial merci à tous, ça regonfle à bloc.


17h20, 40mn d'avance sur la barrière horaire, ON EST BIEN LA.

Classement ? (pointage en surchauffe) Temps : 11h40

Relais 5 :

St Laurent du Pont - Grand Villette - La Tuilerie - La Grassetière - Pierre Chave - Source de l'Ecuelle - Miribel les Echelles - La Bourgeat - Le Grépon - Les Echelles
20.6km - +500m de dénivelée +, 525 de dénivelée -

Ca sent la chouette morte, mais 20km à faire avec un kéké plus très fringant.

Ma femme et junior sont aux petits soins, massages, boisson et moi dans la chaise tel un dude à boire des cocktails (enfin plutôt à comater) .
Bon faut y retourner, on a une guerre à finir, je retrouve les supporters au pont dans 8 km, ça va motiver.

On commence par 4km tout plat, il fait chaud, fait chaud fait chaud.
Les solos essaient de courir, les relais passent en mode turbo, c'est vrai qu'en temps normal on pourrait envoyer à 14 à l'heure et là pas sur que je sois à 6.
On encourage les relais, c'est marrant à chaque fois regardent le dossard, pour voir si ils ont gagné une place ?
Finalement cette partie plate passe pas trop mal, maintenant faut grimper.
Sympa on a 2 ou 3 ravitos non prévus avec de l'eau et du coca et même un avec un jet d'eau le top.
C'est laborieux, je suis motivé pour retrouver le pont et les supporters, mais c'est long, je suis scotché, les oreilles bouchés avec mon souffle qui résonne dans la tête.
On est en plein dans le "dernière fois, on m’y reprendra plus" ou le "pourquoi faire ça ??", "j'annule immédiatement l'inscription à l'UTV"
"le saucisson c'est bien suffisant pourquoi faire plus", j'en passe et des moins polies.

Après un temps infini je retrouve enfin ce fameux pont qui est super beau mais que perso j'ai pas remarqué, heureusement les supporters ont fait une photo.


1h40 pour faire 9 bornes et 300D+.
Maintenant c'est cool je cours (enfin un truc cousin de ce sport mais pas tout à fait pareil, moins souple, un truc où tu dois avancer jambe tendu en te déhanchant) avec mon fiston.
C'est la chance de sa vie pouvoir rivaliser enfin avec son grand champion de père d'habitude si fort qui passe son temps à l'attendre et ben là c'est tout l'inverse.
Une sorte de rite initiatique où le but est de tuer le père.

En tout cas c'est assez cool d'être ensemble, en plus on est dans les bois et la température commence à baisser.
3km et c'est le ravito.


Je me pose dans une chaise mais impossible de prendre quelque chose j'ai le bide en vrac.
Reste 6km pour manger du rapace diurne, il est là plus très loin.
C'est du coup reparti, finalement ça va mieux debout que assis.
Fiston donne le rythme et on avance doucement mais sûrement.
On passe la dernière bosse qui fait mal, en remettant un duo sur le bon chemin qui avait décidé de rallonger un peu pour profiter de cette belle soirée plus longtemps.
3 bornes on y est.
Et là on double un relais à5 5 !!! Le gars rata-cuit jurant tout ce qu'il peut, mort de chez mort.
Pourtant on avançait pas vite, le mec a du se faire embarquer dans un traquenard, je pense qu'il est pas prêt de revenir, ça nous a amusé un bon moment cette histoire.
Et ouf, l'arrivée est là, la chouette est morte, ça c'est fait.
Sur le coup j'apprécie pas à sa juste valeur l'exploit, je suis pas au top, petit vomito et petit passage dans la tente secouriste.
Merci à eux, je suis bien couché, la tension est OK, quelques verres d'eau sucrée et c'est reparti pour un tour (enfin presque).
La première féminine, est là aussi, tous les champions sont rassemblés quoi :-)
Elle m'avait doublé pendant le relais 3 (je crois) et finalement m'a collé 2h.

Temps final 15:47:07, classement 59ème, 80 ont fait le parcours total + 17 autres ont pris le raccourci.

En conclusion

- 6 kg de moins sur la balance le soir, j'étais déshydraté, pas glop (par contre je vois toujours pas les tablettes de chocolats sortir, pfff pas encore mannequin maillot)
- Le soir crampe sur crampe, dès que je fais un mouvement différent, même en me brossant les dents crampe au bras
- Pas le plus beau des grands duc, mais pleins de passages intéressant, moi je l'ai trouvé finalement sympa
- Toujours une très belle ambiance avec les relais, les supporters, les bénévoles super nombreux (merci à tous), l'ambiance du grand duc quoi.
- Sympa d'avoir fait la fin avec mon fils, très bon moment (mais il a eu finalement plus de courbatures que moi !!!)
- le bouk et le dude, c'était pas pour cette fois.
- Je garde l'inscription pour l'UTV, et serais là l'année prochaine inchallah (on est con quand même), Chartreuse je t'aime ...

16 commentaires

Commentaire de the dude posté le 01-07-2015 ŕ 20:59:35

Purée si j'avais su que les bénévoles étaient en soutif, j'aurais fait un effort, en + ça m'aurait permis de toucher les fesses du kéké, mais je m'égare.
Quand on t'a vu avec le Bouk, t'étais vraiment fringant, alors ok il restait de la route à faire mais on le sentait bien.
En tout cas bravo à toi, l'an prochain tu reviens à égalité avec la Chouette.
Il te reste plus qu'à réhydrater la machine, c'est à dire rajouter un volume d'eau supplémentaire dans le Pontarlier ;o) et puis en septembre tu reviens montrer aux Vertcatos qui c'est le papa.

Commentaire de le_kéké posté le 02-07-2015 ŕ 08:29:23

Grosse réhydratation depuis lundi, j'ai moins droit au "tu as l'air fatigué" de tous les gens que je croise.
Heureusement que j'avais l'air encore en forme après 2 relais sinon j'aurais entendu une phrase qui fait la légende du dude, "les mecs ils font de l'ultra et au bout de 25-30 bornes ils sont morts on croit rêver"
Allez remets toi bien et à bientôt sur une course, on peut rêver non ?
A la tienne !!!

Commentaire de the dude posté le 02-07-2015 ŕ 09:05:02

"les mecs ils font de l'ultra et au bout de 25-30 bornes ils sont morts on croit rêver" mdr!!!
Le pire c'est les mecs qui sortent ce genre de phrases et qui après abandonnent au bout de 16 km pour un pov' genou qui grince, la honte.
Bonnes vacances.

Commentaire de richard192 posté le 01-07-2015 ŕ 21:31:50

Bravo Kéké de transmettre à la nouvelle génération la passion du GD, de la persévérance et de l'effort. Dans quelques années, tu seras fier de le boucler en DUO.
Pour l'UTV, ça devrait être une formalité pour afficher un doublet!

Commentaire de le_kéké posté le 02-07-2015 ŕ 08:33:02

Merci Richard,
Ca pourrait être cool un relai en famille pour mes vieux jours quand je pourrais plus faire le parcours en entier, mais c'est pas gagné, quoi que ma fille veut arrêter la danse pour faire de l'athlé ??!!!!
Ne pas sous-estimer l'UTV car je sais que ça sera dur (j'espère un peu moins chaud et pas humide, on peut rêver ??)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 01-07-2015 ŕ 23:00:04

Ce Grand Duc 2015 est un passage de relais, non pas de Junior à Kéké senior, mais de Michel Riondet au Kéké.
Y sont chiants les 2 commentaires au-dessus ils reprennent ce que je voulais écrire.
Bref
Merci pour cette trace écrite. Dimanche soir on était un peu sur notre faim quant à cette édition du Grand Duc, et là 3 jours après on se dit déjà que c'était bien chouette quand même...
Chartreuse on t'aime

Commentaire de le_kéké posté le 02-07-2015 ŕ 08:37:49

Effectivement l'esprit du grand duc était là.
On a passé une bien belle journée.
L'année prochaine le parcours sera différent, on aura de nouveau des chemins sortis de nul part et des paysages fabuleux (mais on si on peut éviter la ligne à haute tension) et ce nouveau parcours nous fera discuter pendant toute l'année.
D'ailleurs c'est où le prochain départ ????

Commentaire de franckproto posté le 02-07-2015 ŕ 16:06:41

Enchanter d'avoir fait ta connaissance "le kéké" bonne récupe et bon UTV moi je serai sur l'UT4M

Commentaire de le_kéké posté le 02-07-2015 ŕ 16:45:25

Merci Franck, plaisir partagée, on se souviendra de cette petite pause dans cette terrible montée.
UT4M on sera aussi de la fête mais sur la course fillette en version Chartreuse 40, pour un duel avec le bouk et Albacor. Si tu traines pas trop dans la première partie tu auras la chance de nous voir passer comme des bolides dans la montée vers la faita.
Bonne préparation d'ici là ...

Commentaire de Jean-Phi posté le 02-07-2015 ŕ 17:09:41

Les crampes le soir, c'est la suite de la déshydratation, c'est certain !
Bravo en tout cas pour avoir bouclé, du coup la chouettte ne mène plus que par 4 à 3. L'an prochain sera l'occasion rêvée de revenir à égalité. Tiesn, je me demande si je ne viendrais pas pour voir ça moi...

Commentaire de le_kéké posté le 02-07-2015 ŕ 18:21:12

Yes l'année prochaine pour l'égalisation, je compte sur toi, je sens bien un petit départ de St Pierre ou du Sappey, vivement la prochaine édition !!!

Commentaire de Albacor38 posté le 03-07-2015 ŕ 22:38:22

Un début de saison contrarié par un genou qui couine mais au final tu étais prêt le jour J à affronter des conditions de course que tu n'aimes pas forcément (grosse chaleur). Bravo Philippe. C'est toi le patron.

Commentaire de le_kéké posté le 04-07-2015 ŕ 22:34:35

Merci Christian, si c'est trop facile on n'en gardera aucun souvenir, là c'est bon on s'en souviendra longtemps. Ca aurait pu être pire comme ce WE, là ça aurai tété un massacre.

Commentaire de M_baton posté le 05-07-2015 ŕ 17:02:31

Félicitation! J'ai été sûr que tu y arrives. J'espère qu'on va se revoir pour l'UTV, si je survie l'été ;-)
Merci pour tes récits qui m'ont motivé pour faire les GDs :D

Commentaire de jcdu38 posté le 22-07-2015 ŕ 16:33:14

Comme d'habitude un joli CR. Un seul regret, tu as pris le temps de faire plein de photo mais pas de la bénévole qui pointe les coureurs. Fallait que tu sois déjà gravement désydraté pour oublier une telle photo !

L'année prochaine, si le Grand Duc revient sur nos terres, promis je tente l'aventure.

Commentaire de le_kéké posté le 22-07-2015 ŕ 17:23:36

Sisi j'ai la photo ;-)

Il faut ętre connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !