Récit de la course : Saintélyon 2015, par cedric42

L'auteur : cedric42

La course : Saintélyon

Date : 6/12/2015

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 1083 vues

Distance : 72km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

500 autres récits :

saintelyon 5-6/12/2015

Compte rendu de la saintélyon  5-6/12/2015

Voilà maintenant 3 mois que je me prépare pour cette course, le grand jour est là, la météo aussi. En effet, cette saintélyon se déroulera dans des conditions exceptionnelles (température clémente  chemin ultra sec…). Cette saintélyon ira vite, très vite !!!

A cause du refus de l’organisation d’accepter ma demande de dossard prioritaire, je ne partirai donc pas avec les premiers et surtout je ne pourrai pas m’échauffer, et je devrai slalomer pour remonter la file des concurrents… MERCI EXTRASPORTS      

23H15 :

J’arrive à proximité de la ligne de départ et je m’aperçois qu’il y a déjà un peu de monde… Je ne perds pas de temps et me positionne. 40 minutes à attendre c’est long, je discute vite fait avec d’autres concurrents (certains n’ont aucun objectif sur cette saintélyon, ils sont juste là pour faire le départ avec les premiers…)

SAINT ETIENNE : km 0

Top départ la bave aux lèvres. Je slalome et remonte les concurrents par dizaine. Je le sais je suis parti vraiment trop vite. Mais je suis trop énervé pour réfléchir…

SORBIER : km 6

Arrivé au pied de Sorbier, je sais que la course commence véritablement ici. En effet, voici la longue « mais roulante » montée vers st Christo en Jarez. Comme prévu le terrain est très sec…

SAINT CHRISTO EN JAREZ : km 15

Premier ravito que je zappe et surtout premier regard sur la montre pour voir mon temps de passage.1h04 pour 15km alors là oui je suis vraiment parti vite… mais faut pas m’énerver !!!  Et c’est parti pour le deuxième tronçon (le plus beau pour moi..) qui suit les crêtes jusqu’à Sainte Catherine. La température est toujours aussi douce (pour la saison). Au passage je précise que je suis parti en short et en haut je porte un t-shirt manche courte plus un coupe-vent et un bonnet. Je continue mon bonhomme de chemin et jusqu’ici tout va bien. Soudain grosse chute roulé boulé, la totale quoi. Rien de cassé heureusement, mais j’ai de bonnes douleurs sur tout le côté droit. Une chute est souvent un signe de fatigue, et mon départ kamikaze y est certainement pour quelque chose.

SAINTE CATHERINE : km 28

Deuxième ravito, je prends 2 pâtes de fruit et surtout je retrouve mon assistance (UN GRAND MERCI A EUX).Changement de bidons ... Deuxième regard sur le chrono 2h02. Je suis toujours en avance sur mes temps de passage. Et c’est reparti pour la troisième partie, sans doute la plus dure, surtout pour ses passages « techniques » du côté du signal.  Montée, descente,  les kilomètres passent et je commence à sentir les premiers tiraillements musculaires. Et là le noir total !!! Ma lampe vient de s’éteindre !!! Plus de batterie !!! Heureusement, j’avais des piles de rechange, mais c’est quand même 2-3 minutes de perdu…PUT***.  Surtout que j’allais changer de lampe à Soucieu. Comme prévu  malheureusement  sur  cette partie, ma progression est plus lente due en partie à la fatigue et aussi au terrain. Le ravito de Saint Genoux est zappé et je sais que le profil du parcours est plus favorable jusqu’à Soucieu maintenant.

SOUCIEU EN JARREST : km 51

Je retrouve mon assistance après avoir passé le ravito et pris des pâtes de fruits. Changement de bidons et de lampe !!! Je regarde la montre  4h07 je suis toujours en avance mais je perds du temps sur mes prévisions  et au vu de mon état (mal au bide) je sais déjà que cela risque d’être difficile de finir en 6h. La sortie de Soucieu commence par une route goudronnée en faux plat descendant ce qui permet de remettre un peu de vitesse. Mais la suite est une succession de coup de cul sur des petits chemins boueux !!! De plus, je commence à récupérer  les derniers de la saintexpress ce qui n’aide pas à la progression.

CHAPONOST : km 61

Ravito de Chaponost que je zappe. De toute façon je ne peux plus rien manger, vu l’état de mon ventre. Il est 5h06 et il reste 11kms. Il est maintenant certain que je ne pourrai pas finir en 6h même si cette fin de parcours est roulante hormis la montée sèche (passage à 18%) de l’aqueduc. Je me concentre encore plus pour que chaque foulée soit la plus économe et efficace possible. Les montées se font en marche rapide et je relance au plus vite. Ma dernière appréhension (crampes) se trouve être les 200 escaliers à faire en descente à 2km de l’arrivée. Finalement pas de problème, et je termine les 2 derniers kilomètres avec un mec qui fait la course en relais à 2. Je lui dis qu’il me servira de lièvre sur la fin et lui demande à quelle vitesse nous courrons le long des quais de Saône. Il me dit 13km/h. Cela me réconforte.

HALLE T.GARNIER : km 72

6h08min 20s je passe la ligne d’arrivée satisfait. Les 6H n’étaient pas loin (ils se sont certainement joués à un dossard prioritaire !!!). De toute façon je ne pensais pas pouvoir finir en 6h à contrario de mon entraineur RODOLPHE BIER. Au classement, je suis 24eme ce qui prouve que cette année le niveau était exceptionnel. Pour info, le même chrono l’année dernière m’aurait  permis de faire 11eme !!!

REMERCIEMENTS

Merci à la famille et aux amis qui m’ont suivi toute ou partie de la nuit. Merci à mon entraineur  qui me permet de me surprendre à chaque course et j’espère que le plus beau reste à venir !!!

8 commentaires

Commentaire de Runphil60 posté le 07-12-2015 à 13:34:42

Respect pour ta course et ta gestion de fin de course ou la machine semblait plutôt usée,

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-12-2015 à 14:19:03

Quelle chance d'avoir un récit d'un performer !!
En attendant celui de nico2938 ?
En tout cas bravo, quelle fusée...!

PS: et pour quelle(s) raison(s) ne t'accorde-t-on pas un dossard élite ???

Commentaire de cedric42 posté le 07-12-2015 à 17:38:18

pour le dossard élite, j'ai fait une demande par mail qui a été pris en compte si j'en crois le mail de retour d'extrasports. la veille de la course au moment du retrait du dossard, j'ai demandé pourquoi je n'avais pas de dossard prioritaire. réponse " les dossards sont attribué par rapport aux résultats". En gros ils m'ont pris pour un con. En fait le problème c'est que je ne suis pas "connu" et je ne connais personne du coté des organisateurs.

Commentaire de Arclusaz posté le 07-12-2015 à 17:15:33

oh oui, il y en aura d'autres !!!!

Pour le dossard prioritaire, ce sera bon l'année prochaine, c'est sur !

et encore bon anniversaire.

Commentaire de bubulle posté le 07-12-2015 à 20:52:17

Donc, l'an prochain : avoir le dossard prioritaire et te trouver une frontale décente qui ne lâche pas au bout de même pas 3 heures....:-). Y'a un super fil de discussion sur Kikourou à ce sujet...;-)

Bravo, en tout cas, pour avoir placé un 42 si près de la tête de course sur cette course qui est quand même la nôtre quoiqu'en disent les gars du département d'à côté....;-)

Commentaire de Edo posté le 07-12-2015 à 21:00:07

et bien je suis saisi...j ai participé au 44 km et mon temps...06h03...
bravo !

Commentaire de Benman posté le 07-12-2015 à 21:56:03

bon, finir la course à 13 km/h, c'est un autre monde! Bravo pour cette belle perf que tu nous fais partager.

Commentaire de franck de Brignais posté le 08-12-2015 à 10:54:05

Bien joué Cédric ! Belle performance !
L'année prochaine tu pourras demander à Extra Sport ton dossard élite... grâce à cette 24ème place ! félicitations encore !!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !