Récit de la course : La Course du Viaduc de Millau 2007, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : La Course du Viaduc de Millau

Date : 13/5/2007

Lieu : Millau (Aveyron)

Affichage : 1917 vues

Distance : 23km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Si tu vas à Millau...

Si tu vas à Millau... 

 

On a rendez vous sur le parking à l'entrée de l'autoroute vers les 8 heures. Alain est passé me chercher et nous nous retrouvons tous les 14 Bugistes. Les plans ont bien été élaborés, couchage, bouf, transport, etc … 4 voitures, 2 de 3 et 2 de 4 personnes. Notre petit convoi s'envole d'Ambérieu, les bagnoles sont bien chargées. Audrey n'est pas là, blessée. Nous faisons une pause à la sortie du Puy. Sur le parking d'autres personnes sont là aussi pour aller à la course, on ne va pas être tout seul. Un petit café de Nellie et Jacques, une part de gâteau de Michel et c'est reparti. Après Mende, nous trouvons un coin sympa pour la pause de midi.

 

 

Après une micro sieste, nous repartons pour la dernière partie du voyage jusqu'à Millau. Frédéric ouvre le chemin, et avec son GPS, il va nous offrir une visite guidée pas prévue dans les rues de la mecque du cent bornes. Le camping est enfin rallié, les voitures d'Olivier et Jacques sont arrivées avant nous. Les tentes Quechua se dégainent en un tour de main et l'opération sardines se met en route. Nous faisons une reconnaissance du départ et de l'arrivée. Les filles traînent devant les magasins de fringues, Oliv cherche des cartes postales. Il fait bon et la ville est remplie de futur viaduqueurs. Je me retrouve nez à nez avec Robert, un ancien d'Ambérieu, qui est venu également fouler le géant blanc. A demain, peut-être dans la foule ! Petit tour aux dossards, mais pour la forme, car les extérieurs au département ont reçu leur précieuse invitation par la poste. Là, ce n'est que pour les locaux. Petite photo souvenir en commun.

 

 

Une petite bière à un stand d'expo locale nous rince la meule. La vie est belle. Nellie veut nous arroser à une fontaine, mais plouf elle tombe à la baille toute habillée, un peu aidé par Hervé. Un peu vexée, elle essayera quand même quelques habits dans des boutiques sur le retour. De retour au camping "Coté Sud", nous ne résistons pas à la tentation de la piscine, un peu froide. Nathalie ne comprend pas pourquoi elle n'a pas pied alors que les un mètre 55 de la pistoche lui arrive au cou. Bref elle nous fait bien rire. Ca commence bien. Nous préparons nos dossard, camelbak, gels, tenue, et c'est l'heure de l'apéro.

 

 

Le rosé pamplemousse de Bruno va en ravir plus d'un, surtout Michel qui va s'éclater toute la soirée. Le repas est pris au resto du camping d'où les blagues vont fusées de toutes parts. Les dodos bien mérités sous les tentes vont animés l'acoustique du camping étoilé. Le réveil arrive trop vite et mines fatiguées nous nous dirigeons 1h30 avant vers la zone de départ après un bon p'tit déj. Il y a déjà beaucoup de monde. Devant nous, des représentants du marathon du beaujolais sont déguisés en bouteille de pinard. J'ai mis ma perruque verte et jaune, Olivier a ses ballons smiles dans le dos. Nath, Fred et Brigitte ont enfilé un coupe vent jaune, Nellie, Fabienne et Hervé sont emballé dans leur sac poubelle. Bruno mon colocataire Quechua est concentré. Dominique et Véronique, lunettes de soleil visées cachent leur appréhension. Alain est prêt pour sa sortie longue comme il dit. Michel est inquiet par la distance. Jacques est venu en touriste, il ne court pas. Certains pensent à la barrière horaire : 1h30 au kms 8,4. Mais on est là pour les pousser. Des coureurs demandent à Boul si il a des ballons de meneurs d'allure ou si c'est ceux du temps limite de passage aux différents endroits d'élimination. Il n'a pas fini le pauvre, on va lui demander 150 fois. On est bien placé, il y en plus derrière que devant. 9 heures, c'est parti avec la musique d'Era. qui béguaille. C'est vraiment étroit et très vite nous apercevons notre but : le viaduc est là devant, loin encore. Le temps n'est pas trop chaud et c'est tant mieux. Ca descend et la chenille humaine s'étire doucement.

 

 

 

Je suis avec Alain et nous faisons la course ensemble. Nous avons décidé de s'attendre tous à l'entrée du viaduc. On voit Boul de loin avec ses ballons smiles, le rythme est lent, mais on est là pour le fun. Le pont trop loin est là et ses piliers sont interminables. Tel une girafe ou encore tel un transporteur du film l'empire contre attaque ses pieds traversent la vallée. Il a mis ses bottes de 7 lieues. Le tablier est vraiment haut.

 

 

 

La route se transforme en chemin et c'est la montée tant redoutée qui commence. C'est magnifique. Nous passons x fois sous le viaduc par cet itinéraire dans la verte.

 

 

 

Boul me double, il s'était arrêté pour des photos, j'en fais de même. On me tire le portrait en lançant quelques blagues. Ma perruque fait de l'effet mais je commence à avoir sérieusement chaud. Je m'efforce à la garder, je suis là pour le spectacle. J'ai perdu Alain de vue aussi, lui aussi d'ailleurs me dira t-il, c'est qu'il y a de la populace. Je rattrape Michel, Bruno, Fabienne, Brigitte, Nathalie. Allez on y croit. Certains marchent et l'ascension se fait lentement en zigzaguant entre les plus lents. Arriveront-ils avant le temps limite; c'est vraiment l'angoisse de tous. Je me fais pousser à droite, à gauche. C'est pas sympa les gars. La barrière est passée, les autobus nous narguent. Non, nous ne monterons pas, on va s'le faire ce pont.

 

 

 

Le ravito est là et je cherche du regard mes collègues, personne. Ah si des milliers de coureurs mais j'les connaît pas. Je prends un gel au passage tendu par les bénévoles, vraiment très bien organisé. Je mitraille à tout va.

 

 

 

J'arrive au début du viaduc et Boul-Oliv est là sur la droite debout sur le parapet en tendant son unique ballon smile rescapé, signe de ralliement des coureurs ambarrois. On se retrouve tous. Hervé a taillé devant, il fait la course. Dominique a préféré continué, il a eu peur de la 2° barrière horaire. Véro continue également. Tout le monde est là, Nellie, Fred, Alain, Brigite, Michel, Bruno, Nathalie et Fabienne. On repart après quelques photos. Le viaduc est à nous. Ses immenses piliers de soutien percent le ciel, les haubans sont des câbles de science fiction. C'est un long faux plat de 2,5 kms. On ne voit pas grand chose car il y a des protection en plexiglas. L'hélicoptère tourne au dessous de nous tel un rapace et nous les souris. Robert nous rattrape, vraiment le hasard. On taille le bout de gras. Je pousse des accélérations pour photographier mes compagnons en plein effort. C'est vraiment le pied. On aperçoit Nathalie de l'autre côté qui redescend. Un p'tit coucou. L'arche Asics arrive et le demi tour est effectué. On s'arrête de nouveau.

 

 

Robert, Michel, Bruno, Frédéric, Fzbienne et Gibus.

 

Elle est pas belle la vie. Maintenant ça descend et on a le vent dans le dos. Je m'arrête pour prendre une barre de céréales dans le sac. J'ai a nouveau perdu le fil et mes copains. J'allonge la foulée. Je vole, je ne touche pas terre. Olivier me redouble de nouveau, photos encore. Je le laisse partir. Un caméraman m'interview. De l'autre côté, il n'y a plus beaucoup de monde et des marcheurs avec des ballons ferment le cortège. Je retrouve les derniers de la troupée à la fin du viaduc. De retour au ravito de l'aller, les filles font un arrêt pipi, Oliv aussi. Fait gaffe au vent ! Sur les tables bien achalandées, il y a des pattes d'amandes et Fabienne fait le plein. Eh on y va ! Tu veux un sac plastique ? On rigole, c'est cool c'te course. Un coureur me double et me demande en mariage. Ah, ah. Oh la belle verte ! Cela remonte et c'est dur pour les pattes. Nous sommes 4, Oliv, Fabienne, Nathalie et moi même. Les filles nous disent que nous pouvons partir devant, Oliv et moi, mais je rétorque qu'il faut qu'elles arrivent avant nous, on les poussera si il faut. Devant il y a Michel qui commence à avoir sa foulée qui part de tous les côtés, il en bave. On le rejoint. Nous sommes sur un chemin et avec Nathalie on est content d'avoir mis les trails. Allez Michel accroche on est avec toi. Le profil s'incline vers l'avant. Le viaduc est sur notre droite. Salut l'ancien. Un gars dans le champ à gauche nous filme, on sera sur le film de Vo2 Run in Live, visibles surtout grâce au ballon jaune de Boul. Je prends des photos et manque de me rétamer, il y a des trous. Fait gaffe Gibus ! La ville est proche. Les filles sentent l'écurie et s'envolent vers l'avant. Nous restons à trois. Avec Boul on encourage Michel qui en a sa claque. Il s'arrête deux, trois fois dans les tapes culs avant l'arrivée. Mortels ces faux plats quand on est mort. Plus que huit cents mètres. Allez Michel cinq bonnes minutes et c'est fini. Allez encore huit cents mètres ! Faudrait savoir crie Michel, il en a les jambes coupées. Ne les écoute pas lui dit Oliv, ils ne connaissent rien. L'arche est là. C'est fini. 23,550 kms, 2h52'. Michel est mort. On nous remet un sac avec ravito, barres, gâteau, fruits et un super tee shirt Asic avec le viaduc dans le dos en un colorie disco. On pourra aller en boite avec. Les autres nous ont attendu et nous rentrons clopin clopant au camping. Le retour va être dur car on a morflé.

Super souvenir. Organisation méga top. Ces milliers de coureurs à gérer, chapeau. Merci d'avoir coupé l'autoroute pour nous. Un dernier regard au viaduc le plus grand du monde, il y a quelques heures, on était sur le toit du monde.

 

8 commentaires

Commentaire de titifb posté le 15-05-2007 à 22:11:00

Salut Gibus !
Merci pour ton CR plein d'humour ! J'aurais bien voulu te rencontrer ! Cette course est vraiment top...peut-être une prochaine édition verra-t-ele le jour, pour permettre à tous ceux qui n'ont pas eu la chance qu'on a eu, nous les 10500 privilégiés !
Votre we a l'air de ne pas avoir été mélancolique ! Le nôtre non plus...

Bises, A+

Commentaire de gdraid posté le 15-05-2007 à 22:17:00

Bravo à tous, d'être montés à plus de 10000, sur la plus haute marche du podium de la course à pieds !
Quelle chance, vous avez eu d'être là, ce jour là !
Merci pour ton récit Gibus, et pour tes très belles photos, où se mèlent, le sport, le tourisme et l'amitié.
JC

Commentaire de l'ourson posté le 15-05-2007 à 23:08:00

Bravo Gibus et ta bande !! C'était vraiment un super chouette week-end qui nous restera dans nos mémoire longtemps!! Je suis encore dans les nuages de Millau 48h après et pour un moment encore ;-)) L'Ourson_au_plaisir_de_te_Kivaou_Kroiser;-))

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 15-05-2007 à 23:58:00

Bravo Gilbert pour ce magnifique récit, et les superbes photos.
Quelle belle balade tu nous offres, à tous ceux qui n'y étaient pas.
Et pour ta coupe de cheveux, ne change rien, vraiment !
Au plaisir de te croiser bientôt par chez nous...

NoNo_l'escargot_du_Revermont

Commentaire de Hippolyte30 posté le 16-05-2007 à 23:22:00

Salut vous autres. Je commence à comprendre pourquoi j'ai fait une bonne place dans cette course... A lire les CR des Kikourous, je vois bien que vous avez profiter un maximum du Viaduc de Millau sans regarder le chrono.
Bravo en tous cas pour l'ensemble du séjour du groupe. Au juste, c'est pas sympa de balancer les filles dans les fontaines avec le temps qu'il faisait.

Commentaire de moumie posté le 17-05-2007 à 12:41:00

bravo à vous tous et surtout à michel qui en a bavé

Commentaire de calimero posté le 17-05-2007 à 22:00:00

Que de CR et de photos magnifiques!!

Bravo et merci, si avec tout çà on ne fais pas un superbe album souvenir, c'est à désespérer!!

Commentaire de franciss posté le 18-05-2007 à 23:02:00

Waouh ! C'est comme si on y était... d'ailleurs on aurait pu y être, vu la tonne de monde, pas facile de savoir si tel ou untel était là.
Une course certainement pas comme les autres...
Bravo à toi...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !