Récit de la course : La Course du Viaduc de Millau 2007, par titifb

L'auteur : titifb

La course : La Course du Viaduc de Millau

Date : 13/5/2007

Lieu : Millau (Aveyron)

Affichage : 5621 vues

Distance : 23.8km

Objectif : Terminer

19 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

A L'ASSAUT DU VIADUC DE MILLAU !

Lundi 14 mai 2007

A L'ASSLA COURSE DU VIADUC DE MILLAU : UNIQUE ET MAGIQUE...

 

 

Pour les participants à cette course, la traversée sur cet ouvrage long de 2,46 km et culminant à 270 m au dessus du Tarn, restera une expérience forte. Lors de cette première (et dernière !) course, la circulation sur l'A75 a été coupée dimanche matin à hauteur du viaduc, un ouvrage très fréquenté depuis son ouverture en décembre 2004 avec le passage mercredi de son 10 millionième véhicule.

Mais, en ce dimanche 13 Mai 2007, à 9 h, rien n'a encore commencé ! Ca trépigne d'impatience dans le sas de départ de la course dite du Viaduc de Millau...Il faut dire que nous sommes debout ou assis, coincés au milieu d'une marée humaine depuis 1h15...Nous sommes un groupe de 6 coureurs venus de Pierrelatte et de Saint Paul 3 Châteaux.Avant la course du Viaduc

Grâce à l'accord et à la complicité de la Compagnie Eiffage du viaduc de Millau, et à celle de la Direction nationale des routes, la fameuse course d’un seul jour va enfin avoir lieu. Un parcours de 23,7 kilomètres au départ de Millau et la traversée intégrale du pont le plus haut du monde. Dès septembre 2006 les inscriptions se sont vendues comme des petits pains; mais pour des raisons de sécurité, les organisateurs avaient décidé de les limiter au nombre de 10500. Du coup, cette épreuve fait une entrée exceptionnnelle en prenant d'emblée pour sa seule et unique édition le 6e rang des grandes épreuves françaises de course à pied en termes de participants. Le premier rang étant occupé, bien sûr, par le  mythique Marathon de Paris, avec 35000 participants. 

Heureusement, il ne fait pas trop froid, certains, des habitués des Grands Rendez-vous, ont pris la précaution de se couvrir de sac poubelle...10510 ! 10510 coureurs privilégiés qui ont réussi à se procurer le fameux sésame pour fouler le sol du célèbre plus haut Viaduc du monde réalisé par l'architecte Foster. Gilles Bertrand, instigateur du projet rappelle : 
« On a tous des rêves. Celui d'organiser une course sur le viaduc de Millau faisait partie des miens avant même l'ouverture de l'ouvrage».
  

 LE PLUS HAUT DU MONDE !

Le Viaduc le plus haut du monde

Le parcours qui nous attend est assez exigeant et la côte de la piste nord du viaduc fera marcher beaucoup de bipèdes partis la fleur au fusil, euh, à la basket ! Les derniers de ce très long peloton garderont un oeil sur le chrono : ici, pas question de perdre trop de temps ! En effet, le viaduc ne pouvant être fermé à la circulation pendant une journée entière, le temps limite de 3h 30 est imposé à tous. Pour des raisons de sécurité, une barrière horaire est donc installée au km 8 à 10h 30, avant la traversée du viaduc, et au km 13 à 11h 15, avant le demi tour sur le viaduc. Les coureurs qui ne franchiront pas ces barrières horaires seront éliminés et ramenés en bus. Je ne sais pas si certains sont rentrés de cette cruelle manière...Bref, même si on veut prendre le temps de profiter du spectacle de cette superbe course, de l'ambiance du peloton, du paysage à couper le souffle, de ce Géant des Causses qui nous domine (la pile P2, la plus haute, dépasse du sol de 336 m)...pas question de trop musarder en chemin. Grâce à la participation d'une armée de bénévoles, que je remercie d'ailleurs avec chaleur, Millau a pu accueillir, renseigner, réconforter, soigner, nourrir, rafraîchir les coureurs engagés dans cette superbe aventure ! Qui inscrira son nom sur cette épreuve prestigieuse d’un jour ?

 UN PONT TROP HAUT ?

 

 07-01-22-viaduc-millau-sarkozy.jpg


9 h Le départ est donné ! 
La musique d'ERA enfle et monte comme une prière vers le ciel bleu de cette belle cité Aveyronnaise qui a doublé sa population pour l'occasion...Les premiers s'élancent à toute vitesse. 9 h Le départ est donné ? Ah ? Pour notre groupe de Tricastins, rien de bouge...Ah, si ,on avance un peu. On est très bien placés : arrivés à 8h15, nous ne sommes qu'à une centaine de mètres de la ligne de départ réservée aux élites dont je ne fais pas partie aujourd'hui ! Nous ne mettrons qu'une minute pour franchir la ligne de départ : une aubaine !

GENESE DU DOSSARD 7845 :
Le dossard qui orne fièrement mon tee shirt ne m'était pas destiné. Il était promis depuis des mois à Totocara, (Antoine G). Et c'est un petit "miracle" si j'ai pu l'épingler ce matin ! Jeudi dernier, le 10 mai, je ne savais pas que mon week end serait Aveyronnais. 

Ira, ira pas ?
Tout a commencé par un "post" sur Kikouroù, un site dédié aux sports d'endurance et notamment à la course à pied. Je relatais dans ce fameux post à propos de la course du Viaduc mon regret de m'y être prise trop tard pour avoir un dossard.
Kikidrôme (merci à elle !) m'a donné les coordonnées de Totocara, un coureur blessé qui offrait son dossard ! Contact immédiat, je vais avoir son dossard, il me l'envoie par la Poste et je bénéficie de son hébergement dans un Mobil Home à Le Caylac avec l'équipe très sympathique d'Allan 26, mes voisins de Pierrelatte ! Tout se "goupille" pour le mieux, sauf mon angoisse de ne pas voir arriver mon dossard assez vite. Avec les ponts (les viaducs ???) du mois de mai, un retard de livraison de courrier n'est pas à exclure...Totocara l'a expédié directement au camping, mais si j'arrive là-bas et que je n'ai pas ce fameux sésame...Que faire ? Errer comme une âme en peine dans les rues de Millau ?  Me contenter d'encourager Défi Franck, Alain Guéri, Véronique Gielly, Chantal et Vital ? Bien sûr...mais, bon, j'aimerais bien néanmoins être avec eux pour courir, les encourager, et vivre avec eux cette aventure unique.

Trop de dossards !
Nouveau rebondissement vendredi matin : je reçois un mail d'andré.a, de Bessan (près de Pézenas) qui m'annonce qu'il a lui aussi un dossard pour moi et qu'il peut me l'amener en main propre pour être sûr que je l'ai à Lodève où nous devons passer ! Hourra ! Un bon tiens vaut mieux que deux tu l'auras disait ma grand-mère. L'affaire est entendu, et samedi matin, dès potron minet, nous voici partis de notre Drôme Provençale dans la Défifranckmobile. A Lodève, l'ami andré.a me confie son précieux dossard dont il ne peut rien faire : lundi, le destin est cruel parfois, il s'est fait une entorse sévère, 3 semaines d'arrêt ! Je porterai donc son dossard, et ses espoirs de faire figurer son nom au palmarès de cette épreuve qu'il aurait tant aimé courir...

Arrivée au camping à Le Caylac, le dossard de Totocara est là !!! Mince, que faire ? Lequel va orner ma poitrine demain ? Lequel va franchir la ligne d'arrivée ? Je ne peux quand même pas en mettre deux !!! Bah ! Je vais tirer au sort...Demain, je serai Antoine (Totocara) VH2. Hum, me laissera-t-on rentrer dans le sas des coureurs s'il y a une vérification des dossards ? Angoisse...Je laisse le dossard à Défi Franck qui loge sur Millau, avec la tâche ardue de faire changer le nom d'Antoine pour le mien. Et le dossard d'andré.a me direz-vous ? J'ai trouvé un nouveau hémérodrome (coursier grec, comme Philipiddès). Nouvelle pasation de dossard !Il s'agit de Christophe de l'équipe d'ALLAN 26 ! Super, tout s'arrange, d'autant que DéfiFranck m'annonce au téléphone qu'il a réussi à faire modifier le dossard d'Antoine, et que je vais pouvoir courir sous mon nom (pour les assurances, c'est mieux, on ne sait jamais...). Les deux dossards

 seront donc à l'arrivée ! Voilà donc l'histoire de mon parcours d'avant course ! Ira, ira pas ? Ira ! 

Je pense à tout ça, à toute cette chaîne de solidarité qui m'a permis d'être ici et maintenant en train de courir avec mes athlètes et amis, parmi ces milliers de gens venus de toute la France et même de l'étranger pour courir, et découvrir cet ouvrage fabuleux. 

La course :
Nous quittons donc Millau par une route descendante, et déjà le peloton joyeux et bariolé s'étire sur des centaines de mètres ! Les arrêts "pipi" se succèdent tout le long de la route, un bosquet ? Un coureur ! Il faut dire que l'attente dans le sas de départ était un peu longue...Même moi, je suis obligée de stopper ! La première fois de ma vie que ça m'arrive...Véro qui court avec moi, profite elle aussi de l'arrêt...Le chrono défile, bien sûr, imperméable à nos problèmes...La course est longue, nous aurons bien le temps de rattraper tout ce beau monde. Ce qui est vrai ! Ca y est,il est là, ce géant des Causses, au-dessus de nos têtes ! Nombreux sont les coureurs s'arrêtant faire des photos, pour immortaliser ce moment...Je sors également mon appareil (je cours avec un CamelBak), je ne l'ai pas transporté pour le promener ! Clic Clac, dans la boite...Et on repart ! Les cris d'admiration fusent. Maintenant nous abordons la piste nord et la pente devient sévère : il faut bien que nous montions à l'assaut du Viaduc ! 400 m de dénivelée, ça n'est rien pour moi, mais certains déjà, se mettent à marcher. 1er ravitaillement : comme nous sommes assez bien placées, Véro et moi, (dans les 1000...), pas d'encombrement aux tables et des bénévoles disponibles. J'en profite pour boire, prendre un gel, discuter avec un gars très sympa, faire des photos. Bon, il est temps de repartir. Où est ma cliente ? Mince, c'est pas vrai, perdue ? C'est pas grave, je la rattraperai toute à l'heure, je vais attendre Franck...Re-pause photos ! Pas de Franck ! Il a dû passer dans un groupe, je ne l'ai pas vu. Je repars donc, toute seule. Enfin, façon de parler ! J'en profite (mon côté coach !) pour encourager une féminine (Isabelle ?) et nous voilà montant la rampe d'accès au viaduc. Le vent est bien présent. 

SEQUENCE EMOTION :
Trop beau...J'y suis, enfin, mon rêve. Celui que je croyais inaccessible depuis des mois se réalise : je suis en train de courir SUR LE VIADUC ! J'en ai les larmes aux yeux... J'aurais voulu partager cette émotion avec mon ami Défi Franck, avec Véro, ou avec Alain...mais, je suis seule parmi ces milliers de coureurs anonymes qui me doublent. Il faut que je m'arrête pour prendre des photos que je sais historiques. Que je fasse ces clichés pour tous ceux qui n'ont pas eu la chance d'être là aujourd'hui, et qui auraient eu tellement envie d'y être et en tout premier lieu : Antoine et André. Je vous dédie à tous les deux ce CR. Sans vous, je n'aurais pas vécu cette joie si intense, qu'elle finit par faire mal, tout en faisant du bien ..J'ai pensé si fort à vous hier, que je suis sûre que vous avez été en communion avec moi, pour ce moment exceptionnel...
Il suffit de passer le pont

La traversée est assez longue, au loin on aperçoit l'arche du partenaire ASICS...Loin...Je ne sais pas si je dois aller plus vite. Véro est-elle devant ? S'est-elle arrêtée pour un arrêt technique ? (pipi !?), et je l'aurais dépasser sans la voir ? Où est Franck ? Alain ? Soudain, alors que je suis dans ma bulle, à profiter de cette ambiance magique, je vois Véro de l'autre côté des rails de sécurité !!! Elle est déjà sur le retour...Plus d'un kilomètre d'avance ! Allez,je fonce, je vais la rattraper ! J'allonge enfin la foulée...C'est à moi, maintenant de faire mon demi-tour sous l'oeil vigilant des bénévoles et de la police...Je déroule, double, remonte les coureurs par dizaines, soudain Franck, de l'autre côté cette fois ! "Salut Franck, ça va ? Tout va bien ? Je remonte sur Véro, à tout à l'heure...à toute allure". Je ne reviendrai jamais sur Véro, en fait, car mon vieux démon de la photo, me pousse de nombreuses fois encore à dégainer mon appareil...104 clichés et 2 films...et pendant ce temps, Véro galope devant ! 

LA CHASSE EST OUVERTE !
Bon, il reste 10 km, quasiment en descente (avec quelques petites côtes assassines...). J'aurai bien le temps de la rattraper. Je ne m'en fais pas trop. J'allonge et double ! A droite, à gauche, je slalome entre les coureurs "Bip bip, pardon !" hop, je passe, je dépasse ! Oh, trop beau le Viaduc vu d'ici. Nouvel arrêt. Certains me disent, "Tiens, mais je vous croyais loin devant" Grrrrrrrrr...Véro, Franck, où êtes-vous ? Je me retourne et crie "Franck" à tous les vents. Le long cortège multicolore s'étend derrière à perte de vue...Je regarde ma montre : dès que je peux dérouler, je suis à 18, 19 et même à 20 km/h....
En descente, bien sûr ! Et pas de Véro. L'ai-je doublée alors qu'elle était dans un groupe compact de coureurs ?  En courant, je repense à la célèbre fable de La Fontaine, "Le lièvre et la tortue" chauddevant.jpg: Rien ne sert de courir, il faut partir à point". Et j'aurai beau finir à fond, multiplier les Bip Bip, je franchis en apnée la ligne d'arrivée, déchirée par un point de côté qui me cisaille le diaphragme, sans avoir réussi à rejoindre Véro...Là, mon chrono indique 2 h03...Je reste de longues secondes les mains sur les genoux pour retrouver mon souffle. Puis, je décide de rester là pour attendre Franck et le prendre en photo sous l'arche d'arrivée. La musique ERA résonne dans la Parc de la Victoire. Joli nom...Soudain, l'animateur vient vers moi pour m'interviewer; je réponds de mon mieux à ses questions en guettant Franck. Le micro sous le nez je ne peux sortir mon appareil, lorsque mon ami apparaît !!! Frustrant ! "Et bien, merci", "De rien, grrrrrrrrrr" ! Entre temps, DéfiFranck a disparu ! J'aurai passé la course à les chercher décidément ! Les bras m'en tombent : comme la Vénus de Milo ? Non, ici, c'est la Vénus de Millau  ! Rien à voir avec la célèbre statue grecque de l'époque hellénistique, Aphrodite, et non pas, c'est affreux, dite ? Bon, j'arrête ! Finalement, je réussirai à retrouver tout le monde...

Au bilan : un week end fantastique, et je pèse mes mots, et je remercie particulièrement Christine (Kikidrome), Antoine G (Totocara), André A (dédé.a). Franck (défi Franck), Patricia, Christophe, ainsi que toute l'équipe du club d'Allan 26 !

P1050561.JPG

LES DERNIERES INFOS (trouvées sur le site de l'organisateur)

Entre 200 et 300 coureurs sauvages ont franchi la ligne d'arrivée dotés de faux dossards. 
 Une première en France : l'épreuve a fait l'objet de reportages sur l'ensemble des télés françaises : TF1, France 2, France 3 et M6 ont diffusé un sujet sur la course dans leur JT du soir.

La seconde féminine à franchir la ligne, a été déclassée. En effet, elle n'était pas inscrite et avait disputé la course avec le dossard d'un homme.

Toutes les photos sur mon blog : http://courirplushaut.over-blog.fr

Pour voir ma vidéo, accrochez-vous aux haubans !

<embed style="width:400px; height:326px;" id="VideoPlayback" type="application/x-shockwave-flash" src="http://video.google.com/googleplayer.swf?docId=729503718318597842&hl=fr" flashvars=""> </embed>

19 commentaires

Commentaire de Say posté le 14-05-2007 à 22:42:00

Salut Sylvie


Encore une belle course... Tu sais quoi? On m'a aussi donné un dossard en fin de semaine dernière. Là j'aurai pu découvrir la joyeuse bande de Pierrelatte! Tant pis, une autre fois.

A peluche

Coli

Commentaire de JLW posté le 14-05-2007 à 22:53:00

Très belle course, très belles photos, ca valait le coup (pour nous) que tu t'arrêtes pour les prendre et beau récit (comme d'hab en ce qui te concerne) captivant qui me fait un peu pmus regretter de ne pas avoir accompagné mon pote (qui est passé sur France 2 au JT dimanche soir !!)

Commentaire de l'ourson posté le 15-05-2007 à 00:11:00

Merci Titifb pour ce zouli récit !! Dommage quand même que je n'ai pu savoir ta présence sur le Viaduc plus tôt car nous aurions pu nous claquer la bise.. au moins au départ !! ;-))) L'Ourson_loin_derrière_toi_;-)))

Commentaire de rapace74 posté le 15-05-2007 à 04:10:00

merci pour ce superbe recit a la fois emouvant et passionnant et surtout ces superbes photo qui t'on fait predre du temps mais nous on remplis les yeux de magnifiques paysages!! j'espere que nous nous reverrons bientot et pkoi pas sur le trail de béné

je t'embrasse

manu

Commentaire de cedre posté le 15-05-2007 à 09:02:00

Super cr, super course, super solidarité, supers paysages....
super titifb.....
merci pour ceux qui n'y étaient pas .
a+

Commentaire de gdraid posté le 15-05-2007 à 09:26:00

titifb, quelle belle image, cette deuxième photo !
Un tableau d'impressionniste, ce champ de coquelicots, où s'enfuit, au loin, vers les nuages, l'élégant viaduc de Millau.
Ton oeil d'Artiste, titifb, a surclassé ce jour là, tes jambes de Championne, pour le plus grand plaisir des yeux.
Merci aussi, pour ton récit, comme toujours passionnant.
Bises.
JC

Commentaire de chorizo13 posté le 15-05-2007 à 10:22:00

sacré titifb, tu nous donnes des emotions à la lecture de ton super CR.
mais du rire aussi en visionant ta vidéo "vive KIRIKOU.....et KIKOUROU". là j'étais mort de rire .

besos

Commentaire de bigout66 posté le 15-05-2007 à 11:14:00

Salut Titi,

merci pour ce Cr pleinn d'émotion et de jeux de mots lol.
Cette course j'aurai vraiment aimé la faire mais tes photos atténuent ma déception de ne pas avoir été de la partie.
C'est vrai que la photo du viaduc avec les coquelicots est superbe : titi championne de cap et de photo aussi ???

@+ ;-)

Commentaire de titifb posté le 15-05-2007 à 13:07:00

Merci à tous pour vos commentaires ! Je vous jure que j'ai pensé à vous sur le Viaduc...Ma vidéo en est la preuve ! C'est vrai que j'ai perdu du temps, mais je ne le regrette pas ! Je voulais absolument faire partager à ceux qui n'y étaient pas et qui auraient voulu y être mon émotion et ma joie intenses, d'être là, avec tous ces coureurs anonymes, en communion...

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 15-05-2007 à 13:27:00

Bravo Sylvie ! Comme si j'y étais ! Bien belle balade
que cette course sur le Viaduc. Ca a du te changer, toi
qui cours toujours devant, de faire des poses photos !
Merci pour le magnifique reportage.

NoNo_l'escargot_du_Revermont

Commentaire de béné38 posté le 15-05-2007 à 23:50:00

Waou Sylvie !!
Bravo pour cette belle course (beau chrono avec toutes tes photos) et ce sympathique récit. J'ai vu les reportages aux infos, ça avait l'air magique... Mais ton reportage vu de l'intérieur de la course (et ta vidéo aussi) rendent mieux... surtout sur Kirikou hein !
Bizaplus
Béné38

Commentaire de moumie posté le 16-05-2007 à 10:13:00

Un grand merci pour ce cr et ces photos. Comme beaucoup de monde, j'aurai aimé faire cette course.
Tu nous as transporté dans la course, et atténué notre déception de ne pas l'avoir faite.
Encore un grand merci pour ce beau récit.
Bisous

Commentaire de Gibus posté le 16-05-2007 à 12:05:00

Ah la la
quelle course
et dire qu'on a failli se croiser
mon groupe est sur une de tes photos, la 30/66, ceux avec les coupes vents jaunes derrière les gens déguisés en bouteille de vin beaujolais...

Commentaire de samontetro posté le 16-05-2007 à 15:10:00

Joli CR titifb et superbe course. Moi qui me disais qu'une course sur bitume c'était forcément moins beau qu'un trail, je ne peu plus le dire! Quel parcours magnifique tu nous a fait vivre!

A bientôt sur les sentiers du Vercors.

Commentaire de defi franck posté le 16-05-2007 à 20:41:00

bonsoir coach

comme d'habitude je suis toujours derrière afin de te surveiller je confirme que cette journée était exceptionnelle et inoubliable merci à toi de m'avoir accompagné et encourager notre petite équipe. où le prochain défi ???? bizzzz

Commentaire de Hippolyte30 posté le 16-05-2007 à 23:11:00

Pour toi, cela a été plus dur de trouver un dossard que de faire la course !!!
T'as pris des photos, tu as musardé sans avoir la tête dans le guido. Tu ne dis pas si tu as pris le temps de boire un bon café en terrasse là-haut sur le viaduc. J'ai bien aimé ton CR.
Au plaisir de te croiser un jour.

Commentaire de agnès78 posté le 17-05-2007 à 00:20:00

Un énooooooooooorme MERCI sylvie pour ce très très très beau récit plein d'humour et ses photos magnifiques! J'ai vraiment hâte de rencontrer votre petite troupe!
bises, Championne, et à très bientôt, j'espère.
agnès

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 17-05-2007 à 16:50:00

C'est superbe. bravo pour le récit et pour les photos. Dommage que ce soit si loin pour un week-end (je bosse le samedi matin). J'espère pouvoir un jour faire cette belle épreuve.

Commentaire de kuanza posté le 20-05-2007 à 19:42:00

Coucou Titi,
Super cr, de très belles images et des beaux souvenirs gravés dans nos mémoires, comme toi, j'ai perdu mes accompagnateurs à l'entrée du viaduc, retrouvés après l'arrivée.
Bonne continuation

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !