Récit de la course : La Montée du Mont Bouquet 2008, par titifb

L'auteur : titifb

La course : La Montée du Mont Bouquet

Date : 22/6/2008

Lieu : Brouzet Les Ales (Gard)

Affichage : 2103 vues

Distance : 4.7km

Matos : Bandito d'ASICS

Objectif : Se défoncer

17 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

Le récit

 

BROUZET LES ALES, A L'ASSAUT  DU MONT BOUQUET



Les montagnes environnantes
résonnent encore de l'écho des fanfares, des bals, et des concerts de la Fête de la musique qui a eu lieu hier soir lors du solstice d'été. Dans un petit village Gardois, blotti au pied du Mont Bouquet, vaste promontoire calcaire encerclé d'une garrigue odorante, Brouzet les Alès se réveille lentement dans la chaleur de ce premier matin d'été dominical. Le thermomètre, au moral en berne depuis plusieurs semaines, nous annonce, optimiste, plus de 30°. 


Au coeur de ce village de moins de 450 âmes, les nombreux bénévoles Brouzetains ont mis les petits plats dans les grands pour recevoir des coureurs qui s'apprêtent à gravir les flancs du Bouquet qui culmine à 633 m d'altitude avec, pour les plus ambitieux, le vif espoir de parvenir à son sommet au plus vite !

Il est 10 heures et un peloton joyeux de 80 coureurs va partir à l'assaut de la colline d'où les parapentistes s'élancent de la falaise abrupte qui surplombe le versant Est.  

Non, il ne s'agit pas pour tous ces athlètes de faire un pèlerinage à la vierge "Mater Admirabilis". Il faudra pour rallier la ligne d'arrivée avaler les 5 km et surtout les 437 m de dénivellation positive. Là, s'offrira au regard émerveillé du coureur méritant, un panorama grandiose sur les Cévennes, le bassin Alésien, le Ventoux et la vallée du Rhône.

"Ca n'fait que monter ?" demande anxieusement un coureur à un autre ? "Oui et non", répond énigmatiquement son interlocuteur ; "Quand tu es là-haut, faudra bien qu'tu r'descendes : pas de téléphérique, ni d'ascenseur !" Quoi ? On m'aurait menti ???

Les organisateurs font partir un mal-voyant avec son guide 1 minute avant que ne déferle la masse des coureurs. Je ne les rattraperai pas...Respect ! Un autre couple mal-voyant/guide restent à l'arrière du peloton. J'apprendrai en lisant le CR de Patcastelnau, que le guide était un kikou !

Le décompte commence, le peloton trépigne, le doigt sur le bouton déclencheur du chrono. TOP ! C'est parti !

Les premiers filent à toute vitesse à travers la rue qui borde le parc municipal. Un virage à gauche, un virage à droite, les choses sérieuses commencent. Un panneau nous annonce le Mont Bouquet à 5 kilomètres. Il s'agit d'une course de côte sur route. Heureusement pour moi : c'est plus roulant que par sentiers...

Chantal est déjà devant, bien décidée à rester maître de la situation ! Va, Chantal, aujourd'hui, personne ne viendra te contester une victoire acquise, d'après ce que j'ai vu de ses adversaires dès le départ !
Je la vois, déjà accrochée aux basques des garçons qui font la course en tête. 26'48 : c'est le temps qu'il lui faudra pour accéder au faîte du Mont Bouquet.

Elle prend une incroyable 9e place au scratch...Le vainqueur, chez les hommes, n'est qu'à 2 minutes. C'est Mickael Armand du SCAC (24'48). Le junior d'Alès CA, Guilhem Prax, prend une très belle deuxième place à 5'' du 1er (24'53). Le 3e sera Cliff Sooben de l'ACN Anduze (25'15).

Quant à moi, je ne suis pas aussi mal que mes médiocres performances montagnardes pouvaient le laisser craindre : 4e V1 à la Crémaillère, il y a 15 jours (bon, c'est vrai, c'était une épreuve de la Coupe de France de la discipline et forcément, le niveau était fort relevé...pour moi !).

Dès l'entame de la côte, Françoise Dumas, l'Alésienne de l'ACA tente un débordement par la gauche. Un oeil dans le rétro; ah, oui, Françoise Dumas...Mais, nous avons un contentieux elle et moi. Elle m'a battue à Anduze sur la course de la Pentecôte cette année. La vengeance est un plat qui se mange froid. Je vais laver l'affront aujourd'hui. Je me sens "en jambe", ce qui est fort rare chez moi, dès que mon horizon devient vertical. Un coup d'accélérateur, et hop adieu Françoise, on se retrouvera à l'arrivée . Aujourd'hui, c'est toi qui vas voir mon dos !!! Bon, en même temps, la route est encore longue avant le sommet, faudra pas mollir et relâcher la pression. Je me doute que mon adversaire (je parle pas de Chantal qui à l'heure où je passe le 4e kilo est déjà arrivée...), est tapie dans l'ombre (euh, dans le soleil, car de l'ombre, j'en ai pas vu...), et attend son heure pour revenir sur moi et me faire payer mon impudence !

Jusqu'à la ligne tracée sur le sol du Mont Bouquet, je regarderai dans mon rétroviseur les velléités de Françoise de venir me disputer  une deuxième place convoitée derrière Chantal Baillon, Master de la Montagne. Des tentatives, s'il y en eut, n'ont pas réussi à me décrocher du doublé que je comptais offrir à mon club La Foulée Lagardienne. Je me jette, en apnée sur la ligne d'arrivée, avec l'énergie de... l'espoir ! Yes...Bon, ça, c'est fait ! 2e et la victoire en V1.

Je suis vraiment ravie : Chantal gagne, mon ami et athlète David Brès que je coache depuis le début de la saison continue sa progression en m'infligeant plus d'une minute dans la vue (l'aurait plus faire mieux, ce zèbre, ce mais il est parti un peu vite, et ça, ça se paye cash...ah, l'expérience !) : 18e en 28'32, 10e V1.

De là-haut, la vue est à couper le souffle. Des voiles multicolores étoilent un ciel sans nuage. Je donnerais cher pour redescendre ainsi, accrochée à un parapente.

Mais, pas le temps de me projeter sur des rêves improbables, la suite de la séance nous attend tous les 3, Chantal, David et moi. En effet, après un échauffement de 5 km, la course de 5 km, nous allons nous offrir un bol d'air dans un fractionné sympathique : 8 x 1 minute vite (euh, très vite en fait, la peau de mon talon me le confirmera bien avant la fin de la descente...), récupération 30 secondes. Parvenus à Brouzet les Alès, nous entamerons un footing cool de 2 kilomètres pour faire bonne mesure.

Bref, une sortie estivale avec dénivelé de 17 km (un peu plus pour Chantal). Pour préparer le semi de montagne Névache/Briançon, c'est une bonne séance...

Perfidement , j'invite Françoise Dumas qui vient d'arriver à se joindre à notre petite réjouissance prévue, mais, étrangement, elle refuse...et prétexte une envie de profiter du panorama pour décliner mon offre honnête qui aurait dû lui faire plaisir. Elle cache sa joie, c'est sûr !
En moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire (euh, n'exagérons rien !), nous sommes en bas.

 

Le temps de prendre une douche bienfaitrice et de faire divers étirements, les coureurs reviennent du Guidon du Bouquet.


La remise des récompenses a sonné. Les élus sont là,en compagnie des organisateurs, des sponsors et de notre ami le célèbre et sympathique animateur de courses René Reboul. Vous ne connaissez pas René Reboul ? Pas grave, lui, il vous connaît déjà !


Chantal se voit remettre un bon pour une matinée de remise en forme "Valvital" aux Thermes de Fumades les Bains (lieu fréquenté par Jules César en son temps). Bon, une remise en forme pour Chantal ? C'est un investissement pour rien. La forme, croyez-moi, elle l'a ! C'est plutôt à nous, les battues du jour qu'il aurait fallu offrir un tel soin...

Je monte sur le podium scratch (et gagne un magnifique sac Camelbak HydroBak 1.5 L) avec Chantal et Françoise que j'embrasse de (très) bon coeur, car, mais vous l'aviez compris, j'ai le plus grand respect pour mes adversaires qui ne le sont qu'en course...Mes propos ci-dessus, n'étaient évidemment que de l'humour. Françoise, si tu me lis...je crains le pire pour notre prochaine confrontation !


Au moment de quitter ce petit coin de paradis Gardois, l'organisateur nous invite à partager le repas des bénévoles. Inutile de nous le proposer deux fois ! C'est le meilleur de la journée qui nous attend : un repas copieux, diététique (si si), et surtout convivial, à l'image de la course, et de l'accueil reçu. Nous savourons des crudités bien fraîches, du gigot, diverses variétés de salades, et des Pélardons du pays délicieux à la fragrance subtile.


Je déguste un café avec Jacques Boudet (maire actuel de Brouzet) et Pierre Redares (ancien maire). Discussion passionnante avec ces élus portés par le souci du bien être de leur prochain en cette paisible cité Languedocienne. 

Nous parlons des turbulences religieuses : répressions et révoltes (Eglise Réformée, Camisards) qui vont plonger Brouzet dans le chaos des représailles sans fin.

Il est 15 h30 lorsque nous quittons nos hôtes. A regret. Nous avons passé une excellente journée. Les Drômois rentrent au bercail.

Venir courir l'an prochain à Brouzet les Alès ! La course ? Le panorama au sommet ?  
Nous, on aime : un peu, beaucoup, passionnément, à la folie...Et avec l'accueil que vous y recevez, c'est le bouquet final !

Je dédie cette course et ce CR à Dav 26 pour son anniversaire...

Toutes les photos sont là :

http://titifb26.spaces.live.com/photos/cns!1F8A9AEC094019D4!4648/?startingImageIndex=1&commentsExpand=0&addCommentExpand=0&addCommentFocus=0&pauseSlideshow=0 

 

17 commentaires

Commentaire de patcastelnau posté le 23-06-2008 à 07:10:00

Bravo championne et merci pour ce beau récit complet où tu n'as rien oublié (ni personne) et où c'est un plaisir de voir l'importance de la tactique chez les premiers. Chapeau et bonne chance pour Briançon.

Commentaire de calimero posté le 23-06-2008 à 07:11:00

Un bien beau récit une fois de plus! Et que dire de ta énième victoire?

Bravo à toi et à Chantal!

A bientôt j'espère!!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 23-06-2008 à 07:41:00

Gard à toi, même si tu es Ales, tu vas finir par être sur Bouquet. Je me demande ce qui ta Nîmes !
Bravo à toi et à Chantal.

Commentaire de taz28 posté le 23-06-2008 à 07:44:00

Heureusement que le soleil est revenu sur Paris, sinon je t'aurais jalousée d'être dans un si joli village avec autant de ciel bleu !!!

Encore une victoire Sylvie !! Mais ne t'inquiète pas, je ne t'emprunterai pas ta coupe...celle que tu m'as offerte trône toujours fièrement sur mon bureau ..

Bisous

Taz


Commentaire de CROCS-MAN posté le 23-06-2008 à 10:23:00

Bravo les filles, toujours aussi TOP, comme tes CR. La classe.
A la revoyure et bon ETE.

Commentaire de BENIBENI posté le 23-06-2008 à 10:31:00

Et v'lan ! Encore une coupe ... Alors tu l'a vu ?...La vierge !
Bravo à toi, encore une course béton pour une nana en béton . Chapeau la miss !

Commentaire de RogerRunner13 posté le 23-06-2008 à 12:02:00

Super CR comme toujours et bravo à vous deux.

Commentaire de eric41 posté le 23-06-2008 à 14:35:00

Bravo Sylvie avec l'été tout revient,la victoire et le beau temps.
Merci.
Eric

Commentaire de gdraid posté le 23-06-2008 à 15:05:00

Merci sylvie pour ce récit de La Montée du Mont Bouquet.
Tu nous fait vivre une lutte vengeresse, dans ce décors chaud, et coloré d'une course de côte que Chantal affectionne tant, et qui te réussit ma foi, très bien.
Tes descriptions et commentaires des lieux sont un régal.
Il ferait presque oublier, que cette Françoise a dû en baver terriblement pour essayer d'atteindre le sommet de ta gloire.
Bises
JC

Commentaire de Mustang posté le 23-06-2008 à 17:42:00

Bravo pour ton cr

Plus la course est courte, plus le cr est long!!!!


ah ce soleil et et ambiance!!

Commentaire de Dav26 posté le 23-06-2008 à 22:32:00

Encore merci Sylvie une belle journée comme on les aimes
coté course ça étais dur dans le rouge avant même la mie par-cour l'an prochain je l'aurai cette montée.
bravo les filles a bientot

Commentaire de jcdu38 posté le 24-06-2008 à 14:24:00


Bon apparemment tu ne seras jamais "calife à la place du calife" sauf si Chantal décidait de ne plus courir ... et apparemment ce n'est pas pour tout de suite ...

Donc bravo à toutes les deux pour votre course et merci pour ce récit plein d'anecdotes et d'informations de toutes sortes sur la région où s'est déroulé cette course.

--
JC

Commentaire de Gibus posté le 24-06-2008 à 22:07:00

"Je me jette, en apnée sur la ligne d'arrivée, avec l'énergie de... l'espoir !"

Quelle gnack tu as encore, et cette rage à chaque course.

Moi je dirais plutôt que tu as l'énergie d'un espoir (catégorie plein d'avenir).

Commentaire de hellaumax posté le 25-06-2008 à 18:24:00

bravo
Encore une très jolie course et un très joli récit. Je ne me lasse pas!

Commentaire de chtigrincheux posté le 26-06-2008 à 05:09:00

Ose ma titi un cr de marathon, j’ai hâte de le savourer .On se calle une date et on se le fait à deux ?
Big kiss les copines à tout bientôt

Commentaire de Lolarun posté le 26-06-2008 à 08:59:00

je ne suis pas la première moi à venir glisser ici quelques mots du plaisir que j'ai eu à lire ces quelques lignes d'un récit qui défoule! ...à défaut toujours de pouvoir tester la mienne de foulée, je cherché la clé ;-) des progrés à venir à lire vos exploits en dénivelé!
bises

Commentaire de béné38 posté le 28-06-2008 à 19:13:00

Bravo les filles ! Toujours la forme,on ne vous arrête plus !!
Bonnes vacances !!bisous!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !