Récit de la course : Trail des Passe-Montagnes - 12 km 2009, par vial

L'auteur : vial

La course : Trail des Passe-Montagnes - 12 km

Date : 17/5/2009

Lieu : Albigny Sur Saone (Rhône)

Affichage : 709 vues

Distance : 12km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 autres récits :

avec une pensée pour Séverine, aux passes montagnes

 

 

2ième compétition après ma mésaventure de la saintélyon  2008. Après le trail de Douvres du 3 mai, l’absence de sorties longues pour cause de weekend familiaux ou de calendrier surchargé de réunions en soirée ne m’encourageait guère à tenter l’aventure d’un premier 6 heures de Mure, dans le village limitrophe de mon domicile. Alors pourquoi ne pas se frotter aux monts d’or (rhodanien, pas le fromage jurassien !!). Me voilà donc parti la vendredi  m’inscrire chez Spode Spode à Lyon. Moi qui descend de moins en moins en ville me voilà servi : Pas de licence sur moi (paumée depuis le trail de Douvres ?) et sans certificat, rien n’y fait : même en donnant le numéro de licence, retour à la case départ,  inscription le matin de la course avec une pénalité de 5 euros à la clef, tant pis pour moi.

En cours de route, juste avant Albigny sur Saone lieu de départ, des banderoles annoncent le jour même un trail et une rando comme à Albigny. On me tuyautera à l’arrivée : il semble qu’il existe encore des querelles de clochers, même dans les trails…. Arrivée une bonne heure avant le départ, les inscriptions se font dans la partie haute du village : la couleur est déjà annoncée,  confirmée lorsque j’apprends que le tracé doit pour partie reprendre le Trail des Cabornis - 10 km ou le : Trail des Cabornis - 35 km. Plus d’hésitation, chaussure trail et petite pointure : le 12 km et 600 m de dénivelé suffira pour mon manque de distance. On verra une autre fois pour le 24 km et ses 1200 m.
Je retrouve mes copains du club de Feyzin, ainsi que looping01, et son pote déjà rencontrés sur Douvres. Marie69 est aussi là présente aux inscriptions, ce qui me permet de rencontrer l’organisateur pour qu’il puisse parler de Séverine Gazelle81. A défaut de le faire sur la ligne de départ, un hommage lui sera rendu en début de remise des prix.
 Après les préparatifs, retour vers la salle, et je ne sens pas vraiment de motivation dans le groupe pour s’échauffer en se hissant vers la ligne de départ : qui veut voyager loin ménage sa monture. Une petite boucle sur le plateau en recherchant le plat. Et nous voilà sur la ligne pour un départ commun, mais un peu cafouillage en l’absence de sono. La troupe s’élance, premier km en 4 mn et des poussières (malgré le bitume) puis la première grimpette arrive sur  2 km, le groupe commence à s’étirer. Plongeon vers le km 4 sur un parcours agréable en sous bois ou sentier herbeux. Je suis poursuivi par un  coureur qui lâche des grands « arghh ». J’hésite entre un grand allemand ou un gars qui a avalé un moustique.  Les vocalises continuent : peut être un allemand qui a avalé une nuée de moustiques….Nouvelle grimpette sur 500 m sommet et descente jusqu’au km 5,5. Le chrono annonce une moyenne de 5 mn au  km. L’organisation accorde une attention toute particulière à une gestion saine des gobelets, qui sont laissés à la table de ravitaillement, ce qui me fait plaisir
car en charge de réfléchir, dans le cadre du comité d’athlétisme du Rhône, à l’intégration du développement durable, et plus particulièrement à la gestion des déchets lors des manifestations sportives. Deuxième ravitaillement itou que le premier, les gobelets abandonnés à faible proximité des tables. 6 km séparation des deux courses, les costauds tout droit, les moins costauds (ou plus prudents) sur le petit circuit. Déjà moins de monde, mais sans pouvoir savoir ma place dans la course. Une grosse bosse atteinte en 2 km, point culminant de la course, un petit plateau et c’est la plongée vers le retour. Des sentiers en sous-bois, moins de single trace qu’au départ, et un balisage de rêve. Organisé par le club vtt et course à pied des passes montagnes, les pré signalisations de changement sont annoncées, bien visibles, du bon boulot fait par les cyclistes. Nickel pour nous qui filons bien, quoique moins rapide qu’  à vélo.
Surprise un « Spode » sort des bois, rageur
. Plutôt habitué aux 10 km sur route, il semble en belle galère, découvrant un peu tard la qualité du circuit, m’avouant à l’arrivée « avoir été inscrit à l’insu de son plein gré !! ». La motivation n’y est plus, il ne cherchera même pas à repasser le petit trio que nous formons. Un bon « coup de cul » entame un peu plus ses faibles convictions, mais aussi nos guiboles, bien qu’on nous signale le premier à 8 mn devant, mais un peloton juste avant nous et présent dans le top 20. Un peu de répit et la cerise sur le gâteau. Deux belles volées d’escaliers, d’une centaine de marches chacune et une belle envolée de la puissance dans les gambettes. Je ruse sur la première partie en tirant à droite sur la descente d’eau. Mais la deuxième partie m’oblige à un retour sur les escaliers. Plus de cuisses sur la partie haute, je lâche un peu de lest que je ne reprendrais pas. Je suis aussi cuit que mon voisin (selon ses dires à l’arrivée) mais lui semble mieux le masquer. Je ne réponds plus à l’attaque. On dévale les dernières dizaines de mètres  et Marie69 nous passe au chrono. C’est fini en 1h 02 à mon chrono (1h01mn52s officiellement). Je vois déjà Jean Paul P. un V2 de chez Spode déjà arrivé, qui m’a mis quasiment 3 mn. Mais je savais qu’on ne joue pas dans la même cour. En final je serais 22ième, 2ième V2 , et au vu des résultats d’un copain V2 engagé sur la grande distance, nul doute que j’ai fait le bon choix. Peu de monde encore arrivés, mes potes de Feyzin sont là et las à la fois. Bonheur suprême les ostéopathes sont peu sollicités. Et hop un petit tour sur la table. A la question « qu’est qui vous amène ? » je  leur rétorque « rien » souhaitant juste une petite remise en état compte tenue de la faible affluence dans la salle. Je fais l’historique des blessures, le diagnostic est rassurant car la cheville semble nickel chrome (bien qu’un peu sale, elle ne brille pas vraiment ). Ce qui est moins rassurant pour le jeune osthéo c’est qu’à mon âge on ne me « manipule moins ». Devant ma résistance musculaire, il renonce. Mais il a fait du bon boulot, même si « à mon âge mon brave monsieur les raideurs se déplacent !!! ». Je retrouve sous la douche (enfin dans la cabine d’à côté) mon « grand allemand » qui m’explique enfin : il est allergique au pollen, et avec le vent sur le circuit, il a été gâté.. Retour en salle, assiette de salade de riz comprise dans l’inscription. Remise des prix avec un petit mot pour Séverine, un maillot kikourou sur l’estrade, photo par Looping01.
En conclusion, un circuit sympa mais exigeant, une bonne organisation, ravito top, balisage extra, météo nickel chrome avec le soleil qui brille. Sans être de vin,  à  consommer sans modération…..

 

4 commentaires

Commentaire de canard49 posté le 19-05-2009 à 07:27:00

Belle perf pour un "V2", tu es plutôt allé à la vitesse d'un V12... Ta réussite doit te rassurer pour la suite de la saison.
Bonne récup
ALex

Commentaire de Eric Kb posté le 20-05-2009 à 08:52:00

Pas des querelles de clocher...un problème de quenelles de brochet !!! C'est pour ça qu'on a eu du riz :-)
Ah ses V2 pas que les muscles qui durcissent, la feuille aussi !!! :-) :-)
Merci pour le CR grâce auquel j'apprends que j'ai fait une partie des cabornis...
Et au plaisir de se recroiser
Eric

Commentaire de francky69 posté le 20-05-2009 à 12:04:00

Egalement présent sur le 12 km (loin de toi car 1h08...), première expérience en course "nature" superbe parcours, que du plaisir tout du long !! J'ai attendu à tes côtés pour l'osthéo ou on a papoté 5 minutes.
Au plaisir de se revoir sur une prochaine course
francky 69

Commentaire de Gibus posté le 20-05-2009 à 18:53:00

Bon, si j'ai bien compris, tout était top
sauf les quenelles de Clochemerle.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !