Récit de la course : Trail des Passe-Montagnes - 12 km 2011, par totoro

L'auteur : totoro

La course : Trail des Passe-Montagnes - 12 km

Date : 15/5/2011

Lieu : Albigny Sur Saone (Rhône)

Affichage : 540 vues

Distance : 12km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 autres récits :

Confiance retrouvée :-)

Après un marathon d'Annecy on ne peut plus désastreux, les jambes n'avaient pas trop souffert mais le moral par contre ... La chaleur ambiante dans Lyon n'a pas beaucoup aidé la reprise puisque chaque sortie est une épreuve du feu tellement il fait chaud : la pollution n'a pas dû aider non plus.

Bref, histoire de retrouver des sensations, quoi de mieux que de s'inscrire sur une course !

J'avais pas envie de faire du long et je ne connaissais pas le trail des Passe-Montagne à Albigny-sur-Saône : 12kms pour 600m de D+. Ouep, ça devrait être sportif quand même !

L'entraînement se fait au feeling actuellement, je me présente donc le dimanche matin à Albigny sans réel objectif à part celui de me faire plaisir :-) J'arrive sur le coup de 8h sur place pour récupérer mon dossard et on nous offre un bon d'achat qui sera utilisé pour mes premières pompes de trail et une bouteille de bière spéciale trailer : si si c'est marqué dessus !

Ensuite, retour à la voiture pour se changer. J'aperçois Arclusaz dans sa voiture (pas trop de mal pour te garer ?) et je me prépare doucement : étirements, petit footing et quelques longueurs dynamiques.

Ensuite je cherche la ligne de départ et déjà pour y accéder, il faut gravir une sacrée montée ! Là-haut, je poursuis l'échauffement et tente d'apercevoir d'autres kikoux. Mais il y a du monde car le départ est commun au deux distances proposées : 12 et 24 bornes.

Sur la ligne, j'arrive à discuter avec yves_cool_runner, très sympa car m'encourageant pour mes prochains marathons.

A 9h, le speaker nous indique de bien faire attention au parcours car sur les 8 premiers kilomètres, il y a déjà 550m de D+ !

Ensuite, c'est la départ. Comme je ne sais pas où j'en suis, j'y vais fort :-) aidé par les deux cent premiers mètres en descente mais tout de suite après c'est une belle montée. Celle-ci est d'abord large et sur le bitume, je me fais bien doubler !

Puis on arrive sur des chemins bien caillouteux, je fais attention à bien regarder où je pose les pieds. Je grimpe à un petit rythme car j'aimerai ne pas avoir à me mettre à marcher. Plus on monte et plus le chemin se fait petit pour devenir un single track au sommet de la première bosse. La première descente sera aussi en single track. Et là, franchement, je n'aime pas ! Car déjà on est tous l'un derrière l'autre subissant le rythme du premier et dans la descente, personne n'envoie vraiment. Du coup, on reste sur les cuisses et ça elles aiment pas ! Mais au moins plus personne ne me double :-)

La montée suivant est large, je commence à doubler pas mal car je continue à courrir, ensuite léger plat où je me surprends à bien relancer malgré un cardio autour de 190 ! Je suis à fond ! Enfin la dernière partie de l'ascension, je la commence en courant mais je m'aperçois que là, c'est franchement trop raide. Je me mets à marcher mais plutôt rapidement. La course ne fait que 12kms, j'essaye de ne pas trop lâcher.

Au sommet (table d'orientation mais je ne sais pas quel est ce mont ?), je me force à recourir de suite. Au ravito du 8ème (fini le dénivellé :-) je choppe un bout de chocolat et boit un coup. Ici, se trouve la bifurcation des deux parcours. Je me lance dans la descente et me retrouve seul ...La descente est brutale, jonchée de grosses pierres mais j'y vais à fond. J'essaye d'être très concentré sur là où je vais poser mes pieds; Je dévale vite mais le fait d'être seul ne me rassure pas vraiment sur le fait d'être sur le bon chemin ! A chaque changement de direction, je perds un peu en vitesse pour être bien sûr de la direction à prendre, puisqu'il n'y a personne à suivre !

Au bout de 10 minutes, j'aperçois quelqu'un devant moi. Dans les descentes et les parties de plat, je fonds sur lui mais la montée finale, pimentée de jolies escaliers bien raides me compliquent la tâche ! Il est trop loin pour que je le rattrape dans la descente finale. Tant pis, je passe la ligne en 1h05'38'', très agréablement surpris par le chrono et le speaker m'annonce 28ème, encore plus surpris sachant qu'il y aura 227 arrivants !

Je croiserai DROP ensuite pour discuter.

Bravo à l'organisation car c'est un trail bien sympa sans fausse note et avec un excellent taboulé à l'arrivée :-)

Prochaine course ? Sais pas encore vraiment ... Mais aujourd'hui, lendemain de cette course, j'ai écris ce récit en ayant quand même bien mal aux pattes !

6 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 16-05-2011 à 14:49:00

Tororo is back !!!!

quelle vitesse, je suis bluffé !
Finalement, contrairement à ce que tu crois, c'est peut être ça ton terrain : des chemins et du dénivelée J'ai vu dans un livre qu'on appelle ça du traille ou trel, j'ai pas bien compris ....

Commentaire de tidgi posté le 16-05-2011 à 15:03:00

Superbe !

En haut tu étais à la Croix Rampau, tu n'as pas eu besoin de deltaplane pour redescendre ;-)
).
Arrivé trop vite, et reparti trop vite : je ne t'aurais pas (encore) croisé à l'arrivée...

A une prochaine...

Commentaire de DROP posté le 16-05-2011 à 16:20:00

Annecy ne sera plus qu'un lointain souvenir.
Encore bravo pour ta course et bonne prépa pour les glaciers de la vanoise.
Au plaisir de se recroiser.

Commentaire de franck de Brignais posté le 16-05-2011 à 21:24:00

En voilà une bonne idée : un belle course, rondement menée, pour faire passer la pilule d'un marathon mal digéré. Allez hop !! En selle !!

Commentaire de yves_cool_runner posté le 16-05-2011 à 22:27:00

Bravo, belle course. Rien de tel pour se remonter le moral. Et le Yves, il va aussi te botter les fesses pour ton prochain marathon. va voir tes MP !

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 20-05-2011 à 07:53:00

Quel classement ! Tu aurais mon âge, tu serais sur le podium !

Tu vois que Annecy n'est qu'un épiphénomène. Le marathon en moins de 3h30, ça n'est pas un problème, j'te dis !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !