Récit de la course : Triathlon du Lac des Sapins 2012, par Mathias

L'auteur : Mathias

La course : Triathlon du Lac des Sapins

Date : 17/6/2012

Lieu : Cublize (Rhône)

Affichage : 1119 vues

Distance : 89km

Objectif : Se dépenser

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

12 autres récits :

Tri de la Lose

Un petit CR-éclair de mon tri de la lose ;-)

En 2008, en prépa Embrun, à Cublize je suis redirigé vers l'infirmerie alors qu'il ne me restait que 7kms à pied. Coup de speed du corps médical, branle bas de combat, hélico, hôpital à Lyon. Fausse alerte. Je me retrouve à la porte de l'hosto à 23h, après 5h de sommeil dans la nuit de samedi-dimanche, un tri LD quasi complet, et beaucoup d'émotions... demain matin je dois être au boulot (je crois que je devais faire passer des soutenances), ma voiture est restée à 1h30 au nord de Saint-Etienne, j'habite 1/2h au sud, je suis en cuissard plein de transpiration et de sel, mais j'ai quand même troqué mon TS mouillé contre un pyjama d'hosto très seyant... bref, la lose !

Un peu d'appréhension du coup pour Cublize 2012 !

2 semaines avant, je casse mon dérailleur dura ace, tout doucement à 12kms/h dans une montée gravillonneuse, à mille mile de toute terre habitée...
Est-ce un 1er signe ?
Je fais changer les pièces avec de l'ultegra, 250€ le seul dérailleur dura ace c'est un peu exagéré, 147€ tout compris ce sera bien suffisant !

Pffff... ça plus un planning bien rempli font que je ne retouche pas au vélo pendant 2 semaines. Quasi 2 semaines sans sport, dis donc !

Samedi soir vers minuit, je prépare mon sac... enfin, plutôt ma caisse. Je n'arrive plus à remettre la main sur mes chaussures de vélo. Un 2nd signe ?
Je prépare un plan B avec mon vieux vélo, équipé d'une pédale auto à gauche et d'une pédale avec cale-pied à droite (non, cherchez pas), retrouve mes chaussures Embrun 2008 dans un carton, chic celle qui est encore en un seule morceau est la chaussure de gauche ;-)

Après 4h de sommeil, je me rends au départ avec pas mal d'avance, n'ose pas me couvrir de ridicule en passant une annonce au micro, demande en vain à qques concurrents s'ils n'ont pas une paire en rab, et finalement achète à prix d'or une paire de chaussures à un marchand qui vend des vélos, des chaussures mais pas de cales...
Heureusement L'Blueb vient à mon secours et m'évite d'avoir à subir l'infamie de mon plan B.
Oui, je me sens déjà suffisamment décalé dans le parc à vélo, sans lunettes-de-soleil-de-kéké ni tri-fonction, mais avec mon tee-shirt, mes épingles à nourrice, mes chaussettes, mes vraies chaussures de CàP avec des vrais lacets... pas besoin d'en rajouter en me présentant comme au bon vieux temps avec mon fidèle destrier tout gris et son unique pédale avec cale pied !
J'investis même dans un porte dossard, pour me fondre dans la masse des triathlètes ;-)

Et en plus de ça on retrouve les copains : la Lib, L'Blueb, superstéph, raspa... bon, ça se présente pas si mal finalement !

Avec la Lib et L'Blueb (photo L'Blueb)

Natation : 2 tours de 1500m.

Tout se passe bien dans le 1er tour de natation, je force un chouia, je réussi pour une fois à ne pas trop zigzaguer (je suis très très myope) ah zut je me retrouve esseulé un peu trop rapidement (ce qui complique l'orientation).
1er signe inquiétant : les 1ers me rattrapent à la fin de mon 1er tour. Ce qui veut dire "plus de 40min". Pas bon. NB : j'ai mis 36' pour 1500m au CD de Bourg en Bresse... mais y'avait peut être plutôt 1400m non ? Et à Cublize, plutôt 1700m semble-t-il ?

Et là, le Mathias qui n'a pas écouté le briefing, et qui a cru entendre parler d'une sortie "à l'australienne" (c'est-à-dire : on sort de l'eau à la fin de la 1ère boucle, pour piquer un petit sprint sur la plage et replonger aussi sec), passe la dernière bouée et regagne la rive. Dialogue de sourd avec les bénévoles, qui croient que j'abandonne. De mon côté je me dit qu'ils ne veulent pas me laisser continuer. En fait si. Ah, il ne fallait pas sortir de l'eau ? Bon ben j'y retourne alors... Damned, encore du temps de perdu !

Un 3ème signe ? Quand ça veut pas, ça veut pas !

Du coup je me déconcentre, pffff je vais encore passer pour le glandu de service, je vais me retrouver tout seul au milieu de 4 kayaks qui s'ennuient en attendant que le bras cassé arrive à boucler le parcours natation...

"Sauvez Willy" aurait dit une célèbre kikoureuse !

Je sors dernier de l'eau, pfff 55min le 2nd tour, je suis vraiment trop mauvais !

Les bénévoles ne me remontent pas le moral en me demandant, d'un air désolé : "vous pensez pouvoir vous lancer en vélo ?".
Un bénévole escorte la lanterne rouge que je suis au parc à vélo, et essaye de me réconforter sur le mode du "bah l'important c'est de participer", etc etc.

Au moment de sortir du parc à vélo, les fous furieux du CD y entrent.
Du coup, l'arbitre me demande sans ménagement de garder ma droite, pauvre lanterne rouge que je suis (toujours).
Je garde donc ma droite, c'est marrant de croiser tous ces vélos.
Au bout de qques kms, je commence quand même à m'inquiéter de ne rattraper personne, et de voir aucune signalisation. Heureusement, à un Y un bénévole me confirme que je suis dans la bonne direction. Je prends donc à droite, continue à rebrousse-poil, ouch ça monte. Encore qques kms sans avoir de réponse à la question "c'est bien par là ?" adressée aux avions qui me croisent en descente à plus de 50kms/h !

Doute... 1/2 tour, retour au Y de tout à l'heure, je vois un autre bénévole. Comme il me reste une branche du Y inexplorée, je lui demande si c'est bien par là. Oui oui. Ah bon, tout à l'heure on m'a dit de monter. Ah bon ? Oui. Ah.
Passablement dégouté de voir que ma course est à l'eau, et surtout que je risque de me taper 100kms de vélo tout seul, je ne cherche pas à comprendre et continue ma balade en solo pendant quelques kms avant de tomber sur un coureur qui passe par là et qui m'indique, enfin, la direction à suivre pour retrouver la course.

Et hop je remonte à Meaux en Montagne, je retrouve la course, demande au bénévole de me montrer la carte, cette fois ci ! Ok, compris, j'ai été mal dirigé à la sortie du parc à vélos, j'aurais dû prendre à gauche... je n'étais pas du tout censé croiser les cyclistes sur le retour. D'où le gros malentendu avec les bénévoles...

Je suis donc au km40 (il y a 2 boucles de 50).

Je descends les 10 derniers kms de la boucle en compagnie des coureurs qui bouclent leur 1er tour, aux environs de la 100ème position.

Je décide de faire une boucle en conditions de course. J'ai un peu les boules et j'ai du mal à me motiver, mais j'essaie quand même de ne pas traîner. C'est la 1ère fois que je fais le vélo du tri sans partir de l'arrière... c'est rigolo. ça avance bien, ça relance tout le temps, ça pédale en descente. Ehhhh, j'aime bien me reposer en descente, moi ! Heureusement que je suis plus lourd que le triathlète moyen, j'ai moins besoin de pédaler...
Malgré mes 1h40 passées dans l'eau, je suis sans doute plus frais que les autres : par rapport à eux, je pense avoir économisé 25kms sur la boucle 1.
Je suis tout de même content de terminer ma boucle complète en 1h49, en pleine forme.

Temps vélo : 2h49 pour environ 75kms et 1200m D+.

Officiellement, avec mes 25kms en moins, je réalise le meilleur temps vélo ;-)

Oui, je sais, j'ai quelques kilos à perdre ! (photo : No)

En arrivant au parc à vélos, j'ai 2 options : partir pour ma 2ème boucle de vélo, ou poser le vélo pour entamer la CàP.
Avec ma natation d'enclume, et l'heure passée à me promener hors du circuit, je serai forcément seul sur le parcours et hors course à la fin de la boucle.
Je choisi donc l'option 2, histoire de profiter un peu de la CàP.
Dilemme : si je repars sans rien dire, je risque d'être accusé de tricherie préméditée... j'ai à ce moment là effectivement le 1er temps officiel en vélo ! Et si j'explique la situation à un arbitre, je crains que la souplesse légendaire des règles du triathlon ne m'empêche de partir en CàP...
Mais je n'ai pas le choix. Comme prévu, l'arbitre me dit que je ne peux pas faire la CàP.
Je fais la sourde oreille et m'élance sur le parcours de 10,3kms, bien bien vallonnés, typé cross, à faire 2 fois.
Je suis en pleine forme et grapille qques place par rapport à ma 100ème place virtuelle. Avec 25kms de vélo en moins c'est plus facile ;-)
Il me semble voir passer la lib, pas le réflexe de réagir.
Puis Raspa, là j'ai le réflexe d'un petit encouragement.
Puis L'Blueb, qui est surpris de me voir devant, j'ai de le temps de lui préciser que je suis hors course. Malgré l'envie de lui répondre "ben quoi, bien sûr que je suis devant, j'ai fait des progrès en natation figure toi !", mais non, ce ne serait pas sympa de le faire gamberger ;-)

à 500m de la fin de mon 1er tour, je suis rattrapé par le 6 ou le 7è de la course qui en termine, je décide de taper un sprint pour le fun, ça n'a pas l'air de lui plaire, bon tant pis... ;-)

Il fait chaud, très chaud, j'ai perdu toute motivation, je coupe mon effort une fois passé le parc à vélos.
52 minutes pour ce 1er tour, a posteriori je regrette de ne pas avoir terminé la CàP pour voir ce qu'aurait donné le 2nd tour. J'étais encore en forme, grapillant encore en CàP quelques places dans les 100 "virtuels".
Dommage.

Content malgré tout de ne pas être reparti en hélico, d'avoir fait un peu de sport (ça me manque un peu ces temps-ci...), d'avoir croisé les copains (les triathlètes mais aussi No, langevine, tounik qui passent par là !)...

Voili voilou, tout ça pour ça !

Le 7 juillet, c'est l'Altriman. Je ne vois pas comment je peux terminer ce truc. Seule piste de progrès : perdre 4kgs d'ici là !

10 commentaires

Commentaire de Eric Kb posté le 27-06-2012 à 06:42:16

Bien rigolé en te lisant ! Merci !

Commentaire de Ironmickey posté le 27-06-2012 à 09:44:43

Hello Mathias. Je ne pensais pas que quelqu'un pouvait cumuler autant de malchance sur un tri... y a des jours comme ça. Récit très rigolo. Bonne chance pour l'Altriman. Commence à préparer ta caisse dès maintenant pour ne rien oublier ;-)).

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 27-06-2012 à 11:21:14

Wahou mais quel cumul ! Le VDM du Triathlon ! Ce serait presque un récit pour le bouquin kikourou ! Et vu la magnifique mentalité de 80% des triathlètes, j'ai adoré le sprint que tu balances au 6ème de la course !!!

Commentaire de LtBlueb posté le 27-06-2012 à 20:55:48

ouarf :)

Commentaire de Jean-Phi posté le 27-06-2012 à 16:36:48

Tu as pensé à poster sur VDM ???? Mais c'est la lose complète Cublize pour toi ! Pas possible. Tafdak ave le bouk, du tout bon pour le bouquin. Comment ça t'as pas de passe droit ? En tout cas, j'ai bien ri. Quel humour Mathias, énorme !

Commentaire de Arclusaz posté le 27-06-2012 à 16:58:43

Boss, bosse un peu plus avant la course et tu performeras !

non, surtout pas, ne change rien : j'adore ton auto-dérision, l'improvisation de ta non-préparation.Et mine de rien, belle performance sportive, bravo !!!!

Commentaire de LtBlueb posté le 27-06-2012 à 20:57:38

moi aussi j'ai bien ri , et j'admire la philosophie avec laquelle tu as subi les événements ! trop fort mathias !

Commentaire de tidgi posté le 28-06-2012 à 15:01:44

J'adore ! Excellent...

Commentaire de jjehl posté le 28-06-2012 à 15:26:34

Au point ou t'en étais t'aurais du ressortir le vieux biclou et faire le meilleur temps avec une antiquité...
Je reconnais bien là ton légendaire sens de la préparation !

Commentaire de jepipote posté le 02-07-2012 à 13:08:50

mathias la louze -)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !