Récit de la course : Semi-Marathon Pegasus 2013, par le Styx

L'auteur : le Styx

La course : Semi-Marathon Pegasus

Date : 16/6/2013

Lieu : Benouville (Calvados)

Affichage : 690 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Faire un temps

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas treize en forme... pourtant !

Le rendez-vous est pris chez mon Lapin14 et sa petite famille : direction Caen pour cette énième édition des courants de la liberté ; course où nous sommes aux premières loges (Lapin14 habitant à la "flamme rouge").

La formule est rôdée, testée et appréciée : Rochambelle le samedi pour les kikourettes + Semi (ou Marathon) le dimanche pour les kikous. Ce sera le semi cette année.

Episode 1 : Rochambelle

Après un barbecue sous le soleil caennais (si, si !!!), l'après-midi passe relativement et nous voici déjà à accompagner nos chères amours (mères et filles) au départ de la Rochambelle. Cette année : 18000 partantes !!! Une marée rose toujours aussi impressionnante.

Cérémonial devant le mémorial...

et c'est parti... nous rejoignons l'arrivée au centre de Caean en voiture pour encourager nos miss dans les derniers hectomètres : ALLLLLLEZZZZZ les filles !!!

 

Les filles fêteront leurs foulées assez tard, nous laissant rejoindre les bras de Morphée (bien assez tard !!!) avant elles.

 

Episode 2 : Semi Pegasus

Alors que la maisonnée est encore endormie, nous voici sur le pied de guerre à 6h30. Petit déj syndical (gatosport quand même), nous voici partis à pied pour prendre la navette direction Benouville. Places assises... cool !

Nous voilà bien détendus et nous ne gambergeons pas trop sur la course à venir.

Entre boulot et hernie, Lapin14 n'a pas l'entraînement à son goût pour taquiner un chrono et se contenterait de 1h59.  Pour ma part, mes douleurs sacro/dorso/geno/achillo ne m'ont guère permis de suivre une prepa sérieuse... je voudrais courir devant le ballon des 1h45 mais on verra (si les douleurs ne se déclarent pas trop tôt, on pourra tenir un rythme... sinon, on fera autrement...).

Bref, nous nous échauffons tranquillement devant ce pont chargé d'histoire

 

... et nous voici dans le sas de départ (loin , très loin des ballons espérés)...

et surtout très concentrés :

Le départ est donné... ça bouchonne sévère et j'en profite pour m'arrêter au bout de 300m pour une pause pipi (ça commence mal, 30s de perdues !).

La course est véritablement donnée après cet arrêt et je commence mon semi sur un rythme enlevé pour moi (entre 4'30 et 4'45 au km). Je saurai assez vite si je suis dans un bon jour malgré la méforme qui me poursuis depuis début mars. Je rattrappe mon Lapin qui a déjà pris son train (5h20 au km).. un p'tit coucou au km2 puis me voilà parti à doubler et doubler des concurrents qui n'ont pas le même rythme que moi. C'est à la fois grisant et gonflant (de slalommer !). Mon objectif est de rattraper le ballon des 1h45 et d'aviser par la suite. C'est chose faite au km11 (je passe au km10 en 47'45'')

Le mollet et le genou tiennent le choc et je sais que je suis avance sur le chrono de 1h45. Depuis le km3, je suis aidé dans ma progression par un autre coureur qui évolue exactement au même rythme que moi. Nous nous relayons (à 13 km/h environ) et profitons l'un de l'autre pour nous frayer un passage. Je perds mon allié vers le km13 à la défaveur d'un ravito et essaie de garder le ryhme (1h10 au km15)... le physique tient le coup et je commence sérieusement à penser à mon chrono personnel de 1h42mn00s. Les km défilent et le rythme tient à la limite de la rupture. Je pense à 2 choses : mon chrono personnel et le fan-club qui nous attend à la flamme rouge. Je double de moins en moins de concurrents car j'ai rattrapé le groupe correspondant à ma vitesse. Comme prévu, j'aperçois nos supporters au km 19,5 "Bonne fête papa !!!", je mets le turbo mais les crampes se font préssentir... vivement l'arrivée. Depuis qq minutes, je libère des endorphines car je suis en train de passer sous les 1h40 ! Inspéré !

Et voici la dernière droite et le tapis rouge

 1h41 chrono officiel = 1h39 nouveau chrono personnel... Mon année 2013 est sauve ! Je suis satisfait mais j'ai les crocs ! 1h39 sans entraînement suivi... je pense déjà aux 1h35 ! Mais à chaque jour suffit sa peine.

Lapin14 me tetrouve qq minutes plus tard. Il est passé facilement sous les 2h en 1h56. Bravo !

Nous retournons paisiblement à la maison et assistons au passage des vainqueurs masculin et féminin du marathon (des avions, pffff !) :

Bon Lapin, on s'entraîne quand sérieusement ?... et comme évoqué avec les miss : prochain objectif sérieux : un bon vieux marathon du Médoc 2014... prépare-toi !

Merci pour le w-e !

3 commentaires

Commentaire de francois 91410 posté le 22-06-2013 à 12:46:36

Bravo pour vos perf respectives !
Dommage que tu ne te sois pas manifesté sur le kivaoù on aurait sûrement pu se croiser ;-) Bonne récup
François

Commentaire de Stéphanos posté le 23-06-2013 à 20:49:00

bravo l'ami!
les 1h35 vont arriver trés vite, suffit de se placer correctement et c'est déja 3 min de gagnées!!!

Commentaire de fulgurex posté le 25-06-2013 à 15:51:13

pas mal!! Et un record pour mi 2013... l'année n'est pas finies: à l'entrainement!

Le truc ça a été de se faire caennais la veille: avec deux cannes neuves, on court plus vite ;)
j'aurais aussi pu dire que c'est normal que tu aies déformé l'espace temps, puisque je ne sais pas où est Caen...
A caen..., non, à quand un tour sur Dijon?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !