Récit de la course : Grand Duc de Chartreuse - Relais 2017, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Grand Duc de Chartreuse - Relais

Date : 25/6/2017

Lieu : Le Sappey En Chartreuse (Isère)

Affichage : 1078 vues

Distance : 16km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

72 autres récits :

Le Grand Duc la meilleure journée de l'année !!!


Le Grand Duc la meilleure journée de l'année !!!

 

 

Après avoir échoué à monter la team « le bouk et ses girls », puis avoir réfléchi à plusieurs combinaisons, c’est à nouveau une équipe de bric et de broc qui s’aligne à ce  8ème Grand Duc pour ma part !

 

 

Pour ce cru nous retrouvons JO LA FAFFE / LE DAHU ainsi que le fidèle NAMTAR (vu qu’on ne fera pas notre UTV duo cette année 2017…), suivis de la fidèle PATATE (fidèle au bouk fidèle au Grand Duc) et un petit nouveau que j’avais malheureusement planté pour l’UTV 2016 en la personne du Phénix !!

 

 

Hélas notre Namtar n’étant pas guéri je dois recourir à un remplacement, et là je sors l’atout : JO LA FOUGASSE (top 15 au Grand Duc adulte 2016 !!!) qui sort de sa retraite pour l’occasion, grand merci à lui !!

 


 

L’ordre des choses ?

 

 

La FAFFE étant de crémaillère il a demandé expressément le relais 1.

En tant que capitaine je me sacrifie volontiers et choisis le relais 5, le plus ingrat à mon sens, évitant ainsi à mes coéquipiers l’attente de la journée… Ce n’est pas le relais le plu sexy, mais il y a quand même le Bec Charvet, qu’Albacor a bien venu après une reco.

 

 

Pour le reste c’est un peu à pile ou face : le relais 2 semblant un des plus costauds il sera pour la FOUGASSE. La patate aimerait le relais 3. Le Phénix hérite donc du relais 4. Et de la lourde tâche d’aller chercher les dossards le samedi, étant le seul à la fois sur place, et à la fois dispo !

 

 

 

Voilà pour ce qui s’annonce, comme toujours, une des plus belles journées de l’année.

 

 

 

Et ça démarre bien tôt. Rentré tard d’Ardèche le samedi soir, je me lève aux aurores le dimanche rdv chez le Phénix prendre les dossards et filer au départ au Col de Porte pour le remettre à  JO LA FAFFE.

 

 

Je suis à temps pour voir le départ des moyen ducs, Jean-Phi est là, Noruas, Jean-Sébastien, le Gaulois… A peine le peloton est-il parti que je m’isole dans un fourré avant d’aller me prendre un café (dégoûtant, je dois le dire !) et de retrouvé mes grognards !

 



 

Le départ se fait, toujours l’impression de voir de moins en moins de relais au départ, et ce sera confirmé en croisant la Team de la Sure qui est là aujourd’hui mais sans participer. Il faut dire que 169 €uros pour 5 ça fait quasiment 34 €uros par personne, quelqu’un nous sortira « oui mais la veille il y a l’apéro offert », euh, ok, mais c’est pas ce qui doit coûter le plus cher ! Bref, pour le relayeur qui ne fait que 12-15 kil, ça fait cher du kilomètre, ça va que c’est le Grand Duc mais à méditer…

 

 

Départ des relais donc, Jo doit être dans les 15-20 premiers, attention à ne pas exploser ! Et c’est avec sa nana que nous filons poser les voitures au Sappey avant de filer (mode rallye !!) au Col des Charmettes pour encourager !

 

 

On distingue facilement le premier solo débouler… Quand Caro sort « oh mais voici JO », je n’en crois pas mes yeux, il est second !!! En pleine bagarre saucissonesque avec le 3ème !!! C’est donc en beuglant qu’on l’encourage et que le relais se transmets à la FOUGASSE !!!

 

 

Quelle course il a faite ! La descente était semble-t-il ardue et il a envoyé les watts !!!

 



 

Direction Quaix en Chartreuse où nous retrouvons la Patate ! L’occasion d’encourager les solos que l’on n’avait pas encore croisés ! Bipbip, Kéké, Richard192, Albacor, Cyss…….. Les relais 5 arrivent, tiens, pas de FOUGASSE, l’attente dure, la Patate hésite à aller repisser… Et enfin il arrive : clopin-clopant !! Depuis le kil12 il s’est fait une cheville et a donc traîné sa carcasse sur 8 kilomètres pour remettre le relais !

 

 

Maintenant on file chercher le Phénix, mais au Col de Vence on voit les coureurs qui filent au Fort du Mont Eynard, allez on reste 10 minutes sait-on jamais si on croise la Patate mais non, donc on file au Sappey !

 

 

Les vaillants solos passent un par un, bipbip tout frais, kéké pas entamé, richard192 n’en parlons pas, Cyss TVB, et Albacor a des soucis de genou… Ca sent moyen, 50/50, mais je pense qu’il le fera, il la veut sa chouette et il a du temps !

 

 

La Patate arrive, et comme de coutume, « l’ambiance était trop bien, j’aurai bien continuer » !!!  C’est parti pour le Phénix direction Saint-Hugues !

 

 

A Saint-Hugues on mange un bout, retrouvant donc Hameau Vieux et on parle avenir du Grand Duc, puis je me pose à l’ombre on a du champ pour voir passer les coureurs. Le départ de Max Laurent est fulgurant (qui s’en étonne !), on croise aussi Benoit Laval et son panta court ( !), puis au loin 4 nanas, qui se foont remonter par un type qui a la démarche du Phénix… habillé comme le Phénix… Et une minute plus tard on réalise mais putain c’est bien lui en fait !!!

 

 

Je file au pointage, et le Phénix sur sa lancée qui court même avec moi !

 

 

Trop bon ce démarrage, je fais en sens inverse le km en direction du Col du Coq où, en 2016, Namtar terminait son relais pour le donner à  Akadoc !

 




 

Je me retourne, mince, je suis suivi, une féminine !

 

 

Je reprends mes deux premiers solos (qui sont pas mal !! preuve qu’on est bien placé !), puis on file côté gauche vers la première des deux difficultés. Un autre solo est rejoint, mais il ne veut pas me laisser passer avant la trace, je dois accélérer !! Et juste ensuite, il engage la conversation « tu connais ? », « non et toi « , « oui, faite en reco, elle est hard puis piste forestière… mais c’est rien à côté du Bec Charvet »

 

 

Je garderai cette conversation en tête, car la montée est vraiment pentue, et alors si celle du bec Charvet est pire qu’est-ce que ça doit/va être ! Je me retourne surtout, je creuse à peine sur les quelques solos qui sont là, la féminine me remonte un peu mais sans plus,  ça promet si on saucissonne sur le relais entier…

 

 

Au-dessus une nana, elle devient mon objectif, mais pas facile de raccrocher, ça doit être une relais 5… Et quand enfin j’y suis, SURPRISE c’est Knet !!! LA vainqueur de l’UT4M Chartreuse s’il vous plait !!

 

 

« Hé, franchement, on n’est pas mieux ici qu’à Chamonix ? »

« Clairement !!! Rien que l’ambiance »

Bon, ok, les mauvaises langues comme Benman (*smack*) diront qu’au cœur de la course c’est normal qu’elle ait dit ça !

« t’es sur le podium ? »

« non non, y’a Emilie Lecomte hein »

« non non, elle a pas pris le départ !! » (oui car je la crois 3ème sur le coup, mais les gens le lui auraient dit…)

 

 

Hélas la féminine de derrière a fait la jonction, et part…

 

 


« tu veux passer »

Bah non, j’arrive déjà à peine à suivre !! Avec 70 kil de moins dans les pattes, on nage en plein délire…

 

 

Et voici enfin la piste forestière !

Ni une ni deux, je pars, souhaitant une bonne fin de course à Knet (même si c’est pas dit qu’elle revienne !), et file. Cette piste me va bien, et surtout 1-je vois ma féminine au loin et 2-qui je rejoins, en train de marcher ? La traileuse japonaise, donc le podium F est peut-être en vue pour Knet, comment la prévenir ? Je hurle 2 « BOUUUUUUUK » puis fais des grands gestes avec mes bras en espérant être compris !

 

 

On arrive en « bout » de piste, et alors qu’un relais 5 m’avait repris je le remonte à la faveur de la descente. C’est parti pour 1 kilomètre de yoyo, avant une descente plus franche vers le Col du Coq, je reprends la féminine qui peste « je perds toujours du temps en descente !! », d’où l’espoir que dans la longue descente vers le Sappey je ferai la différence !

 

 

Nous voici en dessous du Col du Coq, vallon magnifique, et ambiance ! Les signaleurs ont un masque de chouette, des cloches, il y a le ravito là-bas, et… on voit la montée qui nous attend ! Et ce sommet, serait-ce le Bec Charvet ? (il s’avèrera que OUI).

 

 


Au ravito je fais ma pause, pratiquement tous le sautent, envie d’arriver plus vite ? C’est parti pour le Bec Charvet, je vois mon trailer et la féminine batailler mais je reste à 30 mètres, ça grimpe bien, il faut parfois chercher quand même la trajectoire, avant de monter dans la dernière phase.

 

 

Hélas, comme ça arrive parfois, le coup de mou arrive maintenant. Personne devant, personne derrière, et un état de forme comme si j’étais bien fatigué ?

 

 

Du coup arrivant à ce SPLENDIDE Bec Charvet je reste avec les 4 bénévoles 5 minutes, regrettant que les deux nanas ne soient pas en soutien-gorge comme au Grand Duc 2015 (cf récit du kéké), les deux autres « ah mais ça c’était avant », on a une vue magnifique à 360° !

 

 

Et cet « état de lassitude mentale » ne va pas s’arranger, la descente du Bec Charvet côté ouest n’est pas, mais vraiment pas une partie de plaisir !!!! Pas roulant, on va limite moins vite qu’en montant, racine, tronc, aucune stabilité, grrrrrrr j’enrage !

 

 

Un solo me reprend (oui !), et je le colle on entame la discussion, il a un short UT4M et pour cause il en est finisher depuis la création de la course !!! Du coup en arrivant au Col de la Faïta il est dans son jardin !

 

 

Un 9ème relayeur 5 me dépasse (carton rouge pour le Bouk…), c’est Maxime Léger, le vainqueur de notre Ronde des 3 Massifs 2011 ! « oh mais tu es Maxime Léger, blablabla !! », « ah oui, c’était la grande époque !! », trop bien, c’est pour ces moments comme ça qu’on court parfois...

 

 

Et on arrive à un endroit adoré de tous. DE TOUS : l’Emeindras !!!!!!!!

 

 

Je vois Maxime léger tout en bas ( !), et fausse compagnie à mon pote solo qui, comme beaucoup de solo, avancent moins en descente qu’en montée en fin de course !

 

 

La suite est une partie sans doute courue mais dans quel sens ? Je sais qu’il doit rester 5 kilomètres jusqu’au Sappey, certains endroits sont bien techniques voire scabreux (ah les pauvres solo !!!), et voici qu’on arrive à une piste 4x4 qui… remonte !! « allez c’est la dernière », « je vois crois pas ! », j’ai rejoint 2 solos, mais en me retournant je constate que mon solo de la Faïta est déjà là !

 

 

Heureusement c’était vrai, ça bascule, et je file, il n’y aura plus de mouvement (heureusement !). Et en bas de ce chemin, qui est là ? Phénix !!! Qui termine avec moi, il m’emmène, j’en peux plus (y’avait que 16 kil…), et l’arrivée je la connais pour l’avoir vue ce midi, j’en termine donc avec Phénix et la Fougasse !

 

 

Un Grand Duc de plus !

Un « itinéraire » de plus dans la belle Chartreuse, je suis ravi !!

 

 


Et notre équipe de bric et de broc a alterné bon, très bon, et moyen classement !!! Merci à eux, à cette team du jour !

  

8 commentaires

Commentaire de Albacor38 posté le 21-07-2017 à 19:12:43

Là où il est fort le Bouk c'est qu'il fait 250 vues sans écrire un mot :)
Bouk Powa !

Commentaire de vinx posté le 22-07-2017 à 14:21:32

Peut-être qu'il veut créer le record du non-récit le plus lu pour une prochaine LIK...

Commentaire de Benman posté le 22-07-2017 à 23:54:59

Avec le plus de commentaires ?
Allez, on y va. On lui pourrit sa page de comm ? ;-)

Commentaire de Trixou posté le 24-07-2017 à 15:08:15

Il a eu mis des photos plus chouettes...

Commentaire de Phénix posté le 26-07-2017 à 16:59:23

quasi 400 vues ! Total respect !

Commentaire de Arclusaz posté le 27-07-2017 à 22:56:09

là, ça fait un mois. Si ça se trouve, il est mort et nous on déconne.....

Commentaire de Jean-Phi posté le 07-08-2017 à 15:01:10

Moi je suis déçu, il aurait pu mettre une photo de Minie Flo et moi quand on s'est vu au départ...

Commentaire de Benman posté le 24-08-2017 à 22:29:10

**SMACK**

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !