Récit de la course : L'Echappée Belle - Intégrale - 149 km 2019, par jano

L'auteur : jano

La course : L'Echappée Belle - Intégrale - 149 km

Date : 23/8/2019

Lieu : Vizille (Isère)

Affichage : 776 vues

Distance : 149km

Objectif : Pas d'objectif

25 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

95 autres récits :

échappée belle 2019, toujours aussi belle

Cette année, j'avais comme idée de reproduire ma gestion 2017, à défaut d'avoir la même préparation et la même forme.

récit EB 2017 : http://www.kikourou.net/recits/recit-19659-l_echappee_belle_-_integrale_-_145_km-2017-par-jano.html
J'ai même vaguement hésité à venir, fatigué par un utb raté, un déménagement et une dernière ligne droite en vacances pas très EB-compatible.
Vik m'a alors botté les fesses et à fait le tour operator pour me motiver.
Après un périple du fin fond de la Bretagne, j'étais donc au départ, fatigué mais bien content, surtout des bonnes conditions météo prévues.
Départ assez tranquille, doublé de toutes part alors qu'il y avait au moins 200 personnes devant...
Montée avec xsbgv, bipbip73, albacor, le keke, peno38.
Je commence à sentir une gêne au tibia dès la 1ere heure.
Passage à 4 secondes près comme en 2017 au 1er ravito et une 343eme place qui me réjouit à nouveau (voir récit 2017).
La suite, c'est un pit-stop de 1'30 et du pacman jusqu'à la croix, après avoir abandonné xsbgv sur un nouveau arrêt express à la pra.

vers l'infernet :

vers l'infernet

lac leama : 

lac leama

lac longet :

lac longet

arrivée vers la pra :

arrivée vers la pra

entre le col de la pra et le verrou des doménons :

entre le col de la pra et le verrou des doménons

Gros plaisir dans la montée à belledonne, j'ai l'impression d'être le seul.
Dans la descente vers freydanne, je discute Bretagne avec Pierre Leboucher, skipper.

sous la croix de belledonne :

sous la croix de belledonne

 

ne pas toucher la croix porte malheur (faudrait faire les stats des abandons sur ceux qui ne l'ont pas touchée)

ne pas toucher la croix porte malheur (faudrait faire les stats des abandons sur ceux qui ne l'ont pas touchée)

Passage à Jean collet avec le plaisir de croiser et retrouver fildar et arclusaz au niveau du lac blanc.
Je sens de plus en plus mon tibia douloureux mais la douleur ne me freine pas encore trop.

vue sur jean collet :

vue sur jean collet

Léger coup de mou à la mine de fer suite à un ravito de Jean collet bâclé du fait de sa petitesse par rapport au monde présent. 
Je temporise car je sais que de la brèche de la roche fendu jusqu'au col de la vache, faut pas se rater sinon c'est terrible.

Au col de la mine de fer :

au col de la mine de fer

 

entre la mine de fer et la brèche de la roche fendue, vue sur le lac de crop 

entre la mine de fer et la brèche de la roche fendue, vue sur le lac de crop :

Je prends le temps au habert d'aiguebelle et consulte l'équipe médicale pour la 1ere fois.

J'ai le tibia rouge sur quelques centimètres et ça semble une periostite(Pas eu depuis l'adolescence).
Le gars de medic émet l'hypothèse du manchon baissé sur le tibia qui aurait fait un point de compression...ça se tient.
Un doliprane et je repars, j'avance bien dans aigleton et la vache mais la descente devient pénible et douloureuse.
Au PM du cul de la vieille, j ai droit à un profenid même si ni moi ni les docs ne sont trop pour.
J'arrive au pleynet en bonne forme mais inquiet par la douleur.
J'y croise fred_1_1 qui attend les coureurs au bout du rouleau pour les rebooster.
Moi ça va, je me change, supprime les manchons, passe en hoka pour amortir dans les descentes puis je mange et repars.
J'avais prévu de dormir au pleynet mais 21h c'est vraiment trop tôt. 
Gros coup de fatigue dans la montée de la valloire, je me retiens de mettre le clignotant pour dormir dans le ravin et j'arrive à la valloire où coup de chance, la cabane est dispo.
1h de dodo coupé par le froid, le clairon à chaque arrivée et la frontale dans la figure par ceux qui rentrent.
Je repars bien mieux direction gleysin.
J'enchaîne la montée au moretan en cueillant des framboises mais nouveau coup de fatigue avant l'oule. J'obtiens le droit de dormir 30 minutes au refuge et ça va mieux à nouveau ensuite.
La descente du moretan est horrible alors que je l'adore habituellement. 
Sur la moraine, j'ai l'impression que mon tibia va se casser à chaque pas puis je suis pas hyper rapide dans les blocs avant le lac.
Grosse remise à niveau à perioule pour le top des ravitos...patates chaudes, nouilles chinoises et fromage. 
Jusqu'à super collet, ça va pas trop mal sauf la descente dans la forêt et surtout la crête avant la BV, je sers les dents mais j'ai mal.
J'ai prévu d'être rapide au ravito, ce que je suis sauf que je passe voir les podologues et j'ai droit à analyse + pose de K-tape et même photo du tibia tellement ça devient rouge et gonflé. On reste sur l'hypothèse periostite. Le doc me demande si je veux continuer...plutôt même si je me pose des questions en réfléchissant à ce qu'il reste (et toutes les descentes).

pose de K-Tape à supercollet :

K-tape


Je repars en digestion puis après 1 kg de myrtilles dans la descente de claran, ça va mieux et je gère sur une jambe et 1/2 et le tape déjà décollé.

année à myrtilles !!

des myrtilles partout
Je prends un éclat en fin de montée au refuge des ferices, je fais un arrêt manger et boire bénéfique au seul passage à l'ombre avant d'arriver sur la crête, j'ai le privilège d'avoir une dose de potion magique( bière bretonne) au PM d'arpingon et après une descente sur les bâtons et une jolie relance sur les faux plats avant Val pelouse.
C'est rageant d'ailleurs car moi qui descend pas mal et qui ne sait pas courir en général, c'est l'inverse...
Val pelouse, super équipe de bénévoles et 2 petites dames qui me bichonnent entre la soupe et surtout les bouts de melon.
J'étais en super forme en 2017 en repartant, là j'ai trop chaud et du mal dans la montée. Et c'est rien par rapport à la descente au gargotton où je rattrape pourtant vince88 pour un petit passage ensemble.
La montée au grand chat ne me transcende pas plus que la fois précédente à part la satisfaction de se rapprocher du but.
Le début de descente est catastrophique, je me vois parti pour 8h de rando.
Je retente un doliprane sans conviction mais au bout de 15-20 minutes, je peux trottiner à 6km/h au lieu de marcher à 4.
Belle relance en bas au pontet, c'est quand même dommage car les jambes vont super bien, 0 douleur.
Arrêt rapide au dernier ravito puis montée assez rapide(moins qu'en 2017) avant l'horrible dernière descente que j'aurais voulu attaquer vues mes jambes (en 2017, les ampoules m'avaient empêché de le faire).
Donc je trottine et j'ai vu sur le live que vik était peut être pas loin devant(sauf si il est en pause au pontet). Je le rattrape et il reprend à courir avec moi. Finalement, c'est lui qui m'attend dès que ça descend trop vite. 
Ça fait quand même du bien de discuter, ça passe plus vite et on arrive finalement à aiguebelle en passant tout juste sous les 40h.
Après discussion sur la ligne avec juCB, vik et phil, passage chez le kiné pour vik, et avant de manger, je vais vais voir le docteur car le tibia est vraiment gonflé, rouge aux 2/3 et ça commence à faire le tour.
Finalement, changement de diagnostic, ça ne fait plus inflammation mais infection et le doc penche pour un erysipèle et 10 jours d'antibiotiques. 

tibia en feu :

tibia en feu
Après quelques heures de sommeil dans le gymnase, vik m'emmène à albertville a la pharmacie de garde puis on revient profiter de l'ambiance du dimanche matin avec les dernières arrivées, les bénévoles de retour de leur poste.
Merci à tous pour les transports, la gestion de l'hébergement, les moments passés ensemble, c'était un chouette we mais toujours trop court.
Comme le dit vik, s'organiser à plusieurs pour la logistique c'est le top.
Aujourd'hui, c'est un peu soupe à la grimace avec la jambe gonflée et douloureuse et je ne sais pas si je dois regretter d'avoir forcé un peu dessus.
Mais l'échappée belle est une course à part, très rude mais magnifique. Dommage les 20 derniers km qui gâchent un peu les 130 premiers.


25 commentaires

Commentaire de xian posté le 28-08-2019 à 11:57:15

franchement, tu m'épates : moi qui m'emm... à essayer de m'entrainer en montagne toussa toussa et toi, tu arrives de la mer et tu randonnes à travers Belledonne en moins de 40h :) comme quoi, l'expérience accumulée ça sert carrément sur une course comme l'EB ! du coup, je vais être obligé de clikouiller pour 2020, histoire de battre ton chrono !
bonne récup et bonne réparation du tibia :(

Commentaire de jano posté le 28-08-2019 à 13:24:02

bah franchement, quand je vois encore le temps à gagner en arrivant moins fatigué et en courant pas blessé...je pensais avoir fait une bonne course en 2017 mais finalement, j'avais bien terminé mais j'avais pas bien géré l'alimentation le 1er jour et avait eu des coups de mou...d'ailleurs, vous m'aviez bien attendu à la mine de fer, au col de la vache sans parler de mon arrêt au pleynet.
Et concernant ton entraînement, il est suffisant pour faire 38h au max.

Commentaire de L'Dingo posté le 28-08-2019 à 12:35:31

Cool d'avoir agrémenter ton CR express de quelques photos. après celui ci , je viens de relire l'edition 2017 sur ton blog et dans les 2 , j'ai trouvé un facteur de réussite à mon avis: se delester du chrono à tous prix et profiter de la montagne ;-).
thanks !

Commentaire de jano posté le 28-08-2019 à 13:27:20

Disons que je regarde quand même ma montre, j'essaye d'optimiser le temps aux ravitos et de toujours avancer...mais je ne peux pas m'empêcher de prendre une photo, de filmer et surtout de faire de la cueillette !! là, c'est clair que les myrtilles/framboises m'ont remis en selle 2 ou 3 fois mais au prix de pas mal de minutes perdues.
mais oui, le vendredi sur la traversée sud, j'ai pris un plaisir comme rarement !!

Commentaire de Albacor38 posté le 28-08-2019 à 12:48:25

Pour arriver au bout il faut vraiment avoir la caboche bien dure aussi. Tu en apportes une belle démonstration. Chapeau Mr Jano de faire une telle perf avec une jambe dans cet état. Et reviens nous voir de temps en temps...

Commentaire de jano posté le 28-08-2019 à 13:29:20

Je pense que tu sais de quoi tu parles niveau tête dure ?
bon, pour la jambe, ça me faisait vraiment chier d'arrêter à cause de ça alors que je sentais que tout le reste fonctionnait super bien...pas de regrets aujourd'hui mais je paye la facture quand même.

Commentaire de Mazouth posté le 28-08-2019 à 14:13:46

Bravo ! Encore une belle course bien gérée, malgré un manque de prépa dans le pierrier du Crêt Chevreau ^^. Je pense que l'UTB a été un beau tremplin pour cette EB réussie. Soigne bien ce tibia, quelques gouttes de chouchen matin et soir et ça ira ;)

Commentaire de jano posté le 29-08-2019 à 08:51:03

Merci.
clair que l'UTB est bien placé pour la préparation.

Commentaire de franck de Brignais posté le 28-08-2019 à 16:30:25

Prend un peigne à myrtille !! Tu gagneras au moins 1h00 la prochaine fois !!
Bravo pour cette gestion, encore une fois, exemplaire !
Je pense aussi que le TOR 2018 t'a fait cranter un niveau nettement au dessus sur le sujet de la gestion en course.
Impressionnant !

Commentaire de jano posté le 29-08-2019 à 08:56:41

j'y ai pensé plein de fois au peigne, en me disant que remplir un seau aurait été rapide !!
le TOR m'a fait passer un pallier dans l'anticipation des problèmes, des ravitos, du parcours...réussir à ouvrir tous les sens et profiter sans oublier de penser à la gestion.
Mais c'est l'EB 2017 qui m'a fait comprendre plein de choses sur comment ça marche un ultra long. Pas étonnant d'ailleurs que ma gestion ait été la même.

Commentaire de junight posté le 28-08-2019 à 21:47:11

C'est moi que tu as pris en photo à la croix ! En 2013, je ne l'avais pas touchée =abandon à Gleysin ! Cette année, je l'ai même embrassée 😘 = Finisher ! 😂

Commentaire de jano posté le 29-08-2019 à 08:59:52

ah, ah !! trop marrant que je te fasse écrire ton 1er message (presque 10 après ton inscription !!) sur cette "croyance" qui ne l'est peut-être pas finalement !!
En fait, faire demi-tour au pointage sans perdre les 2 minutes pour aller à la croix montre un côté négatif de l'état d'esprit que doit avoir le coureur du milieu de peloton pour aller au bout : difficile d'aller au bout si on ne pense que chrono pendant 40 ou 50h.

Commentaire de Jean-Phi posté le 29-08-2019 à 08:22:10

Tu es quand même sacrément costaud et très impressionnant ! Belle gestion malgré la douleur et l'absence de D+ les dernières semaines. Tout en gestion et moins de 40h ! Bravo, ce n'est pas à la portée de tous, c'est clair. Tu as fait une très belle course et je n'ose imaginer le classement si tous les voyants avaient été au vert !! Soigne toi bien et bonne récup surtout !

Commentaire de jano posté le 29-08-2019 à 09:02:15

merci. j'aurais probablement fait mieux sans cette douleur mais qui sait si je n'aurais pas trop attaqué dans les descentes et payé à la fin ? (enfin je ne crois pas trop)
il faut croire que le très long me correspond : pas bien rapide mais corps solide...enfin là, il y a eu une faille.

Commentaire de coach Jack posté le 29-08-2019 à 16:13:42

Impressionnant ta course tant au niveau du résultat que de ta gestion et ce malgré des "bobos" qui n'ont pas l'air de t'avoir trop perturbé ! Bravo à toi, encore une belle perf et quelle endurance pour encaisser ces 2 gros défis que sont l'UTB et l'EB !
De bien jolis photos qui donnent envie de découvrir cette région ... en simple randonnée.
Bons soins, bonne récupération et peut-être à bientôt sur tes terres bretonnes car si j'ai bien compris tu es de retour en Bretagne ?

Commentaire de jano posté le 30-08-2019 à 09:23:44

oui, retour en bretagne, on se verra peut-être à guerlédan ou ailleurs.
Je ne peux que te conseiller d'aller faire des randos dans belledonne !! c'est magnifique et différent du beaufortain. J'ai 2-3 boucles dans les tiroirs si tu veux. A+

Commentaire de Cheville de Miel posté le 02-09-2019 à 10:55:51

Tout en gestion, tu es dans ton rythme et tu fait ça naturellement, presque sans effort on dirais!
T'es un champion et pictout!

Commentaire de jano posté le 02-09-2019 à 13:45:28

c'est vrai que je m'éclate bien dans ce genre de format long : à défaut d'une grande tonicité, j'ai une bonne rusticité et sur la longueur, ça paye.

Commentaire de Spir posté le 04-09-2019 à 22:26:00

On a commenté en direct ta superbe gestion et les places gagnées à chaque fois pour terminer avec un très beau classement, mais je n'imaginais pas que tu trainais cette plaie au tibia. Je suis admiratif de ta capacité à continuer à avancer sans s'affoler, en gérant au fur et à mesure, pour finir par sonner la cloche. Bon rétablissement, j'espère que ça va déjà mieux, et à une prochaine fois !

Commentaire de jano posté le 11-09-2019 à 10:24:00

j'avais lu une fois un article sur la capacité (débile ?) des ultra-trailer à continuer blessés...et clairement un cerveau qui est bien alimenté peut faire continuer malgré une grande douleur alors que sans sa petite dose de sucre, il fait abandonner pour pas grand chose.

Commentaire de Benman posté le 07-09-2019 à 16:56:59

Bravo. Tu sembles faire cela en toute simplicité, alors que je sais que tu n'as rien laissé au hasard, malgré un été perturbé par pas mal de changements. bravo pour avoir pu surmonter la douleur et aller au bout dans un temps canon, et cerise sur le gâteau en arrivant avec un pote. Chapeau.

Commentaire de jano posté le 11-09-2019 à 10:26:39

merci et encore une fois dommage de pas s'être croisés. Pas de hasard, si un peu mais c'est sûr que l'expérience commence à être présente et beaucoup de problèmes de matériel, de gestion, de rythme n'en sont plus vraiment si je reste concentré sur ce que je dois faire.
Plus ça va, plus j'ai du temps pour profiter de la course...pourvu que ça dure !!

Commentaire de marat 3h00 ? posté le 26-09-2019 à 12:35:05

Comme dit par certains, nous n'avions pas perçu la douleur que tu affrontais au vu de ton avancé et ta remontée en direct. ça n'en fait que grandir ta perf et ton image. Bravo champion !

Commentaire de Gilles45 posté le 26-09-2019 à 13:08:13

Merci pour le CR Jano et pour la vidéo qui est vraiment top par cette météo.
Comme d'habitude avec toi ça à l'air facile mais c'est avant tout une superbe gestion de course
J'espère que le tibia va mieux.
Je ne pensais plus revenir sur l'EB mais avec le temps...rien n'est moins sûr.
Pour 2020, je vais balancer entre l'EB et la Corse et son UTC qui me tente bien...

Commentaire de Arclusaz posté le 26-09-2019 à 14:02:43

super CR que j'avais inexplicablement loupé et chouette vidéo que je n'ai que survolée (je la garde pour une séance de home trailer !). Effectivement, tu es un spécialiste de la gestion de ce type d'effort long : comme quoi le basket mène à tout !!!!
Donne nous des nouvelles de ce fichu tibia.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.23 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !