Récit de la course : Vaincre Parkinson TrailTour 2022, par tidgi

L'auteur : tidgi

La course : Vaincre Parkinson TrailTour

Date : 2/4/2022

Lieu : Pollionnay (Rhône)

Affichage : 537 vues

Distance : 160km

Objectif : Terminer

26 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

"Courir avec le cœur pour atteindre des sommets !"

Une course solidaire pour la lutte contre la maladie de Parkinson.


Amateur d’ultras, je souhaitais me tester sur ce format particulier.

Lisez donc : il s’agit de parcourir en 1h une boucle de 6,7 km (pause éventuelle comprise). Toutes les heures, le départ d’une nouvelle boucle est donné. Le fait de ne pas être au départ élimine le concurrent… Jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un seul coureur, alors déclaré vainqueur. Il s’agit donc de bien gérer son tour, et son temps de pause… avant de repartir.

Ici le temps pour la boucle est de 1h15 à cause d’un bon D+ (290m). Et 24 boucles maximum seront à faire, même s’il reste plusieurs concurrents à la fin (la classement final est basé sur le temps de la dernière boucle).

 

 

De l’idée …

Tout a commencé en Septembre 2020 où je découvre via Kikourou une course organisée, sur ce type de format, par Raidlight en Chartreuse. Il restait alors à peine une quinzaine de places.
Ni une, ni deux, et pourquoi pas tenter ce « TALC » ?

Une fois inscrit, je me renseigne un peu plus sur le principe. Les 3 « 24h » dans la musette devraient m’aider à appréhender mentalement la « chose »…

Une reco avec coco, nanar7th (entre autres) a permis de mettre du concret.

Malheureusement, le couvre-feu COVID aura eu raison de la course et c’est chacun chez soi que cette petite Backyard s’est faite. Pour ma part, j’ai pu tourner de 6h à 21h (hors couvre-feu) dans mon village avec ravito à la maison. Un peu débile, certes, mais amusant quand même.

J’ai testé le principe, me disant que je reviendrai sur ce format en course officielle…

 

… à l’inscription « validée »

C’est sur les réseaux sociaux que je découvre que l’association « Vaincre Parkinson » souhaite lancer une course au format « Backyard » afin de récolter des fonds. Cela se passe à Pollionnay, dans les Monts du Lyonnais.

Sensible à l’aspect solidaire pour une bonne cause, je la note dans mon calendrier.

Une première reco avec quelques kikous (papakipik, truklimb, l’écureuil, pinpon69) permet de faire connaissance avec les organisateurs motivés et très sympathiques.
L’inscription est faite après 6 boucles sur un joli parcours mais assez exigeant : entre autres une bonne montée vers la Croix du Ban, un single pouvant vite être cassant après quelques tours, suivi d’une descente « de la mort » qui pourrait être catastrophique en cas de météo très humide.

Une 2e reco avec 4 boucles, sur un terrain très sec, permettra de reconnaitre chaque caillou, chaque arbre, et de poser la stratégie de course. Enfin… surtout les points repères chronométriques qui aideront à boucler le tour en 1h environ.
Yapluka !

 

Après plusieurs semaines de temps sec et plutôt beau, il est annoncé un retour de l’hiver pour l’évènement. Qu’à cela ne tienne, la motivation ne sera pas entamée. L’objectif est de faire l’intégralité des 24 tours, en 30h donc.
Surtout que j’ai repéré une « vraie » Backyard du côté de Dijon fin Juin. Il faut donc valider le concept avant.

 

Du blanc partout…

La veille, je n'oublie pas le petit rituel.


Le départ de la course est le samedi à 9h. Mais rien que le fait de se rendre au départ en voiture devient déjà compliqué. Les monts du Lyonnais sont devenus tout (et très) blanc. Je décide de partir plus tôt.

En 3 jours, 20°C ont été perdus. Les corps ne sont plus habitués à vivre une Saintelyon.

Du coup mon sac se remplit avec plus de couches supplémentaires que prévu.

 

Arrivé sur place (après un joli patinage à l'entrée du parking), je découvre les lieux sous la neige et l'organisation déjà au travail, mais un peu inquiète de la tournure des événements, et notamment sur la descente du parcours qui va devenir extremement compliquée.



J’assiste à l’arrivée des copains kikous : xian, marat’, fildar, truklimb, rico, mazouth, …. L’écureuil souhaite juste faire le hibou et nous rejoindra pour la nuit prochaine.

119 inscrits au final, dont la majorité est là pour quelques tours et non pour l’intégralité. C’est ça qui est bien avec ce type de format : pouvoir toucher beaucoup de monde.

Nos GO de l’asso (Joseph, Gérald, Alex, Pascale, Yves... entre autres) sont ravis de nous accueillir. Un aboutissement du projet préparé avec enthousiasme depuis des mois.

 

Pour un premier tour…

Et à 9h25 (un retard dû à un problème électrique), c’est parti pour les 104 concurrent(e)s réellement présent(e)s.


Ca fait scroutch, scroutch dans la montée, et à la queue leu leu.



Une vraie rando dans la neige. Tous les repères vus en reco, les cailloux ( !), … ben plus rien… !

Les paysages sont magnifiques, ils le seraient encore mieux s’il y a avait du soleil, mais bon…

La croix du Ban a blanchi :


Le timing sur les points repères a évidemment changé, au vu des conditions du terrain (et notamment la descente VTT devenue beaucoup plus glissante).

Cela donne à peu près : 22’ à la Croix du Ban, 32’ en haut de la grosse descente, 42’ au point le plus bas du parcours, 55’ en haut de la dernière côte. Cela fait une arrivée entre 1h et 1h03. Précis non ? Juste le temps de se reposer sans trop se refroidir. Et peut-être laisser un matelas qui pourrait s’amenuiser au fil des tours, je ne sais pas.

Finalement, une bonne partie du parcours étant à l’abri du vent, il ne fait pas si froid et à la fin du premier tour, une couche sera enlevée. Et je ne resterai qu’avec 3 couches pour les boucles suivantes.

 

Comment gérer la pause répétitive ?

Je choisis d’entrer systématiquement dans le bâtiment abritant le mur d’escalade, afin de se mettre au chaud, et d’enlever la veste le temps de s’assoir. Mais avant, passage par le ravito à l’extérieur, juste après la ligne d’arrivée. Evidemment on se bouscule sous le barnum car nous sommes très nombreux. Je ne cherche donc pas à y rester, et me ravitaille peu.
Il faudra que je revoie ma stratégie si je veux m’hydrater correctement pendant un – ce que j’espère – long voyage.

 

Et c’est reparti pour le 2e tour… puis les suivants…

Ce qui est bien avec un format Backyard, c’est que l’on n’est jamais seul, démarrant toujours ensemble un nouveau tour.

Nous restons donc assez proches entre kikous, que ce soit sur la boucle ou à la pause.


 

… tel le poisson rouge…

Je ne vais pas décrire tous les tours bien évidemment. Alors que dire ?

A la faveur d’un léger réchauffement dans la journée, et du piétinement de bon nombre de chaussures, les sentiers deviennent boueux… Les appuis changent donc…

Et cela déclenche une gêne au genou gauche, et que j’essaie de traiter à la fin de la boucle immédiatement.

Les 10-15 minutes de repos semblent se réduire de plus en plus... Curieux…

Surtout quand je décide de changer le haut et les chaussettes toutes les 6 boucles. Les pieds devenant vite trempés.

La descente sollicite pas mal le genou et l’ischio se rappelle à moi par moment.

 

Oiseaux de nuit

Le jour déclinant, le peloton s’est considérablement allégé : beaucoup venaient là pour quelques boucles et pour la bonne cause.

La majorité de mes amis kikous arrêtent aussi quant à eux : pour certains 6 tours, d’autres 11 et même 12. Certains se sont même pris au jeu et auraient pu continuer s’il n’y avait pas eu d’engagement par ailleurs…. Il reste plus que xian et moi à porter les couleurs rouges et blanches.

Cela coïncide avec la venue de Spiderman, alias David/l’écureuil qui vient tourner de nuit (curieux pour un écureuil – va falloir changer de pseudo !).

La gadoue a laissé la place à un terrain glacé mais non glissant, ce qui renforce alors un peu les appuis et c’est bien. Même si la neige retombe comme le matin.

Le mental est toujours bon, malgré quelques légères gênes digestives (mon point faible) et qui me rappellent les 24h de Tullins, où mon objectif a été perdu à mi-course pour cause d’arrêts non prévus.

Ma stratégie est alors de remplir une flasque d’eau au ravito, mais que je consommerai régulièrement sur le dernier tiers de la boucle, là où l’on marche le plus. Ce qui me permet de m’hydrater progressivement et sans pression du départ imminent.

La forêt enneigée sous la frontale offre un magnifique spectacle, les sentiers reblanchissent à nouveau.



 

4 mousquetaires

Nous nous retrouvons à 4 (Romain, Sylvain, Christian et moi) dès la fin de la nuit. 18 tours ont passé, soit les ¾ de la course.

Ma tête sait qu’elle ira au bout, sauf mauvaise chute ou un bide qui s’amuse à faire des siennes. De fait, je m’alimente peu malgré la gentillesse des bénévoles qui sont encore plus aux petits soins pour les 4 participants. La nuit n’entame pas leur énergie, c’est chouette. Joseph de l’orga vient me voir à chaque pause pour discuter un peu.

Les 4 mousquetaires tourneront quasiment ensemble, en mode papotage parfois.

J’aime de moins en moins le dernier tiers de la boucle, pourtant variable d’ajustement, car il faut marcher vite.
Et j’ai du mal à suivre mes compères à chaque fois (çà doit être les petites jambes). Toujours pas prêt de faire l’Echappée Belle s’il faut marcher à un bon rythme… J’ai encore à progresser sur le mode rando rapide !


Un matin au soleil !

Les températures remontent et à nouveau les appuis changent avec cette la boue qui fait son grand retour fracassant. Et là les pieds commencent à souffrir à jouer dans les filets d’eau, suite à la neige fondue.

Mais le soleil est là, ce qui rend les paysages magnifiques. Lyon se dégage même au loin.

Le public est plus présent, et nous sommes même acclamés à l’arrivée du 20e tour.
« Attendez encore 4 tours pour les bravos ! », leur dis-je sur un ton humoristique.


 

A part les pieds qui font de plus en plus ressentir une gêne (c’est çà d’être dans l’humidité pendant des heures, et c’est pas faute d’avoir changé de chaussettes 3 fois), le reste n’est que du bonheur, en vue de cet objectif annoncé.
Pas de chute malencontreuse et les 24 tours seront dans la musette, alors on profite…

 


A l’avant dernier tour, Sylvain, Christian et moi (souvent ensembles), décidons de finir le prochain et dernier tour côte à côte. En effet, le classement se fait sur le temps du dernier tour. Pour ma part, l’objectif des 24 tours est en passe d’être atteint, le reste n’a que peu d’importance…

Annick et mes garçons sont arrivés sur site pour le dernier tour. C’est cool !

Le départ du dernier tour est lancé :

Dès le départ, Romain part fort devant pour jouer la gagne. On ne le reverra plus avant la ligne d’arrivée.

Nous décidons alors de prendre le temps tous les 3, surtout que mes 2 compères gèrent, depuis quelques tours, quelques douleurs surtout en descente (périostite pour Christian, tendinite du releveur pour Sylvain). Alors, la descente de la mort va se faire tranquillement. Je pars un peu devant vu qu’ils me rattraperont sur la partie où l’on marche...

 

 

 



 

La fin est magique.

L’accueil à l’arrivée du dernier tour est digne d’une visite d’un chef d’état ! Romain est là pour accueillir le trio pour la 2° place.

Le quatuor se reconstitue sur la ligne d’arrivée, applaudi par nombre de spectateurs.
Beaucoup d'émotion, amplifiée par un enthousiasme débordant des bénévoles et organisateurs. 
Merci !!


Fin de cette extraordinaire aventure...

La remise des prix (un joli trophée en bois, du bon chocolat du patissier local) :



 

Et les bénévoles qui sont mis à l'honneur, merci à eux. Vous êtes au top :


Au-delà de l’objectif qui aura été atteint, je retiendrai surtout :

  • Un parcours exigeant pour moi, mais très plaisant.
  • Une expérience humaine à travers cette course solidaire. Des organisateurs (ravis de la cagnotte qui a pu être récoltée grâce à cet évenement), et bénévoles enthousiastes  motivés, et avec qui des liens se seront créés.
  • Une équipe kikouresque formidable, et avec qui nous avons pu partager chaque tour, puisque nous n’étions jamais loin les uns des autres. ET chacun dans ses objectifs prévus.
  • La présence de mes proches à la fin (et même que tous mes gones sont venus voir leur dingo de père !)

 

Pour paraphraser la devise de l'asso, on aura couru avec le coeur, et atteint quelques sommets (déjà plusieurs fois celui de la Croix du Ban !!)

De quoi se motiver pour la potentielle participation à une « vraie » Backyard du côté de Dijon fin Juin.

Et évidemment de remettre çà du côté de Pollionnay pour la 2e édition la prochain, en étant probablement plus associé au projet.

 


En chiffres

119 inscrits, 104 partants

4 finishers : 24 boucles, 30 heures.

161 km. 7000m de D+

Les résultats ici

1 vainqueur, et un trio à la 2e place.

 

 

 

 

 

26 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 11-04-2022 à 20:17:43

bravo !!!! incassable et inclassable.

Commentaire de tidgi posté le 12-04-2022 à 09:47:53

Avancer ou voler, avec ou sans "l"...

Commentaire de marat 3h00 ? posté le 11-04-2022 à 20:52:45

On serait tenté de dire :" inoxydable" ! Mais à voir l'état de tes pieds en fin de course, c'est plutôt " imperturbable" qui vient en tête. Tout paraît simple alors que le nombre de finisseurs prouve bien l'exploit que vous avez réalisé. Bravo !
Les dijonnais vont devoir être patients en juin .

Commentaire de tidgi posté le 12-04-2022 à 09:49:15

J'ai pas osé mettre la photo des pieds, mais ils ont bien récupéré, à part quelques orteils. Bravo à toi aussi, tu as bien tourné... Et si tu n'avais pas eu d'engagement le soir, sûr que tu allais au bout :)

Commentaire de truklimb posté le 11-04-2022 à 21:31:27

Bravo Thierry, tu venais pour les 24 boucles et tu les as faites, comme une évidence...
Incroyable de facilité tout du long (enfin pour la première moitié à laquelle j'ai pu assister), chapeau bas !

Commentaire de tidgi posté le 12-04-2022 à 09:49:52

"Facilité" peut-être pas, 24 boucles oui !
Bravo à toi aussi :)

Commentaire de jazz posté le 11-04-2022 à 22:03:58

24 X bravo = 24bravos ; superbe enchainement

Commentaire de tidgi posté le 12-04-2022 à 09:50:13

Merci à toi !

Commentaire de Lécureuil posté le 12-04-2022 à 05:49:23

Encore bravo pour cette superbe perf !

Commentaire de tidgi posté le 12-04-2022 à 09:51:07

Merci le hibou... chouette... écureuil nocturne... araignée...
Tu auras bien tourné pendant la nuit, merci de la compagnie :)

Commentaire de TomTrailRunner posté le 12-04-2022 à 08:39:24

Imprenable

Commentaire de tidgi posté le 12-04-2022 à 10:01:28

La vue sur Lyon depuis la Croix du Ban oui :)))
Merci !

Commentaire de Trixou posté le 12-04-2022 à 11:58:13

Bravo Tidji ! J'allais écrire "comme à chaque course", c'est vrai que tu as tendance à banaliser ce genre de perf hallucinante :o)

Commentaire de tidgi posté le 12-04-2022 à 16:33:22

Merci Gilou ! Oh non, je ne banalise rien, même si ça ne transparait pas suffisamment dans mes écrits ;-)

Commentaire de pinpon69 posté le 12-04-2022 à 18:32:53

Machine

Commentaire de tidgi posté le 13-04-2022 à 10:47:32

:)

Commentaire de fildar posté le 12-04-2022 à 20:12:20

Tu aurais dû parier sur toi, c'était une évidence. Bonne récup

Commentaire de tidgi posté le 13-04-2022 à 10:48:58

Ben oui mais j'avais parié sur toi moi ;-)
Bravo à toi aussi et récupère bien !

Commentaire de Benman posté le 13-04-2022 à 00:43:43

Bravo. Impressionnant et imperturbable sont les mots qui me viennent.
Chapeau et bonne chance pour la Combe à la Serpent.

Commentaire de tidgi posté le 13-04-2022 à 10:49:50

Merci Benoit pour ta présence en mode reporter, à défaut d'avoir pu te mêler à la bataille :)

Commentaire de zeze posté le 13-04-2022 à 15:11:46

Alors moi je dis bravo, toujours aussi impressionnant Thierry, quelles que soient les circonstances et conditions de course chapeau bas

Commentaire de tidgi posté le 13-04-2022 à 22:50:20

Merci Bernard. Et bon courage pour St Fons !

Commentaire de jano posté le 13-04-2022 à 23:56:09

bravo, comme d'habitude !!
tu ne perds rien avec les années, toujours aussi rapide quand faut aller vite et toujours debout quand faut aller longtemps.

Commentaire de tidgi posté le 14-04-2022 à 14:16:41

Venant d'un toriste, je prends ;-)
Merci le breton-montagnard

Commentaire de Papakipik posté le 23-04-2022 à 14:39:41

Pronostic vérifié donc pas de surprise...bravo Thierry !

Commentaire de tidgi posté le 27-04-2022 à 14:56:54

Et bravo pour ta venue en guise d'échauffement pour ta course du lendemain ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.24 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !