Récit de la course : Marathon de Cheverny 2008, par chacal

L'auteur : chacal

La course : Marathon de Cheverny

Date : 6/4/2008

Lieu : Cheverny (Loir-et-Cher)

Affichage : 1392 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

28 autres récits :

Un printemps à Cheverny

       Il est 6h ce dimanche. Le jour est encore loin de se lever. Quelques gouttes perlent sur mon casque intégral, alors que je quitte au ralenti la maison endormie. Sans doute passagères.Las ! Les gouttes se transforment trop vite en trombes d’eau, alors que je me fraie un chemin sur les petites routes de l’Essonne. J’arrive à Etampes déjà en retard sur mon horaire prévisionnel. Ca tombe encore un peu sur la N20, mais la chaussée glissante m’oblige à la prudence. 

    A l’approche d’Orléans, je quitte la nationale. Il ne pleut plus et la qualité du revêtement de nos belles autoroutes me permet enfin de profiter du sommeil dominical des pandores. Mais je ne suis pas un motard toute saison, et mon équipement bas de gamme et humide se transforme bien vite en frigo, au point de me contraindre à une pause café pour me réchauffer un peu.

     Le temps passe, il faut repartir, et c’est à la bourre que j’arrive à la remise des dossards du marathon de Cheverny, Le temps de récupérer le drapeau des 3h15, de me changer vite fait, et il ne reste que 5 minutes pour aller sur la ligne. Heureusement elle est à 100 m, et j’y retrouve l’autre drapeau : Christophe, alias Hermès du forum ADDM, avec qui je vais partager ces 42 km de parcours imposé.

  Je suis toujours frigorifié au point de frissonner, et je compte sur les premiers kilomètres pour me remettre d’aplomb. Bien sûr je rate le coup du starter, et déclenche mon chrono sous l’arche.  Je note mentalement de prévoir 20 s de rab.      L’affichage des temps intermédiaires par km a été prévu par l’organisation. Tous les km sont écrits en gros sur mon dos, et en petit sur un bracelet autour de mon poignet. Malheureusement si on est fringant à la Nazebean team , chacun sait qu’on est la cible d’Afflelou depuis un certain temps déjà, si bien qu’à 4’36 au kilo, c’est une belle partie de calcul mental qui m’attend, puisque je ne dispose bien sur d’aucun chrono perfectionné pour faire le boulot, qui serait de toute façon écrit aussi trop petit ..   

    J’ai gardé mon K-way souvenir d’Arcueil sur le dos pour ne pas attraper de bronchite au départ, si bien que la pluie s’étant calmée, je vais suer un peu a mi-parcours. Pô grave , je boirai un peu plus .    L’expérience est plutôt sympa, et à part un coureur un peu dans le cirage qui me balance son verre de boisson énergétique en pleine poire en visant la poubelle ( bien sûr je ne lui en ai pas voulu, mais j’ai eu la gueule collante jusqu’à l’arrivée ..), çà se passe plutôt bien, et avec Christophe on aligne les km pile poil , en restant à peu près 30s en avance sur l’horaire prévu. Semi en 1h37 ( temps officiel 1h37’20 c’était donc bien 20 s de décalage sur la ligne ..)   

    Passé le 30ème , évidemment ça se gâte un peu pour le groupe compact qui nous suit. On en perd pas mal, qui sont remplacés un moment par ceux qu’on rattrape et qu’on encourage à s’accrocher. Mais bien sûr, en meneur « officiel », il n’est pas question d’attendre qui que ce soit. 

  35ème : le ciel s’obscurcit. Il commence à pleuvoir et je remonte le zipper de mon coupe vent , que je me bénis d’avoir gardé quand les grêlons tombent au 38ème .    Le groupe s’est réduit comme peau de chagrin, et il ne reste que quelques coureurs. Ceux qu’on dépasse ne s’accrochent plus. Sur la fin, chacun tente d’accélérer pour aller chercher un record perso ou impressionner ses supporters J   

   Dans le dernier kilo, je m’aperçois que Christophe, un peu en retrait reste avec un coureur qui s’accroche toujours, bien que passablement fumé. Il finira finalement juste sous les 3h 15 . Il ne pouvait faire moins, encouragé non stop qu’il était par le public, et encadré des deux meneurs d’allure . C’est finalement en 3h14 ‘56 (temps officiel) que nous passons tous les trois la ligne sous les vivats. Contrat rempli !!    

   Apres la Bière-Merguez-Frites traditionnelle de l’arrivée ( j’ai gardé la bouteille de Cheverny pour plus tard) , c’est sous le soleil que je suis reparti , et j’ai pu profiter d’une bonne heure de balade ( cette fois je suis resté sur les départementales ), avant que le grésil ne me tombe dessus …    

    Ce matin les ajoncs déjà fleuris se courbent sous la neige. C’est joli et exceptionnel, et tant pis pour le printemps...  

      L’Chacal 

 

3 commentaires

Commentaire de l'ourson posté le 09-04-2008 à 11:18:00

Bravo l'Chacal !! Bravooo !!! Encore une belle balade bien gérée ;-))

L'Ourson_total_respect_:-)

Commentaire de may posté le 09-04-2008 à 12:06:00

Bonjour Yvon,

j'adore ton état d'esprit, on sent que tu fais partie des bons coureurs qui courent par plaisir et non pour "bai***er" les autres!!!

j'aime beaucoup ces "fuites du temps et de l'espace" (au sens romantique du terme en art):

"Ce matin les ajoncs déjà fleuris se courbent sous la neige. C’est joli et exceptionnel, et tant pis pour le printemps..."

Bravo et merci pour ton CR

@bientôt au Morbihan

May

Commentaire de L'Dingo posté le 10-04-2008 à 10:46:00

3H15 pour une ballade, pfff :-)).
Chacalou , pour un "désertman" la pluie te réussi pas mal quand même.
M'enfin pour que j'arrive un jour près des 3H , il en faudra des orages par chez nous !!!!
@may: qu'est ce que tu entends par "baillonner" les autres coureurs ...?:-))))))

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.31 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !