Récit de la course : Trail d'Ecouves - 61 km 2008, par Madness

L'auteur : Madness

La course : Trail d'Ecouves - 61 km

Date : 1/6/2008

Lieu : Radon (Orne)

Affichage : 1390 vues

Distance : 61km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Week-end express en Ecouvie...

 

WEEK-END EXPRESS  EN ECOUVIE

Samedi 31 mai - 12H00  Nous quittons Liège qui se remet lentement de ses inondations, direction la Basse Normandie. Au volant d'un véhicule immatriculé en Grande-Bretagne, Astro, le plus anglais des liégeois.

17H50 - Après près de 6 heures de route, nous arrivons à Damigny où Mustang, notre hôte du jour, nous accueille. Il nous présente d'autres coureurs qu'il hébergera : Vetchar, Dave 76 et son épouse. Nos sacs à peine posés, nous repartons vers Alençon où le Lutin nous attend pour l'apéro.

18H20 - Nous faisons connaissance avec d'autres Kicoureurs comme Benos, Taz, Monstertruck, Alain, Sylvain... autour de divers breuvages et accompagnements fournis.

19H30 - Le temps passe vite. Nous réembarquons, direction Radon pour la pasta-party. Le chapiteau est déjà presque rempli. Pâtes à volonté, accompagnée de rouge... avec un « jus de pomme » local en rab. Le DJ fait monter l'ambiance et les femmes se déchaînent sur la piste. Pas moyen de les faire revenir. Alors, on se reprend une petite bière et puis on rentre sagement se coucher.

     

Dimanche 1 juin - 05H45  Réveil difficile. Après une bonne douche, préparation en règle des sacs à dos et petit-déjeuner copieux préparé par Mireille et Mustang (délicieuses ces confitures maison !)

07H15 - Arrivée sur le site de départ. Le temps est au sec. On retrouve la bande de Kicoureurs et Mustang nous présente des coureurs locaux, comme la Mouette.

08H07 - Le départ est donné. Les 133 coureurs s'élancent. Après 2 tours du terrain de foot, nous entrons directement dans la forêt, que nous ne quitterons plus. Légère montée, boue bien collante. Ca s'annonce dur. Astro passe à ma hauteur et me confie que ses sensations sont bonnes, ce qui n'est pas trop mon cas...

08H45 - Le temps est plutôt lourd. Je m'efforce donc de boire un maximum. Le parcours est superbe Succession de sentiers monotraces dans les fougères et de grandes allées découvertes. On est bien !

09H20 - Passage assez surprenant dans le parc animalier du Bouillon où l'on côtoie zébus, chameaux et autres espèces exotiques sous l'objectif des photographes de normandiecourseapied.com (un peu de pub...).

09H27 - Au pied d'une nouvelle côte, un signaleur nous indique le km 14. La moyenne est bonne et les jambes tournent. Que la forêt est belle ! On hume toutes ses senteurs. Les digitales majestueuses se dressent pour nous offrir leurs couleurs écarlates. On se laisse emporter par ces décors et les kilomètres défilent. Le ravito, annoncé au 22ème, se fait néanmoins attendre mais les sensations reviennent

10H57 - Au sommet d'une petite bosse, j'aperçois Mireille.qui nous prend en photos. Nous sommes au ravito de la verrerie du Gast.  Un parc magnifique où nous pouvons refaire le plein de la poche à eau et manger un petit bout. Astro repart à la marche assez rapidement. Je prends mon temps et le laisse s'éloigner puis me remets en route tout en dégustant du pain d'épice. On fait le tour de la propriété, où gambadent de magnifiques chevaux, « spécialités » de la région de l'Orne. Dans la côte qui s'ensuit, pas trop pentue, je préfère marcher et laisser passer quelques coureurs et ... la première dame qui déroule avec une facilité impressionnante.

11H20 - Mike va bientôt s'élancer sur les 33 km (dénivelée de + de 1.000m). Je reviens sur Astro qui m'a l'air un peu à la peine. Il se plaint des adducteurs qui, il est vrai, ont été fort sollicités par les nombreux équilibres instables engendrés par la boue. Je le laisse progressivement derrière moi. Mais bien vite, après une longue descente très pentue et bien cassante, je subis un coup de bambou. Et comme si ça ne suffisait pas, je frise les crampes dans les 2 mollets. Le moral chute. Je ne profite plus trop du spectacle offert par dame nature. J'ai le nez dans le guidon et laisse passer quelques coureurs. J'attends que ça reparte...

12H30 - A la croisée d'une route, un signaleur m'annonce une petite partie d'escalade. Je rigole, mais pas longtemps car il me faut à présent franchir la « cheminée PECCATE » au sommet de laquelle Mireille me tire le portrait en pleine séance d'étirement (que je devrais répéter à quelques reprises). A l'approche du deuxième ravito et après avoir avalé 2 barres énergétiques, je sens que ça revient. Nous croisons de nombreux marcheurs qui font la rando de 20 km et qui nous encouragent. Ca motive. Passage éclair par la table très bien garnie où les bénévoles sont toujours aussi sympas que les nombreux signaleurs. Il me reste un petit 20 bornes et les actions sont en hausse. Malgré les ,ombreux passages « hors piste » en sous-bois où le sol est jonché de branchages, je me régale. Jusque là, on n'a pas « mangé » plus de 1 km de bitume. Mes vieilles articulations ne s'en plaindront pas. Passage par les étangs de Fontenay. Quelques gouttes de pluie rafraîchissent l'atmosphère.

13H40 -Comme je me sens bien, je décide de ne pas faire le plein de liquide pour les 9 derniers kilomètres. En vitesse, je bois, un verre d'eau et un de coca en compagnie d'un coureur qui souffre des pieds. Je repars sans lui, puis reprends progressivement quelques concurrents. Je cours maintenant tout seul depuis pas mal de temps mais ça ne me pèse pas.

On redescend vers le Vignage et franchit quelques superbes ponts de bois. Le parcours devient commun avec celui du 33km et plusieurs concurrents me dépassent. Certains se retournent pour voir mon dossard, espérant avoir ainsi gagné une place. Mustang nous avait dit que les 9 derniers km étaient roulants et en descente. C'était bien le cas... entre les quelques montées qu'il restait à se farcir. Soudain, on distingue au loin les commentaires et la musique diffusés sur la ligne d'arrivée. Ca rebooste et on en remet une couche dans cette fin de parcours boueuse où les marcheurs nous applaudissent tout en s'écartant pour ne pas être éclaboussés.

14H46 - Je fais mon entrée sur le site d'arrivée sous les encouragements et les applaudissements, auxquels je réponds par un sourire radieux. Je suis heureux. Après quelques étirements et un rapide coup de fil à ma chérie, je reviens sur la ligne. Les3ème et 4ème dames s'effondrent, aussitôt secourues par la Protection Civile. Astro arrive, finalement en pleine forme. Il a géré sa fin de parcours pour ne pas se reblesser aux adducteurs.

15H30 - Direction la douche artisanale installée sous une tente. L'eau est très froide mais ça fait un bien fou. Entretemps, Mustang et Sylvain ont terminé. Puis c'est le Lutin et Benos. Monstertuck a du se résoudre à abandonner au 40ème km. Viant alors le moment tant attendu de la première bière, aussitôt suivie par ... x autres. Entretemps, Mike en a terminé avec ses 33. Il rayonne. Vetchar est au bout de ses 61, tout comme Dave76 et Alain. Et comme la température est agréable, on se retrouve tous assis dans l'herbe pour savourer la paella offerte aux coureurs du 61 km. Mais nos kicoureurs ont aussi prévu des glacières remplies de bière, cidre et champagne. Et ils ont aussi préparé nombre de cakes et tartes tous aussi délicieux les uns que les autres. On est bien !

                   

18H00 -  Il est déjà temps de prendre -à regret- le chemin du retour. Embrassades et remerciements. Merci aux organisateurs et à leurs nombreux bénévoles pour leur perfection et leur sympathie. Merci à Mustang et Mireille pour leur hospitalité. Et merci à tous ces Kicoureurs que nous avons appréciés. Finalement, l'accent mis à part, on se serait cru en Célestie...

 

                                                                                                                                            Madness  

 

 

Pour les photos, cfr les liens via Mustang, Le Lutin, Monstertruck... 

 

 

 

 

 

6 commentaires

Commentaire de _azerty posté le 05-06-2008 à 14:04:00

Yo Madness

Nous avons passé un agréable moment en votre compagnie.
Je pense sérieusement à aller faire un tour en célestie.
(Bouillon me tente)

A Bientôt
Domi

Commentaire de la panthère posté le 05-06-2008 à 15:54:00

ravie d'avoir rencontré des 100% belges, moi qui le suis à 25%......la bière était bonne... en fait tout le week end était super!!!! faudra qu'on se déplace chez vous un de ces jours!

Commentaire de taz28 posté le 05-06-2008 à 18:43:00

En tant que fausse vraie Belge, j'ai été évidemment ravie de partager ce superbe week end avec vous !!!
A refaire sans problèmes, promis, on viendra vous visiter en Belgique....
Merci pour ce récit...

Bisousssssssss

Taz

Commentaire de Mustang posté le 05-06-2008 à 18:51:00

Super récit très précis!!! Un peu de Célestie est venue en Normandie!!
heureux que vous y ayez pris du plaisir!

Humm, y aura du KiKou en Célestie en retour!!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 05-06-2008 à 22:14:00

Bon, ben si le Monster va en Célestie ainsi que le Mustang, je sais ce que j'ai à faire ! Heureux de t'avoir rencontré !

Commentaire de BENIBENI posté le 06-06-2008 à 14:59:00

bon les gars, un de plus pour aller défier les adorateur du petit merdeux qui pisse ! J'ai été ravi de rencontrer ta troupe que je ne connaissais que par UFO. Heu ...Sur ta photo, tu es sur des toilettes sèches ?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !