Récit de la course : Trail d'Ecouves - 16 km 2008, par taz28

L'auteur : taz28

La course : Trail d'Ecouves - 16 km

Date : 1/6/2008

Lieu : Radon (Orne)

Affichage : 2890 vues

Distance : 16km

Objectif : Pas d'objectif

41 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

                                                              Balade au pays du Lutin ….

                                                                   

Comme dans toute légende, et comme chacun le sait, les Lutins des bois ont des secrets, des secrets cachés…cachés au fond des bois, au cœur de forêts profondes et luxuriantes…

                                                     

Nous, Les monstres de Truck, et de Tazmanie, rêvions de percer enfin à jour les mystères d’un de ces petits personnages attachants…Un joli Lutin sortant tout droit de sa forêt d’Ecouves attirait notre curiosité fort saine !!!

Afin de nous immiscer dans l’intimité de cet elfe très tendance, nous nous décidâmes à partir sur les chemin de l’Orne, vers cette Normandie pas balnéaire, et surtout très forestière….

                                


Le Lutin malin nous avait gentiment attirés dans sa tanière, une jolie maison où vivent sa Josette et son magnifique Lucas. Pas de chat noir ou de patte de lapin accrochés à la porte, mais juste un joli foulard rouge et blanc aux couleurs de Kikourou comme signe de reconnaissance…
Nous tirâmes la chevillette et la bobinette cherra…

La famille Lutin était déjà en compagnie d’un énergumène tatoué surnommé Benos, (certainement un elfe du peuple des biscottohzhardus),                                                                         Benos

 

et de leur fille Doriane, merveilleuse fée au regard très doux…les présentations faites, nous pûmes nous installer sur la terrasse pour un apéritif savoureux aux plantes bénéfiques !!!

Nous nous devions d’offrir un présent digne de ce nom à notre hôte si célèbre, et après moultes hésitations, nous étions tombés d’accord sur une statuette à son effigie en pur plastique, un véritable nain de jardin certifié et labellisé… !!!

                                    Le Lutin made in Kikourou                                              

          

                     


Un peu d’art pictural sur ce joli nain allait lui permettre de porter haut les couleurs de Kikourou.

Le Lutin et sa Josette aimant recevoir, leur maison retentit très vite de nombreuses voix, joyeuses et animées, des Célestes, un Mustang et sa Mireille, un Dave sans sa Vanina, mais avec sa Régine, une Vetchar déchainée, un Riah 50 et dame Béatrice, un Loulou, j’en passe et des meilleurs !!

Le temps passa vite en agapes et autres dégustations d’hydromel…

Il nous fallait déjà rejoindre l’orée de la forêt d’Ecouves, le village de Radon, pour y retrouver les êtres qui l’habitaient, un chapiteau dressé accueillait les convives, un festin, une ripaille gigantesque pour tous ces adeptes de Lutineries !!! 
                                                        

                                                                  Taz, Josette, Vetchar, et Mireille version dance floor                              

                                   

 

                           

                                   La mouette entourée de Vetchar et Taz                                     


Au coucher du soleil, après une orgie de pâtes, la musique envoûtante retentit pour un bal ensorcelant, les femmes se livrèrent à un rituel sensuel et captivant ….tandis que les hommes buvaient et trinquaient !!

                                  

                                                          Domi et Benos, version hydratation


La nuit appela les convives à se séparer, pour aller se reposer….Nous rentrâmes chez le Lutin, sans pour pouvoir autant nous quitter réellement, une douce mélodie musicale se diffusa dans le salon chaleureux, et nous refîmes le monde comme le font tous les amis sur cette belle terre !!!

Il fallut tout de même se résigner à rejoindre nos chambrettes, car la nuit risquait d’être courte pour le défi du lendemain….

Au pays du Lutin, il existe des courses, des promenades en forêt pour rechercher les mystérieux secrets d’Ecouves…

Alors, une douce nuit de sommeil et l’heure fût au réveil pour ces aventuriers !!!

Les plus valeureux se lancaient sur une distance de 61 km, d’autres plus fragiles n’osaient que le 33 km, voire le 16 !!!

Je laissais donc mon Monstre de Domi partir aux aurores, sur la longue distance accompagné de notre gentil hôte au sourire coquin.

Quant à moi, je partis de bon matin avec ma Lutine Josette, nous nous préparâmes consciencieusement, et rejoignîmes le camping car de Béatrice et Alain….Un café vite avalé et nous nous retrouvâmes sur le stade de départ…
Je pus même admirer les foulées du petit bin, star chez les jeunes athlètes !!           

 

 
                                              Bin' et Taz

 

Au pays des Elfes, il faut tout de même accrocher un morceau de papier avec un numéro appelé dossard, je vis alors mes amis sur le départ de leur course de 33 km, d’autres petits êtres de kikourou étaient là (Marioune, Co14, Val14, Harry, sa petite femme, Olivier2388, et tous ceux que j’oublie encore…)

             Marioune et Josette                                              

                                                         Olivier2388                                    

                                                                                       
Tout le monde me quitta, car peu d’entre eux faisaient le tout petit trail, 16 km pour percer le mystère du Lutin, cela ne faisait pas beaucoup, mais j’attendis mon tour avec impatience !!!

L’heure étant venue, je me positionnai sur la ligne de départ, heureuse de découvrir enfin cette forêt magique… 

                                         

Le départ donné, je me mis à trottiner sur l’herbe verte de ce stade, que nous quittâmes très rapidement pour pénétrer dans l’obscurité de la forêt à peine réveillée de tout ce tumulte inhabituel !! 
                                    
Tout de suite, mes pieds firent connaissance avec la boue locale, en file indienne, nous tentions d’avancer sans nous embourber définitivement, l’ambiance fût vite à la détente, quelques jolies glissades, des rattrapages aux branches environnantes, des rires fusèrent…Certains maugréèrent de la lenteur d’avancement de la course…

                                                                        
J’aimais ce rythme, et le franchissement d’une petite rivière me ravit, je sautai à pieds joints dans cette eau claire et fraîche, aidant les concurrentes à passer sur l’autre rivage….Me sentant petite aventurière, je me mis à courir avec joie et entrain !!

                       

                                          Taz aventurière contre toute guerrière

                                                                 
La compagnie d’autres filles fût un vrai plaisir, je les pris en photo, nous échangeâmes quelques mots en continuant notre chemin…J’espérais secrètement ne pas rester seule….
                          

                                    


Je fus vite freinée par une jolie côte, et adoptai une marche active, tout en prenant des photos de ces jolis sous bois fleuris.

                                                                            

Je me retrouvai alors vite dans les derniers concurrents, mais peu m’importait, j’étais là pour profiter, admirer, découvrir cette forêt légendaire…

                                         


Un concurrent se mit dans mes foulées, Pascal, et il ne lâcha plus pendant 9 km, je partageai avec lui ces kilomètres sylvestres…il parlait peu, mais je sentais sa souffrance, je le laissais me suivre, nous croisions des randonneurs qui nous encourageaient avec bonheur, ils s’écartaient sur notre passage, laissant le chemin ouvert à nos foulées, je les remerciais tous d’un petit mot…

                                             


L’itinéraire était magique, peuplé de fleurs, de fougères, de racines, des petits sentiers peu roulants succédaient à des chemins très boueux, des grandes artères laissaient place à une monotrace herbeuse…

                                         
Au ravitaillement du 9e, je laissai Pascal derrière moi, et continuai ma route seule, je savourais avec un plaisir non dissimulé ce parcours féerique, je chantonnai, heureuse de me sentir libre dans cet univers Lutinesque !!

                                                                   
Je marchais beaucoup, car nombreuses étaient les montées qui cassaient mon rythme, et nombreuses étaient les descentes glissantes, qui n’étaient décidément pas mon fort !!

        
Beaucoup de charmants bénévoles présents sur le parcours m’offraient leur sourire généreux, et je leur rendais le mien avec tout mon bonheur affiché !!
                                                            

                     
Quelques gouttelettes de pluie se mirent à tomber, rendant la forêt plus sombre, mais mon cœur était toujours aussi léger, j’aimais cet état de douce euphorie…
Chaque arbre, chaque feuille, chaque fleur me saluait, me rendant libre et vivante…je n’opposais aucune résistance à l’explosion de mes sentiments !

                          

Je ne détestais pas cette boue, je ne haïssais pas cette gadoue qui collait à mes chaussures, je pensais à Domi, à mon fils, à nous, à tout ce qui rend la vie belle !!

                         
Puis, de nouveau, le soleil vint inonder les fougères verdoyantes, éclabousser de jaune les genêtes endormis, un tapis de lumière hypnotisait mes yeux, je respirais ces senteurs, humais cette nature en plein renouveau !!

                                                            

Je courais dès que je pouvais, ralentissais souvent, ne comptant pas les kilomètres, ne sachant pas où j’en étais sur le chrono, je voulais que cela dure encore et encore…

L'ivresse de la forêt, l'appel de la nature m'ennivrait, je tentais de résister à ces petites voix qui m'incitaient à rester dans cet environnement magique....Je devais courir encore, encore juste un peu...
   

                               
Puis Domi m’appela, j’aimais entendre cette voix toujours aussi troublante, et rassurante, je m’inquiétai très vite à son sujet, où en était il, allait il finir ??
Non, il abandonnait, par sagesse, il avait fait 40 km, mais cela suffisait pour lui…
Il me rejoindrait à l’arrivée….

Quelques coureurs me dépassèrent, ceux du longue distance, puis j’entendis les clameurs du stade au loin, ce n’était pas possible, j’arrivais déjà ??


Encore une jolie descente, à doubler les randonneurs qui m'encourageaient de plus belle,  et je filais vers la fin de cette découverte, j’avais lutiné pendant 2 H 40, il fallait bien que je rentre, je quittais le silence de la forêt pour les acclamations bruyantes des spectateurs …

J’entrais sur le stade, applaudie par des inconnus, je franchissais la ligne d’arrivée, si heureuse de ma balade au pays du Lutin !!!!!

J’allais ensuite attendre impatiemment l’arrivée de Domi, nous nous retrouvâmes rapidement, échangeant nos impressions sur cette course superbe.
Josette en finit avec sa course, Béatrice blessée avait malheureusement abandonné …

Puis Mustang, Le Lutin terminèrent à leur tour, ravis de leur performance, tout s’enchaîna avec les arrivées de David, Benos, les Célestes, Robin, Al 27, Monique, la Mouette…

                                                                                         

Nous pûmes tous nous rassembler pour un pique nique géant sur une nappe en pelouse naturelle !!! ,

La bière coulait à flot, l’amitié était scellée.

Notre objectif premier fût atteint, nous avons enfin découvert le terrain de jeux du Lutin : la remarquable forêt d’Ecouves…et je peux vous le garantir….Si vous n’y croisez aucun être légendaire, vous y entendrez peut-être une petite voix qui vous incitera à y revenir…. Je le sais, je l'ai entendue....

Je tiens donc à remercier tout particulièrement Thierry, notre gentil Lutin aux chaussures multicolores et à l’œil coquin !!!! Josette avec qui j'ai partagé beaucoup durant ce week end...

Merci à tous les Kikous présents, décidément la magie de ces moments partagés opère à chaque rencontre...

Venez à Ecouves....vous ne serez pas déçus !!!!!

 

 


Merci de nous avoir invités dans ton pays enchanteur…..

41 commentaires

Commentaire de nono_la_robote07 posté le 03-06-2008 à 13:40:00

Hello Sandrine,
Je n'ai qu'un mot SUPER ... Une fois de plus j'ai pris beaucoup de plaisir à te lire.
La course est un monde magique fait de rencontres et d'émotions et maintenant de "lutineries".
biz
caro

Commentaire de olivier93 posté le 03-06-2008 à 13:43:00

Merci pour ce récit captivant et particulièrement original! A bientôt sur d'autres trails!

Commentaire de Khanardô posté le 03-06-2008 à 13:44:00

Wouahouh
Merci Sandrine, pétard, dommage qu'on ne puisse pas se couper en deux, hein... !
Super récit, super WE, super(s) nana(s)
Bises
Alain

Commentaire de hellaumax posté le 03-06-2008 à 13:44:00

Encore un récit enchanteur!
Merci Taz

Commentaire de la panthère posté le 03-06-2008 à 13:47:00

c'est à petits pas que j'entre dans le monde magique de la fée Taz, osant à peine laisser un petit message, tant il paraîtra anodin, après un tel récit, envoûtant comme la forêt d' Ecouves.....

bisous, Sandrine, on s'est bien éclatées sur la piste de danse!!!!!faudra qu'on remette ça, aux terrils???un p'tit défilé????

Commentaire de eric41 posté le 03-06-2008 à 13:54:00

Encore une belle page de sport et d'amitié écrite Sandrine.Merci.
Bises.
Eric

Commentaire de co14 posté le 03-06-2008 à 14:05:00

BRAV0 à tous les deux pour votre course!! et merci pour ce joli conte de FEE, qui sera lu tous les soirs aux couchés des enfants!! a bientôt sur les routes et bonnes courses

Commentaire de _azerty posté le 03-06-2008 à 14:10:00

Mon coeur, mon amour, mon amour, mon coeur {x2}
"Elle est bonne ta quiche, amour"
"Mon coeur, passe moi la salade"

"Coucou qu'est ce que tu fais mon coeur ?"
"La même chose qu'y a une demie heure... "

on y retourne l'an prochain ??

Commentaire de laurent05 posté le 03-06-2008 à 15:03:00

bravo sandrine
merci pour ce fabuleux récit et ces belles photos
j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire
à bientôt
bises
laurent

Commentaire de agnès78 posté le 03-06-2008 à 15:12:00

merci petite lutine pour ce joli récit... aux pays des lutins, au pays des rêves... de la joie et de l'amitié!
gros bisous à vous deux

Commentaire de Mustang posté le 03-06-2008 à 15:16:00

magnifique et féérique récit, Sandrine
très heureux de t'avoir revu avec ton Domi, après la Drôme!
Oui, alors, sans doute, aux Terrils!

Commentaire de dave76 posté le 03-06-2008 à 15:18:00

quel magnifique cr d'une vrai fausse belge ou d'une fausse vrai belge !!!
je ne sais plus tous ce mélange dans ma tête .
ce fut un plaisir de te rencontrer avec domi .
a+dave76

Commentaire de BENIBENI posté le 03-06-2008 à 16:19:00

Quel beau récit ! Quel poéte , pouet pouet (attention si un jour le Lutin te dis "dis camion "...)
Le week end fut cours mais intense ! En tous cas j'ai été heureux de faire la connaissance de toute cette smala !

Commentaire de Olycos posté le 03-06-2008 à 16:22:00

Bravo pour ton récit...
Ca avait l'air d'etre un sympatique we...

A+
Oly

Commentaire de chtigrincheux posté le 03-06-2008 à 16:40:00

Une belle randonnée placé sous le signe de la chlorophylle et de la gadoue .Tu trouve tes marques, tu es de plus en plus à l’aise .Je raffole tout particulièrement des photos ou les femmes affiche un sourire non feint et les mecs un sérieux à faire péter un croque mort pendant une veillée funèbre

Mais qu’est ce qu’ils ont tous également à parler des terrils, pourquoi il se passe quelques chose de spéciales heinnnnn chez les « je te mi « .

Commentaire de Françoise 84 posté le 03-06-2008 à 17:37:00

Bien joli récit, Sandrine pour un bien beau WE!! L'an prochain, il faut que le Lutin et Béné s'entendent pour les dates, parce qu'on ne peut vraiment pas se couper en deux...!!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 03-06-2008 à 18:38:00

Et j'écris quoi maintenant ? Tout récit va paraître fade à côté de ta prose ! Tu as fait la meilleure pub possible à Ecouves ! Merci et grosses, très grosses bises du Lutin.

Commentaire de fanfan59 posté le 03-06-2008 à 19:41:00

Féerique ! la forêt du Lutin semble irréaliste. Tu en as de la chance d'avoir rencontré d'aussi jolies personnes dans un environnement aussi magnifique. Merci ma Sandrine pour ce conte de fées... et de lutins.

Commentaire de ptijean posté le 03-06-2008 à 19:54:00

Merci de m'avoir fait partagé ta jolie rencontre avec le plat pays du lutin, et tous les gnomes qui y vivent.
A+ j'éspère
Ptijean

Commentaire de jerome_I posté le 03-06-2008 à 23:11:00

mon cœur était toujours aussi léger...

Bravo pour ta course et ce superbe récit avec ces superbes photos de la foret d'Ecouve qui donne vraiment envie d'y aller...

A bientot au verdon!

Jérome

Commentaire de L'Castor Junior posté le 03-06-2008 à 23:30:00

D'abord, bonne fête Kevin (quelle chance il a d'avoir une si jolie diablesse comme maman :-)) ).
Ensuite, merci à toi, lutine mutine au grand coeur, et à la plume d'or.
J'ai l'impression à te lire d'avoir pu vivre moi aussi ce weekend, malgré quelques centaines de kilomètres de distance et une ambiance différente mais tout aussi attachante.
Bisous ma belle.

Commentaire de béné38 posté le 03-06-2008 à 23:32:00

Merci Sandrine pour cette belle histoire.
Et oui pour les dates on ne fait pas toujours comme on veut. J'espère bien vous revoir très bientôt.
Bises - Béné

Commentaire de maï74 posté le 03-06-2008 à 23:59:00

Superbe, Taz, bravo ! Du grand art ! Biz

Commentaire de gdraid posté le 04-06-2008 à 00:01:00

Merci Sandrine pour ce touchant Conte de Fée !
On te suit comme dans un rêve, tout est beau dans cette forêt d'Ecouves. Les photos l'attestent.
Chacun de vous, acteurs de Kikourou, semble rester pour longtemps, sous le charme de cette aventure au pays de la pluie et du bonheur.
JC

Commentaire de val14 posté le 04-06-2008 à 07:50:00

BRAVO tAZ trés jolie récit et contente deux t avoir rencontrer

Commentaire de hemerodrome posté le 04-06-2008 à 08:23:00

Merci pour ce beau récit....
vive le pays du Lutin.
Bises

Commentaire de L'Dingo posté le 04-06-2008 à 08:39:00

Tazounette, ce n'est pas le NIMPORTNAWAK qui t'a frappé, mais plutôt le Génie BUKOLIK qui hante la fôret d'Ecouves et qui donne grâce et inspiration pour manier la plume.

Quant à ton grain de folie perso, il s'accorde vraiment bien à celui du Lutin Malin. Est ce la magie des lieux qui provoque cette harmonie ??

l'dingo

Commentaire de cat2513 posté le 04-06-2008 à 14:00:00

salut sandrine,

j'ai adoré ton récit aux allures de conte de fée, quel talent d'écrivain !
cette forêt verdoyante fait envie, ici c'est la garrigue aride et sèche, courir dans la verdure, mon rêve !
bises

Commentaire de Tamiou posté le 04-06-2008 à 20:35:00

Que j'aime ces histoires féeriques de Lutins de Trolls et d'Elfes croisés par ci par là près d’une mare enchantée ou se reflètes des Fées dans la lumière filtrant de la canopée de la vallée des Traoueros...

Encore bravo Tazounette

Commentaire de alain posté le 04-06-2008 à 21:02:00

Un superbe récit de conte de fée et des photos admirables qui vont avec.
Ces 2 éléments me font rêvés de faire la prochaine édition.

Merci TAZ

Alain47

Commentaire de riah50 posté le 05-06-2008 à 13:36:00

quel beau week-end dans cette belle forêt D'ECOUVES,merci TAZ pour ton sourire et ta bonne humeur et dommade pour ceux qui n'étaient pas là,à l'année prochaine le 7 juin 2009

Commentaire de Céd C' Bien posté le 05-06-2008 à 18:03:00

Whouai……. pas mal le récit, alors maintenant explique.
C'est quoi ton truc pour faire des récits aussi magique, les mots me manque tellement ce CR est féerique. Je ne sais pas si c'est la foret d'Ecouves qui fais cet effet là, mais alors la, chapeau l'artiste.

Bravo a toi Sandrine
Bisous

Céd

Commentaire de le_kéké posté le 06-06-2008 à 13:56:00

Merci Sandrine pour ce merveileux récit au pays des lutin et des monstres gentils.
Ca donne envie d'aller se balader un peu plus loin que les montagnes et les méchants trolls pour visiter cette merveilleuse forêt d'ecouve surtout guidée par la jolie fée tazounette.

Grosse bise

Philippe

Commentaire de bin' posté le 07-06-2008 à 22:58:00

Merci pour la photo avec toi !
A bientôt sur une course !
bin'

Commentaire de titifb posté le 09-06-2008 à 07:55:00

Eh beh voilà ! C'est bien fait pour moi : je découvre ton récit après tout le monde et bien sûr, tous les commentaires sont déjà en bas du CR ! Zut, j'vais rien trouver d'original à dire...
Bon, après quelques recherches, j'ai trouvé des renseignements sur notre fameux lutin :

"D'allure gracile, ces représentants du Petit Peuple (sic !) n'hésitent pas à rendre service aux humains ; ce sont les lutins dits domestiques. D'après la tradition, certaines chaumières avaient leur propre lutin. Celui-ci aidait les servantes (Hum, faut voir l'aide...) et surveillait la cuisson, il consolait les enfants tristes et prenait soin des animaux. Mais il ne fallait pas manquer de respect à son égard, au risque de le perdre à jamais ou bien qu'il jouât les plus vilains tours (ça, on veut bien le croire...) !

D'autres lutins vivent au sein de la nature : lutins des forêts,(oui, oui, on en connaît un !) des collines, des champs, des lacs, des souterrains, des pays gelés. Plus farouches, ils ont un aspect et un goût vestimentaire qui rappellent l'endroit où ils vivent (le nôtre vit à Kikouland).

D'autres noms servent à désigner les lutins : lupins, lubins, luprons, luitons, ludions, letiens, nutons. Les femmes lutins sont généralement appelées lutines et lupronnes.(Et Josette ?)

Par extension, ils sont aussi désignés comme employés du Père Noël, se rapprochant ainsi de la version moderne du nisse scandinave. (j'vais lui laisser mon adresse pour le 25 décembre !)

Le farfadet mesure une cinquantaine de centimètres (si peu ???) ridé,(n'exagérons rien !) la peau mate (oui, c'est vrai). Il est très farceur,(certes !) joue parfois des tours aux humains. Il aime à courir dans les prés, les champs de lavande (et les sentiers de la FORET D'ECOUVES)! Parfois le farfadet s’installe près d’une maison et s’occupe de son entretien, ainsi que des animaux, du jardin… On dit également qu’il lui arrive de réparer des outils, des chaussures,(de sport ?) des choses cassées (par qui, par lui ?) Pour tous les services qu’il rend, il apprécie un verre de lait,(n'importe quoi ! Du lait bien rouge, alors, ou qui mousse !) des gâteaux de miel, mais n’acceptera pas de nouveaux vêtements, en remplacement des haillons qu’il porte (non, il gardera son buff et sa kasquette rouge !)"

Merci Taz pour ce fabuleux récit qui mêle aventures sportives, découvertes et surtout l'amitié. Bravo pour les très belles photos...

Commentaire de marioune posté le 09-06-2008 à 19:52:00

Coucou taz, moi aussi j'ai 10 jours de retard..je revois les digitales, cette forêt grandiose. Merci pour tes belles photos, j'en profite plus à les regarder maintenant, que pendant la course ou j'étais HS. Je découvre que la pasta party a tourné en big fete, excellent la danse du ventre:!!A bientot taz, promis la prochaine fois je kikouze tout le week end. c'est quand la prochaine fois? les terrils?
Bisous_Merci

Commentaire de Jihem posté le 12-06-2008 à 14:18:00

Bravo Sandrine et merci pour ton récit, superbe. Tes photos le sont également. J'aime bien ce mélange de rêves et d'effort, ces sensations que tu décris à merveille !

Commentaire de joy posté le 16-06-2008 à 16:27:00

A ba di don c du cr!!!Au plaisir d'être en photo avec toi et domi ma poto .
A++++++ et merci pou le cr

Commentaire de grandepat posté le 18-06-2008 à 12:41:00

Tes talents de narratrice ne sont plus à démontrer ! Tu as le don de nous tenir en haleine et mes yeux ont une fâcheuse tendance à vouloir lire plus vite qu'il ne le faudrait ! Des petits lutins et des elfes tu pourras les imaginer lorsque tu te promèneras, main dans la main avec ton Domi chéri, dans la magique forêt primaire de Bébour/Bélouve ... en octobre 2009 là où tu sais! Bisous. Grandpat

Commentaire de Lolarun posté le 27-06-2008 à 01:37:00

ouch, je renonce ... à lire tous les commentaires! tu devrais faire un procès en concurrence illégale, vont finir par prendre plus de place que ce merveilleux, fabuleux, sublissime recit que tu nous a distillé là Sandrine. bigre bougre ! je suis passée à deux doigts de louper une des perles de l'année! tout cela pendant que je faisais réviser les caractéristiques du conte à mes élèves pour le bac de français ... c'eut été un comble !!!!

Un énorme plaisir à te lire, des photos féériques. Je commence à entendre des voix moi aussi je crois...
grosse bise à toi.

lola

Commentaire de francois 91410 posté le 08-07-2008 à 13:41:00

la lecture de ce récit reste merveilleuse même un mois après. Moi qui connais Ecouves (mais pas autant que les autochtones et divers Lutins qui la peuplent), je trouve ton propos très juste, il donne envie d'y faire un tour l'année prochaine, ou avant dans un style différent (Alençon Medavy ?)...
merci

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !