Récit de la course : La Course des Pélerins 2008, par Mustang

L'auteur : Mustang

La course : La Course des Pélerins

Date : 15/11/2008

Lieu : Le Val Saint-Père (Manche)

Affichage : 1208 vues

Distance : 35km

Objectif : Pas d'objectif

17 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

7 autres récits :

Le récit

 Ca balise!

 (Photos de Vetchar)

Il est 17h30, Robin, Loulou et  moi arrivons  les  premiers au  gymnase du Val Saint-Père, bon d’accord pour  la suite, nous arriverons  les derniers !!!  Enfin, nous faisons connaissance avec les  organisateurs. Breizhman14 et Vetchar  arrivent  peu après.  Le tean Kikouroù est au complet ! Nous nous installons dans  le gymnase.

 

 

Rien  ne  nous presse. Nous  nous mettons en tenue et commençons  notre repas. Robin a amené  un très bon cake salé, moi une salade composée, loulou du  poulet,  Breizhman le fromage et Vetchar  le  gâteau au chocolat. Tant qu’à faire,  nous trinquons  à  la bière ! L’heure avance et  les compétiteurs font  leur entrée dans  le gymnase. Parlons-en de ces compétiteurs ! Rien que des  jeunes ! Et ils  ont  l’air  très affutés. Bigre, ça  promet !!!  Leur équipement est  à l’avenant. Ma  Landser  est  particulièrement ridicule  par  rapport  aux projecteurs que certains arborent sur  leur chef !

 

 

Le  moment approche. C’est  le briefing. On entend un mot sur  trois ! La remise des cartes  a lieu à 21h00 et le retour doit  être au  plus tard  à 3h00 sous peine d’une pénalité de 5mn par minute de retard ! Les rôles  ont été distribués ! Breizhman est déjà  bien au parfum  puisqu’il a  participé  à la  première édition de  l’an dernier. Il a  préparé son matériel: un tableau de conversion de distances pour carte au 25 millième et  un rapporteur de 360° ! Les  cartes sont disposées au fond du gymnase et Robin est chargé de sprinter  pour  nous en ramener  un exemplaire.

 

 

 Il est largement  passé 21h00 quand le feu  vert  est donné. Robin  réussi à piquer  un jeu de cartes sous  le  nez d’un autre et à  nous ramener tout ça à notre  table ! Aussitôt Breizhman fait l’inventaire : il  y a deux cartes  au 25 millième, un carte avec trois  balises à trouver avec  azimut et une  liste de  balises  à  placer sur  les cartes.

 

 

 

 Breizhman et  moi nous sommes  mis au diapason  pour la coupe de cheveux, une coupe toute  monacale!

Nous commençons  par cela. Breizhman reporte sur  la carte les  balises avec les  indications fournies  par  la feuille. Je  lui donne  les distances en cm d’après la table de conversation. Nous  plaçons rapidement ainsi  une douzaine de  balises. Le très court descriptif  de  la  position de ces balises permet de valider  leur positionnement.  Nous  plaçons  les deux cartes pour avoir l’ensemble des  balises et déterminons  l’itinéraire. Une  premier groupe de  balises entre  le Val St-Père et les  herbus, un deuxième sur Avranches et  un troisième de  l’autre côté d’Avranches sur  le GR et au retour vers St-Martin des Champs. Nous aurions  dû sans doute  affiner  plus précisément   le trajet dans  la 3e  partie qui nécessitait  une attention particulière. De même, je pense, nous avons commis l’erreur de ne pas tracer tout de suite les azimuts des trois balises des  herbus, attendant d’y être. Tant  pis !

 

 

Les équipes sur  les  autres distances sont déjà parties. A notre tour,  nous  partons. L’ambiance est particulièrement décontractée ! Les  premières  balises se trouvent sans  problème. Loulou s’exerce de bon gré  au  maniement de  la  pince. Il  ne fait  pas froid  juste  humide. Nous avons des tenues  légères. Pour  moi, un maillot Odlo et  une  micro-polaire. Comme Vetchar, j’avais apporté des  guêtres, finalement, nous ne  les avons  pas  prises. Maintenant les choses se  gâtent ! Une balise est  placée dans  les  herbus, sur  la rive de  la Sélune. Pour  y accéder, il faut franchir  un fossé rempli d‘eau. Bon ou trouve  le passage après  un saut du meilleur aloi ! C’est parti  pour  les autres. Comme le fait justement remarquer Robin, heureusement  que  le Lutin  n’est pas  là, car les  herbes  lui chatouilleraient  le dessous des  bras ! Nous continuons  notre périple, tantôt dans  les  herbes  hautes trempées, tantôt dans  la vase bien grasse et épaisse ! Et il faut sauter  les fossés.

 

Justement, en voilà  un bien large.  Le chef orienteur s’y colle et atterrit en  plein milieu. Charitables, nous essayons de  ne pas rire ! A notre tour, nous sautons tant  bien que  mal !  Nous apercevons  les  lumières des autres concurrents. Au loin, le Mont Saint-Michel tour éclairé ! Voilà la  partie délicate, celle  où il faut s’orienter  à la  boussole dans les  herbus coupés de fossés  plus  ou moins  profonds.

 

 

 Nous arrivons au  point  noir et déterminons  le  premier azimut. Sans trop de souci, nous  y arrivons. C’est le tour de  la deuxième balise. Elle est assez  loin dans  une direction nord moins quelques degrés. Nous prenons comme repère, des  lumières au loin. Cependant  notre azimut  n’est pas  bon d’au  moins de 2 degrés et  nous commençons  à patauger à la recherche de cette deuxième  balise. Il est  très difficile de se repérer. Nous nous sommes écartés  pour ratisser  le terrain, rien, on patauge !! Mais en  observant  bien l’orientation et la forme des fossés, Breizhman et  moi arrivons  à déterminer  notre  position et  notre erreur d’au  moins 50 m !

 

 

Nous trouvons enfin la balise, la troisième  ne  pose  pas trop de  problème mais  nous avons  perdu bien 15  à 20mn dans ce  bourbier. Nous voici sur  la route et repartons tour ragaillardis ! Tiens, je reconnais l’endroit  où je suis  passé  il y a deux ans  lors d’un raid VTT Alençon/Le Mt-St-Michel, 250 km en trois  jours! Il s’agit de trouver  une balise  près d’une mare. Une barrière  ouverte  nous permet d’y accéder. Nous choisissons de continuer dans le  pré détrempé et  boueux  pour rejoindre  la route en face.

Maintenant, direction à Avranches que  nous apercevons sur son  promontoire par  la route. Nous passons au-dessus de  l’autoroute. Nous croisons des automobilistes  très  prudents qui ralentissent  à notre vue. La balise suivante que  nous avons reportée sur  la carte est dans  le parcours santé. Elle  ne pose aucun  problème, ensuite la suivante se trouve près des remparts. Nous nous séparons  pour  ratisser  le terrain. Robin la repère en haut d’un rempart. Loulou fait son  office de  poinçonneur !  Mais cela  doit l’angoisser, car  à la suivante, il s’engage dans  une propriété  privée et  nous  perd ! Bon, tout rentre dans  l’ordre. Comme  punition, il va  poinçonner son carton tout seul. La suivante nous  pose  beaucoup de souci, mais pas qu’à nous ! D’autres groupes  jardinent ! Les rues sont très  fortement en pente. Enfin, nous  la trouvons dans  une petite ruelle. Maintenant,  il s’agit de suivre  le  GR ! Ce n’est  guère difficile.  Les  balises à venir  ne  posent  aucun  problème pour  être trouvées, ce  n’est que  de  la  lecture de carte. Il  y a  très  peu d’options stratégiques  intéressantes dans  le  parcours  à suivre. C’est  dommage. Ce n’est  plus qu’un trail sans  balisages (Je  n’ai pas dit  à la Réunionnaise !). Les équipes de  jeunes ne peuvent que foncer  sur  un tel parcours ! Cela va  être  le cas, elles  vont  nous mettre entre 1h30 et 2h dans  la vue. De toute façon, nous sommes    pour  nous amuser ! Je reconnais  le parcours du GR que  j’avais donc emprunté deux ans  plus tôt en VTT. Rien  n’a changé, même pas  la boue. J’avais  pourtant effectué le raid en avril mais le temps était aussi  pourri que ce mois de novembre ! Nous  continuons  notre  périple  dans  les chemins boueux et sur  les  petites routes.  Le terrain est très vallonné.  C’est  très agréable de  courir la  nuit.  Les sensations sont  multiples.  Arrive  une balise dans  le creux d’un chemin. La suivante est  très éloignée par les chemins et routes. En  observant  bien la carte – avec mes  lunettes !-, je  propose de couper  à travers champs et de passer  un ruisseau. Cette  option  peut  nous faire gagner  bien 20mn ! Breizhman est  un peu  inquiet car il  lit sur  la carte « ravin ». C’est adopté.  Au  point du  parcours repéré sur  la carte, nous continuons dans  le pré en pente. Le franchissement du ruisseau grossi des  pluies  se fait sans encombre. Les ronces se font affectueuses et  nous débouchons dans  un autre herbage très relevé, avec passage de clôtures  plus  ou  moins électrisées! Le chemin est vite repéré. Le chien de  la ferme  à côté nous a repérés aussi ! Pas de souci, il est attaché. Nous sommes au niveau de  la balise  la  plus éloignée. Elle se situe à 500 m de  la route, dans un chemin inondé. Robin et Vetchar continuent sur  la route, Loulou, Breizhman et  moi y allons. Quelle  pataugeoire gadouilleuse ! Nous continuons  par  un superbe chemin dans  un vallon, très  pittoresque mais son profil est particulièrement accidenté. Par  moment, les  pentes sont très relevées.

 

 

 

 Un des dernières  balises  nous  pose problème. Elle est assez éloignée et, bien sûr, il n’y pas d’accès directe.  Les chemins sont  nombreux mais rien d’évident. Le trajet apparaît très compliqué. La fatigue commence à se faire sentir dans  la troupe.  Je  propose une  option par  la route  même si cela allonge d’un peu d’un  km ou deux.  Nous  ne   pouvons qu’y gagner, car  notre allure de progression  ne  peut qu’y être  meilleure.  C’est parti.  Nous arrivons dans Saint-Martin-des-Champs. Le quartier  par lequel  nous arrivons est récent et  nous commettons  l’erreur d’aller vers  le centre. Il est  plus  deux heures du matin. Il reste  trois  balises  à trouver. Cela  va  être chaud  pour arriver avant 3h00 ! Nous croisons  tout  un groupe de  personnes qui sortent d’une  fête locale. Elles sont très étonnées de  nous voir  ainsi ! A  l’église, nous comprenons notre erreur et repartons  par  une ruelle. Mais c’est  un cul-de-sac. Qu’importe, on passe dans  un jardin  puis dans  un autre le  plus discrètement  possible  pour ne pas attirer  l’attention des  propriétaires. Nous voilà remis sur les rails. Là encore  le groupe décide de séparer. Une  partie va chercher  la  balise pendant que  je reste avec Vetchar  pour recharger  les accus ! Il est 2h35 quand  nous quittons St-Martin. C’est cuit ! Il reste deux balises  à trouver !  Nous commettons encore  quelques petites erreurs de  parcours  mais Breizhman nous  pilote magistralement.  Il est 3h00. Un camion nous cache  l’entrée d’un chemin mais nous  le trouvons.

 

 

C’est en  pente, et  là se trouve  la dernière  balise ! Vetchar poinçonne  la dernière case. Maintenant, c’est  le  retour.  Nous voilà sur  la route et  les panneaux nous  indiquent la distance  à  parcourir. Nous franchissons  l’autoroute et voilà  le gymnase.

 Le parking  a été déserté. Nous  pénétrons dans  le gymnase après avoir ôté nos chaussures.  Euh,  y a  plus  grand  monde  pour  nous accueillir ! Quelques applaudissements cependant ponctuent  notre arrivée.  Loulou  présente  le carton. Arrivés  à 3h22, nous avons 110 mn de  pénalité !  Mais comme  une équipe  a abandonné et  une autre  a 6h30 de  pénalité pour  des  balises  non  poinçonnées, nous sommes  9!! L’essentiel n’est pas  là. Les  bénévoles sont au petit soin avec  nous. Ils  nous proposent  un bon bol de soupe.

 

 

Voilà, nous sommes arrivés au bout ! C’était un bon entraînement.  Les douches sont chaudes. Cependant, les  organisateurs finissent  le nettoyage. Nous qui pensions dormir dans  le gymnase, nous sommes refaits ! Il faudra  peut-être que  les  organisateurs  pensent aux coureurs venant de  loin ! Une dernière discussion avec eux, un au revoir à Vetchar et Breizhman, et Robin, Loulou et moi  prenons  la route vers Alençon. Robin conduit,  j’essaie de lui faire  la conversation. Nous arrivons  à Alençon vers 6h30.

 

17 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 16-11-2008 à 18:50:00

J'ai peur ! le raid 28 va être un cauchemar ! Au secours ! A part ça, j'espère que tu récupères et que Loulou est en pleine forme !

Commentaire de redpanda posté le 16-11-2008 à 19:06:00

bravo a vous, toutes les balises,c'est très fort!!
heureusement que la nuit été douce;)

Commentaire de la panthère posté le 16-11-2008 à 20:03:00

quelle nuit!!!!
une petite répétition pour le raid 28,super la chasse aux balises, et bravo à l'orienteur captain mustang!!!!

Commentaire de BENIBENI posté le 16-11-2008 à 20:59:00

Décidement, t'es trop fort le Mustang ! J'ai hate de revenir traîner par chez toi !

Commentaire de l'ourson posté le 16-11-2008 à 21:00:00

Bravo et merci pour avoir entraîné Vetchar notre féminine Raid28 à Bashi et à moi ;-)

L'Ourson_combien_on_te_doit_?_;-))

Commentaire de co14 posté le 16-11-2008 à 21:12:00

L'éducation nationale ouvre ses portes aux élèves la nuit...ETRANGE....ceci dit cette nuit de cours semble très ludique et surtout réservée aux élites des cours supérieurs de Kikourou....bravo pour votre nuit blanche...ou noire (comme vous voulez). pour ma part j'ai super bien dormi...

Commentaire de CROCS-MAN posté le 16-11-2008 à 22:00:00

Bravo les gars et merci pour ce récit.

Commentaire de lefough posté le 16-11-2008 à 22:53:00

Merci Mustang pour ta bonne humeur,
je retiens 3 points de progression pour notre 3ème édition : 1 sono de qualité, + d'options tactiques, un dortoire sur-place
au plaisir de vous revoir les kikous

Commentaire de _azerty posté le 17-11-2008 à 09:51:00

Tout cela ressemble fort à une belle préparation pour le raid28, la nuit, des fossés remplis d'eau, du jardinage, ...


Bravo à toute l'équipe.
Domi

PS : Pour le lutin, doit-on prévoir le porte-Bébé ??

Commentaire de robin posté le 17-11-2008 à 09:57:00

Ah je m'en lasse pas de lire vos CR !

C'est quand qu'on recommence !

Commentaire de la mouette posté le 17-11-2008 à 10:56:00

Voilà un récit bien salè à la Mustang, une vrai préparation pour Loulou... pour le raid 28, encore merci pour le récit!!

Commentaire de eric41 posté le 17-11-2008 à 12:48:00

Merci Mustang et bravo pour cette chasse aux balises.
Cà donne envie de découvrir la CO.
Eric

Commentaire de taz28 posté le 17-11-2008 à 13:05:00

Frère Mustang ...Frère Breizhman...Bravo pour cette chasse aux balises nocturne !!!
J'espère que vous vous serez confessés pour la traversée interdite des jardins !!

Merci Philippe pour ce récit qui fleure bon le raid 28 ..

Taz

Commentaire de breizhman14 posté le 17-11-2008 à 17:31:00

Vraiment une super soirée de kikous! Allez, l'an prochain on ramène un mouton en trophée!!

Commentaire de -loulou- posté le 17-11-2008 à 21:49:00

très belle première avec une équipe sympa encore merci à tous pour cette aventure.
le lutin tu as raison d'avoir peur

Commentaire de fanfan59 posté le 18-11-2008 à 07:28:00

Félicitations ! Quel joli parcours ! Je constate une fois de plus que Monique préfère les hommes ! Bravo à tous.

Commentaire de Jo le Parigot posté le 24-11-2008 à 22:10:00

Bravo Mustang, Loulou et toute l'équipe ! pour une première, c'est une réussite... Lors du Raid 28, prévoyez des bouées et des cordes afin de récupérer le Lutin dans les passages difficiles !
L'expérience de la CO me tente...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !