Récit de la course : Marathon de Marseille 2015, par gnoufee

L'auteur : gnoufee

La course : Marathon de Marseille

Date : 15/3/2015

Lieu : Marseille 01 (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 774 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Plein d'images dans la tête

Que pourrait on retenir de du marathon de Marseille 2015 :

 

-Départ audacieux des Goudes , coin retiré de Marseille , paysage très joli .

-Peu de coureur , environ 500 , on a l'impression de participer à une course de village , étonnant lorsqu'on voit l'affluence sur Paris ou Lyon , et en même temps , il faut dire que ce n'était pas désagréable du tout.

-Départ rapide , trop , il faisait froid , nous avions besoin de nous réchauffer , certains l'ont sans doute payé sur la fin.

-2 passages en long , en large et en travers dans le parc Borely (rendu célébre par Pagnol dans la gloire de mon pére ) , 0 spectateur , vu le temps !

-Jonction au kilométre 10 avec les participants du semi , dur de garder une allure marathon , je me suis fait dépasser par au moins une centaine de concurrents , à tel point , que je me suis demandé si je ne m'étais pas trompé de parcours .

-Comme l'année derniére , nous sommes passés 2 fois sur la corniche , la premiére fois , cela semble toujours facile , la deuxiéme par contre ... avec 37 kilométres dans les jambes , c'est une autre histoire.

-Arrivée au vieux port , beaucoup d'ambiance , agréable surprise , distribution d'un tee-shirt finisher , mais c'est vrai qu'un poncho aurait été très utile , car il faisait très froid pour des gens en transpiration.

-A noter l'extréme gentillesse des bénévoles (même avec les conditions de temps excécrables) qui étaient de plus très nombreux .

 

Pour ma part , la journée a commencé très tôt , lever 4 heures du matin (je dois avoir une horloge intégrée car j'arrive toujours à me réveiller 10 minutes avant l'heure) , petit déjeuner pris et lavage effectué , départ en voiture pour Marseille , 63 kilométres à effectuer , il pleut , ce n'est pas une surprise , toute la semaine , j'avais espéré que les sites de météo se tromperaient , mais ce n'est pas le cas .

 

6 heures , arrivée au parking centre bourse , direction le vieux port , toutes les navettes attendent déjà ; la premiére étant pleine , direction la deuxiéme , avant d'entrer dans le véhicule , on me donne un poncho , sympa , on verra plus tard qu'il va être très utile.

 

6 heures et quart , nous sommes au Goudes , petit trajet à pied de 500 métres pour rejoindre la ligne d'arrivée , le départ a lieu à 8 heures , je fais une petite promenade en admirant le paysage , le vent commence à se lever , fortes bourrasques d'ailleurs , bien que je me sois enmitouflé dans 2 sacs poubelles , j'ai froid , le poncho va m'aider à retrouver un semblant de chaleur .

 

Juste avant le départ , je retrouve Montevideo , nous échangeons sur nos diverses préparations , cela nous permet de tuer le temps et de ne pas trop penser au froid.

 

8 heures enfin , les élites sont arrivées , sous forme de 4 Kenyans ... moi qui pensait gagner le marathon , ce ne sera pas pour cette fois ci !

 

Vais-je réussir à atteindre mon objectif de 3 heures 15 , moi qui ne suit jamais arrivé sous les 3 heures 27 , cela semble mal parti , au vu des conditions météorologiques .

 

Le départ est donné , je scrute souvent ma montre pour voir si je suis bien dans l'allure , je trouve que nombres de concurrents qui appartenaient à mon sas sont partis très vite . Les 5 premiers kilomé tres sont une succession de montées et de descentes , avec un relief général descendant , je reste pour ma part dans l'allure fixée pour obtenir l'objectif initial . Je freine même un peu dans les descentes , on ne gagne rien dans les premiers kilométres mais on peut tout perdre , il vaut mieux ménager sa monture...

Aprés avoir couru en direction du stade vélodrome , nous atteignons les 10 kilométres de course , mon temps 45 minutes 48 secondes , c'est un petit peu rapide sans plus .Le semi et le marathon se rejoignent à cet instant , je me fais doubler par un nombre impressionnant de coureurs , je ne sais plus qui sont les marathoniens , cela devient dur de garder une allure de course correcte , j'ai l'impression de courir au ralenti...

 

Nous empruntons une premiére fois les chemins du parc Borelly .

 

Je passe le kilométre 21 en 1 heure 36 minutes 48 secondes , pas forcément très en forme , mais l'allure est toujours bonne , même si je dois parfois relancer la machine ... Le vieux port se profile , les semi-marathoniens en finissent , nous nous sommes dans le kilométre 24 , direction la Canebiére puis la rue de Rome , c'est un des changements heureux de cette course , car l'année derniére , nous avions tiré tout droit , et nous étions arrivés dans un no-man's land ...mon moral en avait pris un coup avec des concurrents espacés de 500 métres environ...

 

L'avenue du Prado s'efface pour laisser à nouveau la place au parc Borely , à sa sortie , c'est le kilométre 30 , 2 heures 17 minutes 51 secondes , on a l'impression de courir dans toutes les directions , à un moment demandé je me suis demandé s'i les organisateurs avaient changer de place la ligne d'arrivée , nous retournions en direction des Goudes , puis demi-tour sur un rond point , il reste 7 kilométres .Des rafales de vent , de la pluie , cela devient plus dur , au kilométre 36 , c'est le moment où je me dis qu'il faut s'employer , ce serait dommage de tout gâcher si prés du but...

 

Kilométre 37 , la montée de la corniche , mon allure diminue , est-ce le début du mur , non pas vraiment , le relief s'accentue , la foulée ralentie.

 

Kilométre 38 , j'essaye vainement de suivre un des rares concurrents à m'avoir dépassé ces derniers temps , ce sera le dernier kilométre où je pourrai maintenir une bonne allure .

 

Les 4 derniers kilométres vont se faire à une allure proche des 5 minutes au kilométre , là c'est le mur , les jambes sont lourdes , cela ne m'empéchera pas de dépasser quelques coureurs dont la premiére féminine qui est à l'arrêt , plus que quelques minutes , mais qu' elles sont longues !

 

La ligne d'arrivée se profile avec son brouhaha , un soupçon d'adrénaline me permet d'accélérer un peu sur la fin , l'objectif ne sera pas atteint 3 heures 16 minutes 29 secondes , mais j'ai quand même la joie d'avoir pulvérisé mon précédent record de 3 heures 27 minutes !

 

Et aprés , le trajet jusqu'au parking a été très très long , presque autant que les derniers kilométres du marathon , le froid , les différentes douleurs qui m'assaillent !

 

Mais bon , voilà c'est fini , le marathon c'est toujours une course à part , un peu comme une drogue , on a toujours envie d'en refaire un !

 

 

 

 

 

 

9 commentaires

Commentaire de montevideo posté le 16-03-2015 à 05:53:51

Super Chrono et quelle progression - à bientôt sur une format plus cours :)

Commentaire de gnoufee posté le 16-03-2015 à 09:35:44

Merci , mais 3h24 c'est pas mal du tout et toi aussi tu vas progresser ; tu me bats sur 10 alors pourquoi pas sur le marathon...

Commentaire de Buckshot34 posté le 16-03-2015 à 07:12:01

Bravo et belle performance. C'est vrai qu'à partir du rond point du prado, on vous rejoint, et là il y a eu bcp de monde. mais bravo à tous les courageux ainsi qu'aux bénévoles.

Commentaire de gnoufee posté le 16-03-2015 à 09:45:08

Merci , tu fais bien d'insister sur le très bon travail des bénévoles

Commentaire de Buckshot34 posté le 16-03-2015 à 13:30:20

C'est clair que même s'il nous a fallu "braver les éléments", nous avons couru, donc quelque part, nous avions chaud !!!! Quand aux bénévoles, ils sont restés des heures sous la pluie, le vent et le froid, et de les voir t'encourager, te sourire, c'est énorme !!!!
Une pensée également pour tous ces groupes de musiques tout au long du parcours, qui jouaient avec le sourire, serrés sous leurs abri-bus!!! Là aussi je les remercie et je n'ai pas manqué de leur adresser un sourire ou un petit geste de la main au passage.

Commentaire de galak42 posté le 16-03-2015 à 07:15:43

Félicitations quel chrono et en plus dans des conditions difficiles et sur un parcours pas très roulant!
Prochain obj. - 3h10 ? :)

Commentaire de gnoufee posté le 16-03-2015 à 09:33:43

3h15 ce sera déjà bien !

Commentaire de Marielle13 posté le 16-03-2015 à 15:34:16

bravo :-) à la fin du semi je n' aurais pas pu remettre ça encore une fois... je trouve que les boucles c' est plus dur dans les courses ... repasser au même endroit pour le moral c' est pas top... et le david tu ne devais plus pouvoir l' encadrer à la fin (au semi on est passé 3 fois devant donc ça fait 66 fois pour toi...
bravo pour le chrono aussi :-) avec une mmétéo plus favorable et sans slalomer au milieu des "semis" je suis sure que tu aurais atteind ton objectif :-)
et pour le monde sur la course marseille... tu sais, on a toujours peur de ne pas être rentrés pour le pastis ;-)

Commentaire de gnoufee posté le 16-03-2015 à 22:39:26

Merci , c'est mon 3iéme marathon de Marseille , pour le premier , il n'avait pas arrété de pleuvoir , et c'était effectivement sur une seule boucle , mais je ne suis pas loin de penser que mon parcours préféré , c'est celui d'hier , il n'y a que la sortie de Borély qui est déprimante...de toute façon , c'est tout de même mieux que le port autonome.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.24 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !