Récit de la course : Marathon de Marseille 2009, par NICO73

L'auteur : NICO73

La course : Marathon de Marseille

Date : 26/4/2009

Lieu : Marseille 01 (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 1018 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

16 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Je suis Marathonien

Je suis Marathonien

J’ai bouclé mon premier Marathon sous la pluie en 3h46

Que c’est dur un Marathon !!!

 

Pendant ma préparation, j’ai mis l’accent sur la vitesse afin d’améliorer ma VMA. Abandonnant la colline pour le bitume, j’ai également sacrifié les sorties longues. Je n’ai pas du tout pensé à tester des produits pour le ravitaillement.

Vendredi Matin, je vais récupérer mon dossard sur le vieux port. Je suis très impatient d’y être.

DSC01218 DSC01219 DSC01221 DSC01222

Samedi matin, la météo confirme le mauvais temps prévu pour le lendemain. Je fais une sortie de 30mn et ma douleur au genou gauche revient. Je n’ai pas trop le moral. Dans la nuit, j’entends de fortes bourrasques de vent et je commence à stresser.

Dimanche matin, levé 6h00 et malgré la pluie qui commence à tomber, je suis impatient de démarrer mon premier marathon.

Sortie vieux port avec mon pote Lionel, je me rends au lieu de rendez vous ou je retrouve Figatelli, Kéké, Xav04 et Epilobe. Le temps pourri a fait capoter la photo des nombreux Kikoureurs prévus ( dommage).

Au vestiaire Joe14 et Le Solitaire me rejoignent. Laurent, un autre collègue d’entrainement nous rejoint. Objectif de départ, 12 km /h et après on verra.

marat_marseille0001_9_ marat_marseille0001_13_

Ca y est, le départ ! Le premier km est plutôt lent. Laurent mène l’allure suivi de Joe 14, Le Solitaire et Lionel. Nous rattrapons un peu le retard des 12km/h de moyenne.

Le temps est pour l’instant plutôt clément, voier idéal pour ce Marathon. 5ème km, je me retrouve toujours derrière Laurent qui mène un train constant à plus de 13 km/h. Il faut dire que la partie qui suit l’ Obelisque est très descendante. En plus, on est plutôt bien et on discute régulièrement.

En vue du parc Borrély, le vent et la pluie recommencent à se faire entendre. 10 km 47 mn, c’est parfait, je me sens en pleine forme et je ne souffre absolument pas.

Le passage de la corniche se passe idéalement, je profite pour bien me ravitailler ( enfin je croyais car je n’ai pris que des sucres rapides).

DSC_0122_DXO 7227636

Le semi est passé en moins 1h38 et mes sensations sont toujours très bonne.

Arrivée sur le vieux port, plein de spectateurs nous encouragent et nous motivent pour la suite. C’est à ce moment que je me dit que la course commence vraiment ( j’avais peut être anticipé ma galère de la fin).

Vers le 27 ème km mon genou droit commence à me faire mal, et oui j’ai bien dit le droit. C’est le genou gauche qui me gène régulièrement depuis quelques mois et c’est le droit qui décide de m’embêter sur le Marathon. Mon corps à du compenser et c’est l’autre genou qui a pris. C’est à ce moment que Laurent me lâche. Je décide de calmer un peu, le temps que la douleur s’estompe un peu.

30ème Km, et oui pile poil : Le mur, que dis je , la muraille de Chine. Je ne le sais pas encore, mais je ne m’en remettrai pas jusqu’à la fin.

Je m’arrête au ravitaillement et je ne peu plus redémarrer, je marche et enfin je repars. Mon rythme est catastrophique. Je me ravitaille. La fin de parcours est très monotone, en plus à partir du 33ème , retour vers le centre ville , la pluie et le vent viennent nous taper en pleine face. Je dois avouer que je n’ai plus envie. Ldinguo m’encourage, ensuite le Solitaire me double et essai de me récupérer. Tant pis pour le temps, maintenant il faut que je termine.

Mes deux genoux se bloquent. Je termine difficilement en  3h46mn et je pense immédiatement à mes belles trails achetées la semaine précédente. je me dit que le bitume, c’est pas pour moi.

7220090 7207577 7209787 7217983 7219534

L’après course est aussi difficile car la pluie est toujours là, tout le monde grelottent et la merveilleuse ambiance attendue n’est pas vraiment  là. Ce n’est vraiment pas mérité pour l’organisation qui a été vraiment impressionnante.

Lundi matin, je me lève et pas de courbature, par contre mes deux genoux sont bloqués. J’espère que cela passera vite. J’ai le moral et contrairement à la veille, je constate que mon choix de chaussure hyper légère et mon ravitaillement n’était pas à la hauteur de mes ambitions. Je pense que je vais prendre le temps, mais que ce ne sera pas mon dernier Marathon, surtout avec mes premiers 27 km à presque 13 à l’heure sans subir la course.

A bientôt pour un nouveau challenge

16 commentaires

Commentaire de RogerRunner13 posté le 27-04-2009 à 15:48:00

Et oui Nico, dur, dur ce marathon mais je pense, si je puis me permettre, que tu es parti un peu vite et d'ailleurs tous le monde le répète la moindre erreur d'allure sur la première partie est fatale sur la deuxième. Un premier marathon c'est toujours difficile et le prochain ça ira mieux, à bientôt et au plaisir de te revoir.

Commentaire de vial posté le 27-04-2009 à 15:58:00

salut
un marathon ce n'est pas un trail
c'est régulier en accèlérant lègèrement vers le final suivant le ressenti
mais pour découvrir le marathon il y a de meilleure météo! bravo d'avoir fini
michel

Commentaire de Aiaccinu posté le 27-04-2009 à 16:06:00

Salut MARATHONIEN

Commentaire de riri51 posté le 27-04-2009 à 16:14:00

Félicitations monsieur le MARATHONIEN! Bon à force de lire tous ces CRs, il va bien falloir que je me décide à courir au moins une fois cette distance... Encore bravo pour ta persévérance face à la muraille de chine du 30ème. Au plaisir nico!

Commentaire de CROCS-MAN posté le 27-04-2009 à 16:27:00

Bravo NICO, tu es arrivé au bout. Ce qui fait le charme du marathon, c'est qu'il n'est jamais gagné d'avance, un pur sang qu'il faut dompter.
Bonne récup et à bientôt.

Commentaire de chorizo13 posté le 27-04-2009 à 17:08:00

bravo,tu l'as fait mon poto, et je suis certain que le prochain tu vas exploser le chrono, t'en as largement les moyens.
a bientôt
Yves

Commentaire de l ignoble posté le 27-04-2009 à 17:09:00

bravo pour ta course!

Commentaire de ch'ti lillois d'vizille posté le 27-04-2009 à 17:38:00

Bravo pour le courage, je suis juste devant toi en 3h45'54"

Commentaire de FAB72 posté le 27-04-2009 à 17:40:00

bravo pour ta course retablie toi bien a +

Commentaire de Wallaby posté le 28-04-2009 à 19:32:00

Pour un premier, pas si loin de l'objectif initial avec des conditions climatiques pas trop idéal, je dirais que c'est pas mal du tout.
Félicitation.

Commentaire de kkris posté le 28-04-2009 à 21:49:00

bravo à toi,tu l'as fait malgré la douleur et le temps.
passer du trail au bitume n'est pas évident,mais avec le temps tu t'habitueras.
bonne récup

Commentaire de superchoco posté le 29-04-2009 à 11:51:00

il en fallait de la ténacité pour finir ces 10-12 derniers kilomètres ! mais la satisfaction est là, bravo à toi pour cette première expérience marathonienne qui en appelle sûrement d'autres !

Commentaire de Rudyan posté le 29-04-2009 à 19:46:00

Bravo à toi! Malgré ta défaillance c'est un très joli temps!

Commentaire de Matov posté le 29-04-2009 à 21:59:00

Pas de quoi être déçu du tout! D'ailleurs je suis content de voir que tu n'es pas dégouté du marathon suite à cette expérience mouillée. Un marathon "sec" n'a rien à voir avec ce qu'on a vécu lors de ce marathon de Marseille. En espérant que la prochaine fois tu pourras courir dans des conditions plus agréables...

Commentaire de DJ Gombert posté le 05-05-2009 à 22:32:00

Comment dire, en me levant lorsque les nuages me cacher la Bonne mère, j'ai pensé à vous, qui alliez partir, sous la pluie et le vent, avec ce retour sous l'A55, ..., il fallait avoir le mental pour finir, même si parler de Muraille de Chine est ... un peu excessif ;-).

A bientôt dans les collines.

Commentaire de Alex1970 posté le 08-05-2009 à 23:09:00

Bonjour Nico,
Merci pour ton CR et bravo pour ta course.
Je pense en effet que l'alimentation est tres importante.
Je n'y avait pas attaché d'importance pour Nice Cannes, resultat : Le mur et j'ai marché depuis le 30e jusqu'a l'arrivee.
Pour Marseille, j'ai fait plus gaffe et la aucun probleme ni de crampe ni de mur + un moral d'acier jusqu'a la fin.
Bien sur cela ne m'a pas fait courir plus vite mais j'ai eu du plaisir jusqu'au bout.
A + sur d'autres courses ou trails.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.23 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !